chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion

 

 LES ACCIDENTS DOMESTIQUES

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46731
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Empty
MessageSujet: LES ACCIDENTS DOMESTIQUES   LES ACCIDENTS DOMESTIQUES EmptySam 21 Jan - 16:31:19

les accidents domestiques tus plus que les accidents de la route

L’O.M.S. définit l’accident comme " un événement indépendant de la volonté humaine, provoqué par une force extérieure agissant rapidement et qui se manifeste par un dommage corporel ou mental "
L’accident domestique est celui qui se produit à domicile ou à proximité : l’enfant qui met ses doigts dans une prise électrique, celui qui grimpe sur le bord d’une fenêtre non protégée et plonge dans le vide …
Chaque année ces accidents sont à l’origine de 5 millions d’actes médicaux, de 440.000 hospitalisations et de 550.000 arrêts de travail.
D’après une enquête des Caisses primaires d’Assurance Maladie :

7 personnes sur 100 sont victimes d’un accidentdomestique.

Les accidents domestiques son 3 fois plus nombreux que les accidents du travail et 10 fois plus nombreux que les accidents de la route.
Ces accidents touchent dans 31 % des cas des enfants de moins de 10 ans, dans 45 % des cas ceux de moins de 15 ans, dans 56 % des cas des sujets de moins de 20 ans.
Les accidents des enfants de moins de 10 ans surviennent dans les 3/4 des cas à la maison ou à proximité. Entre 10 et 20 ans les accidents scolaires ou de sport deviennent plus fréquents.
Les statistiques de l’INSERM montrent que entre 1 et 4 ans les accidents constituent la première cause de décès. Entre 1 et 14 ans ils sont à l’origine de 1/3 des décès.
Les accidents domestiques et de loisir constituent donc un véritable problème de santé publique.

LES RISQUES EN FONCTION De L’AGE

Au début de la vie la surveillance des parents doit être totale. Petit à petit l’enfant apprendra et son autonomie deviendra de plus en plus grande .

De 1 à 3 mois :
Etouffement par un oreiller ou une couette,
Etouffement par régurgitation de lait.

De 4 à 6 mois : Début de la préhension.
Le risque principal est la chute d’une table à langer ou d’un couffin posé sur une table,De 6 à 9 mois : L’enfant porte tous les objets à sa bouche et se tient assis.
Risque d’ingestion et d’inhalation de corps étrangers,
Chutes,
Noyades dans une baignoire.

De 9 à 12 mois : Déplacement à quatre pattes.
Ingestion d’objets que l’enfant va chercher n’importe où,
Intoxication par plantes d ‘appartements, produits
ménagers..
Brûlures électriques par prises ou rallonges,
Chutes (escaliers, chaises hautes).

De 12 à 18 mois : L’enfant veut tout toucher et tout goûter.

De 18 mois à 2 ans : C’est la période du risque maximum mais aussi l’âge auquel l’enfant commence à comprendre les explications simples.

A partir de 2 ans l’enfant qui peut se déplacer de plus en plus normalement n’a pas de vraie notion du danger. Cette acquisition se fera lentement et progressivement.

Entre 3 et 6 ans l’éducation au risque est possible.
L’aspect éducatif est très important dans une stratégie de prévention des accidents.

LES RISQUES EN FONCTION DULIEU

Les lieux à risques varient en fonction de l’âge mais certains grands principes restent toujours valables :
La cuisine est la pièce la plus dangereuse (1 accident sur 4) : produits ménagers, plaques électriques, four, casseroles d’eau bouillante, robots ménagers..
L’escalier expose aux chutes
Salle de séjour : plantes vertes toxiques, lampes et fils électriques.
Salle de bains. eau très chaude, médicaments.
Chambre d’enfants : lits superposés, prises électriques, petits jouets ...
Garages : outils pointus ou coupants, produits
dangereux…

ACCIDENTS CHEZ L’ENFANT DE MOINS DE UN AN

LES CHUTES

Elles constituent les 3/4 des accidents domestiques de l’enfant de moins de un an. C’est parfois une chute des bras d’un adulte mais le plus souvent la chute se fait d’une table à langer, une chaise haute, un berceau fixe ou un couffin posé sur une table ou sur un meuble.
La prudence est de choisir, pour ces articles de puériculture, un produit dont la conformité aux normes est attestée par la norme NF puériculture. Ces articles vendus comme " articles de sécurité " ne doivent pas limiter la surveillance des parents qui doit être constante.
La table à langer : Elle doit être stable, à bords relevés, pour que l’enfant ne puisse pas rouler et tomber. Certaines tables ont même des ceintures de maintien. Mettez un tapis sur le sol pour adoucir une chute éventuelle. Evitez les coins de meubles à proximité. Les matelas à langer que l’on peut poser sur un lit sont certainement une bonne solution. L’essentiel est que votre œil ne quitte jamais votre enfant. Ne vous retournez pas pour ouvrir un robinet ou aller chercher une couche ou une serviette. Si vous devez répondre au téléphone ou ouvrir la porte prenez votre bébé dans les bras.
Les chaises hautes : Elles doivent comporter un harnais ou une ceinture de maintien et des systèmes de verrouillage efficaces. Ne mettez pas dans une chaise haute un enfant de moins de 6 mois. Ne laissez pas un enfant seul dans une pièce même s’il est attaché dans sa chaise.
Couffins et sièges relax : Ils ne doivent jamais être posés sur une table ou un meuble en raison du risque de chute. Placez les sur le sol. L’enfant doit toujours être attaché dans son siège relax.
Poussettes : Elles doivent comporter un dispositif de verrouillage les empêchant de se replier et de pincer ou de sectionner les doigts des enfants transportés. Un enfant doit toujours être attaché dans sa poussette.
Trotteurs : Ils exposent aux chutes dans un escalier ou une pente. Ils ne doivent jamais être placés sur une table ou sur un meuble.
Lits et sièges auto : Ils sont obligatoires depuis le 1er Janvier 1992. Le lit auto se fixe sur les points de fixation des ceintures de sécurité perpendiculairement à l’axe de la route et comporte un filet de sécurité. Cher il peut être loué. Il est utilisable jusqu’6 ou 8 mois. Le siège auto prend ensuite le relais.

LES TRAUMATISMES CRÂNIENS

Dans 75% des cas la partie du corps touchée lors de ces chutes est le crâne. Généralement les lésions se limitent à une bosse vite résorbée mais on observe parfois des fractures du crâne, des contusions cérébrales ou une hémorragie intra-crânienne.

En pratique trois cas peuvent se produire :

L’enfant reste conscient et pleure : C’est le cas le plus fréquent. Tout se résume à une simple bosse. N’hésitez pas à la moindre inquiétude à appeler votre médecin qui vous conseillera probablement de surveiller très attentivement votre enfant à la maison et de l’hospitaliser rapidement à la moindre anomalie de conscience ou de mobilité.

L‘enfant a perdu connaissance quelques instants puis a repris conscience complètement : Il faut l’amener immédiatement à l’hôpital pour un bilan.
L’enfant ne reprend pas connaissance : il faut le placer en position latérale de sécurité (voir notre rubrique "les gestes qui sauvent") et appeler le Samu (centre 15) ou les pompiers (18).

LES BRÛLURES

Elles représentent 5% des accidents avant un an. 53% sont dues à des liquides chauds : lait, soupe, eau du bain… 26% sont provoquées par des objets chauds : porte de four, fer à repasser..
Au delà de 10 % de la surface du corps brûlée, la vie de l’enfant est en danger.
Le geste d’urgence à retenir en cas de brûlure est l’arrosage pendant 5 minutes avec de l’eau froide
Lait : attention aux fours à micro-ondes utilisés à la place du chauffe- biberon. Le contenu peut être déjà brûlant alors que l’extérieur reste froid. Contrôlez toujours la température du lait en faisant couler quelques gouttes sur le dos de votre main. Utilisez de préférence un chauffe-biberon.
Eau chaude : pour obtenir une brûlure grave il suffit d’un contact avec la peau de 1 minute à 50 degrés ou de 5 secondes à 60 degrés. Une eau à 37 degrés paraît tiède à un adulte. C’est la température idéale pour le bain du nourrisson. Utilisez impérativement un thermomètre.


L'ETOUFFEMENT DU NOURRISSON

Il est dû, le plus souvent, à une fausse route alimentaire. A partir de 6 mois il peut également être provoqué par l’inhalation de petits objets (cacahouètes, morceaux de jouets…).
Pour éviter la mort subite du nourrisson il est préférable de coucher l’enfant sur le côté et d’éliminer couettes et oreillers.
Choisissez soigneusement leurs jouets. Les normes Afnor sont obligatoires. Vérifiez leur indication au moment de l’achat. Attention aux billes des hochets, aux yeux des poupées et des nounours.
Geste d’urgence : Si l’enfant avale de travers, tousse, suffoque, ne reprend pas sa respiration et devient bleu vous devez agir immédiatement sinon la mort est pratiquement inévitable. Placez le nourrisson à plat ventre sur votre genou fléchi, visage vers le sol et frappez entre ses omoplates plusieurs fois. C’est la manœuvre de Mofenson

_________________
LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Je-t-a10



LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46731
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Empty
MessageSujet: ACCIDENTS CHEZ L'ENFANT DE 1 A 5 ANS   LES ACCIDENTS DOMESTIQUES EmptySam 21 Jan - 16:45:55

Les enfants ne connaissent pas le danger. Entre 1 et 5 ans l’accident domestique est la première cause de mortalité.
Selon l’enquête EHLASS les accidents à cet âge se répartissent ainsi :
Les chutes (52% des cas), les intoxications (11% des cas), les coups (11% des cas), les pincements (9% des cas), les brûlures (5% des cas), autres (12% des cas).

LES CHUTES

Les lits superposés sont responsables d’un nombre important de chutes suivies dans 60% des cas d’un traumatisme crânien et dans 14% des cas d’une fracture.

Les défénestrations sont redoutables. Elles entraînent le décès 1 fois sur 4 et un handicap grave 1 fois sur 4 également. Deux fois sur trois l’enfant était seul pour quelques instants dans la maison.

Ne laissez jamais un enfant seul dans une pièce sans réelle surveillance.

LES INTOXICATIONS

Les produits impliqués dans les intoxications du jeune enfant sont : les médicaments (40% des cas), les produits ménagers (25% des cas), l'oxyde de carbone (13% des cas), les plantes (11% des cas), autres (11% des cas).

Les médicaments :

Tout médicament est un toxique potentiel. Il n’y a qu’une solution : Ne laissez jamais traîner des médicaments dans la maison, en particulier à côté des couverts, dans la corbeille de fruits, dans votre sac à main ou sur votre table de nuit. Installez en hauteur une armoire à pharmacie fermant à clef. Rapportez chez le pharmacien les médicaments périmés.

Les produits ménagers :

Les produits corrosifs sont les plus dangereux (caustiques). Ils sont très nombreux : décape-four, poudres de lavage pour lave vaisselle, antirouille, détartrants, eau de javel concentrée….Ils vont entraîner des lésions irréversibles de l’appareil digestif (bouche, pharynx, œsophage, estomac)

Les produits toxiques comme la naphtaline

Les produits nocifs type antigel

Les produits inflammables : alcool à brûler, white-spirit, trichloréthylène, dissolvant pour ongle…

Les produits irritants : eau de javel diluée, produits lave vaisselle à main, lessive à main...

Ne stockez jamais les produits ménagers sous l’évier, dans les toilettes ou dans la salle de bains. Ils doivent être hors de portée des enfants.Choisissez les emballages avec " bouchon de sécurité ". Eloignez les enfants au moment de l’utilisation de produits dangereux. Ne transvasez jamais un produit dangereux dans un contenant alimentaire tel que verre, bouteille d’eau minérale ou de jus de fruit.

Jamais sous l'évier

Un lieu de stockage inadapté.
Si votre enfant avale un produit ménager : Appelez un centre antipoison ou à défaut le SAMU. En attendant ne lui donnez pas à boire et ne le faites pas vomir.

Les plantes :

Dans nos jardins les plantes qui sont des poisons sont nombreuses. Citons à titre d’exemple : le muguet du mois de mai, le marron, le laurier rose, les graines de glycine ; les baies rouge du houx, de l’if, du chèvrefeuille ; les baies noires de la vigne vierge du lierre, du troène ; les baies blanches du gui

Un joli brin de muguetLe laurier rose
Muguet et Laurier rose sont deux plantes toxiques.

Certaines plantes d’appartement sont également dangereuses, non seulement par ingestion d’un fragment de feuille ou de tige mais par simple contact avec les mains qui, portées à la bouche, peuvent provoquer une réaction allergique grave. Ces troubles peuvent s’observer avec le ficus, l’asparagus, le dieffenbachia …

Si votre enfant avale une baie inconnue ou réputée dangereuse : Faites le cracher. Enlevez les petits morceaux qui restent dans sa bouche et rincez lui la bouche abondamment. Appelez un centre antipoison en lui décrivant avec précision la baie ou la plante concernée.

LES BRÛLURES

De 1 à 5 ans les circonstances des brûlures sont variées

Une des plus terribles est l’ébouillantage par une casserole dont l’enfant tire la queue. Cela entraîne d’affreuses brûlures du visage et dut tronc.

Friteuse ou bassine d'eau chaude posée par terre pour refroidir et dans laquelle l’enfant tombe.

Eau des robinets trop chaude

Tube de vidange de la machine à laver qui saute

Cafetière ou théière qui se renverse

Porte du four non protégée

Tout cela est évitable

Tournez la queue des casseroles vers le mur, choisissez des queues amovibles, n’utilisez que les plaques ou feux situés près du mur et jamais les plaques situées près du bord.

Une position dangereuseLa bonne position

Un petit geste tellement important !

Choisissez un four à double vitrage

Débranchez immédiatement après usage tous les appareils électriques

Protégez les plaques électriques

Installez un pare-feu devant la cheminée

Choisissez si possible des robinets avec mitigeur

Si les vêtements de votre enfant prennent feu : Il faut éteindre les flammes le plus rapidement possible. Enroulez l’enfant dans une couverture, un vêtement en laine, ou une serviette mouillée. Si vous n’avez pas de couverture ou de tissu sous la main, mettez l’enfant par terre et roulez le en le plaquant au sol.
S’il s’agit d’une huile enflammée, étouffez les flammes avec un linge humide mais n’aspergez pas d’eau tant que des flammes sont visibles. Dans tous les cas douchez l’enfant, à travers ses vêtements, avec l’eau froide du robinet pendant une dizaine de minutes. Ne mettez rien sur la brûlure. (voir notre rubrique "les gestes qui sauvent")

NOYADES

C’est la troisième cause de mortalité avant 15 ans. L’enfant est attiré vers l’eau sous toute ses formes. Quelques minutes d’inattention de la part des adultes peuvent être fatales. Il faut agir très vite (voir notre rubrique "les gestes qui sauvent").
9 fois sur 10 ces noyades domestiques pourraient être évitées par quelques précautions élémentaires :

Un enfant de moins de trois ans ne doit pas rester seul dans sa baignoire ou sa piscine en plastique.

Les enfants doivent apprendre à nager le plus tôt possible. En attendant équipez les de bouées ou d’un gilet adapté.

Installer des barrières de sécurité, maintenant obligatoires, autour des piscines privées.

Recouvrir les piscines lorsque elles ne sont pas utilisées.


MORSURES

Il y a 9 millions de chiens en France et 400.000 morsures par an. Dans la majorité des cas il s’agissait du chien de famille. Chez l’enfant de 1 à 5 ans le visage est atteint 2 fois sur 3.

Devant une morsure

Calmer l’enfant.
Plaie superficielle : Laver la plaie à grande eau et au savon. Recouvrir avec un pansement si possible stérile.
Consulter rapidement un médecin.
Plaie profonde : Arrêter l’hémorragie. Recouvrir d’un pansement compressif (voir notre rubrique sur "les gestes qui sauvent"). Emmener rapidement l’enfant à l’hôpital, si possible avec son carnet de santé.

Dans tous les cas

Si le chien est connu de la famille, il devra être conduit chez le vétérinaire dans les 24 heures qui suivent, même s’il a été vacciné contre la rage. Deux autres visites obligatoires suivront, dans les 15 jours après la morsure afin d’éliminer tout risque de rage.
Si le chien n’est pas vacciné contre la rage ou si le propriétaire est inconnu, il faut que le chien soit mis sous surveillance vétérinaire.
Si le chien est inconnu et a disparu un traitement préventif de la rage devra être pratiqué . Emmenez votre enfant à l’hôpital.
Quels sont les chiens dangereux ? Certaines races sont plus impliquées que les autres : bergers allemands, dobermans mais aussi les teckels qui sont particulièrement jaloux. D’autres sont réputées pour leur gentillesse avec les enfants tels les labradors.. Dans le doute il est probablement préférable d’éviter d’avoir un chien avec des enfants en bas âge.


INHALATION OU INGESTION DE CORPS
ETRANGERS


Ingestion

Dans 98% des cas l’objet avalé suivra le parcours du tube digestif et sera éliminé dans les selles dans les 48 heures. Dans 2% des cas le corps étranger bloqué dans l’œsophage devra être enlevé au cours d’une hospitalisation.

Inhalation

C’est la fausse route qui peut provoquer une asphyxie. Vous avez peu de temps pour faire la manœuvre de Heimlich ou de Mofenson


CONCLUSIONS

L’apprentissage de la vie entraîne pour l ‘enfant de nombreux risques.
C’est aux parents qu’il appartient de réduire ces risques par une surveillance qui au début devra être constante.
Un certain nombre de précautions permettent d’écarter la grande majorité des risques prévisibles, que l’enfant maîtrisera ensuite par une éducation progressive.

_________________
LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Je-t-a10



LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
LES ACCIDENTS DOMESTIQUES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accidents domestiques : les bons gestes pour protéger vos enfants
» les dangers de la maison pour vos animaux domestiques
» Comment protéger nos animaux domestiques de la chaleur
» Accidents du travail et de trajet
» Les animaux creer plus de 17.000 accidents de la route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: prevention et gestes qui sauvent-
Sauter vers: