chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 

 Mulhouse (68)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46788
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Mulhouse (68) Empty
MessageSujet: Mulhouse (68)   Mulhouse (68) EmptyMer 29 Aoû - 11:01:00

Mulhouse (en alsacien Milhüsa, en allemand Mülhausen) est une ville de France, située dans le sud de l'Alsace, dans le département du Haut-Rhin.
C'est une ancienne république indépendante fondée selon la légende en 58 av. JC et "réunie" à la France le 4 janvier 1798.
Elle fait partie de la Haute-Alsace subdivision de la province historique d'Alsace.

Mulhouse (68) 800px-11
L'hôtel-de-ville



Ancien grand pôle industriel maintenant reconvertie dans les activités tertiaires, Mulhouse a longtemps été surnommée le « Manchester Français ».
Ce glorieux passé industriel a marqué pour toujours Mulhouse et a forgé l'identité de la cité.
Mulhouse bénéficie en effet d'une position stratégique située à quelques minutes des frontières avec l'Allemagne et la Suisse.

Actuellement, l'agglomération mulhousienne compte environ 235 000 habitants, l'aire urbaine plus de 271 000 habitants et constitue ainsi après Strasbourg le deuxième pôle économique et urbain d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Mulhousiens et les Mulhousiennes.
Mulhouse signifie étymologiquement : "maison du moulin". La ville est souvent surnommée la « cité du Bollwerk », du nom d'une tour, vestige des anciennes fortifications

Légende de la naissance de Mulhouse

Selon la légende, en 58 av. JC, Jules César arriva en Alsace par la Trouée de Belfort afin de bouter les Germains au delà du Rhin.
Les troupes des Germains étaient dirigées par le terrible et sanguinaire roi Suève Arioviste.
Les deux armées les plus redoutables de l'époque s'affrontèrent dans un terrible combat dans le sud de l'Alsace.
L'armée d'Arioviste fut vaincue et les Romains pourchassèrent et massacrèrent les germains dans toute la plaine.

Un jeune guerrier Suève qui fuyait et tentait de regagner le Rhin, aurait été retrouvé blessé près d'un moulin à l'emplacement actuel de Mulhouse.
La fille du meunier l'aurait recueilli et se serait mariée avec lui, entre-temps d'autre réfugiés Suèves vinrent les rejoindre et se marièrent avec des femmes de la région.
Ils s'établirent autour de la "maison du moulin".
Leurs descendants seraient les Mulhousiens.
Ceci explique le terme de Mülhausen qui veut dire maison du moulin en allemand, et le blason de la ville, représentant une roue de moulin à eau.

Mulhouse (68) 120px-11
la roue de moulin, emblème de Mulhouse



Histoire de la ville

Les environs de Mulhouse étaient habités depuis le paléolithique.
Les premières traces écrites remontent au IXe siècle. La première mention de la ville date de l'an 803 lorsqu'un certain Achito fit don de propriétés, dont Mulinhuson (Mulhouse), au monastère de Fulda.
En 1354 elle devient membre de la Décapole, association des villes libres d'Alsace.
En 1515, Mulhouse se retire de la Décapole pour s'allier aux cantons suisses.
Ce fut une république libre et indépendante jusqu'à son annexion par la France le 4 janvier 1798, à l'époque du Directoire.
En raison de ce rattachement tardif à la France (et aussi parce que la ville était de moindre importance à l'époque) son rôle administratif est resté limité. Ainsi Colmar, aujourd'hui beaucoup moins peuplée, est toujours la préfecture du département, alors que Mulhouse n'est devenue sous-préfecture qu'en 1857.
Le développement de Mulhouse peut être comparé à celui d'une ville champignon, stimulé par l'expansion de l'industrie textile (draperie) et du tannage, puis par les industries chimiques et mécaniques à partir du milieu du XVIIIe siècle. Mulhouse entretient alors des relations privilégiées avec la Louisiane, d'où elle importe du coton, ainsi qu'avec le Levant.
Ceci explique que son centre historique est petit par rapport à la taille de la commune.
Mulhouse est principalement constituée d'une ville basse et d'une ville haute.
La ville basse était autrefois le quartier des marchands et des artisans.
Elle se développe autour de la place de la Réunion (nommée aujourd'hui ainsi en souvenir de son annexion à la France).
Aujourd'hui, c'est un espace piéton.
La ville haute s'est développée à partir du XVIIIe siècle. Divers ordres monastiques y ont autrefois implanté leurs établissements, notamment les Franciscains, les Augustins, les Clarisses et les Chevaliers de Malte.
Le Nouveau Quartier est le premier exemple d'urbanisation planifiée à Mulhouse, à partir de 1826, après la destruction des remparts (comme dans de nombreuses villes françaises).
Il se concentre autour de la place de la République.
Sa trame viaire et sa forme triangulaire démontrent bien la volonté de planification de la municipalité.
Les plans sont confiés aux architectes G. Stolz et Félix Fries. Ce quartier est investi par les riches familles du patronat industriel, libéraux et républicains.
Le quartier du Rebberg comprend des maisons de maître inspirées par les résidences à portiques et colonnes des planteurs de coton en Louisiane.
À l'origine, cet espace occupé par le vignoble de la ville (reb: vigne ; berg: colline).
On y trouve aussi des maisons d'inspiration anglaise : les cottages, en référence au rapprochement avec Manchester, notamment lors des voyages des fils de familles d'industriels en Angleterre pour leurs études.
L'hôtel de ville (1553) est de style Renaissance rhénane. En le voyant, Montaigne le qualifie de « palais magnifique et tout doré » en 1580.
Ses peintures en trompe-l'œil et les allégories représentant les vices et les vertus font sa renommée. Les fresques de la salle du Conseil représentent les armoiries des cantons suisses avec lesquels la ville était alliée.


Mulhouse (68) Temple10
Temple Saint-Etienne

Monuments et lieux touristiques

La place de l'Europe, au pied de la tour de l'Europe,place comptant des armoiries de plusieurs villes d'Europe. Elle estaujourd'hui détruite (février/mars 2007) et laissera place au centre commercial Europe d'Altaréa. Les armoiries seront quant à elles toujours visibles puisque apposées sur les murs intérieurs des galeries du centre commercial.
Hôtel de ville du XVIe siècle qui accueille le Musée historique de Mulhouse
Temple protestant Saint-Étienne du XIXe siècle, d'une hauteur de 97 m, construit par Jean-Baptiste Schacre
Cité ouvrière du milieu du XIXe inspirée de celle de Manchester
Place de la Bourse et bâtiment de la Société industrielle de Mulhouse du XIXe siècle
Cité de l'Automobile (collection des frères Schlumpf), plus de 500 véhicules
Cité du train
Musée de l'électricité "Electropolis", l'aventure de l'électricité
Musée de l'impression sur étoffes
Musée historique dans l'ancien Hôtel de Ville : archéologie, surtout néolithique, histoire régionale ; arts et traditions populaires
Musée Minéralogique de la Société Industrielle de Mulhouse
Musée des Beaux-Arts : peinture 19ème
Musée de la Radio
Musée de la Céramique au Centre d'art international, dans une ancienne tuilerie.
Parc zoologique et botanique
Nombreuses friches industrielles
Écomusée d'Alsace dans la CAMSA
Parc d'attractions ludo-éducatif du Bioscope sur le thème de l'écologie
Tour du Belvédère au panorama de 360°
Au centre de la ville se dresse la Tour de l'Europe, d'une hauteur de 100 mètres et achevée en 1972 par l'architecte François Spoerry. Cet immeuble d'habitation (180 logements) d'une structure de béton armé est surmonté d'un restaurant panoramique qui a la particularité d'avoir un plancher pivotant sur 360° permettant au visiteur d'observer tout le panorama (Jura, Forêt-Noire, Alpes suisses) pendant le repas. (Au-dessus du restaurant se trouve un réseau d'antennes dont la plus haute est à 112 m du sol).Visible de loin, elle est devenue depuis sa construction le symbole de la ville de Mulhouse.

Héritage de ses relations avec les cantons suisses, l'utilisation de la fresque pour embellir les murs de la ville est fréquent. Le plus bel exemple en est l'hôtel de ville aux murs dotés de peintures en trompe-l'œil, mais c'est également le cas de nombreux pignons aveugles de la cité. Ces fresques peuvent être anciennes ou récentes et modernes, avec, dans certains cas, l'emploi de la technique du marouflage (toile collée). D'après certains historiens, cette tradition est le symptôme d'une ville ayant longtemps souhaité dissimuler le peu de noblesse de son histoire et de ses murs par des couleurs vives et des fresques relatant les épisodes glorieux de son passé.
Tour du Diable et tour de Nessel, vestiges de l'ancien château fort épiscopal détruit en 1261, reconstruites début 20ème.
Bollwerk ou Tour du Cochon 14ème.
Hôtel de Ville* 1552 : pignons en volutes ; bâtiment principal, salle du Conseil avec ses lambris et les peintures murales* 1552 rénovées par Jean Gabriel de Mulhouse en 1698, passage sur la rue des Archives, 2 salles à baies tiercées (MH) ; reproduction de la "pierre des médisants" (Klapperstein), dont l'original* est au musée, pendue au cou des calomniateurs condamnés à traverser la ville la pierre au cou.
Cour des Chaînes, rue des Franciscains : façades et toitures, tourelle d'escalier, vestiges du mur d'enceinte avec chemin de ronde.
Tribunal d'instance.
Tribunal de grande instance : façade principale (sans l'attique), hall d'entrée et escalier d'honneur.
Place de l'Europe 1966 : marqueteries de marbre ; tour de l'Europe 1972 par François Spoerry, avec restaurant panoramique tournant.
Ecole Cour-de-Lorraine, 21 rue des Franciscains : façade, escaliers A et B avec les rampes en fer forgé.
Cour des Chaînes, 11-13-15 rue des Franciscains : couloir et pièce au décor peint.
Maison Loewenfels 18ème, 42 rue des Franciscains.
Immeuble, 44 rue des Franciscains.
Place de la Réunion* : n° 9, ancienne corporation des tailleurs.; n° 11 ancienne maison Mieg avec oriel Renaissance .
Place Lambert : maison natale du mathématicien Lambert, maison 16ème.
Théâtre municipal 1919.
Ancienne académie préparatoire au commerce 18ème (petit lycée).
Fontaine 1992 surmontée d'un hallebardier, copie d'une fontaine 16ème, place de la Réunion.
Square de la Bourse : immeubles Charles X. Monument de la Ière Division blindée 1959.
Eglise catholique Saint-Etienne 1860 néo-gothique.
Temple français réformé 1836 : orgue de Silbermann 1766.
Chapelle Saint-Jean 1269, musée lapidaire : ancienne chapelle de la commanderie des chevaliers de Malte, peintures murales* vers 1515 (vie de saint Jean-Baptiste, scènes de la Passion).
Eglise du Sacré-Coeur 1959.
Eglise Sainte-Marie, ancienne église des franciscains 13ème, entièrement transformée 19ème.
Eglise Saint-Jeanne-d'Arc.
Eglise Sainte-Geneviève.
Eglise de Tabor.
Eglise Saint-Fridolin.
Temple réformé Saint-Etienne néo-gothique 1866 : vestiges de l'ancienne église médiévale, vitraux* 14ème ; stalles 17ème ; belle vue de la tour.
Temple Saint-Martin.
Temple Saint-Paul.
Synagogue 1849.



Spécialités gastronomiques

Le Mannala : une sorte de pain au lait en forme de petit bonhomme pour la Saint-Nicolas avec un chocolat chaud

Les Fleischschnackas : un enroulement de pâte à nouilles et de viande hachée en forme d'escargot, d'où son nom qui signifie "Escargot de Viande"(souvent les restes du pot au feu en fait) cuites dans un fond de bouillon

Surlawerla : tranche de foie de veau sautée et nappée d'un sauce à base d'échalote et vin rouge

Lawerknapfla : quenelles de foie.

Le Melfor : Il s'agit d'un vinaigre d'alcool aromatisé au miel et aux plantes utilisé comme condiment pour assaisonner salades et crudités. Conçu par la société Higy, à Mulhouse, il n'a longtemps pas dépassé les frontières de l'Alsace-Moselle.

_________________
Mulhouse (68) Je-t-a10



Mulhouse (68) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Mulhouse (68)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: