chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

 

 Voltaire (1694-1778 )

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Voltaire (1694-1778 ) Empty
MessageSujet: Voltaire (1694-1778 )   Voltaire (1694-1778 ) EmptyLun 24 Avr - 21:51:58

François Marie Arouet, dit Voltaire, (Paris, 1694 -id., 1778), était le fils d'un notaire et fit ses études chez les jésuites du collège de Clermont (auj. lycée Louis-le-Grand).
Plutôt que de faire son droit, il préféra fréquenter les milieux littéraires (libertins) et écrire des vers, dont certains, jugés insolents envers le Régent, le firent embastiller (1717-1718).
Sa tragédie Œdipe (1718) et le Poème de la Ligue (1723) lui apportèrent le succès, mais il retourna à la Bastille après une querelle avec le chevalier de Rohan-Chabot ; libéré au bout de cinq mois, il s'exila à Londres (1726-1729) et considéra dès lors l'Angleterre comme le pays de la liberté.
De retour en France, il publia des tragédies inspirées de Shakespeare (Brutus, 1730 ; Zaïre, 1732), une étude historique destinée à dénoncer la " folie des conquêtes " (Histoire de Charles XII, 1731), la critique des dogmes du christianisme (Epître à Uranie, 1733) et des écrivains à réputation surfaite (le Temple du goût, 1733) ; mais le scandale soulevé par l'édition d'une satire des mœurs et des institutions françaises (Lettres philosophiques ou Lettres anglaises, 1734) le poussa à accepter l'hospitalité de la marquise du Châtelet dans son château de Cirey (Lorraine).
Chez la " divine Emilie " (1734-1749), il rédigea notamment le conte philosophique Zadig (1747), dans lequel il raille la présomption humaine et critique les abus sociaux. De 1744 à 1747, il connut une brève grâce auprès de Louis XV.
Privé de l'aide de Mme du Châtelet (morte en 1749), il accepta l'invitation du roi de Prusse, Frédéric II, à Potsdam (1750), où, correcteur des vers de son hôte, il écrivit le Siècle de Louis XIV (1752) et le conte philosophique Micromégas (1752).
S'étant fâché avec son protecteur, il revint en France (1753), mais non à Paris.
Son poème héroï-comique la Pucelle (1755) scandalisa les catholiques, son Essai sur les mœurs (1756) excita contre lui les protestants, son Poème sur le désastre de Lisbonne (1756), réfutation acerbe de l'optimisme de Leibniz, lui attira l'inimitié de Rousseau.
A la recherche d'une résidence tranquille, il acheta en 1759 le domaine de Ferney, où il passa ses dernières années, les plus fécondes : Candide ou l'Optimisme (conte philosophique, 1759) ; Tancrède (tragédie, 1760) ; Traité sur la tolérance (éloge de la raison, 1763) ; Jeannot et Colin (conte philosophique et satire des parvenus, 1764) ; Dictionnaire philosophique (première édition en 1764) ; l'Ingénu (conte satirique dénonçant la corruption des mœurs politiques, 1767), etc.
Ses combats incessants contre toute forme de restriction apportée à la liberté individuelle (il défendit Calas, Sirven, La Barre, Lally-Tollendal) lui acquirent, au sein de la bourgeoisie libérale, une immense popularité ; deux mois avant sa mort, lorsqu'il vint à Paris assister à la représentation de sa pièce Irène (1778), la ville lui réserva un triomphe.
Esprit universel, d'une immense culture, Voltaire a laissé une œuvre gigantesque et inégale.
Polémiste brillant et parfois versatile, chez qui la légèreté n'exclut pas la profondeur, il incarne " l'esprit français " de son siècle.
Adepte d'une philosophie plus " pratique " que métaphysique, défenseur d'une civilisation de progrès, il n'a cessé de lutter pour la liberté, la tolérance et la justice.
Il fut admis à l'Académie française en 1746.

_________________
Voltaire (1694-1778 ) Je-t-a10



Voltaire (1694-1778 ) Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Voltaire (1694-1778 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: