chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 

 Nîmes (30)

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46784
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Nîmes (30) Empty
MessageSujet: Nîmes (30)   Nîmes (30) EmptyMar 10 Avr - 12:03:16

Nîmes est une ville du sud-est de la France.
Elle est la préfecture du département du Gard, situé dans la région Languedoc-Roussillon.
Située sur un axe Avignon/Arles/Marseille - Montpellier/Perpignan, à environ 715 km de Paris, Nîmes a une population permanente d'environ 143 000 habitants, à laquelle s'ajoutent de très nombreux touristes en période estivale.
Ses habitants sont appelés Nîmois, Nîmoises.
Son nom dérive du latin Nemausus qui devint en occitan médiéval Nimes ou Nemze.

"Posée au carrefour de l'Histoire et des relations humaines" (Christian Liger), la ville de Nîmes a une origine antique.
Romaine et hispanique, camarguaise et cévenole, provençale et languedocienne, elle a une culture et une histoire particulièrement riches et reste une ville à forte identité.
L'engouement pour le sud-est de la France et l'arrivée en 2001 de la Ligne à grande vitesse Méditerranée, mettant Nîmes à 2h52 de Paris en TGV, donnent un dynamisme nouveau à la commune et contribuent pour une bonne part à son essor démographique et économique.
Nîmes a été promue Ville d'Art et d'Histoire.


Géographie

L'altitude maximum est 215 mètres (116 m. en zone urbaine) et l'altitude minimum est de 21 mètres (45 m. en zone urbaine).
Nîmes est située dans une « cuvette » — d'où les importantes chaleurs estivales et les fréquentes inondations — entre sept collines (en réalité, seulement trois grandes topographiquement), comme Rome.
Cette particularité, ainsi qu'une histoire romaine très marquée, lui valurent l'appellation de « Rome française ».
En pleine garrigue, elle se trouve à 35 km de la mer Méditerranée, à 20 km de la Camargue, à 35 km des Cévennes et à 20 km du Rhône.
Elle marque la frontière entre la Provence (son extrémité ouest), et le Languedoc (son extrémité est).
Nîmes est, en outre, proche d'autres grandes villes : Arles (27 km), Avignon (44 km), Alès (46 km), Montpellier (54 km), ou encore Orange (65 km), Sète (84 km), Aix-en-Provence (95 km) et Marseille (100 km). Nîmes est la 28e ville la plus étendue de France métropolitaine (161,85 km² ; Arles étant 1re et Paris n'étant que 50e) .

Gastronomie

La brandade de Nîmes

Plat typiquement nîmois, la brandade de morue est signalé dès 1786.
Ce mets a acquis son titre de noblesse en 1830, grâce au célèbre cuisinier Durand.
La brandade de Nîmes est faite de morue dessalée que l'on monte avec de l'huile d'olive et un peu de lait.
Servie de préférence chaude, la brandade se mange également en feuilleté.

L'olive et l’huile d’olive de Nîmes

Olives de NîmesL'olive de Nîmes est une picholine.
Sa chair abondante, ferme et douce se croque verte.
Son huile au goût très fruité provient de fruits murs récoltés en décembre et janvier.

La tapenade

C'est une pâte d'olives noires ou vertes que l'on pile avec des anchois, des herbes de Provence et de l'huile d'olive. On la déguste froide, tartinée sur du pain grillé.

L'agneau de Nîmes

L'agneau de Nîmes est élevé sous la mère.
Son âge ne doit pas dépasser trois mois.
Ainsi, sa viande très blanche reste particulièrement goûteuse et appréciée des gourmets.

Le croquant Villaret

Sa recette tenue secrète par la famille Villaret et ses successeurs n'a pas changé depuis 1775.
C'est un biscuit mince et doré fait à base de farine, de sucre, d’eau, de fleur d’oranger, d’extrait de citron et d’amandes, et particulièrement dur.

Le petit pâté nîmois

C'est une croûte blonde, petite boîte ronde qui cache sous son couvercle un pâté réputé.
On le trouve aux halles de Nîmes, dans quelques charcuteries et pâtisseries et on le déguste chaud.

La fraise de Nîmes

GariguettesDisponible dès le 15 mars, la "fraise de Nîmes" est la première fraise printanière de France.
De forme allongée et élégante, les deux variétés "Gariguette" (qui n'est pas strictement une spécialité nîmoise) et "Ciflorette" sont précoces, cultivées en pleine terre, et particulièrement parfumées.

Les Costières de Nîmes et les Coteaux du Languedoc

Le vignoble des Costières de Nîmes s'étend au sud de la Ville sur 12 000 hectares.
Celui des Coteaux du Languedoc s’étend plus à l’ouest de la ville.
Rouge rosé ou blanc, la qualité de ces vins AOC n'ont cessé de s'améliorer ces vingt dernières années, permettant à certains Costières de Nîmes et Coteaux du Languedoc de figurer parmi les meilleurs vins français. Les vins de Nîmes, plus particulièrement de Langlade (village en bordure de Nîmes), sont loués par des chants provençaux.

La zarzuela

Spécialité espagnole adaptée à Nîmes, la zarzuela est une sorte de ragoût espagnol importé par les immigrants ibériques venus s’installer en masse dans la ville, fuyant le franquisme ou la misère.
La colonie espagnole est importante à Nîmes et a amené avec elle de nombreuses traditions et coutumes adoptées et adaptées par une ville que les traditions taurines rapprochent de ce qui vient de la péninsule.

La gardianne de Taureau

En Camargue, la viande de taureau, viande corsée, se déguste en "gardianne", c'est à dire, marinée dans du vin.
Elle peut également se déguster en grillade, notamment lors des ferrades et fêtes champêtres en Camargue.

La minerve

Cette spécialité n'est pas strictement de Nîmes mais plutôt du sud (Gard et Hérault essentiellement).
C'est un gâteau qui serait né à l’occasion de l’épiphanie. Les gâteaux des rois invendus par les boulangers auraient été découpés en tranche et recouverts d’une croûte sucrée donnant ainsi la minerve.

L'oreillette

Fameux beignet gardois, l’oreillette demeure une fabrication très artisanale.
Sa forme évoque pour certains le pavillon d’une oreille. Ce beignet est traditionnellement préparé dans les familles et consommé pendant toute la période du carnaval.

La fougasse d'Aigues-Mortes

Fougasse de la cité médiévale d'Aigues-Mortes, non loin de Nîmes et que l'on peut également trouver dans cette ville.
Une brioche glacée au sucre et levée à la fleur d'oranger. La recette reste secrète car cette fougasse est unique dans la région.
De nombreuses boulangeries en préparent dans le Gard.

La rouille d'Aigues-Mortes

Rouille de la même cité gardoise avec du poulpe, de la pomme de terre et de l'aïoli, et que l'on retrouve également dans les restaurants nîmois.

L'asperge des sables

Elle est produite en Petite Camargue, dans la vallée du Rhône et dans la plaine de Beaucaire, près de Nîmes.


Monuments et lieux touristiques (liste non exhaustive)

Nîmes est classée ville d'art et d'histoire.

Connue sous le nom de Colonia Nemausa à l'époque romaine, Nîmes possède de nombreux monuments romains : portes, temples — comme la célèbre « Maison Carrée » —, amphithéâtre, tours et remparts. L'aqueduc du pont du Gard a été construit au premier siècle de l'ère chrétienne pour alimenter la ville en eau depuis une source près d'Uzès.
La ville possède également des édifices religieux, hôtels particuliers, places et musées prestigieux.

L'amphithéâtre romain : « Les Arènes »

Construit à la fin du premier siècle après J-C, l’amphithéâtre de Nîmes, l'un des mieux conservé au monde, mesure 133 mètres de long et 101 mètres de large.
La façade, haute de 21 mètres, est composée de deux niveaux de 60 arcades chacun.
À l’intérieur, près de 25 000 spectateurs pouvaient assister aux combats d’animaux et de gladiateurs. Aujourd’hui, les arènes, lieu de prestige, se transforment régulièrement en une grande salle de spectacle où artistes nationaux et internationaux viennent se produire.
Elles constituent de même le cœur des ferias de Nîmes, où des corridas réunissent des milliers de spectateurs venus du monde entier.

Une légende affirme qu'un tunnel relierait les arènes de Nîmes à celles d'Arles (à 25 km).
Ce tunnel traverserait ainsi le Rhône.
En réalité, de nombreux tunnels existent sous les arènes, correspondant à un système très perfectionné d'égouts romains.

Nîmes (30) 180px-10

La Maison Carrée

Construit au Ier siècle après J.-C., ce temple romain, exceptionnel par son état de conservation, dominait le forum de la ville antique.
Dédié à Caius et Lucius César, petits-fils et fils adoptifs de l’empereur Auguste, la Maison Carrée est le seul temple du monde antique entièrement conservé (ses façades sont en cours de restauration).
La Maison Carrée est entourée d'une colonnade, élevée sur un podium et marquée dans son architecture classique par une influence grecque.
Elle appartenait autrefois à un important ensemble immobilier.

Nîmes (30) 180px-11

Le Carré d'Art

Face à la Maison Carrée,en lieu et place de l'ancien théâtre detruit par les flammes en 1952,se trouve le Carré d'Art conçu par l'architecte lord Foster.
le Carré d'Art regroupe une bibliothèque de plusieurs milliers d’ouvrages, une audiothèque, une médiathèque et un musée d’art contemporain.
La collection réunie comprend près de 370 œuvres et offre un panorama de la création contemporaine des années 1960 à nos jours.

Les Jardins de la Fontaine

Aménagés au XVIIIe siècle, les Jardins de la Fontaine constituent l’un des premiers jardins publics d’Europe. Respectant le plan du sanctuaire antique autour de la source fondatrice de la ville (Nemausus), J-Ph. Mareschal et Gabriel Dardailhon ont dessiné (sous l'influence de Le Nôtre) un jardin à la française où sont actuellement rassemblées de nombreuses espèces végétales méditerranéennes.
Dans sa partie basse, se dresse le temple de Diane. Certainement associé au sanctuaire impérial, sa fonction exacte reste partiellement inconnue.



La tour Magne

La tour Magne domine les jardins de la Fontaine sur le mont Cavalier.
Octogonale, la plus haute et la plus prestigieuse des tours de l’enceinte romaine Augustéenne se composait de trois niveaux au-dessus d’un soubassement. Aujourd’hui, le dernier étage a disparu et elle s’élève à 32 mètres au-dessus de son écrin de verdure.
Par beau temps, elle constitue un point de vue permettant d’apercevoir le mont Ventoux, les Alpilles, les Cévennes, le mont Aigoual, le pic Saint-Loup et la plaine du Vistre, sans oublier la garrigue avoisinante.

Le Castellum divisorium

Situé dans le quartier du boulevard GAMBETTA, au pied de l'ancien Fort Vauban, devenu université, ce bassin de distribution d’eau arrivant d’Uzès via le Pont du Gard est unique.
De ce bassin circulaire (5,90 mètres de diamètre – 1,40 mètre de profondeur) taillé dans le roc, des canalisations en plomb acheminaient l’eau vers les monuments, les fontaines et les différents quartiers de la cité antique.


La porte d'Auguste

Dite également « porte d'Arles », la Porte Auguste est une porte romaine de la ville, sur la Voie Domitienne qui fut une de ses portes principales et faisait partie des remparts.
Sa borne militaire était le point de départ de la Via Domitia de Nîmes à Beaucaire.

La Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nîmes

Edifice roman flanqué d'une tour massive ayant subit les assauts des guerres de religion, l'intérieur a été entiérement remanié au XIXème siècle.
On remarquera cependant la chapelle du Rosaire, trés bel exemple baroque du XVIIème, un sarcophage paléochrétien et la frise du grand fronton de la façade extérieure, chef-d'oeuvre de sculptute de l'art roman

Le Musée des Beaux-Arts

Construit en 1907 sur les plans de l'architecte nîmois Maximilien Raphel, il a été réaménagé en 1986-1987 par l’architecte Jean-Michel Wilmotte.
Le musée abrite, outre de nombreuses peintures françaises, flamandes et hollandaises, des œuvres italiennes des XVIe siècle et XVIIe siècles, et une collection de peintures françaises des XVIIIe siècle et XIXe siècles.

Le musée du Vieux Nîmes

Il est installé dans l’ancien palais épiscopal qui date de la fin du XVIIe siècle.
Les collections présentent la vie à Nîmes depuis la fin du Moyen Âge.

Le musée des Cultures taurines

Inauguré en mai 2002 dans l'ancien bâtiment du Crédit municipal (anciennement « Le Mont de Piété »), ce lieu unique en France permet de découvrir une culture vivante qui perdure depuis l’Antiquité autour du culte du taureau et offre un véritable panel des traditions régionales (très présentes) et internationales.

Le Musée archéologique

Installé dans l'ancien collège des Jésuites (17e), il présente des collections de l’âge du fer à l’époque gallo-romaine : céramiques sigillées, vaisselles en bronze, parures, objets artisanaux, collections d’inscriptions latines et verreries romaines.

Le muséum d’histoire naturelle

Également installé dans l'enceinte du collège des Jésuites, ce musée fut aménagé en 1892.
Il abrite de très riches collections relevant des domaines des sciences de la nature, et des sciences de l’homme (il se classe au septième rang national pour la richesse de ses collections).

La chapelle des Jésuites

Datant du XVIIe siècle et classée au titre des monuments historiques, elle accueille aujourd’hui des expositions temporaires et des manifestations culturelles.

La fontaine de Pradier et l'Esplanade.

Monumentale fontaine (1851) au centre de l'Esplanade œuvre du sculpteur J. Pradier.
La figure féminine représente la ville de Nîmes couronnée des arènes et des colonnades de la Maison Carrée, du palais de justice et de l'ancien théâtre.
Elle est entourée de personnages allégoriques symbolisant le Gardon, le Rhône, la fontaine d'Eure et la fontaine de Nîmes.
L'esplanade est dominée à l'est par la haute flèche de l'église Sainte Perpétue, au nord ouest par la palais de justice avec sa colonnade puis, en arrière, par les imposantes arènes.
Au sud le depart de la tres large avenue Feuchères vers la grande gare ( 1842-1844) confère au site un aspect trés monumental.

Nîmes (30) 180px-12

La place d'Assas

Place du centre ville avec une importante fontaine.
Elle fut imaginée par l'artiste Martial Raysse.

La place du Marché

Place au palmier magistral, animée par la fontaine au crocodile, créée par les artistes Martial Raysse, Silvio et Vito Tongiani.
Le crocodile qui se rafraîchit dans l'eau du bassin en marbre et le palmier rappellent les armoiries de la ville. Il s'agit du seul endroit de Nîmes où figure une plaquette de nom écrite en occitan (Plan dau mercat)

Nîmes (30) 180px-13

La porte de France

Dite porte d'Espagne, elle compte une seule arcade en plein cintre surmontée d'une galerie aveugle décorée de pilastres toscans.
Durant l'Antiquité, elle était flanquée de deux tours semi-circulaires.
Visible de loin, elle signalait la présence de la Cité et du sanctuaire impérial située au pied de la colline autour de la Source.

_________________
Nîmes (30) Je-t-a10



Nîmes (30) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Nîmes (30)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La quinquebine (Nimes)
» Les arènes de Nîmes (30)
» les arènes de Nîmes
» Nîmes : l' impressionnant mannequin challenge
» sa maison lui fait vivre l’enfer à Nimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: