chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Réassort du coffret Pokémon 151 Électhor-ex : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice
mimi


Féminin Nombre de messages : 44587
Age : 59
Date d'inscription : 26/07/2007

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" EmptyMer 25 Jan - 20:03:55

TEMOIGNAGE

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Christ10

Grâce à la solidarité de ses collègues,Christophe Germain a pu bénéficier en 2009 de 170 jours de RTT pour pouvoir s'occuper jusqu'au dernier souffle de son enfant malade.

De cette histoire est née une proposition de loi,votée ce mercredi par les députés.


2008 : la nouvelle tombe comme un couperet pour Lydie et Christophe Germain.

Leur fils de 10 ans,Mathis,est atteint d'un cancer.

La course contre la montre commence,les rendez-vous médicaux s'enchaînent entre Paris et Saint-André-le-Puy,dans la Loire,où ils résident.

Mathis doit subir une transplantation hépathique du foie.

Après avoir épuisé tous ses congés payés et ses RTT pour rester auprès de son fils,Christophe,plasturgiste chez Badoit,à Saint-Galmier,enchaîne avec un arrêt maladie de trois mois pour "accompagnement d'un enfant gravement malade".

Mais à l'issue de cet arrêt,il est contrôlé par la Sécurité sociale

"J'ai refusé de tricher"

"Lors de ce contrôle,on m'a fait comprendre que c'était mon enfant qui était malade et non moi et qu'il fallait que je reprenne le travail.

A cette époque,je ne demandais que quelques jours supplémentaires car mon fils commençait à aller un peu mieux suite à sa transplantation.

Ce Monsieur m'a coupé mes droits un lundi,donc je suis retourné travailler ce même lundi,poursuit-il.

Je n'avais pas le choix,ma femme ayant stoppé son travail pour être auprès de notre fils et ne bénéficiant plus que de l'AJPP (: Allocation journalière de présence parentale)".

A ce moment-là,Christophe sait qu'il peut se mettre en arrêt pour dépression,par exemple,pour gagner un peu de ce temps qu'il n'a plus auprès de son fils.

Mais il s'y refuse.

"Je n'ai pas triché avec le système,parce que je n'avais pas envie de m'inventer une maladie.

Et parce que j'avais un fils qui ne trichait pas non plus,qui se battait, qui ne baissait pas les bras..."

170 RTT collectés par ses collègues

Lors de son retour chez son employeur,l'incompréhension domine parmi ses collègues.

Rapidement,l'idée germe : Christophe n'a pas besoin d'argent mais de temps,alors on va lui en donner.

A l'initiative de son chef de service,les salariés se mobilisent et récoltent pas moins de 170 jours de RTT en l'espace de 15 jours.

"C'était une première pour notre entreprise,mais devant un tel élan de solidarité,notre directrice a tout de suite donné son accord",se souvient Christophe.

Dans le même temps,l'espoir renaît pour Mathis.

Pendant quatre mois son foie fonctionne à nouveau et Christophe reste au travail,ne prenant des jours que de temps en temps.

Mais en septembre 2009,les métastases reviennent.

"On nous a dit que Mathis était condamné,qu'il entrait dans une phase de fin de vie.

C'est à ce moment que les jours que j'ai eus ont pris tout leur sens, raconte Christophe la voix tremblante.

J'ai pu être auprès de mon fils,24 heures sur 24,sans me soucier de mon travail ou de mon salaire,j'ai pu,grâce à ce temps offert,mettre en place une hospitalisation à domicile pour mon enfant parce qu'il ne voulait plus retourner à l'hôpital.

J'ai pu vivre avec mon fils tous ses derniers instants.

Voilà à quoi ce temps a servi".

Depuis,deux années ont passé.

Christophe a repris son travail chez Badoit.

"Quand vous perdez un enfant,votre vie s'arrête.

Il faut repartir.

Et pour repartir,retourner au travail dans une entreprise qui a tout fait pour vous aider,ça vous aide énormément".

"Pas une solution miracle",mais "une pierre à l'édifice"

Touché par cette histoire,Paul Salen,député de la Loire,a déposé une proposition de loi visant à encadrer ce type d'initiative solidaire de don de RTT.

Le texte,approuvé mercredi après-midi par les députés,stipule qu'"un salarié peut,sur sa demande et en accord avec l'employeur,renoncer anonymement à tout ou partie de ses jours de repos non pris au bénéfice d'un autre salarié de l'entreprise qui assume la charge d'un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d'une maladie,d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants".

Un certificat médical attestant de la gravité de la maladie et de la nécessité d'une présence soutenue auprès de l'enfant est exigé pour que fonctionne le dispositif,qui devrait s'appliquer aussi à la Fonction publique.

Christophe et Lydie seront présents dans l'enceinte du Palais Bourbon au moment de la discussion du texte.

"Il existe des choses comme l'AJPP dont a bénéficié ma femme,mais ces aides ne sont pas suffisantes financièrement car elles correspondent à un forfait et non à votre salaire,explique Christophe.

C'est déjà bien,mais ce n'est pas suffisant.

Cette proposition de loi n'est pas une solution miracle mais c'est une pierre apportée à l'édifice,un début de solution parmi beaucoup de choses qui restent à faire pour accompagner la fin de vie".

L'association qu'il a créée avec son épouse à la mort de leur fils a déjà permis d'aider une vingtaine d'autres couples en France.

"Ce sont toujours 20 enfants qui ont,à leur tour,bénéficié de la présence de leurs parents jusqu'au bout,constate Christophe.

Certes,il y a une faille criante de l'Etat,certes,il y a un manquement.

Mais,en attendant,doit-on faire comme si rien ne s'était passé chez Badoit ?

Doit-on laisser passer ce geste de solidarité dont j'ai pu bénéficier ?"


Et de conclure : "Mathis a mené le combat pendant 18 mois.

Maintenant,c'est à nous de le poursuivre".

Si la loi est votée,il est prévu de l'appeler Loi Mathis.





tf1 news


_________________


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" 100721102809395527
Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Mimi1010


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Bandeau_08012136311



Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
mimi


Féminin Nombre de messages : 44587
Age : 59
Date d'inscription : 26/07/2007

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Re: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" EmptyMer 25 Jan - 20:07:46

Don de RTT : l'historie de Mathys inspire une loi


http://videos.tf1.fr/infos/2012/don-de-rtt-l-historie-de-mathys-inspire-une-loi-6952675.html


Résumé : Les députés,s'inspirant d'un cas réel de solidarité survenu dans une entreprise de la Loire,ont adopté mercredi un texte permettant à un salarié de donner anonymement une partie de ses jours de repos à un collègue devant s'occuper d'un enfant très gravement malade.






tf1 news

_________________


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" 100721102809395527
Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Mimi1010


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Bandeau_08012136311



Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
mimi


Féminin Nombre de messages : 44587
Age : 59
Date d'inscription : 26/07/2007

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Re: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" EmptyMer 25 Jan - 23:29:13

Enfant malade : l'Assemblée approuve le don de jours de repos entre collègues

Les députés ont donné un cadre légal à une manifestation de solidarité dans l'entreprise.

S'inspirant d'un cas réel survenu à Saint-Galmier (Loire),dans l'entreprise Badoit,l'Assemblée nationale a adopté,mercredi 25 janvier,un texte permettant à un salarié de donner anonymement une partie de ses jours de repos à un collègue devant s'occuper d'un enfant très gravement malade.

Son auteur,le député UMP de la Loire Paul Salen,a connu,dans sa circonscription,le cas de Christophe Germain.

Ce salarié de Badoit avait bénéficié de 170 jours de RTT donnés par ses collègues,grâce au feu vert de son entreprise.

Il avait ainsi pu rester en permanence au chevet de son fils de 11 ans, Mathys,atteint d'un cancer et hospitalisé à domicile jusqu'à son décès,fin décembre 2009.

"Nous sommes émus de l'adoption de ce texte,qui découle de notre histoire personnelle,pour tous les parents qui vont pouvoir en bénéficier",a déclaré après le vote la mère de l'enfant,Lydie Germain,qui a assisté aux débats avec son mari,depuis la tribune du public.

La gauche met en garde contre l'introduction d'inégalités entre salariés

La proposition de loi,qui doit maintenant passer devant le Sénat,a été votée par les députés de droite et du centre,les socialistes s'abstenant et le Front de gauche votant contre.

Soulignant les inégalités que le dispositif risque d'entraîner entre salariés,et les difficultés pratiques d'application,notamment autour de l'anonymat des dons,les députés de gauche ont plaidé pour l'amélioration des congés indemnisés déjà existants pour soigner des proches ou des enfants.

Le PS s'est toutefois abstenu,ne voulant pas s'opposer à "un tel acte de solidarité".

Le Front de gauche a voté contre,estimant que "c'est à la solidarité nationale à faire face à ces situations".






francetvinfo

_________________


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" 100721102809395527
Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Mimi1010


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Bandeau_08012136311



Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
mimi


Féminin Nombre de messages : 44587
Age : 59
Date d'inscription : 26/07/2007

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Re: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" EmptyJeu 26 Jan - 9:12:18

Enfant très malade : le don de jours de repos entre collègues approuvé

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" _1201210

Marie-Anne Montchamp,secrétaire d'État aux Solidarités.

Les députés,s'inspirant d'un cas réel de solidarité survenu dans une entreprise de la Loire,ont adopté un texte permettant à un salarié de donner anonymement une partie de ses jours de repos à un collègue devant s'occuper d'un enfant très gravement malade.

Cette proposition de loi UMP,qui doit maintenant passer devant le Sénat,a été votée par les députés de droite et du centre,les socialistes s'abstenant et le Front de gauche votant contre.

Le texte donne un cadre légal à des initiatives spontanées de solidarité de salariés.

Christophe Germain,un salarié de Badoit,avait bénéficié de 170 jours de RTT donnés par ses collègues,grâce au feu vert de son entreprise,et avait pu rester en permanence au chevet de son fils de onze ans,Mathys,atteint d'un cancer et hospitalisé à domicile jusqu'à son décès fin décembre 2009.

« Nous sommes émus de l'adoption de ce texte,qui découle de notre histoire personnelle,pour tous les parents qui vont pouvoir en bénéficier »,a déclaré après le vote la mère de l'enfant,Lydie Germain,qui a assisté aux débats avec son mari de la tribune du public.

Soulignant les inégalités que le dispositif risque d'entraîner entre salariés,et les difficultés pratiques d'application,notamment autour de l'anonymat des dons,les députés de gauche ont plaidé pour l'amélioration des congés indemnisés déjà existants pour soigner des proches ou des enfants.

Le PS s'est toutefois abstenu,ne voulant pas s'opposer à « un tel acte de solidarité ».

Le Front de gauche a voté contre,estimant que « c'est à la solidarité nationale à faire face à ces situations ».






La Voix du Nord

_________________


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" 100721102809395527
Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Mimi1010


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Bandeau_08012136311



Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
mimi


Féminin Nombre de messages : 44587
Age : 59
Date d'inscription : 26/07/2007

Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Re: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" EmptyJeu 26 Jan - 15:17:29

Don de RTT à un collègue parent d'un enfant gravement malade

Comment ça marche?


Une proposition de loi est examinée ce mercredi à l'Assemblée nationale...

Offrir ses jours de repos à un ou une collègue dont l’enfant est gravement malade,cela sera prochainement possible grâce à la proposition de loi a été approuvée ce mercredi par l’Assemblée nationale.

20 Minutes fait le point sur ce texte légalisant cette initiative solidaire née de l’expérience d’un salarié de Badoit en 2009.

D’où vient cette proposition de loi?

Paul Salen,le député UMP de la Loire,instigateur du texte déposé l’été dernier,l’a ainsi raconté à ses pairs: «C’est à la suite d’une expérience vécue dans ma circonscription que cette proposition de loi vous est soumise.

Une famille dont j’ai fait connaissance a eu la douleur de perdre un enfant de 11 ans des suites d’un cancer.

Pendant sa maladie,le père a pu s’occuper et accompagner son fils grâce à une démarche originale de ses collègues de travail.

En effet,les salariés de son entreprise qui le souhaitaient,ont pu lui faire don de façon anonyme d’heures de RTT,d’heures supplémentaires ou de récupération.

Le geste de solidarité a été accepté par la direction de l’entreprise,et c’est un total de 170 jours qui a été crédité à l’intéressé.

Ceci lui a permis de rester auprès de son fils malade et de pouvoir mettre en place une hospitalisation à domicile dans cette phase douloureuse de fin de vie.»

Est-elle nécessaire?

En dehors des RTT et des congés payés,les congés spécifiques (soutien familial,enfant malade ou présence parentale) ne sont généralement pas rémunérés et peuvent pénaliser financièrement une famille.

Si l’expérience dont a bénéficié le salarié de Badoit à l’origine de la loi a pu avoir lieu exceptionnellement,Paul Salen a cru bon de proposer un texte qui puisse «encadrer cette possibilité»,a-t-il indiqué ce mercredi sur I-Télé.

En quoi consiste concrètement la loi?

Tout est dit dans le titre du texte,qui comporte un article unique: permettre aux salariés de faire don d'heures de réduction de temps de travail ou de récupération à un parent d'un enfant,âgé de moins de 20 ans, gravement malade.

De quelle gravité parle-t-on?

L’enfant doit être «atteint d’une maladie,d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants.»

Les parents devront à cet effet présenter à l’entreprise un certificat médical soulignant ce besoin de présence affective.

Comment cela fonctionne-t-il pour les «donateurs»?

Le dispositif s’adresse autant aux salariés du privé que du public.

Le don de jours de congés,de récupération ou de RTT est anonyme,pas obligatoire et est soumis à l’accord de l’entreprise.

Il n’y a pas de seuil minimal ou maximal au nombre de jours donnés.

Cependant,pour les congés payés,les salariés ne peuvent donner qu’à partir du 24e jour.







20 minutes.fr

_________________


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" 100721102809395527
Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Mimi1010


Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Bandeau_08012136311



Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty
MessageSujet: Re: Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"   Don de RTT :  "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants" Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don de RTT : "'j'ai pu vivre avec mon fils ses derniers instants"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le pere avec ses fils a table
» je rencontre des dificultées avec le fils de mon compagnon
» papi a la peche avec son petit fils
» Il force son fils à avaler son bulletin de notes : prison avec sursis
» Vivre chaque instant de sa vie en paix.........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: Discussion Générales-
Sauter vers: