chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

 

 Nantes (44)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46785
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Nantes (44) Empty
MessageSujet: Nantes (44)   Nantes (44) EmptyVen 24 Aoû - 22:08:30

Nantes (Naoned en breton et Naunnt ou Nàntt en gallo) est une commune française, chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et de la région administrative des Pays de la Loire.
Sixième plus grande ville de France, elle est située dans le sud-est de la Bretagne historique, dont elle fut la plus grande ville avant d'en être administrativement séparée.


Géographie

Nantes est implantée dans la vallée alluviale de la Loire, au confluent de plusieurs rivières (47° 13’ 05’’ N, 01° 33’ 10’’ W).
Au nord, la plaine s'élève vers de petites collines du bocage de Bretagne, tandis qu'au sud se trouve le début de la plaine du marais breton.
La quasi totalité du territoire de la commune se trouve sur la rive nord.

Du fait de sa position de confluent et des nombreuses îles et canaux qu'on y trouvait (île Beaulieu, île Sainte-Anne, île Feydeau, île Gloriette…), Nantes a longtemps été surnommée la Venise de l'ouest.
La plupart des canaux et rivières de la rive nord ont été comblés ou recouverts au début du XXe siècle, les opérations les plus importantes étant le comblement du bras nord de la Loire et de la zone confluente de l'Erdre, déviée désormais par un canal souterrain.

L'agglomération nantaise est traversée par la Loire qui se divise en deux bras enserrant l'île de Nantes : celui de "la Madeleine" (au Nord) et celui de "Pirmil" (au Sud). Elle est également parcourue par l'Erdre, la Sèvre nantaise, la Chézine, le Gesvres et le Cens.
On y trouve aussi un certain nombre de ruisseaux, pour la plupart canalisés et désormais généralement souterrains.

Nantes (44) 800px-16
Port de Nantes


Urbanisme

antes est une ville construite « à l’horizontale » : en effet, les tours HLM de grande hauteur sont beaucoup moins nombreuses que dans les autres grandes villes françaises, d’où l’étalement important de la surface constructible.
Cela n’empêche pas que la Tour Bretagne, en centre-ville, soit haute de 145 m ce qui en fait le deuxième plus haut building de province et le pyramidal Sillon de Bretagne, sur la commune voisine de Saint-Herblain, haut de 100 m sur 200 m environ de large.
Il s'agit d'un des plus grands HLM de France: véritable "ville dans la ville", il abrite plus de 10 000 personnes.

Nantes (44) 450px-10
La Tour Bretagne


Un des plus grands projets d’urbanisme que la ville ait connu est la création du quartier Beaulieu dans les années 1970.
Ce projet consistait à créer un grand quartier international d’affaires du côté est de l’île de Nantes, comprenant bureaux et logements.
Mais le manque d’attractivité du projet auprès des entreprises et la crise économique ont entraîné un changement d’orientation du quartier et une ambition revue à la baisse.
Une partie seulement du projet initial a pu être réalisée, faisant du quartier une zone principalement résidentielle, coupée du centre-ville.
Le Tripode, un des grands immeubles de bureaux du quartier, a d’ailleurs été détruit le 27 février 2005, notamment à cause du fort taux d’amiante présent dans sa structure.

D'ailleurs, l’île de Nantes fait actuellement l’objet d’une vaste opération de rénovation urbaine.
Il s'agit d'un des plus vastes chantier de réaménagement en France.
La maîtrise d'ouvrage est assurée par la SAMOA (société d'économie mixte créée pour l'occasion) et la maîtrise d'œuvre est gérée par l’équipe d’Alexandre Chemetoff (Atelier Ile de Nantes).
Il s’agit de redonner de l’attractivité à cet espace situé non loin du centre-ville, qui se trouve être entre autres un des nombreux anciens quartiers ouvriers de Nantes (les chantiers navals étaient tout proches, comme certaines entreprises de sidérurgie — Alstom), et d’une partie du quartier Beaulieu, notamment l’emplacement du Tripode, aujourd’hui détruit.

Une partie du quartier Malakoff/Pré-Gauchet (qui fait actuellement l’objet d’un Grand Projet de Ville, ou GPV) et est candidat à une concention avec l'ANRU, l’emplacement du Tripode et l’est du Champ de Mars, formeront le quartier Euronantes, quartier d'affaires européen où seront construits un hôtel de grand luxe, des bureaux, des logements, des équipements sportifs et de loisirs.
Ils s’ajouteront à la gare TGV, au siège social de la banque CIO, à la Cité des Congrés et au siège de la Communauté urbaine de Nantes Métropole déjà existants.


Démographie

Nantes est le centre d'une agglomération de plus de 550 000 habitants et pôle central d'une aire urbaine de plus de 710 000 habitants.
Elle est considérée, en ajoutant l'agglomération de Saint-Nazaire, comme la métropole du Grand Ouest de la France avec plus de 860 000 habitants.
Dans les années 1990, elle a été, parmi les grandes villes françaises, l'une de celles dont la population a le plus augmenté avec Montpellier, Toulouse et Rennes. Cette croissance devrait se confirmer puisque Nantes devrait compter près de 640 000 habitants dans l'agglomération et plus d'1 000 000 dans la métropole Nantes-Saint Nazaire.


Histoire

L'historien Polybe mentionnait déjà en 147 av. J.C., l'existence d'un port fluvial à l'embouchure de la Loire appelé « Corbilo », bien que son emplacement exact reste inconnu. Les Celtes seraient arrivés entre le Ve et le Ier siècle av. J.-C. Vers 70 avant J.C., les Namnètes, peuple gaulois, occupent la région de Nantes à l'estuaire de la Loire. En 56 avant J.C, Jules César envahit la Gaule : la cité gauloise des Namnètes (localisée dans l'actuel quartier historique du Bouffay) devient la « civitas » Romaine de « Portus Namnetus ».

La ville est christianisée durant le IIIe siècle, et devient le siège de l'évêché. Deux martyrs sont à l'origine de la christianisation de Nantes : Saint-Donatien et Saint-Rogatien.

En 490, la ville, défendue par des troupes bretonnes, résiste aux attaques des Francs, considérés alors comme une menace contre le monde gallo-romain. Devant la résistance des "Arborhyques", les barbares germaniques sont obligés de traiter avec les Bretons.
On ne connait pas les termes de cette alliance.

Suite à la Bataille du Grand-Fougerais, Charles le Chauve et Erispoë, chef breton, signent en septembre 851 le traité d'Angers. Le Roi de France reconnait la tutelle bretonne sur les pays rennais, nantais et de Retz, fixant ainsi les limites frontalières de la Bretagne « historique ».

Dans la lutte avec la maison de Rennes, la maison de Nantes acquiert la suprématie par l'accession d'Hoël de Cornouaille, comte de Nantes, au trône ducal en 1066.


Quoique nomadisant de château en forêt, les ducs de Bretagne séjournent très souvent à Nantes, et plus encore à partir du règne de Pierre II puis de François II qui en fait sa résidence principale. On y trouve donc le Château des Ducs de Bretagne, dans lequel vécut enfant une des plus célèbres figures bretonnes, la duchesse Anne de Bretagne.

La plupart des ducs de Bretagne choisirent Nantes et ses environs comme lieu de sépulture.

Charles VIII entre dans la ville en 1491 et celle-ci est unie à la France (comme le reste de la Bretagne) en 1532.

L'Édit de Nantes y est signé en 1598 par Henri IV.

Nicolas Fouquet y est arrêté par d'Artagnan sur ordre de Louis XIV le 5 septembre 1661.

Des troubles se produisent dans la ville pendant la Révolte du papier timbré survenue en 1675.

Des réfugiés acadiens chassés d'Acadie après le Grand Dérangement trouvent refuge dans l'actuel quartier de Chantenay (à Sainte-Anne) entre 1775 et 1785.

Au début du XVIIIe siècle la ville est le premier port français. Elle fonda sa richesse sur le commerce triangulaire et devint la première place négrière d'Europe.

Durant les guerres de Vendée, Nantes resta républicaine, malgré un siège. En effet, pendant la Révolution, les Vendéens, sous Cathelineau et Charette, entreprirent, le 29 juin 1793, de s'emparer de Nantes. Cathelineau y fut mortellement blessé, Charette y fut fusillé le 29 mars 1796. Jean-Baptiste Carrier, représentant de la Convention, procède entre 1793 et 1794 à des exécutions de masse par noyade, qu'il appelle « mariages républicains » ou « déportation verticale », en fait, un véritable génocide basé sur l'opinion politique et la foi.

En 1801, Après la création des départements qui obligèrent les diocèses français à s'adapter aux nouvelles limites territoriales. Le Concordat établit de nouvelles dispositions entre l'Etat et l'Eglise. Ainsi le hameau de Saint-Jacques (dépendant de la paroisse de Saint-Sébastien-sur-Loire), blotti autour de son prieuré, devint une nouvelle paroisse. Celle-ci ainsi que les îles de la Loire (futur île Beaulieu), dépendantes de la commune voisine de Saint-Sébastien-sur-Loire furent rattachées à la commune de Nantes. En ce début du XIXe siècle, les limites municipales de la commune de Nantes franchissaient la rive Sud de la Loire en prenant juridiquement possession du châtelet de Pirmil et du faubourg Saint Jacques.

Dès 1825, c'est à Nantes que sont créés vraisemblablement les transports en commun grâce à Stanislas Baudry avec ses omnibus remplacés par le tramway en 1875 de type Mékarski.

En 1908, rattachement des communes limitrophes de Doulon (à l'est) et de Chantenay (à l'ouest).

Les bras de la Loire sont comblés à partir de 1926.

La ville est nommée par le décret du 11 novembre 1941 Compagnon de la Libération suite à l'exécution, le 22 octobre 1941, de 48 otages en représailles à l'assassinat du lieutenant-colonel Hotz deux jours plus tôt par trois jeunes résistants communistes. Cet évènement donnera son nom à l'une des principales voies de Nantes : le Cours des 50 otages.

La ville est bombardée en 1943.

1958 : Abandon du tramway électrique et démolition du Pont transbordeur de l'ingénieur Ferdinand Arnodin.

1985 : Nantes est la première ville française à se doter d'un réseau de tramway moderne (qui est aujourd'hui le plus important de France).

_________________
Nantes (44) Je-t-a10



Nantes (44) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46785
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Nantes (44) Empty
MessageSujet: Re: Nantes (44)   Nantes (44) EmptyVen 24 Aoû - 22:29:07

Héraldique et devises de la ville


De gueules au vaisseau équipé d'or, habillé d'hermine, voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe et ondée d'argent, au chef aussi d'hermine.


Nantes (44) 520px-10


Ces armoiries sont connues depuis le XVe siècle. L’hermine et sa moucheture typique est traditionnellement attribuée à la Bretagne, dont Nantes a été l'une des capitales. L'écu est timbré d'une couronne comtale et entouré d'une cordelière.
La Croix de Guerre et la Croix de Compagnon de la Libération ont été ajoutées au XXe siècle.

Depuis le XIVe siècle, la devise de la ville était Oculi omnium in te sperant Domine (« Les yeux de tous se tournent vers toi et espèrent, Seigneur »). À l'initiative d'un préfet, une nouvelle devise fut adoptée sous la Restauration : Favet Neptunus eunti, ce qui se traduit par « Neptune favorise ceux qui osent » ou encore par « Neptune favorise ceux qui voyagent » . Cette devise fut approuvée par lettres patentes du roi Louis XVIII le 3 février 1816.
Cette devise est positionnée au dessus de l'écu, contrairement à l'usage.

Les couleurs de la ville sont le blanc et le noir. Ces couleurs sont reprises dans le logo actuel de la municipalité.

Tourisme et patrimoine

Château des Ducs de Bretagne
Cathédrale Saint-Pierre
Quartiers du XVIIIe siècle (architectes Jean-Baptiste Ceineray et Mathurin Crucy) :
Place Graslin avec son théâtre et la brasserie La Cigale
Cours Cambronne
Cours Saint-Pierre et Saint André
Place Royale
Place Maréchal-Foch
Préfecture de Département (ancienne Cours des Comptes de Bretagne)
Palais de la Bourse qui abrita l'Office de tourisme puis la FNAC
Île Feydeau (Temple du Goût, Cour Ovale, rue Kervégan…

XIXe siècle

Fontaine de la place Royale
Quartier Monselet

XXe siècle

Maison des Compagnons du Devoir qui possède un très beau clocher tors.
La Maison Radieuse Le Corbusier ou Cité Radieuse de Rezé.
Immeuble CGA
Blockhaus DY10

Églises :

Nantes (44) 450px-11
Cathédrale de Nantes


Saint-Nicolas : Classée monument historique, car premier projet néo-gothique de France, Construite par Jean-Baptiste-Antoine Lassus, élève de Viollet-Leduc, au XIXe siècle.
Sainte Thérèse : construite de 1939 à 1963 par les architectes Ménard et Ferré, c'est une église de style italo-byzantin toute en brique.
Sainte-Croix : église du XVIIe siècle surmontée d'un beffroi communal dessiné par Henri Driollet. Le chevet est de l'architecte Nau
Notre-Dame de Bon-Port (dite Saint-Louis)
Église Saint-Luc (une des premières églises polyvalantes de France)
Les Machines de l'Île

Parcs et jardins :

Nantes est une ville fleurie ayant obtenu quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris au palmarès 2006.

Plusieurs sites méritent le détour:

Jardin des Plantes
Jardin japonais de l'Île de Versailles
Parc de Procé
Parc de la Gaudinière
Parc de la Beaujoire
Parc de la Chantrerie
Jardin des 5 Sens
Prairie aux Ducs (en chantier, ouverture prochaine)
Parc du Grand-Blottereau
Vallée de l'Erdre


Musée d'histoire de Nantes (au Château des ducs de Bretagne)
Musée des Beaux-Arts,
Musée Jules Verne,
Musée Dobrée ,
Musée de l'Imprimerie,
Muséum d'Histoire Naturelle
Planétarium
Musée des Compagnons du Devoir, au manoir de la Hautière (à Chantenay)
Musée de la Machine à coudre
Musée de la Poste
Musée naval Maillé Brézé
Musée des Sapeurs-Pompiers de Loire-Atlantique

Nantes (44) Chatea12
Le château des ducs de Bretagne


Le premier mémorial à l'abolition de l'esclavage d'Europe sera construit dans la ville à partir de l'automne 2007 pour un coût annoncé de 6,5 millions d'euros.
Il sera construit sous le quai de la Fosse entre le pont Anne-de-Bretagne et la passerelle Victor Schoelcher.

_________________
Nantes (44) Je-t-a10



Nantes (44) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Nantes (44)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Édit de Nantes
» Nantes: Il annonce son anniversaire sur Facebook, 300 personnes viennent tout casser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: