chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Marianne

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42228
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Marianne Empty
MessageSujet: Marianne   Marianne EmptySam 7 Juin - 0:07:21

Marianne est la figure allégorique de la République française. Sous l'apparence d'une femme coiffée d'un bonnet phrygien, Marianne incarne la République française et représente par là-même les valeurs républicaines françaises contenues dans la devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Marianne est la représentation symbolique de la mère patrie fougueuse, guerrière, pacifique, nourricière et protectrice.
Laïque, fille des Lumières, c'est la beauté faite femme

Marianne Emprei19


L'origine du prénom


Le prénom Marianne semble provenir de la contraction de Marie et Anne, deux prénoms très répandus au XVIIIe siècle parmi la population catholique féminine du Royaume de France, et porté par plusieurs reines, dont Marie de Médicis, Anne d'Autriche, Marie-Antoinette.
L'utilisation du prénom Marianne comme symbole de la République a été attribuée à une chanson révolutionnaire en occitan, la Garisou de Marianno (en français, la Guérison de Marianne) de Guillaume Lavabre. Bien que cette chanson soit déjà mentionnée dans le tresor du Felibrige de Frédéric Mistral, l'association de la chanson au symbole de la République n'a été faite qu'en 1976.
Le prénom de Marianne était, à la fin du XVIIIe siècle, très répandu dans les milieux populaires et notamment porté par les filles de la campagne qui servaient comme bonnes dans les maisons bourgeoises. La chanson, racontant les avatars du nouveau régime, fut vraisemblablement écrite en octobre 1792, une dizaine de jours seulement après la fondation de la République. Il s’agit de la première occurrence du prénom Marianne en tant que symbole de la République. Marianne y représentait la revanche des servantes contre les nobles, des gens d’en bas contre ceux d’en haut.
L'auteur de la chanson, Guillaume Lavabre, était cordonnier à Puylaurens. Le village de Puylaurens revendique désormais le titre de « berceau occitan de la Marianne républicaine ».
Pour les aristocrates contre-révolutionnaires, ce prénom était considéré comme péjoratif, puisqu'il représentait le peuple. Les révolutionnaires l'ont adopté pour symboliser le changement de régime, mais surtout il mettait en avant la symbolique de la « mère patrie », de la mère nourricière qui protège les enfants de la République.
Les républicains du Midi contribuèrent aussi à associer ce prénom à leur idéal politique (reprenant la chanson en occitan, « La garisou de Marianno » est très populaire à l'automne 1792).
L'utilisation de ce prénom comme symbole serait donc né d'un consensus entre les partisans et les adversaires de la république, puis rapidement accepté par tout le peuple français.
Des rumeurs indiqueraient que le premier modèle ait été d'une jeune fille de Sigolsheim en Alsace se prénommant Marie-Anne.

Son histoire au travers des siècles

La République était déjà représentée sous des traits féminins, un gouvernail et un sac de blé à moitié renversé à ses pieds.
Cela représentait le fait qu'elle était peu soucieuse de puissance, se préoccupant surtout des aspirations du peuple.
Il en existe plusieurs versions portant des symboles maçonniques.


Les symboles de Marianne


Les symboles de Marianne sont souvent empruntés à l'Antiquité gréco-romaine ou à la Franc-Maçonnerie :

Les symboles de Marianne

Marianne Emprei13


Les représentations de Marianne

Les premières représentations d'une femme à bonnet phrygien, allégorie de la Liberté et de la République, apparaissent sous la Révolution française. Elles diffèrent selon les époques et les préoccupations du peuple français, et ne portent pas systématiquement la totalité des symboles.
Aujourd'hui, elle figure également sur des objets de très large diffusion comme les pièces de monnaie ou les timbres-poste.
Une effigie de Marianne est fort connue des chefs cuisiniers et des professionnels des métiers de bouche. Dessinée par Vavro (signature du couple de graphistes-décorateurs illustrant cartes et vaisselle de grands chefs et restaurateurs, dont Bocuse), elle orne le diplôme de l'association Saveurs de France-Saveurs d'Europe, lancée à la fin du siècle dernier par Jacques-Louis Delpal et Pierre Bonte (autrefois animateur de la célèbre émission radio Bonjour, Monsieur le maire , ce dernier collectionne bustes et représentations de Marianne ; quelques unes de ses plus belles trouvailles ont été acquises par le Sénat et ornent le Palais du Luxembourg).

Les bustes de la République

La Marianne peut être sculptée en pied ou en buste.
Elle commence à apparaître dans les mairies après 1877, en remplaçant les bustes de Napoléon III.
Sous la Troisième République, les statues et surtout les bustes de Marianne se multiplient, en particulier dans les mairies. Plusieurs types de représentation se développent, selon que l'on privilégie le caractère révolutionnaire ou le caractère « sage » de la Marianne : le bonnet phrygien est parfois jugé trop séditieux et remplacé par un diadème ou une couronne (statue à épis). Cette dernière représente une République modérée, la première une République révolutionnaire, le républicain du peuple la nomme Marianne. On pense que le nom Marianne et une contraction des deux prénom Marie et Anne, qui sont deux prénoms très répandus en France.
Au vingtième siècle, toutes les mairies se dotent progressivement d'un buste de Marianne qui porte désormais systématiquement le bonnet phrygien et apparaît débarrassée de ses autres attributs (faisceau d'armes, niveau ou balance). Marianne est représentée de manière très épurée. La Marianne de Georges Saupique fut l'une des représentations officielles de la IVe République. Les dernières représentations, les plus en vogue dans les mairies aujourd'hui, sont celles reprenant les traits de femmes célèbres (voir le paragraphe suivant sur les modèles de Marianne).

Marianne Emprei14


Les statues allégoriques inspirées de Marianne

La statue de la liberté, allégorie monumentale intitulée « La liberté éclairant le monde », offerte par la France aux États-Unis d'Amérique représente ce que ces deux républiques dont les constitutions sont issues des Lumières ont en commun : la liberté éclairée et éclairante ; une Alma Mater de la conscience citoyenne qui n'est autre que Marianne.
De même, la statue au centre de la place de la République à Paris a, de fait, un prénom.

Les représentations de très large diffusion

Timbres-poste

Depuis la Libération, il y a eu le plus souvent une série de valeurs « Marianne » ou d'allégories féminines rappelant Marianne sur les timbres d'usage courant.

Marianne Emprei16Marianne Emprei17Marianne Emprei18

Pièces de monnaie

Marianne est représentée sur différentes pièces de monnaie : les centimes de franc (pièces jaunes), puis les centimes d'euros, ainsi que les pièces en franc pacifique.


Communication du gouvernement

En 1999, le gouvernement français adopta un logotype, qui représente le profil d'une Marianne dessinée en blanc sur un fond bleu et rouge, figurant ainsi le drapeau tricolore, accompagnée de la devise « Liberté – Égalité – Fraternité » et de la mention « République française ». Il est utilisé par les institutions gouvernementales (ministères, secrétariats d'État, etc.) et par les préfectures, services déconcentrés de l'État dans les départements et les régions.

Marianne 180px-10


Les modèles de Marianne

Les modèles ayant servi aux représentations de Marianne sont nombreux et variés.

Les artistes ayant réalisé les bustes des Marianne ont utilisé pour modèle :

leur compagne ;
un modèle, une belle femme inconnue ;
des modèles locaux ;
des personnalités.
Des femmes célèbres ont prêté leurs traits à Marianne pour sculpter les bustes de la République :

1968 : Brigitte Bardot
1978 : Mireille Mathieu
1985 : Catherine Deneuve
1989 : Inès de La Fressange
2000 : Laetitia Casta
2003 : Évelyne Thomas
Depuis la libération de la France en 1944, ces femmes étaient uniquement des actrices célèbres, mais en 2000, le choix médiatisé de la nouvelle Marianne par l'Association des maires de France (AMF) s'est posé sur Laetitia Casta, une mannequin particulièrement appréciée des Français, et en 2003, ce fut le tour d'Évelyne Thomas, une animatrice d'une émission de télévision populaire. Ces choix sont d'ailleurs sujets à controverses, d'autant plus qu'ils proviendraient en réalité d'une entité privée n'ayant pas de rapport avec l'AMF, nommée « Comité de la Marianne d’or »

_________________
Marianne Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Marianne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: le savez vous?-
Sauter vers: