chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

 

 les français partis vers le grand nord

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

les français partis vers le grand nord Empty
MessageSujet: les français partis vers le grand nord   les français partis vers le grand nord EmptyMar 25 Oct - 12:31:05

Une très ancienne histoire d'amour franco-canadienne

Les liens entre le Canada et la France sont vieux d’un demi millénaire, avec la découverte du pays par Florentin Verrazzano en 1524, envoyé par François 1er, après une première exploration de Jean Cabot trente ans plus tôt. C’est à ce moment-là que le nord-est du pays prend le nom de Nouvelle-France.
Les premières installations de colons français se font en 1604, la ville de Québec est fondée en 1608 par Champlain, celle de Montréal en 1642.
Enfin, le Canada est assimilé à une province française en 1663.
Parmi ces premiers colons, on peut évoquer l’apothicaire royal Louis Hébert (1575-1627), premier officier de justice en Nouvelle-France, premier colon en Acadie et au Canada à tirer sa substance lui-même du sol : dans les jardins de l’hôtel de ville de Québec, un monument le représente offrant à Dieu sa première gerbe de blé.

Acadiens ou Québecois?

En France, on utilise parfois rapidement et à tort le terme d’Acadien pour désigner un habitant de l’ancien Canada français.
En fait, les territoires français au Canada se composaient de l’Acadie (aujourd’hui New-Brunswick et Nouvelle-Ecosse, sur la côte ouest) et du Québec.
Leurs populations étaient différentes : les Acadiens venaient en majorité du Poitou et de la Saintonge, alors que les Québecois étaient plutôt d’origine normande ou picarde.


Le Grand Dérangement

Autre différence entre Acadiens et Québecois, le fait que les Québecois soient restés rattachés à la France cinquante ans de plus que les Acadiens.
C’est en effet en 1713, par le traité d’Utrecht, que l’Acadie est cédée par Louis XIV à l’Angleterre.
Les malheureux Acadiens, auquel on refuse le droit de se replier vers le Québec resté français, harcelés et souvent dépouillés de leurs biens par les Anglais feront finalement l’objet d’une déportation massive ("le grand dérangement") de 1755 à 1760 vers d’autres colonies britanniques ou, dans le meilleur des cas, vers Saint-Domingue ou la Louisiane.
Certains choisissent alors de regagner la France, y peuplant de nouveaux villages comme ceux de la ligne acadienne en Poitou.


La guerre des Berceaux

Après une série de défaite, la France renonce aussi au Québec par le traité de Paris de 1763. L’Acte de Québec de 1774 permet aux habitants d’origine française (les Canayens) de conserver leurs institutions et leur religion, ce qui n’empêche pas les nouveaux colons anglais d’y venir massivement et de s’installer sur des terres confisquées aux Canayens.
Harcelés où qu’ils aillent (les métis francophones installés dans le Manitoba, à l’est du Québec, voient leurs terres confisqués par les nouveaux immigrants anglophones en 1869, les dispositions garantissant l’usage du français à l’école abolies en 1890, etc.), les Canayens rispostent dès l’origine par la fameuse guerre des Berceaux : faire plus d’enfants que les colons anglais pour devenir numériquement supérieurs.


Croissez et multilpliez


Avec la guerre des Berceaux, les Acadiens peuvent reprendre à leur compte cette phrase de la Bible. Catherine Baillon, immigrée en Nouvelle-France en 1669, comptait par exemple cent-soixante-deux arrière-petits-enfants mariés !
Elle a vraisemblablement aujourd'hui un million de descendants éparpillés de Gaspé à Los Angeles, y compris par exemple le Premier ministre du Québec Robert Bourassa ou les enfants du généalogiste québecois René Jetté.
Cet été encore, un couple de Canadiens d’origine française est venu fêter ses noces d’or à Paris… accompagné de ses vingt-deux enfants.
Autre exemple, le très gentil patronyme Montchaton (13 personnes de ce nom en France aujourd'hui) compte plus de 3000 porteurs au Canada.
Ou bien Gamache, porté par 300 personnes seulement en France, l’est par près de 10 000 outre-atlantique, toutes issues d’un Nicolas Gamache arrivé au XVIIème siècle sur les rives du Saint-Laurent et qui avait obtenu la concession d'une seigneurie à l'Islette au cap Saint-Ignace.
Pour l’anecdote, précisons qu’il compte aujourd’hui Madonna et Céline Dion parmi ses descendants…


Les familles-souches

Aujourd’hui encore, les premiers noms de famille portés au Québec sont d’origine française : Tremblay, Gagnon, Roy, Côté, Bouchard, Gauthier, Morin, Lavoie, Fortin, Gagné… pour ne citer que les dix premiers par la fréquence.
Les Français partis pour la Nouvelle-France aux XVIIème et XVIIIème siècles ont débarqué pour la plupart à Québec.
C’est dans la partie basse de la ville, aujourd’hui Place-Royale, que se sont établis les immigrants qui ont fait souche.
Leurs noms se retrouvent désormais un peu partout en Amérique du Nord, comme celui de Robert Drouin, dont le contrat de mariage de 1637 est le plus ancien conservé au Canada.
L’immigration française au Canada se poursuit encore aujourd’hui mais celle des populations anglophones aussi, ainsi que d’autres groupes venus du monde entier, notamment d’Asie, modifiant en permanence la composition de ce pays tout jeune.
Suite au nouveau millénaire…

_________________
les français partis vers le grand nord Je-t-a10



les français partis vers le grand nord Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
les français partis vers le grand nord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaïs,6 ans,enlevé par son père vers l'Irak : sa grand-mère témoigne en Charente
» grand pere et grand mere comme dans leur jeunesse
» Et s'il avait des vers ?
» Grippe : vers un vaccin à vie
» Des vers dans les biscuits de son quatre heures…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: le savez vous?-
Sauter vers: