chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ratatouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39976
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Ratatouille   Lun 20 Juil - 17:41:02




Ratatouille est le huitième film d'animation en images de synthèse de Pixar Animation Studios, filiale de la Walt Disney Company.
Il est sorti en salles à partir du 28 juin 2007.
Il raconte les aventures mouvementées d'un rat, nommé Rémy, qui est séparé de sa famille lors d'une fuite en catastrophe de sa colonie, délogée de son lieu d'établissement.
Rémy s'installe alors dans les cuisines de Chez Gusteau !, un grand restaurant parisien.
Le film a été réalisé par Brad Bird, déjà réalisateur pour Pixar du long métrage oscarisé Les Indestructibles, d'après une idée originale de Jan Pinkava, également détenteur d'un Oscar reçu en 1998. Pinkava était le réalisateur originellement en charge du projet Ratatouille, mais il a été démis de cette fonction pour devenir simplement coréalisateur.
Ratatouille est le premier long métrage des studios Pixar dont la distribution ne comprend pas Joe Ranft. En effet, ce dernier est décédé le 16 août 2005. Il était surnommé le « Cœur de Pixar »



l'histoire

Rémy, un jeune rat, vit dans la capitale française avec son père, Django, son frère, Émile, et un clan de rats, dans le grenier de la maison de Mabel, une vieille dame à la retraite.
Contrairement aux membres de sa famille, Rémy est un grand admirateur de la cuisine française.
Le jeune rat réussit à mettre instinctivement des ingrédients dans des plats divers, les rendant meilleurs, et subtils.
C'est pourquoi, furtivement, il se rend, le soir, dans la cuisine pour lire un livre de recettes du chef cuisinier aux cinq étoiles, Auguste Gusteau, mort récemment après la perte d'une de ses étoiles à cause d'un critique, Anton Ego, qui s'opposait à l'idée fondamentale de Gusteau selon laquelle tout le monde peut cuisiner.
Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
Un soir, avec son frère Émile, Rémy y retournera pour concocter une recette qu'il avait lue un autre jour. Mais la propriétaire de la maison les prend sur le fait : les rats sont contraints de fuir, et Rémy est alors séparé de sa famille.
Il est seul dans les égouts, sans rien pour se mettre sous la dent.
Seul, le petit rat rêve de parler avec le maître Gusteau, qui le console et le guide.
Sous l'influence de Gusteau, un jour, il sortira des égouts, et se retrouvera sur le restaurant du chef cuisinier décédé.
Quelques jours avant l'arrivée de Rémy au restaurant, un nouvel employé, commis, nommé Alfredo Linguini, avait été embauché comme commis aux poubelles.
Mais Skinner, le nouveau chef cuisinier du restaurant, le méprisait du fait qu'il était le fils de la petite amie de Gusteau.


Rémy se rend compte que le commis essaie de cuisiner et s'apprête à gâcher irrémédiablement une soupe.
Le petit rat va alors s'infiltrer dans les cuisines pour sauver le plat.
Alors que tout le monde vaque devant sa casserole, le rat rajoute des ingrédients dans une soupe, la rendant succulente, mais Linguini l'aperçoit et l'enferme sous une passoire.
Skinner voit à son tour Linguini à côté de la soupe, et vient alors le réprimander : Linguini ne devait pas s'occuper des plats préparés, car il n'avait aucune formation de cuisinier.
Heureusement, le petit rat n'a pas été vu par Skinner, ni par les autres employés.
Quelques minutes passent, et la soupe est servie à Solène Leclerc, critique culinaire.
Skinner s'apercevant que la soupe servie était celle que Linguini avait modifié, tente de l'intercepter, mais n'y parvient pas.
Skinner s'apprête alors à licencier le nouveau commis, mais la critique surprise par l'appétissante soupe fait parvenir au chef ses félicitations.
Et aidé par Colette, Linguini ne sera pas mis à la porte.



D'ailleurs, il ne s'occupera plus des poubelles mais des soupes à présent.
Pendant ce temps, le rat avait eu le temps de s'échapper de la passoire, mais à peine cherche-t-il une issue qu'il est intercepté par des cuisiniers qui décident ensuite de le jeter dans la Seine, enfermé dans un bocal.
C'est Linguini qui est chargé de cette tâche.
Mais alors qu'il s'apprête à le jeter dans le fleuve, il se rend compte que le rat comprend ses paroles et qu'il peut l'aider.
Ils acceptent alors de travailler ensemble.
Pendant ce temps, Colette est chargée de s'occuper de l'apprentissage de Linguini aux différentes tâches de la cuisine : mais, Skinner, décidé à le virer, lui demande de préparer à nouveau une soupe, certain que le commis n'y parviendra pas.
Le jour suivant, le rat s'entraîne à commander Linguini, en lui tirant les cheveux.
Pratiquant la même tactique au restaurant, le rat se cache sous la toque de Linguini.
Le commis réussissant ses tâches avec succès, et prit de l'envie de révéler son secret à Colette, mais le petit rat s'y oppose et l'oblige à l'embrasser à la place.



Plus tard, Émile retrouve son frère par hasard, à la sortie du restaurant, et Rémy, voyant son frère manger n'importe quoi, va voler dans la réserve du restaurant et tenter de lui apprendre à savourer ce qu'il mange.
Puis, Rémy découvre les liens de parenté entre Gusteau et Linguini, Gusteau souhaitant que son fils soit son successeur en cuisine.
Il réussit à récupérer de justesse les preuves de ces liens pour les sauver des griffes de Skinner, et les donne à Linguini qui devient alors le chef-cuisinier légitime du restaurant paternel.
Mais les autres cuisiniers sont étonnés du succès de Linguini dans l'art culinaire, lui qui ratait tous ses plats auparavant.
Linguini finit par leur avouer la vérité.
Et tous décident de le quitter, y comprit Colette, le soir même où l'horrible critique Anton Ego leur rendait visite.
Désemparé, Linguini ne sait plus que faire. Mais la famille de Rémy qui avait une dette envers lui vient l'aider.
Colette, sur sa moto, extrêmement en colère contre Linguini, est à deux doigts d'avoir un accident lorsqu'elle voit alors dans la vitrine d'une librairie le livre d'Auguste Gusteau Tout le monde peut cuisiner et décide de venir en aide à Linguini et aux rats.
Ce soir-là, en effet, dans les cuisines du restaurant, de nombreux petits rats se partagent les tâches pour concocter les plats, tandis que Linguini assure le service.



Rémy avait décidé de préparer une ratatouille (Confit Byaldi) pour le critique.
Et lors de la dégustation, la profusion de saveurs fait revenir chez Ego le souvenir de la ratatouille de son enfance.
Subjugué, il veut remercier le chef et Linguini lui avoue que c'est un rat qui a préparé le plat.
Le lendemain du repas, le critique publie un article sensationnel sur Linguini et sur le mystérieux petit cuisinier, habilement, il écrit de nombreuses phrases à double sens, sans toutefois en dévoiler sa nature. Malheureusement, les services d'hygiène ont été avertis par Skinner de la présence de rats dans l'établissement, et ces derniers ferment le restaurant.
Mais Linguini, aidé de Colette, résolument amoureuse, crée son nouveau restaurant nommé La Ratatouille en l'honneur de la ratatouille servie à Ego.
Linguini s'occupe du service, et Colette fait la cuisine aidée de Rémy.
Depuis ce jour, Ego a été lui-même licencié, mais revient chaque jour manger dans le restaurant de Linguini, appréciant cette ratatouille


Personnages principaux


Rémy : Rémy est un rat qui rêve de devenir un grand chef cuisinier.
Mais ce rêve est d'autant plus difficile que Rémy est un rat.
Pourtant, son odorat des plus fins, et sa capacité à mélanger les saveurs pour préparer les meilleurs repas lui permettront de réaliser son vœu.
Il refuse sa vie de rat d'égoût, et se reconnaît en tant que créateur, et non comme fouineur de poubelles. Quand Rémy ne concocte pas de plat, il lit le livre de son idole : Gusteau.
En tombant sur son restaurant, Rémy ne savait pas encore ce qui allait lui arriver.



Alfredo Linguini : Alfredo Linguini est un jeune homme roux timide et maladroit.
Il a été embauché depuis peu, après plusieurs petits jobs, comme commis chargé des poubelles chez Gusteau, et il fait beaucoup d'efforts pour garder ce travail. Lorsqu'il rencontre Rémy, sa vie est bouleversée.
Le succès lui tend les bras, et ce succès en devient suspect.
Avec Rémy, il sera soumis à bien des épreuves face à son rival, Skinner.



Colette : Prête à tout, Colette (inspirée de la grande chef cuisinière Hélène Darroze) est une femme de caractère, d'ailleurs la seule part de féminité chez Gusteau.
Son ardeur, et sa patience l'ont fait réussir dans ce milieu pourtant peuplé uniquement d'hommes.
Et cette infériorité la déstabilise, mais en devant surveiller le nouveau commis, Linguini, elle va apprendre à connaître quelque chose qui lui était inconnu jusqu'alors.



Skinner Petit, et rond, Skinner a horreur de se faire gouverner.
Et après la mort de Gusteau, il devient le chef impitoyable du restaurant.
Profitant de la renommée de son ancien patron, Skinner va placer quelques parts dans le commerce de la pizza et des burritos congelés.
Transformant de ce fait le restaurant le plus chic de Paris en un grand centre commercial.
Le personnage est lointainement inspiré de Louis de Funès.




Anton Ego est un des plus puissants critiques culinaires de Paris.
En son pouvoir, il peut faire ou défaire la renommée d'un restaurant, provoquant joie, ou malheur.
De par son visage fin, et vicieux, il terrifie les cuisiniers, devenant à sa merci.
Anton s'est habitué à ce pouvoir, et n'y prête plus attention.
Sous ses traits, est révélé une ressemblance à Louis Jouvet.



Émile : Petit frère de Rémy, Émile est amoureux de la vie.
Et s'il n'aime pas concocter des plats, il aime les savourer.
Émile est prêt à tout pour soutenir son frère, lui remonter le moral quand ça ne va pas, ou dans sa chasse aux aliments insensés.



Auguste Gusteau est l'un des plus grands chefs cuisiniers de son temps.
Pour faire connaître son génie, il a écrit un livre : « Tout le monde peut cuisiner ».
C'est grâce à celui-ci que Rémy va pouvoir faire prospérer son savoir.
Les plus célèbres viennent déguster ses plats, mais mystérieusement, Gusteau va mourir, après la perte d'une étoile pour son restaurant dû à Ego, redoutable critique.
Le restaurant perdra encore une étoile suite à sa mort. Mais, même après sa mort, Gusteau reste présent dans l'esprit de Rémy


Django est le père de Rémy et Emile.
Il ne veut rien de plus que son fils Rémy reste dans la colonie de rats, pour qu'il n'ait aucun rapport avec les humains. I
l le mène alors devant une boutique de produits et poisons anti-rats afin de lui démontrer que les humains les haïssent et ainsi le dissuader de les fréquenter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39976
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: Ratatouille   Lun 20 Juil - 17:55:32

Conception des décors et de la nourriture



Ce fut un défi pour les cinéastes de créer tous les décors, surtout ceux qui avaient traits à la nourriture, créés par des ordinateurs : il fallait, selon le réalisateur, qu'ils apparaissent délicieux. Pour se faire, l'équipe de tournage a consulté plusieurs chefs gastronomiques, autant en Amérique qu'en France, et des animateurs d'écoles culinaires de la région urbaine de San Francisco pour comprendre l'organisation d'une cuisine industrielle.
Ils ont notamment rendu visite au restaurant Taillevent, à Guy Savoy, à Hélène Darroze, à La Tour d'Argent, à Cyril Lignac, au Café Procope et au restaurant Le Train Bleu.
Michael Warch, l'un des nombreux techniciens du film, avait, avant de travailler pour les studios Pixar, suivi une formation d'école culinaire avant de tourner le film, ce qui lui permit d'aider les autres techniciens, concepteurs des décors.
Le célèbre chef Thomas Keller a permis au producteur, Brad Lewis, de venir découvrir sa cuisine du French Laundry.
Pour la conclusion du film, Keller a créé un plat fantaisiste, selon les souhaits du réalisateur, et en parallèle au titre du film, qu'il a nommé « Confit byaldi ».
La lumière utilisée dans Ratatouille pour mettre en valeur les fruits et légumes fut la même que celle utilisée dans Les Indestructibles pour la peau de la famille de super-héros, mais, de nouveaux programmes furent utilisés pour donner une texture organique.
Pour rendre le résultat plus réaliste, la musique, les dialogues et des images abstraites représentant les sensations des personnages lors de dégustation ont été utilisés.
L'apparence des mets a été créée par l'animateur Michel Gagné, qui s'inspira du travail d'Oscar Fischinger et de Norman McLaren.
En dernier lieu, pour rendre un compost réaliste, le département d'art du film a photographié plusieurs sortes de produits alimentaires, tels que des pommes, des baies, des bananes, des champignons, des oranges, du brocoli, et de la laitue en fermentation.
Des noms de techniciens de tournage furent donnés à certains de ces aliments, comme « Les olives noires Goodman » du technicien d'animation Dan Goodman, ou
« Le Café Stan » du monteur, Stan Webb.




Conception des personnages


D'après le concepteur, Jason Deamer, de Pixar, « la plupart des personnages étaient conçus lorsque Jan a quitté le tournage. Cet homme avait l'œil pour les reliefs ».
D'ailleurs, lors de la conception du personnage d'Anton Ego, Jan Pinkava le comparait avec un vautour.
Jan Pinkava dira, après son départ du projet :

« Les gens veulent toujours savoir d'où viennent les idées. La vérité est qu'un jour, je me tenais dans la cuisine avec ma femme, et que tout-à-coup j'ai eu cette idée : et si un rat voulait devenir un chef de cuisine ? Lorsque vous vous mettez à raconter cela aux gens, tout le monde rit. C'est vraiment une idée complètement folle ! »

Mais avant de concevoir ou de créer ces personnages sur ordinateur, Greg Dykstra les fabriquait en argile. Auparavant, il avait rencontré un expert des rats : B. F. Skinner, qui est d'ailleurs l'un des personnages du film.
De son côté, Jan avait consulté Debbie Ducommun, une autre experte des rats, à propos de leurs habitudes et de leurs caractéristiques.
De plus, pour étudier les mouvements des rats, un an avant le tournage avait été déposé, à l'entrée des studios Pixar, une grande cage emplie de rats qui pouvaient ainsi courir, marcher, ou dormir.

Puis, il y a eu le choix des voix.
Brad Bird a tout de suite choisi Patton Oswalt pour le personnage de Rémy après l'avoir entendu dans une de ses comédies.
Tous les acteurs donnant leur voix ont dû ensuite s'entraîner à se donner un accent français authentique. Cependant, John Ratzenberger, qui joue le rôle de Mustafa, n'y parvint pas, il s'exprime ainsi avec un accent italien.



Paris



Dans Ratatouille, ce n'est pas un Paris actuel, avec quelques traces de pollution dans le ciel, ni de longues files de voitures dans les rues, mais un Paris historique et symbolique qui apparaît, vue à travers des clichés enjolivés.
En effet, dans le film, on aperçoit une Citroën 2CV et une Citroën DS à plusieurs reprises, ou même un Linguini à vélo.
Ceci révèle une trace de romantisme dans la vue parisienne des producteurs hollywoodiens.

Cédric Klapisch dira à ce sujet :

« Dans ce Paris imaginé, on roule encore en 2CV ou en DS. Je trouve cela charmant quand on s'invente le Paris que l'on veut voir. Finalement, le Paris qui est décrit par Hollywood demeure un Paris historique et symbolique. Vous me direz, quand un Français va faire un clip en Californie, il y a toujours une fille en roller avec un milk-shake ! Tout le monde a des clichés sur tout le monde ! »

À la différence de la directrice de la photographie, Sharon Calahan, qui a déclaré rechercher une atmosphère d'octobre, idéal, pour le film :

« Quand nous sommes allés à Paris, il y avait du soleil, mais la lumière était argentée et diffuse, tout paraissait doux, chaleureux et accueillant. Je voulais retrouver cela dans notre film. Le film n'est pas éclairé avec une lumière fortement colorée et des ombres franches comme c'est le cas d'ordinaire, parce que je voulais vraiment célébrer cette couleur particulière que l'on ne trouve qu'à Paris. »




Récompenses et nominations



Ratatouille a été trois fois nommé aux Oscars 2008 : pour celui du meilleur film d'animation, celui de la meilleure chanson originale et celui du meilleur scénario.
Il obtient aussi treize nominations aux Annie Awards dont neuf récompenses et une victoire aux Golden Globes dans la catégorie « Meilleur film d'animation ».
Le film a pour l'instant remporté près de dix-huit prix internationaux et a été nommé pour divers autres prix à vingt-sept reprises.
Ratatouille détient le record du plus grand nombre de nominations aux Oscars pour un film d'animation en images de synthèse, détrônant ainsi Monstres et Cie, Le Monde de Nemo et des Indestructibles qui étaient nominés à quatre Oscars.
Cependant, La Belle et la Bête détient le record du plus grand nombre de nominations de tous les films d'animations, avec six nominations, dont deux remportés.

2008 → Oscar du cinéma
Oscar du meilleur film d'animation
Nomination à l'Oscar de la meilleure musique de film
Nomination à l'Oscar du meilleur scénario original
Nomination à l'Oscar du meilleur son
Nomination à l'Oscar du meilleur mixage de son

2008 → Annie Award

Nomination au Meilleur film d'animation
Nomination au Meilleurs effets spéciaux
Nomination à la Meilleure animation des personnages d'un film d'animation
Nomination à la Meilleure conception de personnages d'un film d'animation
Nomination à la Meilleure réalisation d'un film d'animation
Nomination à la Meilleure musique de film
Nomination à la Meilleure production d'un film d'animation
Nomination au Meilleur storyboard d'un film d'animation
Nomination à la Meilleure voxographie dans un film d'animation dans un premier rôle masculin
Nomination à la Meilleure voxographie dans un film d'animation dans un premier rôle féminin
Nomination à la Meilleure voxographie dans un film d'animation dans un second rôle
Nomination au Meilleur scénario pour un film d'animation


2008 → British Academy of Film and Television Arts
Nomination au Prix du meilleur film d'animation


2008 → Golden Globe Award
Prix du Meilleur film d'animation
2008 → Grammy Award

Nomination à la Meilleure composition pour une musique de film

2008 → Los Angeles Film Critics Association Awards
Prix du Meilleur film d'animation
Prix du Meilleur film familial
2008 → Boston Society of Film Critics Awards
Prix du Meilleur scénario
2008 → National Board of Review
Prix du Meilleur film d'animation
2008 → People's Choice Awards

Nommé au Prix du meilleur film familial


bande annonce


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
coco8313

avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 51
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Ratatouille   Dim 1 Juil - 18:56:17

un dessin animé que nous sommes allér voir au cinéma en famille pour ma part je pense qu'il y as mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ratatouille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ratatouille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lapin et sa ratatouille
» Ratatouille
» Flan à la ratatouille
» Quiche ratatouille
» Habits Ratatouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: dessins animes de notre enfance-
Sauter vers: