chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
PC portable Gamer 15,6” ERAZER DEPUTY P60 (144Hz ...
Voir le deal
999.99 €

 

 la catastrophe de Feyzin le 4 janvier 1966

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46783
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 Empty
MessageSujet: la catastrophe de Feyzin le 4 janvier 1966   la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 EmptyMar 2 Oct - 20:27:30

à la raffinerie de Feyzin, au sud de Lyon, un accident suivi d'un incendie faisait 18 morts, dont 11 pompiers, et une centaine de blessés, certains très gravement.
La raffinerie UGP (Union Générale des Pétroles), entreprise d'État, devenue Elf l'année suivante, avait démarré deux ans auparavant.


Le mardi 4 janvier 1966 à 6h40, trois salariés de la raffinerie effectuaient, au-dessous de la sphère 443 de stockage de propane liquide, une purge pour effectuer une prise d'échantillon.
Suite à une mauvaise manœuvre et un incident, la vanne ne put être refermée, ni par eux ni par les pompiers de la raffinerie, et le gaz se répandit sous les sphères voisines et vers l'autoroute qui longe la raffinerie.

L'alerte fut donnée de fermer les routes et autoroute, mais la voiture d'un travailleur d'une entreprise sous-traitante échappa aux barrages et, calée dans le nuage de gaz sur la route parallèle à l'autoroute, elle déclencha l'incendie.
Le feu remonta jusqu'à la sphère.

la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 Cs-dat10
Sur la photo , on aperçoit les lances (en bas au centre) qui donnent une idée de la taille des flammes




Les pompiers arrivèrent de Lyon, puis de toute la région. Ne pouvant éteindre la sphère 443, ils essayèrent au moins de protéger les autres en les refroidissant, en vain.
Sur les huit sphères de stockage de propane et butane, trois seulement furent épargnées, grâce au changement d'orientation du vent.

La sphère 443 explosa moins de deux heures après avoir pris feu: le métal surchauffé n'ayant pas résisté, elle s'ouvrit et une mer de flammes engloutit les personnes présentes dans un rayon de 150m.
Un champignon de feu et de fumée s'éleva à 600 m de hauteur, pendant des heures.
Onze personnes furent tuées sur le coup, et six autres moururent quelques jours plus tard, ainsi que le conducteur de la voiture.
Il y eut 12 brûlés graves et 77 blessés.
Les quatre autres sphères explosèrent les unes après les autres.

la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 Presse10


La première explosion secoua fortement les habitations du quartier des Razes, situé en face de la raffinerie, de l'autre côté de l'autoroute, brisant les vitres, arrachant les portes et fenêtres, abattant les cloisons, fissurant les murs.
Certains habitants commencèrent à fuir et, après la deuxième explosion, la police fit évacuer le quartier.

Le procès, quatre ans plus tard, mit en évidence le manque d'intérêt de la direction de la raffinerie pour la sécurité, comptant sur le modernisme de l'usine pour qu'il n'y ait pas d'accident.
Les salariés étaient mal informés des règles de sécurité à respecter lors des manipulations, bien que deux incidents soient déjà survenus lors de la même manœuvre.
Les moyens de secours internes étaient insuffisants en personnel, mais aussi en matériel: le réseau hydraulique insuffisant n'avait pas permis une pression d'eau suffisante, en particulier pour refroidir suffisamment la sphère 443.
Le camion parti pomper l'eau dans le canal de fuite, à 300 m, s'était embourbé et il avait fallu abattre une clôture à la pelleteuse.
Il y avait peu de communication entre la raffinerie et les pompiers lyonnais, aucun plan de lutte contre l'incendie et des erreurs stratégiques ont été commises.

Après l'accident, la raffinerie a rapidement repris ses activités, l'usine de production n'ayant pas été touchée, et elle a poursuivi son extension.
Des leçons ont été tirées dans le domaine de la sécurité et de la conduite à tenir en cas d'accident.


De nos jours, la raffinerie est toujours là, jouxtant l’autoroute.
Les services de sécurité ont été rationalisés et mis sous une responsabilité unique, les plans Orsec sont devenus vraiment opérationnels, et la connaissance des techniques de sécurité a fait des progrès considérables. Mais pouvons-nous être sûrs que la même catastrophe de nos jours pourrait être évitée ?

_________________
la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 Je-t-a10



la catastrophe de Feyzin le  4 janvier 1966 Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
la catastrophe de Feyzin le 4 janvier 1966
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catastrophe du Hindenburg (le 6 mai 1937)
» Catastrophe de Ténérife (27.03.1977)
» Catastrophe de Courrières
» la catastrophe de Furiani
» Catastrophe de Bhopal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: les Catastrophes-
Sauter vers: