chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Réassort du coffret Pokémon 151 ...
Voir le deal

 

 les sportifs français appellent à "un monde meilleur" (interdit aux JO de Pekin)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46726
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) Empty
MessageSujet: les sportifs français appellent à "un monde meilleur" (interdit aux JO de Pekin)   les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) EmptySam 5 Avr - 13:56:56

le badge qu'entendent porter les sportifs français avant et pendant les jeux Olympiques de Pékin a pour but d'appeler "à un monde meilleur", via le respect des droits de l'Homme, mais aussi d'assurer la sérénité d'athlètes souvent las d'être sollicités sur la situation au Tibet.

Vendredi matin, les membres de la commission des athlètes du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), réunis autour de leur président David Douillet, ont présenté à la presse un prototype de leur broche qui sera étrennée lors du passage de la flamme, lundi à Paris, et, ils l'espèrent, portée en août à Pékin.
Sous le sigle du CNOSF (les anneaux olympiques accompagnés du mot France), le slogan "Pour un monde meilleur" est censé affirmer l'attachement des sportifs français aux valeurs humanistes qui sont "celles de l'olympisme", a rappelé le perchiste Romain Mesnil, à l'origine de l'initiative, et "ne se limitent pas à la situation au Tibet", a ajouté l'escrimeuse Laura Flessel.

Le député UMP Lionnel Luca, président du groupe d'études sur le Tibet à l'Assemblée, a raillé "l'insignifiance rare" du badge présenté.
Selon lui, le slogan "pour un monde meilleur" est l'émanation d'une "novlangue caractéristique de notre époque", où l'on "n'ose plus revendiquer un monde libre qui pourrait froisser les dictatures".
David Douillet, une fois le badge présenté, s'est empressé de demander qu'on laisse désormais "les sportifs tranquilles jusqu'à Pékin".

L'ancien judoka a dénoncé les tentatives "d'instrumentalisation et de récupération" dont il estime victimes les sélectionnables, depuis le début de la crise au Tibet.

Moins direct, Fabien Canu, directeur de la préparation olympique, a rappelé que beaucoup de sportifs politiquement engagés lors des JO de Moscou, en 1980, "étaient passés à côté de leurs Jeux".
La broche du consensus, qui doit satisfaire les sportifs les plus engagés comme les plus frileux, ne devrait pas effaroucher les gardiens de la charte olympique qui stipule qu'"aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n'est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique", ni les juristes du Comité international olympique qui traquent tout détournement des anneaux.

"Sur le badge, les anneaux sont accolés au mot France ce qui signifie que seul l'accord du CNOSF est nécessaire", a indiqué l'ancien champion du monde du 400 m haies Stéphane Diagana, tandis que Mesnil précisait que la référence à "un monde meilleur" figurait en toute lettre dans la charte olympique.

"Avec ce badge, on remet les valeurs de l'olympisme au coeur des JO, organisés dans un pays qui ne les respecte pas", a commenté Mesnil, l'un des athlètes les plus engagés.
"On doit rendre aux anneaux leur sens originel."

Le CNOSF a d'ores et déjà donné son accord au port du badge à Paris, Pékin, et tous les lieux où les sportifs français se trouveraient sous sa responsabilité.

L'autorisation du CIO est encore l'objet de pourparlers.
Henri Sérandour, président du CNOSF, doit la demander officiellement à Jacques Rogge, le patron du CIO, à Pékin où se déroule actuellement la réunion des comités nationaux olympiques.


les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) Carte-12
L'ancien champion de judo David Douillet
dévoile le bagde des athlètes français aux JO de Pékin
Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46726
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) Empty
MessageSujet: Re: les sportifs français appellent à "un monde meilleur" (interdit aux JO de Pekin)   les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) EmptyMar 15 Avr - 12:25:15

JO: l'interdiction du badge français fait débat

Les athlètes français ne pourront pas porter le badge "Pour un monde meilleur" lors des Jeux olympiques de Pékin, ce qui crée une polémique.

La fin du badge a été annoncée par le président du Comité national olympique français (CNOSF), Henri Sérandour.

"On ne peut pas mettre un badge pour la cause d'untel, un badge pour une autre cause", a-t-il dit lundi soir sur L'Equipe TV.

"On va respecter la charte qui est: aucune manifestation tangible de quoi que ce soit pendant les manifestations sportives et pendant le défilé des cérémonies d'ouverture et de clôture", a-t-il ajouté.

Sérandour a expliqué que parmi les 205 pays réunis au sein du Comité international olympique, "il y en a qui veulent porter des badges mais pour d'autres causes que celle-là, parce que le Tibet n'est pas leur priorité principale, leur priorité principale c'est de donner à manger à leurs enfants, c'est de vivre (...)".

Ce badge frappé des cinq anneaux olympiques avait été créé à l'occasion du passage de la flamme olympique à Paris en réponse aux critiques sur la répression chinoise des émeutes au Tibet et sur la situation des droits de l'homme en Chine.

Lors de sa présentation à la presse, David Douillet, double champion olympique de judo et co-président de la commission des athlètes du CNOSF, avait précisé que le président du Comité national olympique et sportif français avait validé ce projet.

Les athlètes avaient l'intention d'arborer ce badge lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Pékin.

Le secrétaire d'Etat français chargé des Sports, Bernard Laporte, a déclaré mardi que la décision d'interdire le badge français, qu'il a qualifiée de regrettable, provenait du Comité international olympique (CIO).

"Je trouvais le badge pas très agressif. Il n'attaquait pas la Chine, il reprenait une phrase de l'olympisme 'pour un monde meilleur', il reprenait les anneaux", a déclaré Laporte sur Radio Classique.

"Je trouve regrettable qu'on leur interdise de porter ce badge", a-t-il ajouté. "Maintenant ça dépend du CIO. Le CIO est un organisme privé, c'est lui qui décide, peut-être qu'il aurait fallu en parler avec eux avant, c'est peut-être ce qui les a un peu vexés."

Douillet devait rencontrer Nicolas Sarkozy à l'Elysée mardi après-midi. La question du badge sera sans doute au coeur de leur entretien.

_________________
les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) Je-t-a10



les sportifs français appellent à "un monde meilleur"  (interdit aux JO de Pekin) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
les sportifs français appellent à "un monde meilleur" (interdit aux JO de Pekin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi les hommes appellent leur femme "ma poule&quot
» interdit "de décéder sur la commune"a suivre..
» Le sampler de "Tout le monde en parle"
» Le "spiderman" français arrêté au pied d'un gratte
» Samedi "orange" mais week-end "favorable&quot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: poubelle-
Sauter vers: