chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

 

 Marlon Brando

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Marlon Brando Empty
MessageSujet: Marlon Brando   Marlon Brando EmptyDim 10 Juil - 21:53:43

Marlon Brando, né le 3 avril 1924 à Omaha et mort le 1er juillet 2004 à Los Angeles est un acteur et réalisateur qui compte parmi les plus grands acteurs américains de sa génération.

Marlon Brando Blouso10


Il fut une star hollywoodienne et un sex-symbol à l'instar de Brigitte Bardot, Marilyn Monroe, Greta Garbo, Louise Brooks ou James Dean. Il était aussi connu pour son implication dans le combat pour les droits civiques aux États-Unis, notamment pour la reconnaissance des droits des Amérindiens et des Afro-américains.

Marlon Brando, acteur au comportement imprévisible, a influencé les acteurs de sa génération comme James Dean, Paul Newman, Steve McQueen et Robert Redford ainsi que les meilleurs acteurs de la génération suivante comme Al Pacino, Jack Nicholson, Robert De Niro et Dustin Hoffman.


il naît dans une famille modeste du Nebraska, ayant des ascendances françaises, allemandes (le nom de famille s'écrivait à l'origine « Brandau », américanisé/italianisé « Brando »), hollandaises, irlandaises et anglaises, au sein de laquelle il est élevé en compagnie de ses deux sœurs aînées, Jocelyn et Frances, d'une mère alcoolique et bohème, l'actrice Dorothy Pennebaker et d'un père coureur de jupons.
Mauvais élève, il est envoyé dans une école militaire où il découvre sa vocation pour le théâtre.
il est viré après quelques mois et revient chez lui en annonçant qu'il va entrer dans les ordres !
Il ne lui faudra que quelques mois pour obtenir de ses parents, qui avaient refusés auparavant, l'autorisation de rejoindre ses sœurs à New York. Marlon, Jocelyn et Frances y vivent gaiement en compagnie d'amis bohèmes.

En cet été 1943, celui qui n'a jamais mené à son terme le moindre apprentissage, rencontre le théâtre.
Et il va s'y vouer avec passion.

Deux personnages exerceront sur lui une influence déterminante : Stanislavski, considéré comme le père de l'acteur moderne et Stella Adler, qu'il rencontre dans un atelier d'art dramatique dans lequel elle enseigne.
Avec cette dernière, c'est le coup de foudre réciproque, aussi profond que platonique : elle devine les extraordinaires potentialités de ce névrotique beau comme un dieu.


Marlon est fasciné par un processus créateur qui l'amène à travailler par introspection pour faire jaillir une émotion d'autant plus vraie qu'elle est issue de la mémoire la plus enfouie, des souvenirs les plus douloureux. Brando n'oubliera jamais une discipline qui harmonise sa sensibilité à son masochisme naturel.

Durant cette période, Marlon travaille avec passion, mieux : avec persévérance.
Il apprend, par l'observation attentive, par la concentration poussée jusqu'à l'obsession, à rejeter les effets gratuits, les gestes inutiles, à être totalement habité par son personnage.
Son instinct naturel est tel qu'il parvient en quelques semaines à maîtriser sa technique.
Un homme, alors, entre dans sa vie, qui va faire exploser ses dons prodigieux. "Articule, Marlon ! crie le metteur en scène du fond de la salle. Si cette chose perd de l'argent, je veux au moins entendre pourquoi !"


Marlon Brando Marlon10

Ainsi débutent, en 1946, lors des répétitions de Truckline Café, les relations du jeune comédien avec celui qui mène de front une carrière d'acteur et de metteur en scène, au théâtre comme au cinéma : Elia Kasan. Aussitôt après ce film, il enchaîne plusieurs petits rôles dans "Candida", "Angigone" et "Flag is Born".
Il devient alors une valeur sûre du cinéma.
On lui propose d'interpréter la pièce de Jean Cocteau, "L'Aigle à deux têtes", avec Tallulah Bankhead.
La première répétition fut un désastre : selon certains, Brando y multiplia les pitreries pendant les monologues de sa partenaire, et surtout transforma sa mort en une interminable agonie qui fit pleurer de rire les spectateurs.
Légende ou réalité ? Mais la conclusion ne se fit pas attendre : l'acteur fut remplacé dès le lendemain. Il ne le regretta pas.


En 1950, il tourne sous la direction d'Elia Kazan, la version cinéma de "Un tramway nommé désir".
Marquant une nette rupture avec la tradition anglo-saxonne, ce film est un brasier malséant qui mélange, dans un contexte social hyperréaliste, les névroses et les pulsions sexuelles.
Le choix de Brando pour ce rôle est un véritable trait de génie : il devient une star.


Comme l'écrit Truman Capote, il est alors "l'image idéale de la jeunesse américaine - cheveux blond foncé, yeux gris-bleu, teint basané, démarche athlétique : la carte des Etats-Unis est gravée sur son visage".

Après la pièce "Hamlet" de Tennessee Williams, il enchaîne avec un film qui rendra indémodables jeans et blousons de cuir : "L'Equipée sauvage".
Dans ce film, il exprime toute la révolte d'une génération en devenant Johnny, un motard rebelle.
A partir de là, tout va alors très vite, et en 1954, il gagne un Oscar pour "Sur les quais".
Il est alors la star incontesté de Hollywood, et tourne dans tous les registre, de la comédie musicale (Guys and Dolls), à la tragédie (Jules César), au film de guerre (Le bal des maudits) ou encore aux aventures maritimes (Les révoltés du Bounty), Brando brille.

Pourtant, Brando finit par se lasser et se retire du milieu progressivement, il choisit ses films avec un soin particulier. Chaque apparition équivaut à un succès : "Apocalypse Now", "Le Parrain" (pour lequel il obtient un oscar en 1972), "Le dernier tango à Paris"...

Marlon Brando U1por610


Mais les déboires de son fils, qui investit dans la défense des indiens et mène un train de vie démesuré, l'oblige à tourner pour l'argent, et pas toujours dans des succès financiers :"Premiers pas dans la mafia", "Don Juan De Marco"... "The Brave" lui permet d'incarner McCarthy, l'ange de la Mort aux côtés de Johnny Depp, et n'est pas, selon lui, une affaire financière, mais plutôt un coup de coeur.


Marlon Brando est une légende à lui tout seul, que les producteurs s'arrachent à coups de millions de dollars mais qui peut aussi bosser pour vos beaux yeux si ça lui prend.
Un inspirateur pour beaucoup d'acteurs et de réalisateurs.
Un acteur de génie qui a fait vivre une galerie de portraits impressionnants : Stanley Kowalski, Terry Malloy, Fletcher Christian, Mario Puzo... Ces personnages sont Marlon et Marlon est unique.



Il est décédé le 1er juillet 2004 à Los Angeles, en Californie, d'une fibrose pulmonaire.
Ses cendres furent dispersées en partie à Tahiti et en partie dans la vallée de la Mort.


Marlon Brando se maria trois fois, eut cinq enfants officiels et en adopta un autre.
Il eut aussi quatre enfants avec des mères non-identifiées et trois autres enfants avec celle qui partagea sa fin de vie, sa gouvernante Maria Christina Ruiz.
Il est connu pour ses multiples conquêtes aussi bien féminines (Marilyn Monroe, Bette Davis, Édith Piaf, Marlène Dietrich et Jacqueline Kennedy entre autres) que masculines.
Il se maria avec Anna Kashfi de 1957 à 1959, puis avec Movita Castaneda de 1960 à 1962.

Il quitta cette dernière pour épouser Tarita Teriipaia qu'il rencontra, en 1962, sur le tournage du film Les Révoltés du Bounty.
Cette dernière est sa fiancée dans le film.
Il resta avec elle de 1962 à 1972.

Ce film fut aussi important à double titre car il lui permit de découvrir la Polynésie française et Tahiti.
Il décida d'y acheter un atoll, Tetiaroa et de s'y installer.

Connu mondialement par les radioamateurs sous les indicatifs KE6PZH et FO5GJ, Brando est inscrit dans la base de données du FCC sous le nom de Martin Brandeaux.
À l'occasion, on pouvait l'entendre avec son indicatif FO5GJ émettant depuis son île privée en Polynésie française.
En 1994, au cours d'une entrevue sur CNN avec Larry King, Marlon Brando avait confirmé qu'il s'intéressait toujours au radio amateurisme. En réponse à une question d'un téléspectateur, il avait révélé que le radio amateurisme lui permettait d'avoir l'opportunité « d'être simplement lui-même ».

Sur la fin de sa vie, la notoriété de Brando, ses problémes familiaux et son obésité attirèrent plus l'attention des médias que sa carriére cinématographique.
Des années 1980 à la mi-1990, Brando prit énormément de poids, arriva à peser près de 136 kg et souffrait de diabète.

Sa bisexualité, depuis longtemps soupçonnée, a été révélée par l'acteur lui-même

ses héritiers cités sont ses fils Christian, Miko, Teihotu, ses filles Rebecca Brando Kotlinzky, Maimiti (fille de Tarita , après sa séparation avec Marlon), Raiatua , et les 3 enfants de Christina Ruiz, Nina, Myles et Timothy.
En sont exclus Tuki, le fils de Cheyenne et Petra Brando-Corval, fille de son assistante Caroline Barrett. Tuki avait déjà bénéficié, en 1996, d'un million de dollars pour son éducation que gérait sa grand-mère Tarita. Mais Marlon voulait empêcher, par cette exclusion, que J.D. Drollet (père de Dag) accède à l'héritage.
Quant à Petra, c'était la fille naturelle de Caroline et d'un écrivain anglais. Marlon ne réussit pas à faire reconnaître la paternité de ce dernier, malgré une fortune dépensée en frais d'avocats






Sa carrière débute sur les planches de Broadway en 1944 avec la pièce I Remember Mama. Il connaît son premier succès d'estime avec la pièce Truckline Café mais sa carrière d'acteur est véritablement lancée par Elia Kazan qui lui offre, en 1951, le rôle de Stanley Kowalski dans Un tramway nommé Désir. Brando avait cherché à joindre Kazan au téléphone pendant trois jours pour refuser le rôle, mais lorsque celui-ci le rappelle, il n'ose pas dire non.

Au cours d'une des représentations de cette pièce, un machiniste lui casse le nez alors qu'ils boxent entre deux scènes dans les coulisses du théâtre. Il termine pourtant la pièce, le nez ensanglanté. Il gardera de cet incident un nez légèrement « déformé »[1].

Il suit la formation d'acteur de Stella Adler et la méthode de Constantin Stanislavski. Marlon Brando développe une nouvelle façon d'interpréter les rôles, fondée sur l'improvisation et l'oubli du scénario originel pour un approfondissement psychologique du personnage jusqu'à l'excès. Il ne fait pas semblant d'être un autre, mais incarne un personnage, physiquement et mentalement. « Marlon n’a jamais réellement eu besoin d’apprendre à jouer. Il savait », a un jour déclaré Stella Adler, l’une des enseignantes de l’Actors Studio.



_________________
Marlon Brando Je-t-a10



Marlon Brando Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Marlon Brando
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: