chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
219.99 €
Voir le deal

 

 Bastia (2B)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46788
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Bastia (2B) Empty
MessageSujet: Bastia (2B)   Bastia (2B) EmptySam 6 Oct - 23:48:41

Bastia est une commune française, située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse.

Ses habitants sont appelés les Bastiais

Bastia (2B) Citade10
La citadelle


Géographie

Située dans le Nord-Est de la Corse, à la base du Cap Corse, Bastia est le principal port de l'île et sa principale ville commerciale.
La température moyenne annuelle s'élève à 15,3° et on compte 5 jours de gel par an...
Les vents y sont fréquents, et violents, la pluviométrie abondante (+ de 700 mm).
Mais on compte 340 jours (!) de soleil par an!

Bastia (2B) Bastia10
Le château de Bastia

Histoire

Avant l'occupation de la Corse par les génois, Cardo était un gros village.
À ses pieds, il y avait un petit hameau où habitaient les pêcheurs de Cardo.
Ce petit port s'appelait Porto Cardo qui veut dire « le port de Cardo ».
Les génois ont vite senti le besoin de se mettre à l'abri des invasions qui venaient de la mer et ont commencé à construire, du temps du gouverneur Léonello Lomellini, une bastiglia (une bastille), c’est-à-dire une place forte, une citadelle.
Avec le temps, la bastiglia (Bastia) s'est développée, est devenue prospère et est devenue plus importante que Cardo.
Au cours des 50 dernières années, Cardo était la résidence secondaire de Bastiais aisés.
Actuellement, Cardo est un quartier de Bastia, sur les hauteurs du Pigno.
De nombreuses personnes quittent cardo pour descendre travailler à Bastia. Toute son histoire est comprise dans sa « bastiglia » la citadelle des origines qui constitue la ville close.
Ce sont ici la mer et la montagne qui décident de l’implantation des lieux habités, comme l’exige le relief de l’île. Aussi, Bastia fut capitale au temps de la domination génoise.
Elle s’est accrochée aux pentes pour s’étaler plus tard, en gagnant sur l’eau sa place Saint Nicolas.
De la modeste marine qu’elle était au port de commerce qu’elle est devenue, son histoire a été jalonnée des gloires et des vicissitudes que connaissait toute ville fortifiée.

Bastia (2B) P4173c10
Ports de plaisance


Élue par le patricien génois Léonello Lomellini, en 1353, pour assurer la liaison avec Gênes, elle naquit pour ainsi dire de son rocher sur lequel fut élevé un donjon (bastiglia, d’où son nom) et que, quelque cent ans plus tard, on ceintura de remparts.
Ramassée derrière murailles et bastions, autour de son palais des Gouverneurs, aujourd’hui musée, Terra-Nova veille sur le vieux port, en contrebas.
Dans la paix du souvenir, elle ne manque pas de charme avec son réseau de fraîches ruelles.
Deux très intéressants sanctuaires. L’église Sainte Marie, édifiée à partir de 1495, fortement remaniée au début du XVIIe siècle.
Derrière cette église, la chapelle Sainte Croix avec une ornementation intérieure exubérante. La chapelle a son trésor : le Christ des Miracles, que vénèrent les Bastiais, trouvé en 1428, flottant sur les eaux, par deux pêcheurs.
La ville basse, Terra-Vecchia, qui avait conquis les Génois, s’est étirée le long de la côte. Malgré les constructions modernes très envahissantes, elle a conservé son cachet de port méditerranéen.
Avec ses ruelles pittoresques, la cité a pour cœur la place Saint Nicolas qui est une longue esplanade ombragée où a été érigée une statue en marbre de Napoléon en toge 1853.
Près du vieux port, l’église Saint Jean-Baptiste à partir de 1583, arbore une noble façade classique, et son intérieur baroque du XVIIIe siècle.
Le mobilier remarquable, orgue, chaire, tableaux de la collection du cardinal Fesch.
Quant à la chapelle de l’Immaculée Conception 1611 à la voûte peinte au XIXe siècle et aux murs tendus de velours, elle réunit, dans sa sacristie musée, de nombreuse pièces d’art religieux du XVe siècle et XIXe siècle provenant de sanctuaires de la ville.



Monuments et lieux touristiques

Bastia est classée Ville d'Art et d'Histoire.
Le musée de la Corse
L’ancien palais des gouverneurs génois héberge un musée d’Ethnographie corse très intéressant.
La forteresse appuyée au donjon et agrémentée d’un campanile du XVIe siècle, monte une garde séculaire sur Terra-Nova et par delà les remparts, sur le vieux port. Terra-Nova, la montagne et le littoral. Tous les domaines y sont abordés : géologie, flore, histoire, arts et traditions populaires, art contemporain.
À travers objets, costumes, pièces de mobilier, gravures et documents divers, le pays revit, des temps néolithiques à l’époque moderne. Dans la cour est conservée la tourelle du sous-marin Casabianca, échappé de Toulon en 1942 qui effectua ensuite la liaison entre l'île et l’Algérie.
Dans un lieu voué à la défense, le jardin des gouverneurs surprend. Aussi mérite-t-il visite, d’autant qu’il jouit d’une vue superbe sur les alentours.
Sur la place St Nicolas, de nombreux cafés invitent à une petite pause. On ne devrait pas manquer de faire des achats à Mattei. Ce magasin sur la place a été ouvert il y a environ 100 ans et il a à peine été transformé depuis. On y trouve ce que le cœur désire : des spécialités de vins corses, des liqueurs, du miel corse, des gâteaux, de la farine de châtaigne, de la poterie du pays… C’est vrai que c’est un peu cher. On trouve des choses meilleur marché au magasin “ U Muntagnolu ”, à la rue César Campinchi. Une visite s’impose aussi.


Bastia (2B) 310
Le palais des Gouverneurs


Gastronomie

Quelques spécialités :

Sardines au Brocciu : Sardines fraîches farcies de Brocciu, fromage constitué de lait caillé de brebis.

Le Baccalà : C'est simplement de la morue. Ce plat a été longtemps considéré comme le plat du pauvre en Corse car son prix était abordable et car, fortement salé, il se conservait facilement.

Bastia (2B) Bastia11
Phare

_________________
Bastia (2B) Je-t-a10



Bastia (2B) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Bastia (2B)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: