chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

 

 Angine de poitrine

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46789
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

Angine de poitrine Empty
MessageSujet: Angine de poitrine   Angine de poitrine EmptyMar 20 Jan - 17:02:37

L'angine de poitrine ou angor (en latin angor pectoris = "constriction de la poitrine") est une cardiopathie qui est le résultat d'un manque d'apport d'oxygène au myocarde, le plus souvent secondaire à une diminution du débit sanguin dans une artère coronaire (On parle de sténose coronarienne).
Ce manque d'oxygène au niveau du cœur est appelé ischémie du myocarde.
L'angine de poitrine est un symptôme commun de l'ischémie du myocarde.
Il s'agit d'une manifestation courante d'une insuffisance coronarienne.



L'angor est dû à une ischémie myocardique, généralement secondaire à une sténose coronarienne.
Ce rétrécissement des artères nourricières du cœur est très souvent provoqué par la formation d'une plaque d'athérome entraînant une inadéquation entre les besoins en oxygène du myocarde et les apports par la circulation coronarienne.



Facteurs de risques


Facteurs de risques sur lesquels il est possible d'agir en prévention :

le tabac
l'hypertension artérielle
l'hypercholestérolémie
le diabète



Facteurs de risques non modifiables :

le sexe (les hommes sont davantage touchés par cette cardiopathie)
l'âge
les antécédents familiaux
Autres facteurs plus discutés, le stress et la sédentarité posent le problème d'une quantification peu aisée de ces derniers.
L'obésité est également un facteur de risque mais dont l'indépendance est discutée (plus fortement associé avec l'hypertension artérielle, le diabète et l'hypercholestérolémie).
C'est également le cas d'une élévation des triglycérides.



Symptômes


L'angine de poitrine, ou angor stable survient à l'effort, obligeant le malade à interrompre l'effort (par exemple, la marche en montée, par temps froid, face au vent). On observe une douleur typique rétrosternale ou thoracique gauche (plus généralement décrite sous le terme de douleur médiothoracique profonde en étau) avec sensation de constriction et d'oppression irradiant vers l'épaule gauche et la mâchoire. Il n'est pas rare que le siège de la douleur soit épigastrique.

On peut l'estimer en nombre d'étages.

D'autres circonstances de déclenchement :


le primo-décubitus (ou premier coucher) (retour accéléré du sang vers le cœur)
la digestion (consommation d'énergie par le système digestif)
les rapports sexuels
les émotions
La crise doit céder en quelques minutes (pour un angor stable), surtout s'il y a prise de trinitrine (Vasodilatateur coronaire).
Si les crises reviennent souvent il s'agit plutôt d'un angor instable (appelé aussi syndrome de menace), faisant craindre la survenue d'un infarctus du myocarde.
Si la douleur persiste, il peut s'agir d'un infarctus du myocarde en cours de constitution.


Traitement



Traitement de la crise


Arrêt de l'effort
Prise d'un dérivé nitré en sublingual
Trinitrine, vasodilatateur coronarien


Traitement de fond


La plupart du temps la réalisation d'un électrocardiogramme ne sera d'aucune utilité pour le diagnostic.
Le diagnostic de l'angor stable est un diagnostic d'interrogatoire.

Dans tous les cas :

aspirine à petite dose ou autre antiagrégant plaquettaire (plavix) ;
lutte contre les facteurs de risque (arrêt du tabac, traitement d'un diabète, d'une hypercholestérolémie, d'une surcharge pondérale, lutte contre la sédentarité).



Suivant les cas :

traitement médicamenteux par :

bêta-bloquant
anti-ischémiques (dont dérivés nitrés)

revascularisation des coronaires par :

dilatation (également appelé angioplastie, avec le plus souvent pose d'un stent ;
pontage aorto-coronarien (chirurgie).


Angor instable


À ce stade d'angor instable, une coronarographie, (radiographie des artères coronaires), est pratiquée.

Elle débouche sur 3 attitudes :

dilatation de l'artère rétrécie, par un ballonnet gonflable situé sur la sonde, et pose ensuite d'un stent, (petit ressort), destiné à empêcher la récidive du rétrécissement.
acte chirurgical, par pontage, destiné à court-circuiter la partie rétrécie.
attitude médicale pure quand les 2 précédentes sont impossibles.
Les artères sont, dans ce cas, trop grêles pour être dilatées ou pontées.
Le traitement repose alors sur le contrôle de la coagulation, et des médicaments destinées à diminuer la consommation d'oxygène par le muscle cardiaque.

_________________
Angine de poitrine Je-t-a10



Angine de poitrine Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
Angine de poitrine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'angine
» pour une belle poitrine .........
» Il reçoit deux balles en pleine poitrine mais il est sauvé par sa bible
» Appel aux dons pour sauver (Virsaviya) une fillette née avec le cœur sur la poitrine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: