chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

 

 Patrick Dewaere

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Patrick Dewaere Empty
MessageSujet: Patrick Dewaere   Patrick Dewaere EmptyMer 3 Juin - 13:21:29

Patrick Dewaere, de son patronyme officiel Patrick Bourdeau, né le 26 janvier 1947 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), décédé le 16 juillet 1982 à Paris, est un acteur (accessoirement chanteur et compositeur) français.

Patrick Dewaere 8npfsbl2vua5PLT



Comme ses frères, il utilise le pseudonyme Patrick Maurin jusqu'en 1967.
Il apprendra à l'âge de 17 ans qu'il est en fait l'enfant naturel d'un amant de sa mère, l'artiste lyrique et chef d'orchestre Michel Têtard, lequel est présumé décédé depuis 1960 à l'âge de 35 ans, selon Mado Maurin, sa mère.
Par sa mère, il a quatre frères et une sœur : les acteurs Dominique Maurin-Colignon, Yves-Marie Maurin, Marie-Véronique Maurin, Jean-François Vlerick et Jean-Pierre Maurin (décédé).
Il est considéré comme un des acteurs les plus brillants de sa génération. Patrick Dewaere a incarné la « fureur de vivre » à la française et demeure un modèle pour les générations de jeunes comédiens qui lui ont succédé.
Son jeu se caractérise par un naturel, une exactitude et une vérité dans les expressions, dans les gestes et dans les attitudes qui sont désormais jugées comme proches de celle de l'Actors Studio, inventives et généreuses alors qu'en son temps, dans les années 1970, les critiques préféraient les « rondeurs » et le jeu de son alter-ego professionnel, concurrent et surtout ami : Gérard Depardieu.
Pour ses premières apparitions à l'âge de 4 ans, notamment dans des feuilletons télévisés, comme ses frères et sœurs, il utilisera pour pseudonyme, le nom de sa mère, la comédienne Mado Maurin.
Cette période enfantine est tumultueuse et il souffre de la compétition artistique entre les « petits Maurin ».
Après une trentaine de pièces de théâtre et de téléfilms à succès pour l'ORTF, il choisira de prendre du champ par rapport à sa famille (notamment en apprenant, à 17 ans, qu'il n'est pas l'enfant naturel de son père).
En raison d'un différend familial (il sera pratiquement dépossédé d'un héritage par sa mère), il choisira le patronyme de sa grand-mère, nom sous lequel il connaît la célébrité (mais au passage, avec le léger changement typographique de la lettre W, sa grand-mère se nommant Devaere).
Il profite des événements de Mai 68, pour rencontrer des acteurs alternatifs et rejoint l'équipe de Romain Bouteille.
Il partagera ainsi les planches du Café de la Gare avec Coluche, Henri Guybet, Martin Lamotte, Renaud, sa première épouse Sotha avec qui il se marie le 26 juillet 1968 et la passion de sa vie Miou-Miou avant que le théâtre n'accueille Gérard Lanvin, Gérard Depardieu, Rufus puis Thierry Lhermitte, Josiane Balasko, Anémone et Gérard Jugnot.
Parallèlement, Dewaere s'essaie à la post-synchronisation de films étrangers, notamment pour Le Lauréat où il prête sa voix à Dustin Hoffman, aux côtés de Rosy Varte (voix française d'Anne Bancroft).
Comme ses amis du Café de la Gare, il tourne quelques publicités à cette période pour aider au financement du théâtre.
Il se révèle au grand public dans Les Valseuses de Bertrand Blier, film où il apparaît aux côtés de Gérard Depardieu et Miou-Miou en 1974, avec laquelle il vivra une intense passion amoureuse avant qu'elle ne soit séduite par Julien Clerc durant le tournage du film F… comme Fairbanks.
Au cours de ce film, les personnages incarnés par Miou-Miou et Dewaere s'aiment et se déchirent à la vie comme à la scène.
De leur relation, une enfant prénommée Angèle naîtra cependant, le 13 août 1974.
Alors que sa carrière prend de l'ampleur avec des grands rôles dans Coup de tête (1979), Série noire (1979), Un mauvais fils (1980), Dewaere subit la vindicte de la presse et des médias.
Durant cette période, il jugea comme une profonde trahison les révélations de Patrice de Nussac, un journaliste du Journal du Dimanche qui lui avait promis - en raison de liens d'amitié - de ne pas faire éclater au grand jour son mariage en 1980.
Après avoir frappé le journaliste d'un coup de poing, Dewaere fera l'objet d'un véritable boycottage de la presse et des médias.
Les producteurs éprouveront alors quelques réticences à l'employer.
Dès lors, il ne sera plus interviewé et son nom ira même jusqu'à être oublié dans la distribution d'un film.
Un exemple sans précédent en France.
Disparu à l'âge de 35 ans, il aura tourné 36 longs-métrages.

Patrick Dewaere 0kUP5Rr9JzFIWVE


Suicide


À la même période, sa nouvelle compagne Elsa, avec laquelle il a une seconde fille, (Lola), le quitte pour son meilleur ami Coluche.
Le 16 juillet 1982, il met subitement fin à ses jours dans sa maison du XIVe arrondissement à Paris d'un coup de carabine 22 long rifle, offerte auparavant par Coluche, sans laisser un mot d'explication mais après un coup de téléphone dont on ne sait rien mais qui, selon les témoins (parmi lesquels Claude Lelouch qui l'avait vu le matin même de sa mort) l'avait bouleversé.
Durant les semaines précédant son suicide, il se prépare au tournage d'un film Edith et Marcel de Claude Lelouch pour lequel il doit alors incarner le rôle principal (Marcel Cerdan).
Selon de récentes révélations de Mado Maurin, sa mère, le coup de téléphone proviendrait de sa compagne d'alors (Elsa), laquelle vivant désormais avec son meilleur ami Coluche en Guadeloupe, lui aurait annoncé sa rupture et qu'il « ne reverrait plus jamais sa fille (Lola) ».
En 2007, lors d'un documentaire de France 2, sa fille Lola confirmera elle-même que ce coup de téléphone aura été « un élément déclenchant » de son suicide.
Patrick Dewaere est inhumé au cimetière de Saint-Lambert-du-Lattay (49) dans le caveau de sa belle-famille.


Patrick Dewaere UVoERpBKfSu0LbP


Récompenses et nominations


Entre 1976 et 1982, l'Académie des arts et techniques du cinéma français nommera 6 fois l'acteur sans jamais lui attribuer un seul César du cinéma.

1976 : Nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Adieu poulet
1977 : Nomination au César du meilleur acteur pour La Meilleure Façon de marcher
1978 : Nomination au César du meilleur acteur pour Le Juge Fayard dit Le Shériff
1980 : Nomination au César du meilleur acteur pour Série noire
1981 : Nomination au César du meilleur acteur pour Un mauvais fils
1982 : Nomination au César du meilleur acteur pour Beau-père

Patrick Dewaere Zf9pN002u5vgPio


Ironie du sort, un Prix Patrick-Dewaere destiné à récompenser les acteurs espoirs du cinéma français sera créé en 2008 (en remplacement du « prix Jean Gabin »).
Note : l'organisation de ce prix existe depuis 1980 et est totalement indépendante de celle des Césars du cinéma



Patrick Dewaere WKepHxnyTE7M6IB

_________________
Patrick Dewaere Je-t-a10



Patrick Dewaere Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Patrick Dewaere
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick Roy
» Patrick Topaloff
» Patrick Roy ( député )
» PATRICK HERNANDEZ
» Patrick Bruel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: