chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot ...
Voir le deal

 

 L'angoisse

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46732
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

L'angoisse Empty
MessageSujet: L'angoisse   L'angoisse EmptyLun 25 Aoû - 22:00:45

Le mot angoisse regroupe plusieurs sens et définitions.
En psychologie il désigne un état de mal-être qui se manifeste par une sensation ressentie au niveau du corps. L'angoisse n'est pas un signe psychopathologique en soi.
Lorsqu'il est corrélé à d'autres signes, en psychiatrie, l'angoisse devient un symptôme qui est, soit associé à d'autres pour un former un syndrome, soit présenté de manière isolée.
Dans certaines situations cliniques, une absence d'angoisse peut-être aussi alarmante qu'un excès !
En psychanalyse, l'angoisse est à la fois un concept métapsychologique dans la première topique puis, retravaillée dans la deuxième, et dès lors vue comme la manifestation clinique signal d'un conflit intrapsychique.
En philosophie, le sujet a été traité par plusieurs auteurs et particulièrement l'existentialisme pour lequel elle prend la valeur d'un questionnement sur la condition humaine.


L'angoisse pour le behaviorisme


Dans l'approche psychologique inspirée du behaviorisme, l'angoisse se définit comme un comportement lié à une émotion durable de peur sans objet externe clairement identifié.
Dans cette approche on distingue la Crise d'angoisse de l'attaque de panique.
Une crise d'angoisse se caractérise par une période bien délimitée de craintes et de malaises intenses, avec au minimum quatre des symptômes suivants, survenant en moins de dix minutes.

palpitations, battements de cœur
transpiration
tremblements
impression d'étouffement
sensation d'étranglement
douleur, gêne thoracique
nausée ou gêne abdominale
sensation de vertige ou d'évanouissement
déréalisation (sentiment d'irréalité) ou dépersonnalisation (être détaché de soi)
peur de perdre le contrôle de soi ou de devenir fou
peur de mourir
sensations d'engourdissement
frissons ou bouffées de chaleur
Parmi les approches symptomatiques - le DSM-IV et la CIM-10 - proposent une :catégorie:Trouble de l'anxiété, dont un trouble de l'anxiété généralisée.



En psychanalyse


Sigmund Freud a effectué plusieurs théorisations de l'angoisse qui se complètent.
On distingue généralement deux conceptions de mécanismes intra-psychiques qui, la plupart du temps sont inconscients et n'apparaissent qu'à travers la parole de la cure, le dessin pour les enfants, ou par des médiations plus ou moins sublimées:

La première théorisation considère l'angoisse comme secondaire au refoulement : l'affect sexuel délié de la représentation refoulée est transformé en angoisse.
la seconde considère l'angoisse comme un signal devant l'imminence d'un danger notamment interne.
L'angoisse est donc ici un processus de défense mis en place par le Moi, face à l'afflux d'excitation pulsionnelle : l'angoisse précède donc le refoulement dans cette conception.
liée à la précédente "l'angoisse automatique" est une réaction spontanée de l'organisme devant une situation traumatique, externe ou interne.
On peut distinguer à travers l'analyse des colorations qualitatives de l'angoisse, selon l'objet de crainte :

l' angoisse de castration est propre à la névrose. (La discussion portera par exemple sur la description que fait Freud de l'inconscient comme ignorant la négation - ici ne pas avoir .)
l'angoisse de type dépressif (Donald Winnicott) est crainte de perdre l'objet (et non nécessairement le phallus), elle se rapporte entre autres à la position dépressive. Elle se retrouve dans les organisations de type borderline, selon Jean Bergeret (psychanalyste).
l'angoisse de mort, plus précoce, est de nature psychotique. Elle est liée à l'angoisse de morcellement qui porte plus sur l'être que sur l'avoir.
Le psychotique est terrorisé par l'annihilation dont le morcellement est le vecteur.

_________________
L'angoisse Je-t-a10



L'angoisse Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
L'angoisse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: Discussion Générales-
Sauter vers: