chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

 

 La sciatique

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte


Féminin Nombre de messages : 46778
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2005

La sciatique Empty
MessageSujet: La sciatique   La sciatique EmptyJeu 18 Déc - 1:09:34

La sciatique, généralement causée par une compression du nerf

La sciatique -sciat10
Les nerfs sciatiques, nous en avons une paire, cheminent de la hanche vers les pieds. La sciatique à proprement parler ne touche en général qu'un côté et correspond à la compression du nerf



La sciatique... On en a tous entendu parler sans vraiment savoir ce dont il s'agit...
La sciatique est le nom d'une pathologie localisée au niveau d'un des deux nerfs sciatiques. Ce sont les plus gros et les plus longs nerfs de l'organisme.
Le diamètre du nerf sciatique est équivalent à celui d'un doigt.
De chaque côté, le nerf sciatique chemine la partie inférieure du rachis, à l'arrière de l'articulation de la hanche, dans la fesse et à l'arrière du genou où il se divise en plusieurs branches qui continuent vers le pied. Il permet la motricité et donne à la peau sa sensibilité.

Lorsque le nerf sciatique est comprimé, enflammé ou lésé, une douleur, la sciatique, irradie le long du trajet du nerf jusqu'au pied. Une sciatique est observée chez 5% des sujets qui ont des douleurs lombaires.

C'est la compression du nerf sciatique, dont l'origine peut être variée, qui est à l'origine des douleurs.
Chez certains patients, aucune cause n'est mise en évidence, chez d'autres, il peut s'agir d'une hernie discale, de proéminences anarchiques dues à une arthrose ou d'un œdème dû à la lésion d'un ligament. Plus rarement, elle peut être due à une tumeur ou à la maladie de Paget.


Une douleur lancinante et chronique


Affection qui provoque des douleurs lancinantes le long du nerf, la sciatique ne doit pas être confondue avec d'autres lombalgies causant des douleurs similaires.
Ici, la douleur s'étend parfois de la fesse jusqu'au pied, mais atteint principalement les fesses et l'arrière des cuisses.
Elle pourrait facilement être assimilée à une supercrampe, (non vous ne rêvez pas), qui se prolongerait sur des semaines et des semaines...
Par ailleurs, la douleur peut être exacerbée par le rire, une quinte de toux ou une rafale d'éternuements.
Généralement, le patient éprouve de plus une faiblesse musculaire dans la jambe affectée et quelques fourmillements.
De nombreux patients sont soulagés, la nuit, par une position latérale, les genoux fléchis, séparés par un coussin.
Il peut également être utile d'étirer les muscles postérieurs de la cuisse délicatement après un échauffement.
Contrairement à une idée reçue, la sciatique n'est pas si fréquente que cela.
En effet, parmi les personnes souffrant de mal de dos, ou lombalgies, seulement une personne sur 100 souffrirait véritablement de sciatique.
Par ailleurs, un traitement médical adapté et l'adoption de quelques règles de vie permettent le plus souvent d'en venir à bout.
Chez environ 80 % à 90 % des personnes souffrant de sciatique, les symptômes se résorbent d'eux-mêmes en trois à six mois avec du repos et quelques précautions.
Cependant, elle peut récidiver si rien n'est fait pour la prévenir.


La hernie discale le plus souvent en cause


Dans la majorité des cas, la sciatique est due à la compression du nerf sciatique par une hernie discale. Elle correspond à une saillie anormale d'un disque invertébral.
Le plus souvent, les hernies en cause dans les sciatiques se situent soit entre les deux vertèbres les plus basses (L4 et L5), soit entre la dernière vertèbre lombaire (L5) et la première vertèbre du sacrum (S1).
Ainsi pour connaître la cause de la sciatique, il faut chercher celle de la hernie.
Et là, il n'y a que l'embarras du choix ! Un effort physique violent, un faux mouvement ou le fait de porter un poids trop lourd dans une mauvaise position peuvent faire suffire. Par ailleurs, les femmes enceintes, qui portent un poids lourd durant pratiquement 9 mois, peuvent être sujettes aux douleurs lombaires et aux sciatiques.

Une pathologie plus fréquente chez les sujets jeunes

La sciatique se déclare bien souvent chez des sujets jeunes, âgés entre 35 ans et 45 ans.
Chez eux, c'est généralement la hernie discale qui est en cause.
Lorsque la sciatique se fait sentir chez des sujets âgés, c'est une arthrose lombaire, liée au vieillissement des articulations qu'il faut suspecter.
En effet, l'arthrose contribue à faire rétrécir le canal vertébral où passe le nerf sciatique : d'où compression et douleurs qui s'en suivent.
Enfin, il existe une dernière cause beaucoup moins bien connue.
Contrairement aux deux autres, ça n'est pas une cause mécanique mais bien physiologique : l'inflammation du nerf peut "l'abîmer" et modifier sa structure anatomique et donc son fonctionnement.
Si bien que la douleur chronique s'installe, petit à petit.
La maladie de Paget, maladie chronique associant des anomalies de l'architecture de l'os et une fibrose de la moelle osseusen, atteignant plus particulièrement les personnes à partir de 50 ans, peut favoriser l'apparition d'une sciatique.
En dernier lieu, il faut signaler que des tumeurs, malignes et bénignes, peuvent également causer une sciatique mais ces cas sont rarissimes.

Plusieurs facteurs de risque


Est-ce que tout le monde est égal devant la sciatique ?

Non, pas vraiment, il existe d'une part des populations à risque et ,d'autre part, des facteurs de risque indépendants de l'état de santé de la personne.
Dans les pires des cas, il est évidemment possible de cumuler.

Ainsi, chez les personnes à risque, on retrouve :

Les diabétiques car cette maladie qui malmène les vaisseaux de par les dysfonctionnements hormonaux.
Les personnes atteintes d'arthrose.
Les personnes souffrant de varices, de thrombose vasculaire ou de phlébites.
Les femmes enceintes. En effet, le poids du ventre combiné à une sécrétion accrue des hormones de grossesse (oestrogène, progestérone) qui assouplissent les tissus peuvent être à l'origine d'une sciatique.

En dehors de ça, quelques événements ou habitudes de vie peuvent favoriser l'apparition d'une sciatique :

Le port de charges lourdes.
La pratique d'un sport ou d'une activité, professionnelle notamment, qui amène à se courber ou à faire des torsions de tronc.
Le surpoids car plus le corps est lourd à porter, plus le dos souffre pour le maintenir en position verticale.
Les lombalgies chroniques peuvent elle aussi favoriser une sciatique.
Le port de chaussures à talons hauts est certes très bon pour la silhouette mais mauvais pour le dos. Alors de temps en temps oui, mais tous les jours, non !


Est-ce possible de prévenir la sciatique ? Oui, à condition que...


La sciatique pouvant être consécutive à un accident, il est assez difficile de la prévenir direz-vous ?

Forcément, il n'est pas possible de prédire tel ou tel accident, mais quelques précautions permettent néanmoins de réduire les risques...
Par exemple, le soulèvement inadapté de charges lourdes serait la première cause de sciatique. Est-ce que cela signifie donc que ce sont les manutentionnaires et autres déménageurs qui seraient les plus atteints ?
Hé bien non, au contraire, puisque ces professionnels savent comment s'y prendre pour soulever et porter des charges lourdes tout en ménageant leur dos.
Eux connaissent les règles d'ergonomie indispensables pour ne pas mettre en péril leur dos.
Par contre, les déménageurs du dimanche et autres mâles virils heureux de faire démonstration de leur puissance sont les premières victimes. Par ailleurs, il existerait des terrains génétiques favorables aux hernies discales mais ces cas restent minoritaires.
Ainsi, de nombreux cas de hernies discales sont déclenchés par le port inadapté d'un poids trop lourd. Première chose à savoir si vous avez à porter des charges lourdes : ne vous penchez jamais vers l'avant : il faut plutôt vous accroupir, maintenir le dos droit et tenir l'objet le plus près possible de votre corps.
Si vous le pouvez, poussez les objets lourds plutôt que de les tirer.
D'une manière générale, en tout temps, maintenez une bonne posture, le dos bien droit.
La natation, un puissante alliée contre la sciatique

Autre conseil de base, il ne faut surtout pas faire de mouvement brusque ou de torsion, qui favorisent largement l'apparition d'une hernie discale.
Ainsi, pour conserver un dos souple et musclé, le sport est la meilleure des préventions. Mais attention, le karaté n'est pas des plus recommandés !
Optez plutôt pour des sports doux, comme la natation par exemple, LE sport de référence pour entretenir le dos...
Elle permet notamment de maintenir une bonne musculature dorsale.
Le dos est la nage à privilégier tandis que le papillon est à proscrire en raison de la cambrure du corps avec cette nage.
De toute façon, c'est la moins facile, alors tant mieux...
Choisissez un matériel adapté. Pour dormir, un bon sommier et un matelas ferme sont recommandés.
Au travail, l'idéal est que le dossier permette d'appuyer le bas du dos, de façon à se maintenir le plus droit possible. Les pieds doivent toucher par terre (ou être posés sur un petit marchepied).
Restez zen ! En effet, entre autres effets négatifs, le stress pourrait favoriser l'apparition des hernies discales et autres problèmes de dos.

Une pathologie qui se résorbe généralement d'elle-même


Comme dans bien des cas, du repos, une réduction des activités ainsi que quelques précautions suffisent souvent à venir à bout de la sciatique. Néanmoins, les phases aiguës pouvant être particulièrement douloureuses, le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antalgiques destinés à lutter contre l'inflammation du disque et les douleurs générées. Si la douleur est chronique et constante, le médecin peut avoir recours aux injections de dérivés de la cortisone. Le problème avec ce type de traitements est que pour être efficaces, les injections doivent être réalisées le plus près possible de la hernie discale. Et pour ce faire, un contrôle radiologique est généralement nécessaire.

Par ailleurs, le port d'une ceinture lombaire peut être indiqué.

A noter qu'IRM et scanner ne sont pas indiqués dans la plupart des cas de sciatiques, celles dont on peut venir facilement à bout, mais dans les cas les plus récalcitrants pour lesquels la chirurgie est nécessaire.
Quand la douleur perdure malgré les traitements et que la paralysie devient de plus en plus invalidante, la chirurgie s'avère nécessaire.
L'acte consiste à extraire la hernie. Mais comme le médecin ne peut pas être sûr à 100 % que la cause de la sciatique soit la hernie, il est possible que l'opération n'offre pas d'améliorations notables.
Généralement, cette opération nécessite 2 ou 3 jours d'hospitalisation et du temps pour la convalesence.
Cette dernière dure un mois et exige de ne faire aucun effort. Puis, la rééducation peut commencer.
Elle a pour objectif de renforcer la musculature abodminale et lombaires mais également d'apprendre au patient les bons gestes pour correctement positionner son dos et le remuscler.
Le patient pourra ensuite petit à petit reprendre ses activités, toujours avec précaution.
Les taux de réussite, c'est-à-dire la disparition totale des douleurs avoisine les 85 %.
Chez les 15 % restants, les spécialistes expliquent qu'il est possible dans ces cas-là que ce ne soit pas une hernie qui soit en cause ou alors que les remaniements induits au niveau du système nerveux aient été délétères pour le patient.
Il ne faut pas que vous hésitiez à poser toutes vos questions ou interrogations à votre médecin dans le cas où vous auriez à subir une intervention.
Enfin, vous pouvez vous tourner vers un kinésithérapeute, un chiropraticien ou un ostéopathe pour soulager vos douleurs.
N'hésitez pas à demander à votre médecin traitant de vous orienter vers un spécialiste qualifié.


Les bons gestes au quotidien


Du repos, encore et toujours. Ménagez-vous mais sans pour autant rester à paresser toute la journée car il faut tout de même rester en activité.
En effet, rester couché toute la journée ne favorise pas la guérison.
Pour vous accompagner dans les bras de Morphée, préférez un matelas ferme et les positions de côté. Enfin, la chaleur est idéale pour calmer des muscles endoloris...
Que ce soit à l'aide d'une bouillote, d'un coussin chauffant ou simplement d'une serviette passée sous l'eau chaude, essayez d'offrir ces soins à vos muscles plusieurs fois par jour.
Mesdames, les talons hauts sont à proscrire.
Outre les risques d'entorses, votre dos est mal positionné et peut s'en ressentir.
De même, si vous avez un sac à main du genre valise, essayez d'opter pour un "sac à main à dos".
Il existe de très jolis modèles qui vous éviteront de tordre votre colonne vertébrale. Même chose avec le port des courses : mieux vaut répartir les charges de chaque côté, pour équilibrer.

_________________
La sciatique Je-t-a10



La sciatique Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
https://jacotte26.forumactif.com
 
La sciatique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: