chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 Faux billets : soyez vigilants

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46732
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Faux billets : soyez vigilants Empty
MessageSujet: Faux billets : soyez vigilants   Faux billets : soyez vigilants EmptySam 5 Sep - 14:57:29

Il y a quelques jours, un homme a été interpellé à Toulouse avec une cinquantaine de faux billets sur lui.
« C'était lors d'un banal contrôle de police. Il s'agissait de billets de 50 euros destinés à être écoulés aussitôt. Toulouse n'est pas épargnée par le phénomène de la fausse monnaie qui concerne aussi les billets de 20 euros », explique Nathalie Tallevast, directrice adjointe de la PJ de Toulouse.
Ces temps-ci, les dossiers se succèdent sur les bureaux de la police judiciaire.
Le 10 août, sur le marché de Samatan, un faussaire récidiviste a été interpellé avec des faux 50 €.
Il avait 70 ans.

Du bricoleur qui utilise un scanner et un imprimante couleur, au Mozart de la contrefaçon, en passant par l'imprimeur intégré à un réseau qui arrondit ses fins de mois en remplaçant l'hologramme du billet par du papier moiré, la fausse monnaie circule par différents canaux.

Fin août, la police espagnole a saisi à Valence 9 millions d'euros de faux billets de 500.
C'est la plus grande saisie jamais réalisée dans l'UE. Dans un labo secret, ont été mis au jour 8 millions d'euros de faux billets dans un processus avancé de falsification, et 850 000 autres déjà achevés. L'enquête a révélé l'existence d'une autre organisation avec ses propres machines achetées en France et du papier provenant de Chine pour la confection de faux billets.
Ces coupures de 500 euros, qui intéressent les marchés nordiques, servent de monnaie d'échange en économie souterraine, pour les dessous-de-table dans des transactions immobilières.

En France où les coupures de 500 euros, vraies ou fausses, sont très rarement acceptées dans les transactions, circulent surtout des faux 20 euros faciles à écouler.
Personne, dans la fébrilité des achats de rentrée, n'ira contrôler la valeur d'un billet.
Personne ne se hasardera à tester devant tout le monde le craquant particulier du vrai billet fabriqué à partir de coton…
Ou bien la présence du fameux fil de sécurité impossible à reproduire car directement inséré dans la pâte à papier.

Et pourtant, cet euro réputé infalsifiable n'a jamais été aussi fort sur le marché de la contrefaçon.
Il est vrai qu'il intéresse un bassin de consommation élargi, les pays qui ne font pas encore partie de l'Union européenne l'ayant adopté à leur tour cette monnaie.
L'euro fort, c'est aussi cela.



Plusieurs réseaux sévissent dans le Gers
Après avoir circulé du côté de Gimont au printemps, des faux billets ont fait leur apparition dans le nord du Gers début août.
C'est la base de loisir de Solomiac qui a été la première cible, suivie dans la foulée de la pizzeria Chez Ernesto de Mauvezin.
Deux hommes ont commandé une pizza, la moins chère… et ont payé avec un billet de 50 €.
Sur le coup, pas de réaction mais le doute s'est installé et après vérification, Ernesto a découvert que le billet était faux.
Trop tard pour rattraper les mauvais clients.
Il a averti la gendarmerie et ses collègues commerçants en donnant le numéro du billet.
Bien lui en prit car la patronne du bureau de tabac a ainsi évité le piège le même jour.
La jeune femme qui lui tendait le billet voulait payer quelques cigarettes avec…
Penaude, elle a expliqué qu'on lui avait refilé la veille sur le marché de Caussade et elle est partie sans demander son reste quatre minutes avant l'arrivée des gendarmes aussitôt prévenus par la commerçante.

Jeanine Nérocan, elle, n'est pas commerçante.
C'est en tenant la caisse d'un loto à Mauvezin qu'elle s'est faite avoir.
« C'est la trésorière qui s'en est aperçue le lendemain en faisant les comptes. Je pense que ça s'est passé à l'entracte. Je me souviens qu'on m'a tendu un billet de 50 € pour deux cartons seulement. Mais je n'ai pas réagi, même si après réflexion il était plus épais que les autres », soupire Jeanine qui n'a pas porté plainte en pensant que ça ne servirait à rien. Un tort peut-être.
Car les gendarmes ne sont pas inactifs sur le sujet.
Le 10 août, ils ont arrêté un faussaire récidiviste de 70 ans sur le marché de Samatan.
Depuis, le signalement de faux billets s'est bizarrement calmé sur le triangle Gimont, Samatan, L'Isle-Jourdain.
L'homme était porteur de deux faux billets de 100 €. Dans le nord du département, les gendarmes de Gimont pensent que plusieurs équipes circulent avec des billets de plus ou moins bonne facture à l'origine apparemment artisanale.



Vrais ou faux : apprenez à les reconnaître



La Banque de France donne toujours les mêmes conseils pour reconnaître les faux billets.
Des conseils qui ont servi en août à plusieurs commerçants gersois qui ont ainsi refusé la fausse monnaie qu'on leur tendait.

Toucher.

Monique Jacob, qui tient une quincaillerie à Lectoure, a vu une jeune femme lui tendre un faux billet de 50 €, le 24 août.
Elle s'en est aperçue en passant son doigt sur la bande rugueuse… qui ne l'était pas.
Par ailleurs, le billet aurait dû être craquant entre les doigts.
Il ne l'était pas non plus.

Regarder.

Jean-Marc Pascolini, le propriétaire d'un tabac presse, a lui aussi échappé à un faux billet de 50 € qu'une cliente lui tendait il y a quel- ques jours.
« Il était plus marron que la normale. Ce qu'il faut voir aussi en transparence, c'est la barre brillante et le chiffre 50 sur la pastille holographique.
Mais le mieux, c'est d'avoir un appareil ultra-violet pour faire apparaître les paillettes qu'on ne voit pas à l'œil nu. Si elles n'y sont pas, c'est un faux. »

Investir dans une lampe UV.

Le capitaine Frelin, commandant de compagnie de gendarmerie, qui fait la chasse aux faux billets dans le Gers, conseille fortement cet investissement : « Une lampe vaut 20 ou 30€. Ce n'est pas excessif par rapport au risque. »

_________________
Faux billets : soyez vigilants Je-t-a10



Faux billets : soyez vigilants Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Faux billets : soyez vigilants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À 16 ans, il fait ses faux billets lui même et tente de les écouler à la Foire-expo
» Ne soyez plus en froid avec votre réfrigérateur
» soyez Attentif aux premiers signes de somnolence et fatigue
» Les caractéristiques des billets en euro
» Un distributeur de billets perturbé par un bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: Discussion Générales-
Sauter vers: