chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore Empty
MessageSujet: medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore   medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore EmptyLun 20 Avr - 10:40:24

1 Un générique est-il une copie conforme ?

Dans l’absolu, oui, car le principe actif qui soigne est identique au médicament de marque.
« Ils peuvent pourtant être différents, précise le docteur Vincent Varlet, porte-parole du laboratoire Wyeth Pharmaceutical, créateur de l’antidépresseur Effexor.
En fait, il existe trois familles de génériques.
La première totalement identique au médicament initial.
La deuxième légèrement différente en termes de biodisponibilité, c’est-à-dire de temps nécessaire à la libération du principe actif.
Et une troisième famille où l’on a la même molécule, mais avec des excipients c’est-à-dire les substances de l’enrobage différents et moins chers à produire. »
La présentation (gélule ou comprimé…) peut aussi varier.
Les études nécessaires pour la mise sur le marché des copies sont enfin nettement moins poussées.


2 Ces substituts perdent-ils en efficacité ?

Non, parce que les molécules sont les mêmes.
Mais ils peuvent prendre plus de temps à agir.
Les changements d’excipients peuvent aussi expliquer des effets secondaires tels les allergies ou les troubles digestifs.
« Il est rare que ces excipients provoquent des problèmes très graves, insiste le manageur du labo Wyeth. Ces effets sont indiqués sur la notice et les pharmaciens les connaissent. S’ils surviennent, il faut leur en parler afin qu’ils en informent les aux fabricants. »
Le patient peut aussi demander un générique identique à la marque.


3 Leur performance varie-t-elle selon les pathologies ?

Oui. Certains génériques, plus faciles à copier que d’autres, sont d’autant plus proches de leurs versions originales.
Le « Jama » (« Journal of the American Medical Association ») a publié en décembre dernier une analyse comparative de 47 études cliniques menées dans le domaine de la cardiologie entre 1984 et 2008.
Elle conclut à des résultats exceptionnels si l’on met en balance l’efficacité et la tolérance des génériques avec celles des marques pour les bétabloquants et les antihypertenseurs.
Idem pour les antiagrégants plaquettaires, qui facilitent la fluiduité sanguine, et les statines, qui abaissent le taux de cholestérol.
Pour les anticoagulants et les antiarythmiques, l’efficacité serait de 100 %.
En revanche, les performances sont moins fortes pour d’autres hypertenseurs ou les diurétiques.
Du fait de ces variations, mieux vaut éviter de changer de générique si l’on en est satisfait.

4 Sont-ils davantage contre-indiqués pour les enfants ?

Mieux vaut choisir le générique le plus semblable à l’original.
« Faute de saveur fraise ou banane, certains antibiotiques ou sirops peuvent avoir un mauvais goût. Si l’enfant vomit ou crache son médicament, cela ne sert à rien, précise le docteur Vincent Varlet. De la même façon, certaines personnes âgées peuvent s’y perdre avec des médicaments qui n’ont pas la même couleur ou la même forme. C’est au pharmacien à noter en gros au marqueur le nom du médicament de base sur la boîte. »

5 D’autres malades sont-ils concernés par un effet secondaire ?

Pour les épileptiques, oui.
Un changement de traitement en cours peut générer un stress chez certains patients sujets à cette pathologie.
Ceci serait lié au fait que le générique se présente de façon différente et qu’il peut provoquer une angoisse chez certains patients.
« Dans le cas de malades épileptiques, nous conseillons aux médecins de ne pas changer de médicament en cours de traitement lorsque le patient est sujet à ce type de stress », explique-t-on à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

_________________
medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore Je-t-a10



medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
medicament generique : Les cinq questions que vous vous posez encore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mediator : Il est conseillé de consulter votre médecin si vous avez pris ce médicament entre 2006 et 2009.
» AURIEZ-VOUS DU DIABÈTE ? quelques signes pourraient vous éclairer et vous pousser à aller voir votre médecin
» Si vous n'êtes pas prudent, vous pourriez bien finir par engraisser un fauve...
» -J'aimerais vous donner une seconde chance avant de vous expédier en prison
» Si vous avez repéré l'un de ces signes chez vous, gare aux cambriolages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: