chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion

 

 Nice (06)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46782
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Nice (06) Empty
MessageSujet: Nice (06)   Nice (06) EmptyMer 30 Mai - 15:22:55

Nice est la cinquième ville de France, préfecture du département des Alpes-Maritimes.
Elle est située dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur à la pointe sud-est de la France, à une trentaine de kilomètres de la frontière italienne.
Nice est au cœur d'une aire urbaine de 933 080 habitants. Nice, métropole de la Côte d'Azur possède tous les équipements d'une capitale régionale, deux Palais des congrès, le second aéroport de France, quartier d'affaires, de nombreux palaces et grands hôtels de luxe, un Opéra, un Musée d'Art contemporain et une médiathèque qui figurent parmi les plus importants de France, de nombreux musées, un théâtre de verdure et une vitrine internationale la "promenade des Anglais".

Nice (06) Nice10


Ses habitants sont les Niçois et ont pour surnom (noumenaia) lu Caga-Blea à cause de leur goût supposé pour la blette (ou poirée), ingrédient de la tourte de blettes.


En italien (plus précisément Nizza Marittima pour la distiguer de Nizza Monferrato) , en russe, en allemand et en finnois, Nice se dit Nizza, Niza en espagnol.
Les panneaux à l'entrée de la ville sont rédigés en français Nice et en nissart Nissa (la ville est surnommée Nissa la Bella en norme mistralienne, Niça la Bèla en norme classique).
La langue niçoise est une forme de la langue occitane propre au comté de Nice.
L'origine du nom de la ville : deux des hypothèses "Nis-" qui viendrait du ligure "source d'eau douce" ou le grec Nikaia : celle par qui la victoire arrive ; la transcription latine est Nicæa ou Nicaea.

Géographie

Située au fond de la baie des Anges, parfaitement abritée par un amphithéâtre de collines, Nice est située au bord de la Méditerranée, dans une étroite cuvette montagneuse appuyée au massif du Mercantour, limitée à l'ouest par la vallée du Var et à l'est par le Mont Boron.
La ville est traversée par deux petits fleuves torrentueux, souvent à sec en été : le Paillon à l'est (34 km), qui naît au-dessus de Coaraze et reçoit les torrents de Laghet et de Saint-André (il reçoit, également, à hauteur du pont de Peille les eaux du Paillon de l'Escarène), et le Magnan à l'ouest, beaucoup plus petit, venu des montagnes d'Aspremont, qui traverse le quartier de la Madeleine avant de se jeter dans la mer, dans le quartier qui porte son nom.
Parmi les collines qui dominent la ville, la plus connue est celle de Cimiez avec ses vestiges antiques et son Parc qui abrite le Musée Matisse et le célèbre "Festival de Jazz" en Juillet.
Autre colline légendaire, celle du Château, qui sépare la vieille ville du Port.
Les diverses collines gênent l'extension de la ville : celle-ci s'est faite soit vers le Nord, en suivant le cours du Paillon, soit dans la plaine de l'ouest jusqu'à Saint-Laurent-du-Var.
Nice est la deuxième ville touristique française après Paris, ce qui, combiné aux difficultés des communications terrestres à longue distance (à cause des Alpes), lui permet de posséder le deuxième aéroport de France en termes de fréquentation (près de 10 000 000 passagers en 2005).
Nice est réputée aussi pour le cours Saleya qui abrite toute l'année marchés provençaux et terrasses de restaurants, l'hôtel Victoria où habita Matisse, les musées Chagall et Matisse, le Mamac (art contemporain), et bien sûr la promenade des Anglais qui s'étend du Théâtre de Verdure à l'aéroport sur plusieurs kilomètres.
Mais également pour sa richesse économique et pour son côté jet-set (Négresco, de nombreuses discothèques...).


Nice (06) Nice_110


Histoire

Préhistoire

-420 000 à -380 000 : Des chasseurs nomades s'établissent sur une plage abritée, exposée au sud par Homo erectus sur le site de Terra Amata (la Terre Folle). Le niveau de la mer était alors à + 26 mètres par rapport à celui d'aujourd'hui, et le fleuve Paillon y débouchait par un véritable estuaire.

Dans l'Antiquité

-540 : les Grecs Phocéens s'établissent sur ce qui est aujourd'hui la partie française de la côte méditerranéenne et fonde, en -600, Massilia (future Marseille) puis, continuant leur progression, établissent un autre comptoir, Nikaia en -540, sur le lieu de la victoire militaire qu'ils remportent sur les Ligures, jusque-là seuls habitants de ces régions (Nikaia signifiant, en Grec, "celle par qui est arrivée la victoire").
-13 : les Romains portent, à leur tour, leur effort colonisateur et créent la province des Alpes-Maritimes. Ils construisent Cemenelum sur la colline qui deviendra le quartier de Cimiez ; cité des Védianties, rivale terrestre de Nikaia. Les Romains y construisent des thermes et des Arènes.
314 : La communauté chrétienne de Nice est bien établie.

Au Moyen Âge

573 : Les saxons envahissent le littoral de Nice.
618 : La lèpre se répand dans la ville.
729 : La ville est rasée au sol par les Sarrasins.
732 : Nice envoie des hommes d'armes combattre aux côtés de Charles Martel à Poitiers pour venger la destruction de 729.
813 : La ville de Nice est ravagée par la mer. Les invasions barbares et sarrasines détruisent Cimiez.
891 : Les Sarrasins abordent à nouveau Nice, avant de s'en prendre au Piémont puis aux Alpes.
1032 : Le Royaume de Bourgogne est rattaché à l'Empire germanique.
1044 : Apparition de la 'Commune' de Nice.
1176 : On établit la première charte de la ville
1229 : Soumission de la commune de Nice par le comte de Provence Raimon-Bérenger V.
1246 : Installation de la maison d'Anjou sur le trône comtal de Provence.
1250 : Un arsenal maritime est ouvert à Nice par le comté de Provence dans le but de concurrencer Gênes.
1295 : Création de la ville de Villefranche, près de Nice, avec une station de galères pour lutter contre les pirates.
1381 : Début de la guerre civile en Provence.
1385 : Charles d'Anjou et son cousin, Charles de Durazzo, prince de Naples, font valoir leurs droits sur la Provence, à la mort de la reine Jeanne (1382), reine de Sicile et comtesse de Provence, qui les avait successivement adoptés.
1388 : Le comte rouge, Amédée VII de la Savoie, profite de la guerre de succession qui divise le pays en deux camps pour s'installer en Provence, à la faveur d'une manœuvre de Jean Grimaldi de Bueil, sénéchal de Provence. Ruinés par la guerre, les habitants de Nice et du pays niçois se rallient à Jean Grimaldi et acceptent le rattachement à la Maison de Savoie. Ce sera le traité de Saint Pons, connu comme la Dédition de Nice à la Savoie.
Naissance du comté de Nice et apparition du drapeau niçois pour se différencier des Provençaux. La Provence orientale - rive gauche du Var - se constitue ainsi en Nouvelle Terre de Provence des États de Savoie.

Sous l'Ancien Régime

1524 : François Ier et ses alliés turcs entreprennent des opérations contre le comté de Nice, qui appartient à la Maison de Savoie, alliée de Charles-Quint.
1525 : François Ier s'embarque comme prisonnier pour l'Espagne à Villefranche près de Nice.
1526 : Les Terres neuves de Provence prennent la dénomination administrative de comté de Nice.
1536 : Ses terres savoyardes entièrement envahies par le Roi de France, la ville de Nice sert, grâce à sa puissante citadelle, de dernier refuge au Duc de Savoie.
1536 : Charles-Quint passe le col de Tende dans l'arrière-pays niçois, traverse le Var avec 90 000 hommes et ravage la Provence.
1538 : Le pape Paul III fait signer une trêve à Nice entre François Ier de France, installé au château de Villeneuve, et Charles-Quint qui se tient dans une galère dans la rade de Villefranche.
1543 Fin juin : 20 000 hommes débarquent. Début du Siège de Nice par François Ier et ses alliés turcs. Les troupes françaises du duc d'Enghien et la flotte de Barberousse, bey de Tunis, donnent un assaut le 2 août puis le 15 août. La ville est prise le 22 août, mais la citadelle tient bon. Le château résiste jusqu'à l'arrivée des troupes de Charles-Quint et de Charles III de Savoie. Les assiégeants, défaits, lèvent le siège le 8 septembre. De cet épisode guerrier face aux troupes franco-turques, est née la grande héroïne niçoise: Catherine Ségurane (ou Catarina Segurana en Niçois). Cette lavandière, mobilisée comme toute la population pour repousser les assaillants, assomma avec son battoir à linge un porte-étendard turc et lui arracha son drapeau. La tradition orale rapporte qu'elle aurait ensuite retroussé ses jupes pour dévoiler une partie charnue de son anatomie, ce geste provocateur mettant en fuite les assiégeants turcs. Catherine Ségurane est aujourd'hui l'emblème de la cité.
1563 : Emmanuel-Philibert, Duc de Savoie, devient, par héritage, Roi du Piémont et transfère sa capitale de Chambéry à Turin.
1600 : Les troupes françaises attaquent à nouveau Nice, Henri IV faisant mettre le siège devant la ville.
1601 : À la paix de Lyon, Nice reste à la Savoie.
1614 - 1616 : Le duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier dote Nice d'un Sénat et d'un port-franc
1629 : Naissance rue du Collet à Nice de Pierre Gioffredo.
1631 : La peste noire apparaît en mai ; la ville agonise pendant sept mois.
1642 : Les Espagnols sont chassés de Nice.
1691 : Les Français sont, une nouvelle fois, devant la ville. À partir du 12 mars, 20.000 hommes installent le siège de la cité. Cette fois, Nice capitule (le 5 avril). Louis XIV s'empare de l'ensemble du pays niçois et prend le titre de 'Comte de Nice'.
1693 : Vauban inspecte la région de Nice pour préparer la restauration des fortifications.
1695 : Le duc de Savoie récupère le comté de Nice par le mariage de sa fille avec le petit-fils de Louis XIV.
1704 : Les troupes de Catinat détruisent le château sur ordre de Louis XIV, fin de Nice comme place forte.
1705-1706 : Troisième siège par les Français. Prise et destruction du Château et des murailles. Début de la seconde grande extension urbaine.
1709 : Les oliviers gèlent dans la région de Nice.
1720 : Victor-Amédée II, duc de Savoie, devient aussi roi de Sardaigne.
1744-1748 : Occupation française. Les armées franco-espagnoles traversent le Var et s'emparent du comté de Nice. Les Anglais, alliés du roi Charles-Emmanuel III, découvrent Nice.
1749 : Creusement du port Lympia, port actuel de Nice.


A l'Époque moderne

1792 : Invasion du pays niçois par les troupes révolutionnaires françaises. Premier rattachement à la France (qui va durer jusqu'en 1814). En réaction aux exactions commises par les troupes françaises apparait le barbétisme.
1793 : Le comté de Nice est rattaché à la France après vote de la population et devient le 85e département sous le nom d'Alpes-Maritimes.
1794 : Bonaparte, général d'artillerie de l'armée qui lutte contre les Sardes et les Autrichiens dans le comté de Nice, habite au n° 6 dans la rue qui porte aujourd'hui son nom.
1796 : Nouveau séjour de Bonaparte pour prendre le commandement en chef de l'armée d'Italie. C'est de Nice qu'il écrit à Joséphine cette fameuse lettre : « Mon adorable, je souffre de m'éloigner avec la vitesse du Rhône… mes sentiments sont aussi volcaniques que le tonnerre… je voudrais hacher mon cœur avec mes dents… »
1800 : Les Autrichiens occupent la région de Nice.
1804 : Nice accepte l'Empire par 3488 voix contre 2. Vote simulacre
1814 : Le premier traité de Paris rend le comté de Nice à la Maison de Savoie. Les frontières de 1760 entre le comté de Nice et la France sont rétablies.
1820 : Construction de la promenade des Anglais.
1826 : Première visite du roi Charles-Félix.
1830 : Rancher écrit le chant le plus célèbre de la littérature classique niçoise, La Nemaida
1848 : Le roi Charles-Albert accorde une constitution parlementaire, le ‘’Statuto’’.
1853 : Le gouvernement sarde retire à Nice le statut de port-franc. La perte de ce privilège séculaire fait naître dans le Comté une certaine rancœur à l'encontre du pouvoir turinois et renforce le parti, jusque-là minoritaire, favorable à un rattachement à la France.
1859 : En vertu de l'alliance de 1859 entre la France et la (Maison de Savoie), Napoléon III aide le Piémont-Sardaigne à chasser les Autrichiens des provinces du Nord de l'Italie afin de permettre à la botte de réaliser son unité. L'accord prévoit, en échange, de donner Nice et la Savoie aux Français qui les convoitent depuis si longtemps. Cependant, la paix de Villafranca, signée prématurément par l'Empereur, laisse la Vénétie à l'Autriche et ne réalise donc qu'imparfaitement les buts de l'alliance ; la cession de Nice et de la Savoie est compromise, d'autant plus que ce double rattachement rencontre l'hostilité du Royaume-Uni.
1860 : Seconde annexion de Nice par la France : Après un référendum (auquel il était impossible de voter 'Non' à moins d'être préalablement inscrit en préfecture), le Comté de Nice (sauf les villages de Tende et la Brigue) devient Français. Il lui est adjoint l'arrondissement de Grasse détaché du département du Var afin de former le département des Alpes-Maritimes (3 arrondissements : Nice, Grasse et Puget-Théniers). Nice perd alors son Université (qu'elle ne retrouvera que plus d'un siècle plus tard) et sa Cour d'Appel (dont elle est, étonnamment, toujours dépourvue aujourd'hui).
1864 : Arrivée du chemin de fer.
1882 : L'architecte français Charles Garnier construit l'Observatoire de Nice, avec l'aide de Gustave Eiffel.
1887 : Tremblement de terre à Nice et dans sa région.
1942 - 1943 : Occupation italienne.
1943 - 1944 : Occupation allemande, très brutale, les Niçois connaissent la faim .
1944 : bombardement du 26 mai, la ville est libérée le 28 août 1944 par la seule force de ses résistants.
1947 : Passage de la région de Tende et de la Brigue par le traité du 10 février 1947.
1948 : Premier festival de Jazz à Nice; qui est une première dans le monde. La grande vedette est alors Louis Armstrong.

_________________
Nice (06) Je-t-a10



Nice (06) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46782
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Nice (06) Empty
MessageSujet: Re: Nice (06)   Nice (06) EmptyMer 30 Mai - 15:23:15

monuments et Musées

La Promenade des Anglais : mondialement connue, cette large et longue avenue, surnommée "La Prom'" par les Niçois, longe le bord de mer et offre, sur la Baie des Anges, différents points de vue magnifiques, entre mer et montagnes. Elle est bordée par les façades des plus somptueux palaces. Jusqu'en 1820, la côte, à cet endroit, était d'accès difficile. Afin de relier les différentes bâtisses qu'elle avait construit sur ce lieu magique, la population anglaise, nombreuse depuis le XVIIIe siècle, prit à sa charge la construction d'un sentier riverain. C'est ce dernier qui est à l'origine de la voie actuelle et qui lui a donné son nom. On y trouve notamment:
l'Hôtel Négresco : hôtel internationalement célèbre situé au milieu de la Promenade des Anglais et construit en 1912. Réputé pour sa façade opulente, son toit rose si caractéristique, sa coupole métallique réalisée par Gustave Eiffel et son intérieur cossu, le Negresco est classé monument historique. L'ensemble du bâtiment est orné de nombreuses œuvres d'art (classiques ou modernes), accessibles au public. Il s'agit, par ailleurs, de l'un des rares palaces indépendants au monde, dans le sens où il n'appartient à aucun grand groupe hôtelier.
le Palais de la Méditerranée qui, depuis sa rénovation en 2003, abrite un hôtel de luxe et un casino,
l'Opéra de Nice construit par Charles Garnier,
l'Hôtel West-End, plus ancien des palaces de la Promenade,
l'Hôtel Westminster,
l'Hôtel Royal,
l'Hôtel Le Méridien et son casino, "Le Ruhl", construit dans les années 1970, en lieu et place de l'ancien Ruhl qui datait de La Belle Époque...
Le Château : on désigne ainsi la colline, haute de 92 mètres sur laquelle s'élevait le château fort de Nice. En 1691, un des soldats français du Maréchal Catinat fait passer, par un hasard malheureux, une de ses balles au travers de l'une des meurtrières de la citadelle. Celle-ci arrive en plein dans la poudrière et la forteresse explose. Très endommagée, elle est immédiatement prise par les troupes françaises. Un projet de reconstruction sera présentée ensuite par Vauban qui veut profiter de la position hautement stratégique de la ville. Cependant, réticent à armer à nouveau une ville qui a si longtemps résisté à l'envahisseur français, Louis XIV refuse le projet et ordonne en 1706 au Maréchal de Berwick de la détruire complètement. Le site a aujourd'hui été transformé en un vaste ensemble d'agrément, véritable poumon vert niçois, à partir duquel on peut contempler toute la ville et sa fameuse Baie des Anges.
Le Port : le creusement du premier port (Port Lympia) fut ordonné en 1750 par Charles-Emmanuel III, duc de Savoie sur l'emplacement de marais impaludés. Après 1870 et en 1904, des travaux d'extension et d'approfondissement sont entrepris ; un avant-port protégé par deux jetées fut créé. L'extension projetée, se heurte, actuellement, à des problèmes Environnementaux constitués par la présence d'herbiers à posidonies.
Le Marché aux fleurs : le marché, qui se tient tous les jours de la semaine sur le cours Saleya et rassemble divers producteurs locaux venus vendre leurs produits à la ville, est un spectacle magnifique, l'un des plus caractéristiques de Nice.
La Cathédrale Orthodoxe Russe Saint Nicolas : construite peu avant la Première Guerre Mondiale, à l'exact endroit où mourut le Tzaréwitch (l'héritier du tsar de toutes les Russies) Nicolas Alexandrovitch de Russie, victime d'une chute de cheval[réf. nécessaire] ; elle est considérée comme la plus belle église de culte orthodoxe d'Europe Occidentale. À noter également, la présence, à proximité, du lycée du Parc-Impérial, bâtiment imposant et richement décoré, lui aussi héritier de cette époque où une importante partie de la ville parlait russe, puisqu'il s'agissait, avant sa transformation, de l'hôtel dans lequel était établie la famille impériale de Russie et ses suivants.
La colline de Cimiez : quartier cossu niçois, il s'agit du berceau romain de la ville. En effet, Cemenelum fut, dans l'Antiquité, une cité à part entière, capitale de la Province des Alpes-Maritimes (déjà!) et qui cohabitait avec la Nikaïa grecque du bord de mer. On y retrouve aujourd'hui d'importants restes architecturaux (arènes dans lesquelles est organisé chaque année le Festival international de Jazz, thermes, voies romaines...). La colline de Cimiez est également orné de nombreux édifices datant de la Belle Époque, souvent d'anciens palaces reconvertis en immeubles d'habitation, dont le célèbre Hôtel Regina, énorme bâtiment, très luxueux, et qui accueillit à l'époque de sa gloire, la reine Victoria et sa cour, qui passaient tous leurs hivers à Nice.
La Vieille ville (ou Vieux-Nice) : elle s'étend entre le Paillon, le château et la mer. Ses rues, tout à fait typiques des vieilles cités ayant subi l'influence italienne, sont étroites, enchevêtrées, tortueuses, souvent en pente raide, bordées de hautes maisons et de palais parfois garnis de balcons. Le Vieux-Nice, de par son exiguïté, jouit d'une ventilation naturelle remarquée par les Urbanistes modernes. Avec notamment:
la Cathédrale Sainte-Réparate, XVIIe siècle
le Palais Lascaris, XVIIe siècle
l'Église Saint-Jacques (XVIIe siècle), réplique de celle du Gesù à Rome. Construite comme cette dernière par les Jésuites, elle possède une large nef sur laquelle s'ouvrent des chapelles.
Musée d'art moderne et d'art contemporain (Mamac) : collections (Nikki de St Phalle, Yves Klein, nouveaux réalistes, Pop Art, Ben, etc.) et expositions contemporaines.
Muséum d'histoire naturelle de Nice
Musée national de la Marine à Nice ou musée naval de Nice
Musée d'arts asiatiques : près du Parc Phoenix et de l'aéroport, collections d'art bouddhique et expos consacrées aux arts de l'Asie (+ cérémonies du thé, concerts etc).
Musée Matisse, situé dans le parc des arènes de Cimiez (arènes romaines dont on peut aussi voir des vestiges au Musée archéologique).

_________________
Nice (06) Je-t-a10



Nice (06) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Nice (06)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeufs farcis de Nice
» «Madame Yvette» expulsée de chez elle à...98 ans à Nice
» Concert Florent Pagny Nice 10 Décembre 2021
» A Nice, il arrache la joue de sa compagne à pleines dents
» Ses collègues lui offrent (Karim Zaouai) un an de RTT pour s'occuper de sa femme à Nice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: