chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -21%
Drone Dji Mini 2 SE Gris
Voir le deal
219.99 €

 

 Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46789
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Empty
MessageSujet: Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?   Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? EmptyVen 17 Avr - 1:17:10

Mauvaise posture au travail, geste brusque, mauvaise nuit...
Tout le monde a déjà eu mal au dos.
Oui mais il y a mal de dos et mal de dos.


Si du repos et un bon massage ne parviennent pas à venir à bout de vos douleurs, c'est certainement parce que votre dos souffre réellement d'une affection qu'il faut donc soigner au plus tôt.
Deux fois sur cent, la cause du mal de dos est la hernie discale.

C'est donc une pathologie assez rare et dont les causes, les symptômes et les traitements sont très variables d'un individu à l'autre.
Cependant, la plupart des sciatiques, affections très douloureuses, ont pour cause une hernie discale.

Oui mais c'est quoi exactement une hernie discale ?

Pour le comprendre, un petit cours d'anatomie s'impose.
Ca déborde...
La colonne vertébrale abrite et protège la moelle épinière par laquelle transitent de nombreuses fibres nerveuses et nerfs de notre corps.
Elle est constituée d'un empilement d'os appelés vertèbres au nombre de 24, les premières étant situées au niveau de la boîte crânienne et les dernières au niveau du bassin.
La colonne vertébrale peut se découper en plusieurs régions : cervicale, thoracique, lombaire et pelvienne.
Entre chacune des vertèbres se trouvent des sortes de coussinets, les disques intervertébraux, qui permettent d'absorber les chocs, de protéger la colonne mais aussi de lui conférer toute sa souplesse.
En temps normal, chaque disque, est placé entre deux vertèbres (exemple : si c'est le disque situé entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire qui est touché, on parle communément de hernie L4/L5).
Mais il peut arriver, à la suite d'un choc, d'un mouvement violent ou simplement par usure, que le disque sorte de son emplacement normal.
Quand le disque déborde sur les côtés, c'est la hernie discale.
Le terme "hernie" désigne de manière générale une saillie d'un organe par rapport à son emplacement habituel.


Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? IkA5MF3N6KwUoWc
Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral.
Celui-ci est composé de deux parties :
une anneau de cartilage fibreux au centre duquel se trouve
un noyau gélatineux également appelé nucleus pulposus.
Dans le cas de la hernie discale, la partie interne, molle
et gélatineuse sort de la partie fibreuse et fait hernie.
Cette hernie va parfois compresser les racines spinales
de son environnement immédiat.



Parfois sans symptômes et parfois très douloureuse :


Selon le disque touché et le type de débordement, les symptômes ne seront pas les mêmes.
Si chez certaines personnes la hernie passe inaperçue, chez d'autres, au contraire, elle occasionne de terribles douleurs.

Pourquoi cela ?

Si la hernie se développe à l'intérieur de la colonne, c'est-à-dire face à la moelle épinière, elle peut venir au contact de certaines racines nerveuses, qu'elle comprime.
Comme la moelle épinière est constituée de nerfs, forcément, ça fait mal.
Par ailleurs, la localisation du disque sur la colonne est importante aussi.
Mais même si une hernie peut survenir n'importe où au niveau de la colonne, il s'avère que 80 % des hernies diagnostiquées sont situées dans le bas du dos, au niveau des lombaires.
En résumé, le siège et l'intensité de la douleur dépendent du disque hernié et de la racine nerveuse comprimée.
Ensuite, la douleur est ressentie le long du trajet du nerf lésé.
C'est pour cela que, selon les personnes, la hernie discale peut être asymptomatique ou alors au contraire, à l'origine de douleurs et désagréments (tels que fourmillements, picotements dans les membres, douleur lancinante irradiant de la fesse jusqu'au mollet voire jusqu'au pied si le nerf sciatique est touché, etc.).


Des douleurs qui peuvent toucher le cou ou les pieds


Le siège de l'affection étant le dos, il semblerait logique que les douleurs causées par une hernie y soient localisées.
Il est vrai que dans la plupart des cas, les douleurs sont essentiellement lombaires ou alors associées à une sciatique.

Oui mais c'est quoi la sciatique, au juste ?

La sciatique est le nom d'une pathologie localisée au niveau d'un des deux nerfs sciatiques.
Ce sont les plus gros et les plus longs nerfs de l'organisme, ils courent depuis le bas du dos jusqu'aux pieds.
Lorsqu'un nerf sciatique est comprimé (par une hernie donc), enflammé ou lésé, la douleur irradie le long du trajet du nerf jusqu'au pied.
Mais, comme énoncé précédemment, les douleurs dépendent avant tout du disque hernié et de la racine nerveuse comprimée.

Lorsque c'est un disque de la région lombaire qui est hernié, les douleurs associées sont, logiquement, lombaires.
Elles peuvent également, si le nerf sciatique est comprimé lui aussi, causer des douleurs irradiant des fesses jusqu'au pied.
A noter que la hernie discale est bien souvent la cause d'une sciatique, mais que d'autres événements peuvent également en être à l'origine : des proéminences anarchiques dues à une arthrose, un œdème dû à la lésion d'un ligament et plus rarement, une tumeur ou la maladie de Paget.

Si la hernie est localisée au niveau des cervicales (dans le cou), le patient peut ressentir des douleurs et une certaine raideur au cou, aux épaules, à la poitrine et aux avant-bras.
En cas de réelle compression de la racine d'un nerf, des fourmillements, un engourdissement et une faiblesse à la main.

Pour une hernie qui se développe dans la région thoracique, les symptômes sont plus variés : douleurs dans le haut ou le bas du dos, l'abdomen ou les jambes, selon la racine comprimée.

_________________
Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Je-t-a10



Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46789
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Empty
MessageSujet: Re: Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?   Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? EmptyVen 17 Avr - 1:22:04

L'âge, facteur d'usure des disques intervertébraux


En temps normal, le disque est bien calé entre les vertèbres et n'en bouge pas.
Sauf que lorsque les disques subissent trop de pression, s'abîment avec l'âge ou sont tout simplement victimes de sollicitations trop nombreuses, il déborde !
Comme on peut s'en douter, l'âge favorise ces débordements, l'organisme accusant le coup des années qui passent.

Parmi les personnes et facteurs de risque, on retrouve :

L'âge : les hernies discales s'observent en particulier chez des personnes entre 30 et 50 ans.
Les femmes enceintes, en particulier à cause du poids supplémentaire qui a tendance à mettre le dos à rude épreuve.
Le port inadapté d'un poids trop lourd.
Les personnes dont un membre de la famille souffre de hernie, le facteur génétique étant en cause dans cette affection.
Le surpoids est un facteur pouvant favoriser l'apparition d'une hernie.
Les personnes souffrant d'arthrose sont plus à même d'en souffrir.
Les mauvaises postures et notamment les personnes qui sollicitent énormément leur dos.
Les mouvements brusques et brutaux : il ne faut surtout pas faire de mouvement brusque ou de torsion, qui favorisent largement l'apparition d'une hernie discale.


Attention au dos en soulevant des poids


A l'origine de nombre de hernies, le soulèvement de charges lourdes...
Est-ce à dire que manutentionnaires et autres déménageurs seraient plus atteints ? Hé bien non, au contraire, puisque ces professionnels savent comment s'y prendre pour soulever et porter des charges lourdes tout en ménageant leur dos.
Eux connaissent les règles d'ergonomie indispensables pour ne pas mettre en péril leur dos.
Par contre, les déménageurs du dimanche et autres mâles virils heureux de faire démonstration de leur puissance sont les premières victimes.
Le conseil de base pour réduire les risques de hernie est donc, autant que faire se peut, de préserver son dos.
Et pour ça, il ne faut pas tenter de soulever d'objets lourds simplement en se penchant et en tordant son dos au passage.
Non, il faut fléchir les genoux, s'accroupir tout en maintenant le dos bien droit et se relever en gardant l'objet près du corps.
Si vous le pouvez, poussez les objets lourds plutôt que de les tirer.
D'une manière générale, en tout temps, maintenez une bonne posture, le dos bien droit.
Si vous faites du sport en amateur, n'oubliez pas de vous échauffer avant de vous lancer à l'assaut de cette colline...
Cela vous évitera non seulement une hernie mais aussi une tendinite, un claquage musculaire ou autres désordres sportifs.
Autre chose, restez zen ! En effet, entre autres effets négatifs, le stress pourrait favoriser l'apparition des hernies discales et divers problèmes de dos.
Enfin, un mode de vie sain avec exercice, alimentation équilibrée et détente est le meilleur garant d'une bonne forme physique.


Bien choisir son matelas et éviter les talons hauts


Au risque de répéter : il faut faire particulièrement attention lorsqu'on soulève des charges lourdes ou que l'on souhaite se remettre au sport : échauffement, étirements, et postures adéquates devraient vous permettre de ne pas avoir de problèmes de dos.
Par exemple, le soulèvement inadapté de charges lourdes serait la première cause de sciatique.
Ainsi, pour conserver un dos souple et musclé, le sport est la meilleure des préventions.
Mais attention, le krav maga, discipline à la mode, n'est pas des plus recommandés ! Optez plutôt pour des sports doux, comme la natation par exemple, LE sport de référence pour entretenir le dos.
Elle permet notamment de maintenir une bonne musculature dorsale.
Le dos crawlé est la nage à privilégier tandis que le papillon est à proscrire en raison de la cambrure du corps.
Choisissez un matériel adapté.
Pour dormir, un bon sommier et un matelas ferme sont recommandés. Au travail, l'idéal est que le dossier permette d'appuyer le bas du dos, de façon à se maintenir le plus droit possible.
Les pieds doivent toucher par terre (ou être posés sur un petit marchepied).
La chaleur est idéale pour calmer des muscles endoloris...
A l'aide d'une bouillote, d'un coussin chauffant ou simplement d'une serviette passée sous l'eau chaude, essayez d'offrir ces soins à vos muscles plusieurs fois par jour.
Mesdames, les talons hauts sont à proscrire.
Outre les risques d'entorses, votre dos est mal positionné et peut s'en ressentir.
De même, si vous avez un sac à main du genre valise, essayez d'opter pour un "sac à main à dos".
Il existe de très jolis modèles qui vous éviteront de tordre votre colonne vertébrale.
Même chose avec le port des courses : mieux vaut répartir les charges de chaque côté, pour équilibrer.

_________________
Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Je-t-a10



Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46789
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Empty
MessageSujet: Re: Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?   Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? EmptyVen 17 Avr - 1:25:18

Les douleurs liées à la hernie peuvent être soulagées


Selon que la hernie est douloureuse ou pas, les traitements ne sont bien évidemment pas les mêmes.
On note tout de même que de nombreux patients guérissent sans traitement en environ deux semaines environ.

En cas de douleurs difficiles à supporter, il faut bien évidemment aller consulter un médecin.
Pour aboutir au diagnostic d'une hernie discale, il va procéder à un interrogatoire du patient, à un examen clinique mais il va également demander une radiographie du rachis (nom scientifique de la colonne vertébrale).
Ces examens suffisent généralement à déterminer le disque hernié.
En cas de doute, le médecin peut tout de même requérir à une IRM ou un scanner lombaire, qui permettent notamment de visualiser le conflit entre le disque et la racine nerveuse.

Ensuite, le médecin pourra donner au patient un traitement qui lui est adapté. L'objectif est de réduire au maximum les douleurs en diminuant l'inflammation de la racine nerveuse.
Le médecin n'intervient sur la hernie discale que si le traitement donné en première intention n'a pas fonctionné.

Pour réduire les douleurs, le médecin préconise généralement :

La prise d'anti-douleurs : antalgiques, anti-inflammatoires, myorelaxants (pour détendre les muscles).
Du repos, encore et toujours ! Attention, il ne faut pas non plus passer ses journées à lézarder sur le canapé car cela serait finalement contre-productif.
En effet, rester couché toute la journée ne favorise pas la guérison puisque les muscles du dos perdent de leur tonicité et les articulations s'ankylosent, ce qui n'est pas vraiment le but.
Si la douleur est chronique et constante et que les médicaments n'ont pas donné l'effet escompté, le médecin peut avoir recours aux injections de dérivés de la cortisone.
Le problème avec ce type de traitements est que, pour être efficaces, les injections doivent être réalisées le plus près possible de la hernie discale.
Pour ce faire, un contrôle radiologique est généralement nécessaire.
Par ailleurs, le classique pochon de glace déposé à l'endroit de l'inflammation peut contribuer à la réduire.


Parfois, le recours à la chirurgie est nécessaire


Quand la douleur perdure malgré les traitements et que la paralysie devient de plus en plus invalidante, notamment dans le cas d'une sciatique ou de faiblesses musculaires et perte de sensibilité importantes, la chirurgie s'avère nécessaire.
L'objectif du chirurgien est de décomprimer le nerf en supprimant la hernie.
Il existe deux techniques : la classique et la micro-chirurgie :
Classiquement, l'opération se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1h30. Le chirurgien incise la peau de manière à pouvoir accéder au disque hernié.
Après avoir décollé le muscle et ouvert la vertèbre, il retire la hernie et libère le nerf.
Généralement, cette opération nécessite 2 ou 3 jours d'hospitalisation et du temps pour la convalescence.
Cette dernière dure un mois et exige de ne faire aucun effort.
Puis, la rééducation peut commencer.
Elle a pour objectif de renforcer la musculature abdominale et lombaire mais également d'apprendre au patient les bons gestes pour correctement positionner son dos et le remuscler.
Le patient pourra ensuite petit à petit reprendre ses activités, toujours avec précaution.
Les techniques modernes de micro-chirurgie permettent une opération ne nécessitant pas d'anesthésie générale et durant moins longtemps (environ 20 minutes), donc avec des suites post-opératoires plus douces pour le patient.
Ainsi, le chirurgien procède à une anesthésie locale.
A l'aide d'une radiographie, il repère précisément le disque hernié.
Ensuite, le principe est relativement le même que dans le cas de l'opération classique, c'est-à-dire qu'il doit passer sous le muscle et entre les vertèbres pour retirer la hernie sauf qu'il utilise ici de tous petits appareils qu'il guide à l'aide d'un microscope.
Certains neurochirurgiens posent une prothèse entre les deux vertèbres afin de soulager le disque.
N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous turlupinent quant à l'opération et la technique utilisée.
Ce qui peut être valable pour un patient ne le sera peut-être pas pour vous.
Il faut donc en discuter en détail avec son chirurgien et son médecin.

_________________
Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Je-t-a10



Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
Contenu sponsorisé





Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Empty
MessageSujet: Re: Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?   Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mal de dos : et si c'était une hernie discale ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hernie discale
» Hernie ombilicale
» Hernie ombilicale
» La hernie hiatale de l'adulte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: