chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46782
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance Empty
MessageSujet: Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance   Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance EmptyMer 22 Juin - 23:10:09

Leonardo di ser Piero da Vinci, dit Léonard de Vinci, est né en 1452 dans le petit village qui porte son nom, situé à 30 km à l'ouest de Florence.

Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance Portrait7mo



Fils naturel d'un notaire, il reçoit de son grand-père paternel une éducation sommaire et vit une enfance heureuse en pleine campagne toscane, d'où l'amour de la nature qui ne le quitte pas toute sa vie.
- A seize ans, il entre, à Florence, dans l'atelier d'Andrea Verrocchio qui lui enseigne plusieurs techniques : sculpture, peinture, décoration, gravure.
Il a pour compagnon d’atelier Sandro Boticelli, le Peruguin, Domenico Ghirlandaio.
Il apprend à broyer les couleurs, à nettoyer les pinceau et au bout d'un an seulement, à peindre les drapés d'un personnage. Verrocchio travaille alors à une œuvre peinte à l'huile, Le baptême du Christ ( Musée des Offices, Florence ) et, pour la première fois, confie à son jeune élève l'exécution du visage de l'un des deux anges ; ce visage tranche déjà par son modelé, obtenu par un jeu d'ombre et de lumière, avec celui de l'autre ange peint par Boticelli.
- A vingt ans, Léonard entre dans la compagnie de Saint-Luc, la guilde des peintres, mais reste dans l'atelier de Verrocchio jusqu'en 1476.
Il y peint, vers 1476, son premier tableau, La Madone à l'œillet ( Neue Pinakothek, Munich ).
- Il fréquente l'atelier d'Ucello, passionné comme lui par la géométrie et la perspective.
Il lit beaucoup et, en autodidacte, accumule d'innombrables connaissances sur toutes les sciences de l'époque.
- En 1482, Léonard est appelé à Milan par Ludovic le More et reste à son service jusqu'en 1501.
Il est tour à tour sculpteur, décorateur, organisateur de bals masqués, de tournois, inventant aussi "d'ingénieux dispositifs automatiques" pour les divertissements, mais encore ingénieur, urbaniste, industriel, auteur d'un Traité de la peinture et d'autres essais, illustrés d'innombrables dessins, sur la botanique, la géologie, l'anatomie ( il disséqua plus de 30 cadavres ! ), l'hydraulique, et enfin peintre.
- C'est à Milan qu'il réalise le portrait fascinant de Cecilia Gallerani, maîtresse de Ludovic, La Dame à l'hermine ( musée de Cracovie ) et La Vierge aux Rochers ( Huile sur toile, 199 ´ 122 cm, 1483 - Musée du Louvre, Paris ).
- Vers 1494, il commence La Cène destinée au mur du fond du réfectoire de Sainte-Marie-des-Grâces, œuvre prodigieuse malgré son enduit expérimental, mélange de tempera et d'huile défavorable à sa fresque, qui s'écaille très vite dans l'atmosphère humide.
- A la chute de Ludovic, Léonard fait un bref séjour à Venise, puis à Mantoue avant de revenir à Florence en 1503, où il est chargé de réaliser La Bataille d'Anghiari pour le Palazzo Vecchio.
- En 1506, Léonard quitte Florence pour Milan, pour se mettre au service de Charles d'Amboise, maréchal de France puis de Louis XI comme " peintre et ingénieur ordinaire". Il exécute avec l'aide de son élève Giovanni Ambrogio de Predis la seconde Vierge aux Rochers.
- Il part ensuite à Rome à la demande de Julien de Médicis, qui s'écrie à propos de cet artiste :
"Mais cet homme ne sait qu'imaginer, il est incapable de créer !". C'est pourtant entre 1503 et 1505 que Léonard peint le portrait de Mona Lisa, la fameuse Joconde et les esquisses de Léda et le cygne.
Comme tous les peintres de la Renaissance, il se déplace de ville en ville, au gré des protecteurs et de leurs commandes.
Il appartient à celui qui lui permet de poursuivre ses études sur toutes les connaissances de son époque.
- François 1er, séduit par son génie, le fait venir, en 1516 au château de Cloux, près d'Amboise avec le titre de "premier peintre, ingénieur et architecte du roi".
Le roi lui achète, pour une somme considérable, La Vierge, l'Enfant et Saint Anne, Saint Jean Baptiste et la Joconde.
- Il meurt 3 ans plus tard, âgé de soixante-sept ans. Sur les trnte tableaux attribués à Leonard de Vinci, il n’en subsiste plus que quinze.
Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» leonard DE VINCI
» le génie
» le genie et le Ch'ti
» histoires de genie
» Genie à 12ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: