chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
Voir le deal

 

 Le développement du langage

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46688
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Le développement du langage Empty
MessageSujet: Le développement du langage   Le développement du langage EmptyMer 29 Oct - 13:04:51

L'apprentissage d'une langue maternelle par un enfant est un phénomène encore peu compris.
Plusieurs théories ont été écrites depuis l'époque des pharaons et même avant chez les peuples asiatiques.
Les théories d'aujourd'hui sont plus scientifiques, mais guère plus informatives.
La majeure partie des apprentissages se font cependant entre la naissance et trois ans.

Parler de langage avant quatre mois peut apparaître comme excessif.
L'enfant découvre sa faculté d'émettre des sons.
A mesure qu'il s'essaie à différentes vocalises, bébé exprime des besoins, des désirs, des peurs et des douleurs. Autant d'expressions que les parents découvrent spontanément.


Le langage est l'un des moyens de communication les plus répandus.
Il est fondé sur une activité symbolique.
En effet, on parle et on apprend à parler parce qu'on a besoin de communiquer.

Une acquisition plus complexe

Le développement du langage est très complexe.
Parler nécessite le contrôle et la coordination de mouvements agissant sur l'air contenu dans les tractus respiratoire et vocal.
Ces mouvements modifient le trajet de l'air contenu dans les poumons, le pharynx, le nez et la bouche de façon à produire les configurations articulatoires permettant l'émission du son désiré.
Chaque seconde de production nécessite plusieurs centaines d'événements neuromusculaires.

L’apprentissage est double.
D'une part interviennent des capacités de programmation de la séquence des gestes articulatoires, gestes associés aux segments particuliers de la parole.
D’autre part, le contrôle de ces gestes, de leur coordination et de leur organisation temporelle doit se mettre en place.
L'influence des parents, des structures d’encadrement (crèche et école maternelle) et de l’environnement est véritablement déterminante.
C’est dans ce contexte que l’enfant apprend alors à communiquer oralement et sur un mode non verbal, bien antérieur à l'apparition du langage.

Au fur et à mesure que le nourrisson grandit, différents "niveaux de langage" se succèdent et se combinent.

Le vagissement, les pleurs et les cris

Ce sont les premiers moyens d'expression du nouveau-né.
Prémices du langage, ces bruits constituent un appel et une première ébauche d'échange.
L'enfant expérimente l’émission de sons qui suscitent une réponse appropriée de l'entourage.
L'intonation du cri est variée et la mère distingue très tôt les cris de colère, de fatigue, de douleur, de faim et de joie de son bébé.
Elle donne à ces cris la réponse qui convient.

Les pleurs sont pour le bébé le moyen le plus sûr d’obtenir de l'aide.
Ils inquiètent la mère et la font venir rapidement.
Cette réaction réflexe survient lors de situations de malaise que l'enfant ne peut pas contrôler seul.
Il ne s'agit donc pas encore de pleurs intentionnels.
La signification des pleurs peut toutefois être très différente selon les cas. Le volume, le timbre de la voix et le rythme du souffle sont autant d’indices sonores.
D’autres sont visuels : l'expression du visage, les mouvements de succion, les grimaces, les sourires, les gestes et la posture permettent aussi de décrypter le message.

Les expériences ont prouvé que les premiers cris sont asexués.
Le seul critère auditif ne permet donc pas de reconnaître le sexe de l'enfant lors des premiers mois. Par ailleurs, les chercheurs sont parvenus à isoler plusieurs sortes de cris en fonction de la tonalité, de la fréquence (de 1000 à 4000 Hertz) et de l'intensité.
Ils ont alors essayé d’établir expérimentalement ce que les parents découvrent, en général, tout à fait spontanément. Les cris expriment tour à tour des besoins, des désirs, des peurs, des douleurs et des joies.

Le cri de faim est le plus connu.
Le premier son " oin ", peu aigu, dure une seconde.
Il est suivi d’un " sifflet inspiratoire " - très bref et plus aigu – et reprend après un instant de repos. Il peut déclencher une montée de lait chez la mère qui allaite.

Le cri de rage est la version amplifiée du précédent : sa tonalité est plus aiguë, l’intensité plus forte et l’enchaînement des cycles plus rapide.

Le cri de douleur, qui provoque l’arrivée immédiate des parents, est également caractéristique.
Il débute par un cri de plus de 4 secondes suivi d’un arrêt complet de 7 secondes en expiration.
Les cris reprennent ensuite, une courte inspiration précédant juste le hurlement.

Le cri de douleur aiguë est intense, strident, perçant et proportionnel à l'intensité de la douleur.

Le cri de douleur continue est monotone et grave.

Le cri de frustration est du même type que le précédent.
Il commence par un cri et se termine en longue pause respiratoire.
Il peut, quelques mois plus tard, se transformer en l’impressionnant spasme du sanglot.

Le cri d'endormissement postprandial (qui intervient après les repas) ressemble au cri de la faim.

Le cri de plaisir est plus personnel. De tonalité et d’intensité variables, il est propre à chaque enfant.

Vers l’âge de 2 mois, le long gémissement lancinant est, en dehors des états de maladie, un appel véritable.
A ce stade, le réflexe s’est transformé en comportement intentionnel.
Le bébé a enregistré les réponses de ses proches à ses cris et il commence à en nuancer l’expression.

_________________
Le développement du langage Je-t-a10



Le développement du langage Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46688
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Le développement du langage Empty
MessageSujet: Re: Le développement du langage   Le développement du langage EmptyMer 29 Oct - 13:07:43

Le gazouillis et le babillage



Aux "agheu agheu" tant attendus vont succéder des gazouillis plus élaborés dont les tonalités vont moduler en fonction de ce que veut exprimer bébé.
Vient ensuite le babillage puis l'apparition des premiers sons syllabiques et des "Pa-pa", "Ma-ma" qui vous combleront de joie.


Le gazouillis a une signification phonétique et affective.
Il traduit un état de satisfaction et témoigne de l'acquisition de différents phonèmes.
Les voyelles sont acquises en premier, vers 8 semaines ("a", "e" et "ou").
Entre 12 et 16 semaines, l'enfant tient , à sa manière, de grandes conversations avec sa mère.
A 4 mois, l'enfant commence à varier ses vocalises.
A 5 mois, il est de plus en plus intéressé par les intonations des différentes voix qui l'entourent.
Vers 20 semaines, il prononce le célèbre "ah reuh" !
A 28 semaines, il dit "ba", "ca" et pleure en faisant "mm".
Tous les nourrissons du monde gazouillent de la même manière : c'est un langage international !

Le babillage : un langage universel

Etape suivante, le babil, qui varie en fonction de la langue maternelle.
Ainsi, à titre d’exemple, le dialecte cantonais (dialecte chinois parlé au Guangdong et au Guangxi) implique une plus forte tension de la voix dans la production des sons aigus.

L’apprentissage du babil passe par la perte de potentialités innées.
Certaines capacités linguistiques, "dons de l’enfance universels", décroissent en effet avec l'âge.
Dans un premier temps, les jeunes enfants peuvent communiquer - par gazouillis - avec n'importe quelle communauté verbale.
Même les bébés sourds ont, jusqu'à l’âge de 4 ou 5 mois, les mêmes types de production vocale.
Elles cessent à l'âge où commence le babillage chez les enfants entendants.

L'apparition des sons syllabiques

Vers 6 mois, les enfants contrôlent leur respiration et utiliser leur activité respiratoire et laryngienne pour produire des schémas phonatoires.
Ils varient l’intonation, la dynamique et la durée des productions sonores.
La maîtrise des mouvements fins de la langue et des lèvres permet l'articulation précise des syllabes.
Cette technique s'acquiert progressivement.

Au commencement est la syllabe.
Les sons syllabiques, très différents des gazouillis, apparaissent vers 6 mois.
Ils sont répétés sans arrêt.
La syllabe est ensuite doublée par l’enfant ("baba", "dada", "caca"…) et reprise par l'entourage.
Ainsi naît le "premier mot", généralement "papa".
Dans toutes les langues du monde, la dénomination du père vient d'une syllabe facile ("baa" en arabe, "pa" en chinois, etc.) qui prend sens vers 44 semaines

ce n'est pas l'enfant qui va donner du sens à ce premier mot : ce sont les parents et l'entourage qui le rattachent à un objet. Le langage devient alors symbolique.

C'est un phénomène induit :

"La répétition est la voie d'accès royale à la langue. S'il existe des phénomènes universels, ce sont bien ceux des phonèmes, de la vocalisation et de la répétition. Ce qui n'a rien d'universel, c'est le sens qu'on va mettre sur ces phonèmes que l'enfant répète ; ce sens étant propre à chaque famille. Les vocalises d'un bébé sont influencées par les sons qu'il a perçus intra-utero. En fonction de ce que son oreille a déjà entendu, le nouveau-né a déjà sélectionné certains phonèmes. Il est déjà imprégné de la musique de la langue maternelle. Mais il est loin de la conquête du sens : il parle encore une langue commune à tous les bébés du monde, celle de la vocalisation. Le mythe de la Tour de Babel vient de là. Il se réfère à l'âge d'or d'une humanité qui ne connaissait qu'une langue".

_________________
Le développement du langage Je-t-a10



Le développement du langage Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46688
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Le développement du langage Empty
MessageSujet: Re: Le développement du langage   Le développement du langage EmptyMer 29 Oct - 13:11:37

Prévenir les troubles du langage



Il est essentiel de mieux repérer les troubles du langage pour les diagnostiquer plus tôt et mieux les prendre en charge.
10 % des enfants de 3 à 5 ans présentent des difficultés avec la parole et l’écrit.
Ceux dont la "fangue lourche" sont plus nombreux qu'on l'imagine.


L’apprentissage du langage commence dès la grossesse, alors que l’enfant est encore dans le ventre de sa mère. Dès sa petite enfance, bébé parle en babillant, ce qu’il dit à une cohérence, du moins pour lui.
Selon son rythme c’est entre 18 et 24 mois qu’il prononce ses premiers mots.
Puis viendront des embryons de phrases, qui seront de plus en plus construites, avant d’apprendre à lire et écrire à l’école. Mais la machine peut s’enrayer, et des troubles du langage apparaître.
Ils peuvent être détectés relativement jeune, pour autant que l’on sache reconnaître les signes d’appel.


Etre attentif aux signes d’appel


Dès 6 mois, si l’enfant cesse de produire des sons, qu’il ne semble pas réagir à ceux qu’il devrait entendre, ou qu’il fait des otites à répétition, les parents doivent commencer à se montrer attentifs.
Si vers 2 ans ½ il n’est pas en mesure de formuler des phrases simples, d’augmenter le nombre de mots à l’actif de son vocabulaire ou ne prononce pas les consonnes, ce sont autant d’indices supplémentaires.
En progressant en âge, vers 3 ans, l’enfant doit savoir faire des phrases et comprendre certaines phrases longues.
Sa conversation doit s’enrichir de "petits mots" (le, un, parce que, mon, avant).
Si à 3 ans ½ seule une personne de son entourage est capable de comprendre son "patois", alors il y a un problème. 10 % des enfants entre 3-5 ans connaissent des troubles du langage.
C’est à partir de cet âge que les parents peuvent aller consulter un orthophoniste pour réaliser un premier bilan orthophonique.


Les troubles du langage écrit

La dyslexie est l’incapacité ou la difficulté anormale d’apprentissage de la lecture.
Elle consiste à inverser des lettres et des sons, de fusionner des sons en syllabes, et à substituer certains mots graphiquement proches (feuille/feuillage).
5 à 6 % des enfants seraient concernés.

La dyscalculie concerne les difficultés d’acquisition des structures logico-mathématiques pour l’assimilation de concepts fondamentaux, de la numération, de la réalisation des opérations.
La dysgraphie affecte l’écriture et la graphie.
Le dessin des lettres et des chiffres ne respecte pas les bonnes dimensions, le sens de la graphie est perturbé.

Les troubles du langage oral

La dysphasie est une déficience grave qui affecte l’expression et/ou la réception du langage oral. Troubles de la formation, lacunes manifestes dans le vocabulaire par rapport aux enfants du même âge, problèmes de compréhension de la part de l’enfant en sont quelques manifestations.

Le bégaiement est un trouble qui a longtemps pu prêter à sourire.
Les mots se télescopent, la parole est bloquée, puis "expulsée", les syllabes sont répétées en cascade.
27 % des cas apparaissent avant 3 ans et 68 % entre 3 et 7 ans.
En France, 500 000 personnes en seraient atteintes, et seulement 10 % seraient soignées.



Les causes

Elles sont multiples et peuvent relever d’un déficit auditif, d’une mauvaise perception des sons lorsque l’enfant ne parvient pas à différencier deux sons voisins, ou d’une mauvaise maîtrise des mouvements de sa bouche.
Cela peut aussi être dû à une immaturité psychoaffective, avec un refus de la part de l’enfant de grandir, pour que ses parents continuent à le choyer.

Il convient donc d’être attentif à tous les signes précurseurs pour pouvoir aider au plus tôt son enfant à surmonter ces problèmes qui pourraient devenir handicapants s’ils n’étaient pas traités.
Alors en cas de doute, n'hésitez pas à consulter un orthophoniste.

_________________
Le développement du langage Je-t-a10



Le développement du langage Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Le développement du langage Empty
MessageSujet: Re: Le développement du langage   Le développement du langage Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le développement du langage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» développement du langage( des enfants)
» le langage des fleurs
» Le langage des fleurs... de A à Z
» Décryptez le langage de votre lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: tout sur bébé et l'enfant-
Sauter vers: