chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 

 Jules Renard

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46785
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Jules Renard Empty
MessageSujet: Jules Renard   Jules Renard EmptyVen 29 Jan - 21:10:18

Jules Renard 11110



Jules Renard est né le 22 février 1864, à Châlons-du-Maine (Mayenne); dès l'âge de deux ans toutefois, il arriva dans la Nièvre à Chitry-les-Mines, pays de son père.
Il pourra donc, plus tard, écrire fort justement : "J'ai le droit de me dire enfant, enfant par le cœur, de Chitry-les-Mines. C'est bien là que sont nées mes premières impressions".
"Poil de Carotte" (troisième enfant de la famille, qui n'était pas désiré), comme le surnomme sa mère, vivra à Chitry son enfance, dans une maison qui existe encore et qu'il décrira comme "la plus belle, la plus frappante du village".
C'est toujours là qu'ensuite, de 1875 à 1881, pensionnaire à Nevers, il passera ses vacances scolaires.
De fin 1881 à 1910, année de sa mort, Jules Renard résidera principalement à Paris.
Il séjournera cependant le plus fréquemment possible dans la Nièvre, surtout à partir de 1886, date à laquelle il loue à Chaumot, commune limitrophe de Chitry, une maison, que l'on peut toujours voir, surplombant l' Yonne et le Canal du Nivernais, et qu'il baptisera "la Gloriette ".

L'attachement de Jules Renard pour "sa petite patrie" le conduira à être élu conseiller municipal de Chaumot en 1899 puis maire de Chitry de 1904 à sa mort.
Si sa vie est inséparable de Chaumot et de Chitry, son oeuvre littéraire en est tout autant imprégnée.
Qu'il s'agisse de "Poil de Carotte", son livre le plus connu, du "Vigneron dans sa vigne", d' "Histoires naturelles", de "Bucoliques" ou de son célèbre "Journal", Renard puisera très souvent son inspiration dans la campagne nivernaise et parmi ses "frères farouches".
C'est enfin à Chitry que, mort à 46 ans, il sera inhumé le 24 mai 1910.

Ecrivain éminemment classique, membre de l'Académie Goncourt, ses livres, empreints d'humour et de poésie, ont fait et font l'objet de nombreuses éditions tant en France qu'à l'étranger.
Ses œuvres complètes ont été notamment publiées, en trois volumes, par la N.R.F. dans la Bibliothèque de la Pléiade.

Le 22 février 1864 à 9 heures, Pierre-Jules Renard naît à Châlons-du-Maine en Mayenne.
Il est le fils de François Renard (né le 22 octobre 1824), entrepreneur de travaux, et de Anna-Rose Colin (née le 7 novembre 1836).

Le mariage de François Renard et d'Anna-Rose Colin eut lieu le 8 octobre 1854 et de cette union naquirent quatre enfants : Amélie, morte en bas âge en 1858; une seconde Amélie en 1859; Maurice né en 1862 et enfin Pierre-Jules.

En 1866, la famille Renard s'installe à Chitry-les-Mines, à 3 kilomètres de Corbigny, dans une maison qui existe toujours. A partir de 1875 et jusqu'en 1881, Jules Renard suit les cours du lycée de Nevers ( qui prendra son nom par la suite). Après avoir échoué à la première partie du baccalauréat, il suit les cours de rhétorique du lycée Charlemagne à Paris, en fin d'année il obtiendra la première partie du baccalauréat, ce qui lui permettra de suivre les cours de philosophie dans ce même lycée. Renard obtient la deuxième partie de son baccalauréat en 1883 mais renonce à préparer l'Ecole Normale Supérieure.

Il écrit, lit énormément, fréquente les cafés littéraires de Paris où il rencontre Danièle Davyle pensionnaire de la Comédie Française (elle lui inspirera le personnage de Blanche dans "Le Plaisir de rompre"; il commence à collaborer à de petites revues.

En 1884, le "Gil Blas" et "La Presse" commencent à faire paraître des articles sur lui, en 1885 il travaille à l'écriture de "Crime de village", le 4 novembre de la même année il entame une année de service militaire à Bourges.

A 22 ans, Renard fait plusieurs tentatives pour trouver du travail et collabore à divers journaux et revues.
Août 1887, il est invité à Barfleur par les époux Galbrun et commence à travailler au roman "Les Cloportes" (paraîtra à titre posthume en 1919).
Le 28 avril 1888, il épouse Marie Morneau.
Dans son "Journal" il donnera à Marie les prénoms de Marinette, Marinon ou Rinette.
Le couple s'installe 44 rue du Rocher à Paris.


En février 1889 Jean-François Renard dit Fantec naît de cette union. Renard et Vallette fondent le "Mercure de France". Jules écrit des articles, des critiques littéraires et des textes pour le "Mercure de France" qui paraîtront en 1890 sous le titre de "Sourires pincés".
Il fréquentera désormais de nombreux écrivains et artistes célèbres.

En décembre 1891, il commence sa collaboration au "Gil Blas".
Marinette et Jules passent les périodes de vacances à Chitry-les-Mines, et le 22 mars 1892 Julie-Marie Renard voit le jour, appelée Baïe dans le "Journal".
En février 1896 Jules Renard loue une maison à Chaumot (à côté de Chitry-les-Mines) qu'il appelera "la Gloriette", il y passera désormais plusieurs mois par an.

Le 19 juin 1897, son père François Renard se tue d'un coup de fusil, Renard engage le ménage Chalumeau (Ragotte et Philippe dans son oeuvre) pour l'entretien de la maison de famille, que possède Mme François Renard, et de la Gloriette.

Le 22 janvier 1900, c'est son frère, Maurice, qui meurt d'une crise cardiaque, il est enterré civilement à Chitry.
Le 6 mai de la même année, Jules Renard est élu conseiller municipal à Chaumot et obtient la Légion d'Honneur en août. Renonçant à Chaumot il devient conseiller municipal de Chitry en avril 1904 puis maire en mai 1904 et réélu en 1908.
En 1907 il est élu à l'Académie Goncourt.
En décembre 1908, la Gloriette, dont il est locataire, est mise en vente; il envisage alors de s'installer dans la maison de famille de Chitry-les-Mines.

Le 5 août 1909, la mère de Jules Renard (Madame Lepic dans "Poil de Carotte") meurt sans que l'on sache si ce fût un accident ou un suicide (elle tombe dans le puits de son jardin).
Le 22 mai 1910 Renard meurt au 44 rue du Rocher à Paris, des suites d'une artériosclérose.
Il sera enterré civilement le 24 mai 1910 à Chitry-les-Mines.
Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Jules Renard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JULES VERNE
» Jules Bonnot
» le renard
» Jules et Lou Anne (les petits enfants de Mimi)
» Allô la police, un renard a volé mon sac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: