chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chamonix-Mont-Blanc (74)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39972
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Chamonix-Mont-Blanc (74)   Jeu 7 Fév - 23:25:42

Chamonix-Mont-Blanc, appelé Chamouny au XIXe siècle, est une commune française, située dans le département de Haute-Savoie et la région Rhône-Alpes.
Connue mondialement, Chamonix est très prisée des amateurs d'alpinisme et des sports de montagne.
C'est une ville très cosmopolite.
Ses habitants sont appelés les Chamoniards et les Chamoniardes.


Clocher de l'église de Chamonix

Héraldique

Les armes de Chamonix-Mont-Blanc se blasonnent ainsi :
Barré d'azur plantée de cinq edelweiss boutonnées d'or ; à senestre d'azur à l'épicéa de sinople et une crête de montagne d'argent ; à dextre de gueules à la tête de chamois d'or (adoptée en 1930).




Étymologie

La lettre finale “x” de Chamonix ne se prononce pas.
Origine non-connue partagée entre la provenance latine - campus (camp, place) et munitus (fortifié, protégé) - ou locale - toponyme proche de chamois, champ du moulin, champ d’Aymon, etc.
Elle correspond au nom mentionné au XIe - Campo Munitum, « place fortifiée » - siècle en ayant toutefois pu être remanié.
Depuis cette période, le toponyme a évolué en Chammonis en 1229, Chamouny en 1581, Chamony en 1652, enfin Chamonix, attesté dès 1236.



Histoire du village

Chamonix entre dans l'histoire en 1091 quand le comte Aymon Ier de Genevois fait dotation de la vallée à l'abbaye bénédictine de Saint-Michel de la Cluse, en Piémont.
Au XVIIIe siècle, Chamouny (ancien nom de Chamonix) n'est qu'une petite bourgade rurale.
Ses habitants vivent alors, tant bien que mal, de l'élevage et de cultures de seigle et d'avoine.
En 1741, deux anglais, William Windham et Richard Pocock, racontent dans des gazettes littéraires leur visite de la vallée et leur "expédition" vers un gigantesque glacier qu'ils baptisent « la Mer de Glace ».
La curiosité suscitée par leur récit amène assez vite les premiers touristes qui se lancent alors dans ce qui deviendra l'alpinisme.
En 1760, le riche aristocrate genevois Horace-Bénédict de Saussure, promet une forte récompense au premier qui atteindra le sommet du mont Blanc.


De Saussure et Balmat

Et le 8 août 1786, deux Chamoniards, Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard y parviennent.
En 1770, les touristes étant de plus en plus nombreux, Mme Coutterand ouvre la première auberge de la vallée : l'hôtel d'Angleterre.
En 1783, on estime à 1 500 le nombre de visiteurs pour la saison d'été. Le premier hôtel de luxe est construit dès 1816 (hôtel de l'Union).
Beaucoup d'autres suivront.
En 1821, à la suite d'un accident mortel sur la voie qui mène au mont Blanc, est créée la Compagnie des guides de Chamonix.
En 1825, parmi les nombreux touristes visitant la vallée figure Victor Hugo.
En 1860, la Savoie devient française. Pour permettre la visite de Napoléon III, une route carrossable est construite entre Chamonix, Sallanches et Genève.
En 1890, le professeur Joseph Vallot installe son observatoire à 300 mètres du sommet du mont Blanc.
En juillet 1901 arrive le chemin de fer qui désenclave la vallée en hiver.
Les années qui suivront verront naître un nouveau Chamonix, vivant désormais au rythme de deux saisons touristiques : l'été et l'hiver.

Chamonix devient l'une des premières stations de sports d'hiver en France.

En 1924, Chamonix accueille les premiers jeux Olympiques d’hiver.
Près de 15 000 personnes assistent aux épreuves et dès lors, Chamonix devient une station touristique très prisée.
En mars 1999, le tunnel du Mont Blanc a été le théâtre d'une catastrophe, où un camion accidenté a entraîné un incendie au sein du tunnel entraînant le décès de 39 individus.


Culture et patrimoine

Patrimoine environnemental

Le Massif des Aiguilles Rouges, Le Massif du Mont-Blanc.



Patrimoine culturel



Chamonix possède l'un des téléphériques les plus hauts du monde (le plus haut se situant à Merida dans les Andes au Venezuela), qui relie la ville à l'aiguille du Midi à 3 842 mètres.
La commune dispose aussi d'un Musée Alpin : Expositions temporaires et Collections permanentes (Le Prieuré de Chamonix ; Souvenirs de la vallée des XVIIIe et XIXe siècles, La conquête du Mont-Blanc ; Les premières ascensions célèbres ; Création de la compagnie des guides ; Les sports d’hiver à Chamonix ; Les débuts de l’hôtellerie dans la vallée, Cartographie et plans-reliefs du massif du Mont-Blanc ; L’agriculture et l’artisanat ; Les observatoires du Mont-Blanc ; Affiches anciennes ; Collection de cristaux)



aiguille du midi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
nicolas
Invité



MessageSujet: Nom de la ville   Ven 18 Juin - 1:52:06

Chamonix, s'est aussi orthographié Chamouniss ou ChamouniS (avec le S, type symbole intégrale mathématique) du vieux français qui s'écrivait alors franSois...
Revenir en haut Aller en bas
 
Chamonix-Mont-Blanc (74)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: decouverte des regions et lieux a visites-
Sauter vers: