chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 

 Le fort Boyard

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46784
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Le fort Boyard  Empty
MessageSujet: Le fort Boyard    Le fort Boyard  EmptyMar 12 Juil - 23:16:38

Le fort Boyard est une fortification située entre l'île d'Aix et l'île d'Oléron, rattachée à la commune d' Île-d'Aix en Charente-Maritime.

Le fort Boyard  Pc20ch10

Si la construction d'un dispositif défensif sur la « Longe de Boyard » fut envisagée dès le XVIIe siècle, le projet ne fut concrétisé que dans le courant du XIXe siècle.
Édifié afin de protéger la rade, l'embouchure de la Charente, le port et surtout le grand arsenal de Rochefort des assauts de la marine anglaise, il est transformé en prison quelques années à peine après son achèvement.

Le fort Boyard fait partie intégrante de l'Arsenal Maritime de Rochefort qui s'étend tout au long de l'estuaire de la Charente.
C'est aujourd'hui une propriété du conseil général de la Charente-Maritime

Il fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 1er février 1950


Le fort Boyard  Cartes10



Le fort mesure 68 mètres de long sur 31 mètres de large, pour une superficie totale de 2 689 m².
Les murs d'enceinte culminent à 20 mètres.
Il est construit sur un banc de sable nommé « longe de Boyard » qui a donné son nom au fort.
Il est visible depuis Fouras, depuis le pont qui relie l'île d'Oléron au continent (sud de l'île), depuis le phare de Chassiron par beau temps (extrême nord de l'île), ainsi qu'une bonne partie de la côte Est de l'île, notamment depuis Boyardville et aussi depuis la ville de La Rochelle. En été de nombreux touristes viennent sur l'Ile d'Aix pour le voir de plus près.

De 1995 à 2002, dans le cadre des « Sites en Scènes », un feu d'artifice y était tiré le 14 juillet, que l'on pouvait voir depuis toutes les plages des alentours.
Ce feu d'artifice contenait des milliers de fusées et durait, en moyenne, une trentaine de minutes avec en simultané la musique du générique composée par Paul Koulak (1989) diffusée sur une radio locale.


Le fort a été construit afin de protéger l'arsenal de Rochefort qui était l'un des plus prestigieux de l'empire.
La raison exacte de la construction de ce fort en sus des batteries de canons disponibles sur les côtes des différentes îles est que la portée de ces derniers était trop faible (1 500 mètres environ) et qu'il restait une zone hors d'atteinte entre les deux îles
C'est dès la fin de construction de l'arsenal (1666) que la nécessité d'une protection fut évoquée.


Il faut ensuite attendre le tout début du XIXe siècle pour que la question redevienne d'actualité.
En 1801, profitant d'une courte trêve dans la guerre qui oppose la France à l'Angleterre depuis 9 ans déjà, Bonaparte 1er consul approuve un nouveau projet, pour lequel on construit dès 1803 un camp de base sur l'île d'Oléron.
Le 11 mai 1804, on pose un premier bloc de 7 m³ surmonté d'une balise en fer, et aussitôt entouré d'un premier enrochement.
Mais les navires manquent la France en a si peu et ils sont si lourdement chargés que l'un d'eux coule lors d'un transport avec 6 hommes à bord.
Pour protéger le chantier : un seul navire de guerre, le brick « Polaski ». Ce qui force à tout arrêter dès qu'une escadre anglaise pointe le nez. L'hiver venu, malgré ces petits moyens, environ 11 000 m³ de roches ont été déversés sur le site.
Fin 1805, 26 000 m³ sont déjà en place, grâce à des moyens renforcés, et on construit même un premier mur pour tester la force des vagues. Test négatif, les tempêtes de l'hiver renversent tout.
Encore 16 000 m³ en 1806, la plateforme est désormais visible à marée basse et on tente une première assise avec des blocs de 3 m³… emportés par les tempêtes de l'hiver suivant.
Moyens encore renforcés en 1807 : au moins 600 ouvriers, 27 navires et des blocs de 10 m³ cette fois pour une nouvelle assise, des joints et même plus tard, de « forts crampons de fer » sur le pourtour.
Mais, la masse de rochers est si lourde (60 000 m³) qu'elle s'enfonce et après l'hiver, plus d'assise…
Il y a de quoi désespérer et comme, en plus, les salaires n'arrivent pas, les ouvriers se mutinent. Napoléon, sur place en août 1808, révise le projet à la baisse mais le 1er avril 1809, une frégate anglaise vient mitrailler les ouvriers et du 11 au 15, la désastreuse bataille des « brûlots » autour de l'île d'Aix dissuade définitivement les Français de s'aventurer sur les mers

Il faudra attendre le règne de Louis-Philippe et le regain des tensions entre Français et Britanniques pour que le projet reprenne, en 1841. Une nouvelle méthode est mise en œuvre.
Ce ne sont plus des rocs qui sont coulés mais des caissons de chaux, construits sur place.
Finalement, en 1848, la construction du socle s'achève, celui-ci s'élève à deux mètres au-dessus du niveau de la mer à marée haute.
La construction du fort à proprement parler prendra alors dix ans :

1852 : la construction du niveau inférieur (rez-de-chaussée) s'achève (magasins à poudre et vivre, cuisines)
1854 : fin de la construction du premier niveau
1857 : la construction du fort s'achève avec le dernier niveau et la tour de vigie

Cependant, un problème majeur a été sous-estimé par l'armée : en effet, dû au fait qu'il n'y a que très peu de fond autour du fort, l'accès par le grand escalier de granit est quasiment impossible à marée basse ou lorsque la mer est agitée.
Les premières jetées sont avalées par les flots, et le fort tremble fortement à chaque grosse vague, engendrant une certaine peur chez une partie des soldats.
Pour y remédier, un havre d'abordage (dit barachoi) est construit au sud/est, alors qu'au nord/ouest, un brise-lame est édifié, empêchant les vagues de frapper directement la paroi du fort.

Le procès verbal annonçant la fin de la totalité des travaux est enfin signé le 6 février 1866.


Le fort peut alors accueillir deux cent cinquante hommes durant deux mois sans contact avec le continent


Le fort Boyard  Sony_a10


À l'abandon pendant 80 ans, le fort Boyard était devenu le domaine des oiseaux de mer qui, avec le vent, y ont apporté de la végétation que les équipes de restauration ont enlevé afin de refaire l'étanchéité de la terrasse et de la cour intérieure.

Le 28 mai 1962, le fort est mis aux enchères au prix de 7 500 francs. L'enchère est remportée pour 28 000 francs par un dentiste belge à Avoriaz, qui semble s'être acheté le fort comme on s'offre un tableau
En effet personne, à commencer par lui, ne sait vraiment ce qu'il compte en faire , l'acquéreur n'ayant pas les moyens de l'entretenir, encore moins de le restaurer.
Plus tard, attristé par les dégâts causés par les pillards, il ne revient plus au fort, se contentant d'en faire le tour en bateau quand il vient dans la région

Il revend ce fort en novembre 1988 pour 1,5 million de francs à la société de production de jeux télévisés de Jacques Antoine.
Celui-ci le revend aussitôt au Conseil général de la Charente-Maritime pour un franc symbolique.
En échange, le département s’engage à effectuer les travaux de réhabilitation, et assure l’exclusivité de l’exploitation du lieu à JAC (Jacques Antoine et Cie, troisième producteur à l'époque de jeux télévisés).
Dès lors, le lieu devient le cadre d'une émission télévisée


Le fort Boyard  26123610




Encore propriété privée de la société de production, le fort est partiellement nettoyé (disparition des pierres, boulets et graminées dans la cour centrale et fermeture des soutes éventrées) en 1988 afin de faire l'objet de visites de producteurs de chaîne télévision de tout pays, intéressés par l'idée du jeu.
Ce n'est qu'en juillet 1989, après le changement de propriétaire, que la rénovation totale du fort commence.
Une plateforme offshore (toujours présente mais qui n'est jamais cadrée et que l'on ne voit jamais à la télévision) est installée à vingt-cinq mètres du fort, pour en permettre l’accès en bateau, devenu impossible depuis la destruction du havre d’abordage.
Le fort est entièrement nettoyé, cinquante centimètres d'épaisseur de guano et sept cents mètres-cube de saletés diverses sont évacuées.
Le fort est maintenant nettoyé et fermé aux ouvertures grâce à des vitres, des portes et à des volets.
En automne, une plate-forme de déambulation, sorte de pont, est construite au niveau du premier étage dans la cour intérieure, afin de desservir les cellules de cet étage.
La construction des décors se voit arrêtée suite à l'arrivée de tempête hivernale.
Ce n'est qu'à partir du printemps 1990 que sont construits les derniers décors, comme la Salle du Trésor, ou la vigie, mais aussi les épreuves. D'ailleurs, les derniers préparatifs aux décors ne seront finis que peu de temps avant le tournage de la première émission.

En 1996, les plates-formes d’artilleries sont démontées et restaurées. Mais le fort Boyard est fragile et subit encore les dégâts de la mer. Après les tournages en 1998, le département décide d’entamer une nouvelle étape dans la restauration du monument.
Chaque pierre de la terrasse sera démontée puis réimplantée après avoir été nettoyée.
L’hélicoptère employé pour les travaux aura fait au total près de 6000 rotations entre le fort et Boyardville.

Cette restauration permet également un nettoyage complet des murs de façade, ainsi qu’une réparation d’un certain nombre de fissures. L’étanchéité de la terrasse est totalement refaite.
L’emplacement de la pendule, non restauré en 1989, est réparé en 1998. Au final, cette tranche de travaux aura duré de septembre 1998 à avril 1999.
Durant l’hiver 2003-2004, la cour centrale est refaite.
Les dernières restaurations majeures datent de 2005: le colmatage, par du béton, des assises du Fort fissurées, côté sud, a été effectué au printemps, avant les tournages du jeu télévisé ; fin été 2005, la réfection totale de tous les murs de la cour intérieure (piliers des arcades compris) a été réalisée.
Il s'agissait, pour l'équipe de tailleur de pierre engagée, de changer toutes les pierres endommagées en taillant sur la terrasse du fort des pierres aux dimensions voulues, après avoir fait venir la matière d'Oléron en hélicoptère et de refaire les joints des murs.

Depuis le 1er février 1950, le fort Boyard est inscrit au titre des Monuments historiques par le Ministère de la Culture.
De ce fait, l'accord de l'architecte des bâtiments de France est désormais nécessaire avant toute modification de l'état des lieux.



_________________
Le fort Boyard  Je-t-a10



Le fort Boyard  Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Le fort Boyard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort Louvois ( Charente-Maritime)
» Glass Beach Fort Bragg en Californie
» trop fort
» trop fort la prof........
» Moins fort dans les écouteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: