chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ajaccio (2A)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39972
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Ajaccio (2A)   Sam 22 Mar - 18:58:02

Ajaccio (Aiacciu en langue corse) est une commune française, située dans le département de la Corse-du-Sud et la région Corse.
Les habitants d'Ajaccio sont appelés les Ajacciens.


hotel de ville


Histoire

Plusieurs hypothèses ont été émises quant à l'étymologie du nom Ajaccio.
Parmi celles-ci, la plus prestigieuse prétend que la ville aurait été fondée par le héros grec légendaire Ajax qui lui aurait donné son nom.
D'autres explications sont cependant bien plus réalistes.
Par exemple, le nom Ajaccio pourrait être apparenté au toscan agghiacciu (enclos à brebis).
Une autre explication, étayée par des sources byzantinnes voisines de l'an 600 nomment la ville Agiation, suggérant une origine grecque du mot, agathè pouvant signifier "bonne fortune ou "bon mouillage" (racine également à l'origine du nom de la ville d'Agde).
La ville n'est pas mentionnée par le géographe grec Ptolémée d'Alexandrie au IIe siècle après Jésus Christ, malgré la présence d'une localité nommée Ourkinion dans la Cinarca voisine.
Or c'est vraisemblablement à cette époque que la ville d'Ajaccio connut son premier développement.
En cette période de prospérité au sein du bassin méditerranéen (la pax romana), le besoin d'un véritable port à même d'accueillir de grands bâtiments à l'aval des différentes vallées qui aboutissent dans le golfe se fit probablement sentir (d'importantes découvertes archéologiques sous-marines récentes d'embarcations romaines tendent à le confirmer).
D'autres fouilles menées récemment ont permit la découverte d'importants vestiges paléochrétiens de nature à considérablement réévaluer à la hausse la taille de l'agglomération ajaccienne dans la deuxième partie de l'Antiquité et au début du Moyen Âge.
La ville était en tous cas suffisamment notable pour être déjà le siège d'un diocèse, mentionné par le pape Grégoire le Grand en 591. La cité était alors située plus au nord que l'emplacement choisi plus tard par les génois, à l'emplacement des quartiers actuels de Castel Vecchio et Sainte-Lucie.
Il est établi qu'à partir du VIIIe siècle la ville, à l'instar de la plupart des autres communautés côtières corses, déclina fortement et disparut presque complètement.
Néanmoins, on sait qu'un château et une cathédrale étaient toujours en place en 1492 et que cette dernière ne fut démolie qu'en 1748.
À la fin du XVe siècle, les Génois désireux d'affirmer leur domination sur le sud de l'île décidèrent de rebâtir la ville d'Ajaccio.
Plusieurs sites furent alors considérés : la pointe de la Parata (jugé finalement trop exposé aux vents), l'ancienne ville (considéré finalement insalubre à cause de la proximité de l'étang des Salines), et la Punta della Lechia finalement choisie. Les travaux débutèrent le 21 avril 1492.
La ville se développa rapidement et devint la capitale administrative de la province de l'Au Delà Des Monts (plus ou moins l'actuelle Corse-du-Sud), Bastia demeurant la capitale de l'île entière.
D'abord une colonie peuplée exclusivement de Génois, la ville s'ouvre lentement aux Corses, même si jusqu'à pratiquement la conquête française, les Ajacciens légalement citoyens de Gênes, se distingueront très volontiers des paesani insulaires.
Ces derniers habitants principalement le Borgu, faubourg à l'extérieur des remparts de la cité (l'actuelle rue Fesch en était l'artère principale).
Ajaccio fut occupée par les Français de 1553 à 1559, puis passa définitivement à la France en 1769: après avoir vaincu l'armée royale à Borgo en octobre 1768, les patriotes de Pascal Paoli sont écrasés en mai 1769 à Ponte-Novu.
La ville fut faite par Napoléon Ier, qui en était originaire, la capitale de l'unique département de l'île au détriment de Bastia. C'est au cours des XIXe et XXe siècles qu'Ajaccio rattrapa son retard sur cette dernière et devint la ville la plus peuplée de l'île (Environ 52000 habitants et 63700 pour l'agglomération administrative (chiffre officiel fourni par la CAPA).
Celle ci n'englobant pourtant pas les communes limitrophes du sud de la ville, le chiffre réel se situe aux alentours de 70000 habitans).
Au XIXe siècle, Ajaccio est une station d'hivernage très prisée de la haute société de l'époque, particulièrement anglaise, à l'instar de Monaco, Cannes, Nice. Une église anglicane fut même bâtie.
Le 9 septembre 1943, Ajaccio se soulève massivement contre l'occupant nazi et devient ainsi, le 8 octobre 1943, la première ville française libérée de la domination allemande.
Durant la seconde guerre mondiale, aucun juif de Corse n'a été déporté : les juifs ont été protégés et n'ont jamais porté l'étoile jaune.
La ville resta (avec quelques interruptions) un bastion électoral bonapartiste jusqu'aux élections municipales de 2001.
La municipalité sortante fut alors battue par une coalition de gauche rassemblant sociaux-démocrates, communistes et... Charles Napoléon, prétendant au trône impérial !


grand port tino rossi


Monuments et lieux touristiques



La maison dans laquelle naquit et vécut Napoléon est maintenant un musée national.


La chapelle impériale abrite les sépultures des parents de Napoléon ainsi que de ses frères et sœurs.


De nombreux monuments sont consacrés à Napoléon, le plus spectaculaire étant sans doute celui se situant place du Casone.



Citadelle du XVIe siècle.


Cathédrale de la Renaissance.


Le musée Fesch abrite une très importante collection de peintures italiennes de la Renaissance.


La bibliothèque municipale conserve de nombreux incunables des XVe et XVIe siècles.

La vieille ville et le Borgu sont typiquement méditerranéens avec leurs rues étroites et pittoresques.
Le quartier dit "des étrangers" comporte nombre d'anciens palaces et de bâtiments autrefois construits pour les hivernants anglais, comme l'église anglicane. Certains d'entre eux sont malheureusement en mauvais état de conservation.
Le sentier des Crêtes, qui part du centre ville permet une randonnée facile et offre de splendides panoramas sur le golfe d'Ajaccio. Les rives de ce dernier sont parsemées d'une multitude de plages et petites criques idéales pour la baignade et la plongée sous-marine.
La ville dispose de deux ports de plaisance et d'un casino.


Statue Napoléon place Diamant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Ajaccio (2A)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ajaccio (2A)
» Ajaccio - Suicide d'un Gendarme.
» Radar virtuel LFKJ Ajaccio
» qui lui là!
» maison carree

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: