chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 7 Juin - 11:35:05

Jérome Kerviel,le hamster,la roue et le complot

Au troisième jour de son procès en appel,l'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel s'est dit victime d'une "machination",sans nier les positions à risque qu'il a prises et qui ont engendré une perte record de 4,9 milliards d'euros en 2008, au moment de la crise des "subprimes".

Selon le jeune homme de 34 ans,ses supérieurs l'auraient laissé prendre des positions illégales 30 milliards d'euros en 2007 puis de 50 milliards en 2008 "afin de mieux cachées celles engendrées par les crédits immobiliers à risque".

Un scénario difficile à croire selon la présidente de la cour,Mireille Filippini : la Société générale aurait donc prévu dès 2007 que Jérôme Kerviel prendrait l'année suivante 50 milliards d'euros de positions illégales en prévision d'une difficulté qui n'est apparue qu'en 2008...

"C'est quand même vous et pas la Société générale qui avez pris,entre le 3 et le 18 janvier 2008,une position non autorisée de 50 milliards d'euros !", a-t-elle lancé à Jérôme Kerviel.

"J'étais un peu comme un hamster dans une roue,mes chefs pilotaient et moi je pédalais de plus en plus vite",a-t-il répondu...

Sauf que,Jérôme Kerviel masquait ses positions par d'autres positions,fictives celles-là,censées réduire au minimum le risque.

Les services de contrôle,ne pouvaient donc voir sur leurs écrans aucune anomalie,a expliqué la représentante de la Société générale,Claire Dumas.


















boursier

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 8 Juin - 1:35:28

Kerviel sommé de produire des preuves du «complot»



Jérôme Kerviel,avec son avocat David Koubbi,le 4 juin.

La cour d'appel de Paris exige de l'ancien trader qu'il livre vendredi aux débats les documents attestant l'existence d'une manœuvre de la Société générale contre lui.

La présidente Filippini n'a pas envie de jouer au poker avec Me David Koubbi.

Lors d'un vif échange,jeudi,elle a sommé l'avocat de Jérôme Kerviel de produire «la preuve» que la «théorie» développée mardi était conforme à la réalité.

Debout au micro,l'ancien trader,condamné en première instance à trois ans de prison et 4,9 milliards de dommages et intérêts pour avoir causé à la Société générale une perte équivalente à travers des spéculations déraisonnables,répond à une question de l'avocat général.

Dominique Gaillardot l'interroge sur ses positions directionnelles (non couvertes) de juillet 2007: 30 milliards placés sans contrepartie,soit une perte potentielle de 2,1 milliards.

L'avocat général: «Quel est l'intérêt de la banque d'avoir une perte latente aussi élevée?»

Le prévenu,d'un air mystérieux: «Si cette position est in fine couverte par autre chose...»

C'est la théorie du complot servie mardi: la Société générale aurait laissé M. Kerviel investir à tort et à travers,mais en le couvrant secrètement,pour lui faire porter le chapeau de ses pertes astronomiques dans la crise des subprimes.

M. Kerviel étant devenu assistant trader en 2005, puis trader en 2006,il faut reconnaître à la banque un don de divination exceptionnel puisque la crise des subprimes n'éclate qu'en juillet 2007.

À cet instant,la présidente bondit: «Je vous le dis très solennellement,la cour voudrait des éléments probants le plus tôt possible.

Je veux ces documents pour que nous puissions les examiner de manière contradictoire».

Me Koubbi: «Il n'est pas question qu'il en soit autrement».

La présidente, quelque peu excédée: «Pourquoi ne les remettez-vous pas maintenant?»

«Dégazage des subprimes»

Me Koubbi,qui a déjà déposé de mystérieux feuillets,biaise: il explique qu'en janvier 2008,quand l'affaire Kerviel éclate,«tous les opérateurs» de marché jugent «impossible qu'un seul homme ait engagé 50 milliards» son client a pourtant reconnu ici même,lundi,qu'il l'avait fait.

L'avocat poursuit: «Tout le monde parle alors d'un dégazage des subprimes en pleine marée noire».

Derrière cette métaphore pleine d'esprit,on retrouve la théorie du complot exposée plus haut.

Me Koubbi rappelle par ailleurs qu'un témoin est prêt à apporter de l'eau à son moulin,à condition de déposer dans le plus strict anonymat.

La présidente ne l'entend pas de cette oreille: «La cour ne peut pas entendre de témoin anonyme.

Elle veut des témoins qui déposent sous serment, plus des documents écrits et probants.

Produisez des pièces prouvant que les opérations de Jérôme Kerviel étaient couvertes!

Vous avez développé une théorie,nous voulons la preuve.»

Fustigeant les atermoiements de la défense,qui dissimule des cartes dans sa manche,elle fixe un ultimatum à ce vendredi pour que toutes les parties puissent les examiner pendant le week-end,et lâche, très sèche: «Je n'ai jamais vu ça et cela fait des décennies que je suis au pénal».

Kerviel dit «jouer sa peau»

Ce n'est en apparence pas le cas de Me Koubbi qui, depuis lundi,donne sans doute à tort ,l'impression d'apprendre sur le tas les règles du procès.

Ce qui est fâcheux,c'est que le suspense entretenu par lui pèse sur sa capacité à créer une dynamique en faveur de sa thèse,et le gêne pour placer la Société générale dans l'embarras,alors qu'il est clair que les contrôles internes de l'établissement laissaient à désirer: les alertes existaient mais ne se déclenchaient pas en même temps,pas au même endroit et pas pour les mêmes raisons,de sorte qu'un fraudeur ou un petit malin pouvait aisément les contrer une par une ce qu'a fait M. Kerviel,selon l'accusation.

Tant qu'il n'a pas produit ses preuves,la partie civile ou le ministère public pourra le mettre en demeure de le faire,pour créer une diversion si d'aventure il marque des points.

Une fois qu'il l'aura fait,car nul n'imagine que les pièces n'existent pas même si personne ne les avait remarquées auparavant,il n'aura pas le droit à l'erreur: il lui faudra convaincre de manière indiscutable,car tout le monde l'attend au tournant.

En retardant le moment de vérité,la défense se place elle-même dans l'impossibilité de répliquer sereinement aux assauts de ses contradicteurs: le temps lui sera compté.

Comme si,pour Jérôme Kerviel,qui déclare «jouer sa peau» à ce procès,le seul choix qui s'imposait était celui de la position judiciaire directionnelle.

Reprise de l'audience lundi.















le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Sam 9 Juin - 2:18:34

Procès Kerviel : des "preuves" du "complot" remises à la cour

Pour étayer la nouvelle ligne de défense adoptée par Jérôme Kerviel lors de son procès en appel,son avocat a adressé vendredi 8 juin à la cour d'appel de Paris des documents prouvant,selon lui,l'existence d'un complot de la Société générale contre l'ancien trader,qui estime avoir servi de fusible pendant la crise des subprimes.

Ces documents,également envoyés aux conseils de la banque,sont notamment une note anonyme d'un témoin présenté comme un ancien salarié de la Société générale qui,selon Me David Koubbi,se tient à la disposition de la justice si elle souhaite l'entendre.

Selon l'avocat de Jérôme Kerviel,ce témoin a aussi fourni un tableau de synthèse résumant ses travaux, fondés sur des "avis d'opérés" (récapitulatifs des ordres passés) de la position globale de la Société générale auprès du marché à terme Eurex.

Me Jean Veil,avocat de la Société générale,a estimé que ce "témoignage anonyme" reprenait "les délires exprimés ces derniers jours par Jérôme Kerviel" et que ce tableau "n'apportait aucun élément nouveau".

UN DÉBAT CONTRADICTOIRE LUNDI

Mercredi,au deuxième jour de son procès en appel, Jérôme Kerviel a déclaré que ses supérieurs l'avaient laissé prendre d'énormes positions spéculatives afin de pouvoir masquer les pertes de la banque sur des produits adossés aux subprimes, crédits immobiliers américains à l'origine de la crise financière de 2008.

Selon lui,dès mars 2007,la banque aurait "couvert" en sous-main ses positions,ce qu'il dit n'avoir appris que tout récemment.

La présidente de la cour,Mireille Filippini,a exigé que des "preuves",des "documents écrits",lui soient remis vendredi,jour de relâche du procès,afin qu'ils puissent faire l'objet d'un débat contradictoire à l'audience de lundi.

Selon la banque,après leur "débouclage" en janvier 2008,les positions "frauduleuses" de l'ancien trader s'étaient soldées par une perte de 4,9 milliards d'euros,pour laquelle Jérôme Kerviel a été condamné en première instance à trois ans de prison ferme et à des dommages et intérêts à hauteur de la perte.

Me Koubbi s'affirme en mesure de démontrer que la position de Jérôme Kerviel n'a pas été débouclée dans les conditions et au moment où la banque a dit l'avoir fait,ni par la personne qui a été présentée comme chargée de mener à bien le débouclage.

"La Société générale s'est servie de Jérôme Kerviel comme d'un fusible",a assuré Me Koubbi,qui affirme avoir "d'autres pièces" et pouvoir compter sur "d'autres témoins".






















m société

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 18 Juin - 18:07:36

L'ancien chef de Kerviel évoque sa carrière qui s'est "arrêtée net"

Au septième jour du procès en appel de Jérôme Kerviel,son ancien chef d'équipe l'a accusé de mensonge et d'être à l'origine de la fin de sa carrière.

L'ancien trader est rejugé en appel pour une perte de 4,9 milliards d'euros subie en 2008 par la Société Générale.


"Ici j'ai deux adversaires : Jérôme car il ment pour se défausser et la Société Générale qui m'accuse de ne pas avoir vu ce qu'il avait fait",a déclaré lundi au procès en appel de Jérôme Kerviel son ancien chef d'équipe,rejugé pour une perte de 4,9 milliards d'euros subie en janvier 2008 par la Société Générale.

Pour la septième journée du procès en appel de l'ex trader de la Société Général,Eric Cordelle l'a aussi accusé d'être à l'origine de la fin de sa carrière qui s'est "s'est arrêtée net".

Eric Cordelle,40 ans,qui était le "N1",supérieur hiérarchique immédiat de l'ancien trader dans le service "Delta One" de la Société Générale a affirmé n'avoir jamais rien vu,rien su,des positions spéculatives astronomiques prises par Jérôme Kerviel,pendant les huit mois qu'il a passé avec lui.

Quatre années de chômage

Quand Eric Cordelle est arrivé à la tête de Delta One,il n'était pas trader mais ingénieur financier, issu de l'Ecole Polytechnique,a-t-il dit à la cour, estimant avoir été nommé à ce poste pour sa capacité à encadrer une équipe et sa connaissance "des clients et des vendeurs".

2007 devait être pour lui "une phase de formation, de transition".

Jérôme Kerviel lui avait d'ailleurs été présenté comme un trader senior "sur lequel (il) pourrait s'appuyer pour se former".

Lorsque la "fraude" a été découverte,il a été licencié et est resté quatre ans au chômage.

Le fait d'être connu comme "le patron de Kerviel" a dissuadé nombre d'employeurs potentiels de le recruter,a-t-il affirmé.

Eric Cordelle a engagé une procédure aux prudhommes,réclamant plus d'un million d'euros à la Société Générale.

"La seule chose que les prud'hommes peuvent me rapporter,c'est de l'argent,ici il s'agit d'honneur,j'attends de la justice qu'elle rétablisse la vérité",a-t-il lancé.

En cours de procès,Jérôme Kerviel a accusé la Société Générale de l'avoir utilisé comme fusible pour masquer ses pertes sur le marché ses "subprimes",crédits immobiliers américains à l'origine de la crise financière de 2007-2008,
ce que la banque dément fermement.

En première instance,Kerviel a été condamné à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.





















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 21 Juin - 0:30:13

Procès Kerviel: vives tensions entre la cour et la défense

"Ca suffit,vous allez vous calmer !".

L'audition d'un témoin mercredi au procès en appel de Jérôme Kerviel,a donné lieu à un violent échange entre la cour et l'avocat de l'ancien trader de la Société Générale poursuivi pour une perte record début 2008.

"C'est aberrant,je n'ai jamais vu ça !",a lancé en fin de matinée Mireille Filippini,la présidente à Me David Koubbi,avant de le menacer de "saisir le bâtonnier s'il continuait comme ça".

Les esprits s'étaient largement calmés dans l'après-midi.

Le ton était monté dès que Me Koubbi avait commencé à interroger un dirigeant de la Société Générale, Christophe Mianné,cité comme témoin par l'accusation.

M. Mianné,49 ans,directeur adjoint de la banque de financement et d'investissement de la SocGen,avait notamment qualifié de "grand n'importe quoi" la thèse selon laquelle Jérôme Kerviel aurait été l'objet d'un complot.

"Un mensonge,de la science fiction",dira plus tard un autre témoin,Philippe Baboulin,un ancien supérieur hiérarchique de Jérôme Kerviel.

Au début de son procès en appel,entamé le 4 juin, l'ancien trader a déclaré avoir été utilisé comme fusible par la banque,qui aurait dissimulé avec "l'affaire Kerviel" ses pertes dans la crise des crédits hypothécaires américains "subprimes".

En janvier 2008,la banque avait annoncé avoir perdu 4,9 milliards d'euros par la faute de Jérôme Kerviel,qui avait pris pour des dizaines de milliards d'euros de positions spéculatives,à l'insu de sa hiérarchie selon elle.

Kerviel,35 ans,a été condamné en première instance à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards de dommages et intérêts.

Christophe Mianné a affirmé que l'ampleur de l'exposition de la banque l'avait mise "en danger de mort".

"L'erreur,c'est d'avoir fait confiance...",a-t-il estimé.

Jérôme Kerviel m'a "roulée dans la farine",a aussi accusé une ancienne responsable comptable de la Société Générale.

Me Koubbi a voulu faire admettre à M. Mianné qu'il était impossible que ses chefs n'aient pas su ce que faisait Jérôme Kerviel.

Il a nié "solennellement".

L'avocat s'est fait plus insistant,au point d'amener la présidente à lui demander de ne pas "agresser" le témoin.

Plus tard,elle lui intimera de ne pas le "menacer".

"Le témoin dit ce qu'il veut",a-t-elle souligné, rappelant à Me Koubbi que la cour était "suffisamment grande" pour faire la part des choses.

"Je ne voudrais pas être méchante,mais les débats ont montré que j'en connaissais au moins autant que vous",a-t-elle poursuivi,excédée.

La coupe a débordé lorsque Me Koubbi a évoqué un point inconnu de la cour,pour lequel aucune pièce écrite ne lui avait été remise.

"C'est inadmissible,on ne peut pas débattre sur des pièces qu'on n'a pas vues",a lancé Mireille Filippini,décrétant une pause pour calmer le jeu.

"Cela faisait longtemps que vous ne m'aviez pas engueulé, Madame la présidente",a constaté l'avocat.

A la reprise,Me Koubbi a fait diffuser deux enregistrements montrant selon lui que la hiérarchie "savait".

De nouveau,le ton est monté,cette fois entre lui et Claire Dumas,la représentante de la Société Générale.

"Je suis très détendu,arrêtez d'enfumer !",a éructé Me Koubbi.

En début de matinée,la cour avait fait savoir à Me Koubbi qu'elle se contenterait désormais d'attestations écrites de tout nouveau témoin qu'il voudrait faire citer.

Lundi,l'avocat lui avait demandé d'entendre un témoin en mesure de prouver,selon lui,que la Société Générale avait détruit des preuves.

La semaine dernière,un premier témoin surprise était venu appuyer la thèse du complot,sans la démontrer.

Les auditions de témoins se poursuivent.

L'ancien PDG de la Société Générale,Daniel Bouton, est attendu jeudi après-midi.























yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 22 Juin - 0:11:34

Pour Bouton,Kerviel n'est plus un "terroriste" mais reste seul responsable



Cette neuvième journée a été majoritairement consacrée à l'audition de Daniel Bouton,ancien dirigeant de la Société Générale.

La cour d'appel de Paris qui juge Jérôme Kerviel pour une fraude record de 4,9 milliards d'euros,entendait ce jeudi après-midi l'ancien patron de la Société Générale,Daniel Bouton. Compte-rendu d'audience.

Daniel Bouton n'a pas changé de version.

Entendu ce jeudi après-midi au procès en appel de Jérôme Kerviel,jugé pour une perte record de 4,9 milliards d'euros,l'ancien dirigeant de la Société Générale a déroulé le même fil qu'en première instance.

Dans le même appareil un costume gris.

Selon sa version des faits,la banque n'était pas au courant des opérations fictives du trader et elle n'avait d'autre choix que de déboucler ses "positions masquées" au lendemain de la découverte du pot aux roses.

"Quand j'apprends que quelqu'un je ne sais pas encore qui a introduit une écriture fallacieuse dans les comptes de la banque,le monde s'écroule un peu",explique-t-il à la cour.

A ce moment là,poursuit le témoin,"le ciel nous tombe sur la tête".

Car,rappelle l'ancien patron de la SG,prendre "une position dissimulée de 50 milliards" d'euros revient à "prendre un risque létal" pour la banque.

Pourquoi Kerviel aurait-il voulu atteindre "mortellement" son employeur?

Bouton dit ne pas comprendre les motivations qui peuvent pousser un employé à agir ainsi.

Avant d'avancer une unique piste de réflexion, également développée en première instance: que le trader y aurait vu un "moyen d'accroître les bonus espérés".

Un système de contrôle ne suffit pas quand un homme ment comme ça

La présidente de la cour d'appel de Paris,Mireille Filippini,écoute attentivement.

Avant de lancer un uppercut.

"Comment expliquez-vous que cela ait pu se passer?"

Daniel Bouton botte en touche.

Ce "mystère de la non-découverte" de la fraude du trader s'explique selon lui par la confiance aveugle que la banque place en ses salariés.

Un principe sur lequel repose "l'économie de marché depuis 500 ans!" lance-t-il à la barre.

Ce "contrat de confiance" ne fait pas mouche.

La cour rebondit et s'attaque alors au fonctionnement du système de contrôle interne épinglé dès 2008 par un rapport accablant de la commission bancaire.

L'ancien n°1 de la Société Générale reconnaît de "graves défaillances" internes.

Mais ajoute qu'aucun système de contrôle ne suffit face à un homme qui ment comme Jérôme Kerviel l'a fait.

Selon Bouton,les contrôleurs se faisaient "enfumer" par le trader.

"Il nous manquait une centralisation par nom du trader",concède-t-il finalement.

Si un tel dispositif avait été mis en place dès 2007,estime-t-il,les supérieurs de Kerviel auraient remarqué le nombre d'opérations considérables prises par le trader."

"Je regrette d'avoir utilisé le mot 'terroriste'"

Rien de neuf,donc,sous le plafond du palais de justice.

Sauf peut-être les questions liées au témoin-clé brandi par la défense la semaine dernière.

Philippe Houbbé,employé de la Newedge (ancienne Fimat),filiale de la Société Générale,appuie la théorie du complot chère à la défense et croit savoir que la banque était au courant des agissements de Kerviel.

Pis,il affirme que la SG s'est servi du trader comme fusible pour faire passer les pertes liées à la crise des subprimes.

Convié à s'exprimer sur ce point,Daniel Bouton balaie d'un revers de manche de costume cette thèse.

"Je suis persuadé qu'il est sincère,c'est touchant, mais ça s'explique en une demi-seconde! lance-t-il.

Il ne veut rien comprendre et ne comprend rien."

Fin de l'argumentaire.

Et d'envisager une seconde cette option: "Si complot il y a,c'est soit moi,soit Jean-Pierre Mustier (patron de la Banque d'investissement et de financement de la Société Générale).

Il ne peut pas en être autrement.

" Un peu plus tard,sous les balles de Me Koubbi, qui défend Kerviel,Bouton demeure évasif.

La présidente se montre pressante,il reste encore deux autres témoins à entendre.

La seule variante finalement,entre l'audition de Daniel Bouton version 2010 et celle de 2012,c'est que l'ex-patron a concédé à la barre regretter "l'utilisation du terme terroriste" à l'égard de Jérôme Kerviel.

Pas de quoi faire basculer le procès.


















l'express

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 22 Juin - 15:04:24

Procès en appel de Jérôme Kerviel: une présidente qui en impose



Tout le monde a immédiatement compris qu'elle était la patronne,que n'impressionneraient ni les éléments de langage ni le jargon bancaire.

Mireille Filippini,62 ans,aura conduit le procès en appel de Jérôme Kerviel en saint Louis mâtiné de Ma Dalton


Brune aux cheveux courts et à l'oeil pétillant, magistrate depuis 34 ans,ancienne juge d'instruction financière et pointue sur un dossier très technique,elle a rabroué,recadré,invité à dire,sommé de se taire,avec un sens de la répartie qui,quelle que soit l'issue de l'affaire,a déridé même le prévenu.

Florilège de ses réflexions,au fil du procès:

Avocats ingérables

Vous n'allez pas commencer à vous disputer!

On se croirait dans une cour de maternelle inférieure!

La semaine dernière,c'était maternelle supérieure, on va bientôt se retrouver au jardin d'enfants...

Ca suffit,la cour suspend,vous allez vous calmer!

Si ça continue comme ça je fais appel au bâtonnier.

Un peu de tenue!

Des questions Maître... et pas des qu'on a déjà posées.

Vous n'allez quand même pas accuser l'avocat général de faux témoignage?

Vous êtes toujours en avance d'un train.

Le témoin dit ce qu'il veut.

Je n'aime pas qu'on m'interrompe.

On commence toujours à déraper vers midi.

Expérience

Vous avez en face de vous des magistrats qui ont quelques heures de vol.

La cour est suffisamment grande pour savoir ce qu'il en est.

Je ne voudrais pas être méchante,mais les débats nous ont montré que j'en connaissais au moins autant que vous.

La cour fait du juridique,du droit,pas de romantisme,nous ne sommes ni poètes,ni écrivains.

Technique

Les limites,si tout le monde s'asseoit dessus,ça craint.

Pour couvrir la crise des subprimes,il faut au moins des milliards,c'est plus que des cacahuètes.

Le front running,connais pas,c'est une nouvelle bestiole qui arrive...

On peut gagner beaucoup de sous en intraday (opération effectuée sur une journée).

C'est toujours le même problème,il vaut mieux une grosse position couverte qu'une petite non couverte.

Décodez,parce que la cour n'y comprend rien.

Là,pour le moment,c'est surréaliste,on irait bien se promener.

Les appels de marge,on connaît.

Lorsque je prendrai ma retraite,je deviendrai trader...

Non,ce serait mauvais pour mon coeur.

Elémentaire

Ce que je ne comprends pas,c'est pourquoi vous leur racontiez des histoires.

Vous donnez une explication qui ne tient pas la route à des gens qui sont au courant?

Vous ne vous sentiez pas un peu mal?

Vous étiez,excusez-moi le terme,un peu gonflé.

55 millions,c'était déjà extraordinaire,pourquoi vous pourrir la vie?

Procédure

La partie civile a le droit d'appeler un chat un chat.

Vous ne répondez pas à ma question,vous ne répondez jamais à ma question!

Il ne fait pas encore nuit,on a le temps.

Je ne donnerai pas mon opinion sur quoi que ce soit.

Rassurez-vous,la cour pensera pour tout le monde.

Jérôme Kerviel,35 ans,ancien trader poursuivi pour une perte record début 2008 à la Société Générale, a été condamné en première instance à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

Il encourt cinq ans ferme et 375.000 euros d'amende,en plus du remboursement du préjudice.

Son procès en appel,entamé le 4 juin,s'achève jeudi prochain.

La cour mettra alors sa décision en délibéré.




















yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 25 Juin - 20:22:05

La Société générale réclame 4,9 milliards à Jérôme Kerviel

La Société Générale a demandé à la cour d'appel de Paris de condamner Jérôme Kerviel à payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,montant de la perte historique pour laquelle il est poursuivi.

L'ancien trader,35 ans,avait été condamné en première instance,en 2010,à ce montant astronomique de dommages et intérêts,ainsi qu'à cinq ans de prison dont trois ferme.

Une telle somme,équivalant à 390.000 ans de Smic, est évidemment impossible à rembourser,ce qu'avait d'ailleurs reconnu la banque à l'époque et qu'a admis lundi Me Jean Veil,un des avocats de la banque,dans sa plaidoirie.

Décision sera mise en délibéré

Juste après le premier procès,il était par ailleurs apparu que la banque avait récupéré en déduction fiscale 1,7 des 4,9 milliards d'euros perdus,par le biais d'un dispositif permettant aux sociétés de bénéficier,en cas de pertes exceptionnelles,d'une déduction d'impôt atteignant un tiers de la somme perdue.

Cette ristourne avait suscité une vive polémique et demeure contestée par la défense,qui estime que la banque n'y avait pas droit,du fait des carences de ses systèmes de contrôle sanctionnées par la commission bancaire d'une amende de 4 millions d'euros.

Le procès en appel de l'ancien trader est entré ce lundi dans sa dernière semaine.

Le réquisitoire est attendu mercredi et les plaidoiries de la défense,jeudi.

La décision sera mise en délibéré.






















le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 27 Juin - 11:14:43

Procès en appel de Jérôme Kerviel: place au réquisitoire

L'avocat général prononce mercredi son réquisitoire dans le procès en appel de l'ancien trader Jérôme Kerviel,rejugé depuis le 4 juin pour une perte record début 2008 à la Société Générale.

En première instance,en 2010,le procureur avait requis contre lui cinq ans de prison dont quatre ferme.

Jérôme Kerviel,35 ans,avait été condamné à cinq ans dont trois ferme,ainsi qu'à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,montant de la perte dont il avait été jugé responsable.

Lundi,lors des plaidoiries des parties civiles,les avocats de la Société Générale ont demandé à la cour d'appel de confirmer la condamnation de l'ancien trader à lui payer le même montant de dommages et intérêts en réparation du préjudice subi,une somme astronomique impossible à rembourser.

Il est reproché à l'ancien trader d'avoir pris à l'insu de sa hiérarchie pour des dizaines de milliards d'euros de positions spéculatives sur des indices boursiers,dissimulées par des opérations fictives,de faux courriels et des déclarations mensongères.

Jérôme Kerviel est poursuivi pour abus de confiance,faux et usage et faux et introduction frauduleuse de données dans le système informatique de la banque,des faits passibles pénalement de cinq ans de prison ferme et 375.000 euros d'amende.

S'il n'a jamais nié avoir perdu le sens des réalités,le prévenu affirme en revanche que ses supérieurs savaient ce qu'il faisait et l'encourageaient même à prendre des risques.

Lors de son procès en appel,il est allé plus loin, en se disant victime d'une machination : la Société Générale l'aurait utilisé comme fusible pour masquer ses pertes dues aux "subprimes",les crédits hypothécaires américains à l'origine d'une crise financière mondiale en 2008.

Cette théorie est qualifiée par la banque de totalement farfelue.

L'audience de mercredi débute à 09H00.

Le procès s'achèvera jeudi avec la plaidoirie de la défense,conduite par Me David Koubbi.

La cour mettra sa décision en délibéré.




















yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 27 Juin - 15:38:21

Procès de Jérôme Kerviel: cinq ans de prison ferme requis en appel



L'ancien trader Jérôme Kerviel lors de son procès en appel au tribunal correctionnel de Paris en juin 2012

Cinq ans de prison ferme,peine "exemplaire et dissuasive",ont été requis mercredi en appel contre l'ancien trader Jérôme Kerviel,rejugé pour une perte record début 2008 à la Société Générale.

En première instance,en 2010,il avait été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme,ainsi qu'à des dommages et intérêts astronomiques de 4,9 milliards d'euros,montant de la perte dont il avait été jugé seul responsable.

Cinq ans dont quatre ferme avaient alors été requis par le procureur.

"Votre décision sera exemplaire et dissuasive",a dit à la cour d'appel l'avocat général Dominique Gaillardot en qualifiant Jérôme Kerviel de "pervers et manipulateur".

Sur l'aspect des dommages et intérêts,il a rappelé qu'il ne lui appartenait pas de se prononcer.

Mais en l'état du droit,la cour ne peut qu'indemniser la partie civile à hauteur du montant du préjudice si celui-ci est avéré,a-t-il dit.

La jurisprudence peut toutefois évoluer,a-t-il constaté.

Lundi,lors des plaidoiries des parties civiles,les avocats de la Société Générale ont demandé à la cour d'appel de confirmer la condamnation de l'ancien trader à lui payer 4,9 milliards de dommages et intérêts,une somme astronomique impossible à rembourser.

Il est reproché à l'ancien trader d'avoir pris à l'insu de sa hiérarchie pour des dizaines de milliards d'euros de positions spéculatives sur des indices boursiers,dissimulées par des opérations fictives,de faux courriels et des déclarations mensongères.

S'il n'a jamais nié avoir perdu le sens des réalités,le prévenu affirme en revanche que ses supérieurs savaient ce qu'il faisait et l'encourageaient même à prendre des risques.

Lors de son procès en appel,il est allé plus loin, en se disant victime d'une machination : la Société Générale l'aurait utilisé comme fusible pour masquer ses pertes dues aux "subprimes",les crédits hypothécaires américains à l'origine d'une crise financière mondiale en 2008.





















yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 28 Juin - 18:49:55

Procès Kerviel: la défense plaide la relaxe du trader

La défense a plaidé la relaxe jeudi au procès en appel de Jérôme Kerviel,après quatre semaines d'audience dominées par un mystérieux complot et au lendemain d'un réquisitoire implacable du ministère public.

"Le doute doit profiter à Jérôme Kerviel,il doit emporter la relaxe",a déclaré dans sa plaidoirie Julien Dami Le Coz,collaborateur de David Koubbi, principal avocat de l'ancien trader de la Société Générale poursuivi pour une perte de 4,9 milliards d'euros début 2008.

"Ce qui a été requis,ce n'est plus une peine,c'est un châtiment",a estimé avant lui Benoît Pruvost, associé du même cabinet d'avocats.

Me Koubbi devait plaider par la suite,dans une salle d'audience de la cour d'appel de Paris archicomble,à la chaleur étouffante.

Mercredi,l'avocat général a requis contre Jérôme Kerviel,"pervers et manipulateur" selon lui,cinq ans de prison ferme,peine maximum encourue,alors que l'ancien trader avait été condamné en première instance,en 2010,à trois ans ferme et deux avec sursis.

Le tribunal l'avait aussi condamné à des dommages et intérêts astronomiques de 4,9 milliards d'euros, montant de la perte dont il avait été jugé seul responsable.

En appel,les avocats de la Société Générale ont demandé le même montant de dommages et intérêts, même s'il est évident que Jérôme Kerviel,35 ans, issu d'une famille modeste et désormais sans emploi,ne remboursera jamais une telle somme,qui représente 390.000 ans de Smic.

Il est reproché à l'ancien trader d'avoir pris en 2007 et début 2008,à l'insu de sa hiérarchie,pour des dizaines de milliards d'euros de positions spéculatives,dissimulées par des opérations fictives,de faux courriels et des déclarations mensongères.

Des faits qualifiés en droit d'"abus de confiance","faux et usage et faux" et "introduction frauduleuse de données" dans le système informatique de la banque,infractions amplement constituées selon l'accusation,pas du tout selon la défense.

Le trader et l'"engrenage"

Jérôme Kerviel n'a jamais nié avoir perdu le sens des réalités,expliquant s'être retrouvé pris dans un "engrenage".

Mais il affirme que ses supérieurs savaient ce qu'il faisait,ce que tous ont nié catégoriquement.

A son procès en appel,il s'est dit victime d'une machination.

La Société Générale aurait couvert ses positions et l'aurait ensuite utilisé comme fusible pour masquer ses pertes dues aux "subprimes",les crédits hypothécaires américains à l'origine d'une crise financière mondiale en 2008.

Plusieurs témoins sont venus appuyer cette théorie, notamment un salarié d'une filiale de la Société Générale,qui a ébranlé quelques certitudes mais rien prouvé.

De fait,le 24 janvier 2008,quand la Société Générale avait révélé la "fraude" de 4,9 milliards d'euros imputée à Jérôme Kerviel,elle avait aussi annoncé pour 2 milliards de pertes dues aux subprimes.

Mais l'enquête n'avait pas détecté un quelconque complot ourdi contre le trader,théorie qualifiée de "gigantesque mensonge" par des cadres de la banque, d'ultime "joker" par le parquet général.

Dans le public se trouvait notamment jeudi Tristane Banon,la jeune femme qui avait porté plainte l'année dernière pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn et dont Me Koubbi était l'avocat.

Sa plainte avait été classée.

David Koubbi quant à lui a expliqué à son arrivée dans la salle pourquoi il avait un gros hématome à l'oeil gauche.

Il a dit avoir été agressé la veille par un homme à scooter lors d'une altercation dans un embouteillage qui,a-t-il dit,n'a rien à voir avec l'affaire.

La décision sera mise en délibéré à l'issue de l'audience,vraisemblablement jusqu'à la rentrée.
















yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 28 Juin - 20:05:57

Jérôme Kerviel pris d'un bref malaise

Un bref malaise de Jérôme Kerviel,probablement dû à la chaleur étouffante dans la salle d'audience,a entraîné jeudi une suspension d'une vingtaine de minutes de la plaidoirie de son avocat,Me David Koubbi.

Alors que Me Koubbi plaidait depuis environ une heure,le prévenu est sorti précipitamment,semblant avoir la nausée.

Il est revenu peu après,pour repartir aussitôt.

A son retour,l'audience a repris et la présidente de la cour,Mireille Filippini,lui a suggéré d'enlever sa veste,ce qu'il a fait.

L'ancien trader,35 ans,est rejugé depuis le 4 juin en appel pour une perte record début 2008 à la Société Générale.

Le procès s'achève jeudi.

















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 29 Juin - 1:42:10

"Le quotidien de Kerviel est déjà un emprisonnement"

Au dernier jour de son procès en appel,les avocats de l'ancien trader ont plaidé la relaxe.

L'avocat général a requis de son côté cinq ans d'emprisonnement.




Jérôme Kerviel et son avocat David Koubbi le 28 juin au Palais de Justice.

Derrière eux,Tristane Banon


"Pardon."

Après douze journées d'audience et dans une ultime intervention devant la cour,l'ancien trader de la Société générale a dit "penser aux salariés du réseau" de la banque.

"Je leur demande pardon,ils ont souffert d'un système auquel j'ai participé,que je n'ai pas mis en place..."

Celui qui s'est décrit comme "un hamster dans une roue pédalant de plus en plus vite" avec des résultats calqués sur ses résultats,de plus en plus élevés chaque année,risque cinq ans d'emprisonnement si la cour décide de suivre les réquisitions de l'avocat général.

"Un brave garçon"


Visiblement fatigué,terrassé par la chaleur étouffante,l'ancien trader a été pris d'un malaise au cours de l'audience,provoquant une suspension de séance en pleine plaidoirie de l'un de ses conseils.

L'homme à la personnalité toujours aussi impénétrable après deux procès n'a pas voulu su ? briser la carapace,laissant ses avocats parler de lui.

"Jérôme Kerviel est tout simplement Jérôme Kerviel.

Il n'a pas de revanche à prendre sur ses origines modestes,explique l'un de ses avocats,Benoît Pruvost.

En 2005,lorsqu'il intègre la banque,Jérôme Kerviel devient la Société générale.

Il s'intègre,travaille beaucoup,dort peu,part de moins en moins en vacances,est évalué et promu sur la base des seules responsabilités qu'il dégage.

Il est entré à la Société générale à 24 ans,il en a 35 aujourd'hui.

Il est toujours célibataire,sans enfant,sans travail,sans revenus.

Le Jérôme Kerviel que je connais est à l'évidence un brave garçon."

Cet homme-là,que vous jugez,est devenu,ce qui me gêne,un ami,un ami cher",ajoute Me David Koubbi, marqué d'un coquard,le résultat d'une altercation avec un automobiliste

Dans sa plaidoirie,ce dernier est revenu longuement sur la thèse qu'il défend depuis le premier jour du procès,celle de la machination,soit le fait que la banque couvrait les positions de Jérôme Kerviel sans qu'il le sache pour mieux lui faire "porter le chapeau" des pertes liées aux subprimes.

"Il valait mieux pour la banque être idiot que complice.

Lors de l'éclatement de l'affaire,tout le marché et tous les titres de presse disent que ça ne marche pas et beaucoup parlent des subprimes.

Nous sommes dans la situation où la défense doit se comporter comme un magistrat instructeur.

Date à date,la banque n'a pas été inquiétée pendant une semaine.

C'est comme une scène de crime qui n'aurait pas été vue pendant une semaine",lance-t-il dans un éclat de voix,avant de faire des pauses marquées entre ses arguments.

Tristane Banon en spectatrice

"Qui ment et qui dit la vérité ?

Qui a intérêt à mentir ?


Jerôme Kerviel n'a aucun intérêt à mentir.

Lui a un intérêt à combattre et à donner mandat à ses avocats pour faire la lumière sur cette affaire."

Puis il se met à lire lentement une pièce du dossier sur le "mediatraining" des employés de Société générale : "Lorsque vous êtes en face d'un magistrat,restituez les faits négatifs en les noyant dans les faits positifs et en utilisant la complexité technique."

S'adressant à la cour : "On vous enfume,on vous embrouille,parce que ça sert à ça."

L'avocat fait alors le lien avec une autre affaire qu'il connaît,celle de Tristane Banon,qu'il a défendue l'an passé : "Ce sont les mêmes dossiers.

Vous êtes tous seuls et vous avez un réseau en face."

David Koubbi avait préparé son effet,la journaliste-écrivain,qui est venue assister à l'audience,est assise au premier rang,entourée de jeunes femmes : la séance pourrait passer pour un événement mondain.

Puis,naviguant dans les méandres du dossier,Me Koubbi s'en prend à Me Reinhart,l'un des avocats de la Société générale : "Voilà donc que certains avocats ont le pouvoir que d'autres n'ont pas dans des dossiers qui sont toujours les mêmes dossiers, des dossiers de réseaux."

Une pique à laquelle ne résiste pas la présidente Mireille Filippini : "Nous n'avons reçu aucun ordre de qui que ce soit,je vous rassure."

"On n'est pas au spectacle ici !"

Sur un ton solennel,Me Koubbi apporte la dernière touche à sa plaidoirie en réclamant la relaxe pour son client.

"Je vous demande pour terminer,Madame la Présidente,Madame,Messieurs de la Cour,de faire en équité,de faire en droit,de faire en bon sens,de faire en vérité,la mission noble qui est la vôtre et de prononcer la relaxe pure et simple..

Et si vous deviez le condamner,je souhaiterais que la Cour envisage de le condamner à une chose à laquelle Jérôme pourrait survivre",suscitant les applaudissements du public.

La présidente tonne : "On n'applaudit pas dans une cour,on n'est pas au spectacle ici !"

"Jérôme Kerviel a déjà passé 41 jours en détention.

Il connaît la prison.

Sa vie se résume à un seul objectif : ne pas y retourner,ni cinq ans,ni trois ans,ni même un jour.

Cela aurait pour lui les attributs de la peine capitale.

Son quotidien est déjà un emprisonnement",avait dit plus tôt Benoît Pruvost.

L'intéressé avoue "qu'il ne baissera jamais les bras".

La décision a été mise en délibéré et sera rendue le 24 octobre prochain.


















le point

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 24 Oct - 12:07:24

Procès Kerviel : Le verdict ce mercredi,le trader risque la prison

Le premier jugement de 2010,suspendu par l'appel lui a imposé de rembourser le préjudice,ce qui prendrait en théorie des millénaires.

C'est le dénouement ce mercredi d'une affaire qui aura alimenté l'actualité durant des mois.

Impossible de ne pas connaître le nom de Jérôme Kerviel.

Le trader s'est "distingué" en faisant perdre à la Société Générale,la somme de 4,9 milliards d'euros en 2008.

Pour cela,il avait été condamné à cinq ans de prison dont trois fermes en première instance,soit le maximum encouru.

Il devait également rembourser le préjudice.

Jérôme Kerviel a ensuite purgé 38 jours de détention provisoire pendant l'enquête.

Ce mercredi,la cour d'appel va donc trancher définitivement son cas.

Les faits vont de nouveau être détaillés.

Il y a quelques mois,le jeune homme de 35 ans avait admis avoir pris des positions vertigineuses sur des contrats à terme relatifs à des indices boursiers européens,pour 30 milliards d'euros en 2007,puis 50 milliards en 2008,en les masquant par d'autres ordres fictifs censés couvrir le risque.

Il admettait aussi avoir répondu par des faux courriels aux interrogations sur son travail.

Après avoir soutenu à son premier procès que sa hiérarchie était au courant,il est passé à une autre version en appel.

La banque l'aurait laissé perdre,couvrant ses pertes au sein d'un "desk occulte",dans l'idée de lui imputer les pertes qu'elle prévoyait sur les "subprimes",produits financiers liés aux crédits immobiliers américains à risque.

Aucune preuve de cette "théorie du complot" n'a été présentée mais seulement des témoignages indirects.

Sanctionnée déjà au plan administratif d'une amende de quatre millions d'euros pour défaut de contrôle, la Société générale n'est pas sortie indemne des deux procès.

Le développement effréné des salles de marché, peuplées de très jeunes gens aux rémunérations énormes stimulés par les "bonus",ne s'est pas accompagné d'un développement parallèle des contrôles et de la gestion,dit le dossier judiciaire examiné à l'audience.

Les contrôleurs et la hiérarchie semblent,lors des multiples alertes déjouées par Jérôme Kerviel, avoir recherché seulement des erreurs techniques sans jamais envisager une fraude.

Dans son réquisitoire en appel,l'avocat général Dominique Gaillardot a pourtant souligné que la négligence ou l'incompétence ne faisaient pas de la banque une complice du délit et estimé que le prévenu,qui avait voué son existence au système financier,était mal placé pour s'en dire la victime.

Me David Koubbi,avocat de Kerviel,a plaidé la relaxe et multiplié les procédures parallèles.


Il a obtenu avant l'audience en appel l'ouverture d'une enquête préliminaire de police suite à des plaintes pour "escroquerie au jugement" et "faux et usage de faux".

Reste à savoir si cela aura servi à quelque chose...

Jérôme Kerviel sera être fixé sur son sort dans l'après-midi.



















atlantico

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 24 Oct - 16:04:56

Jérôme Kerviel condamné à 3 ans de prison ferme

La cour d'appel de Paris a condamné l'ex-trader de la Société Générale à 5 ans de prison dont 3 ans ferme.

La présidente a également confirmé les 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

C'est le même jugement qu'en première instance. Aucun mandat de dépôt n'a été déposé.


Les mêmes sanctions qu'en première instance.

La cour d'appel de Paris a condamné ce mercredi Jérôme Kerviel à une peine de 5 ans de prison,dont 3 ferme.

Aucun mandat de dépôt n'a été déposé: ce sera donc au juge d'application des peines de faire appliquer cette décision de justice.

Il a également été condamné à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,soit la somme que le trader a fait perdre à la banque.

L'avocat général avait requis en juin dernier,une peine de cinq ans de prison ferme et avait laissé à la cour le soin de fixer le montant des dommages et intérêts.

Me David Koubbi,l'avocat de Jérôme Kerviel,qui avait choisi l'attaque tout au long du procès,a annoncé qu'il réfléchissait à un pourvoi en cassation.


















l'express

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 24 Oct - 23:55:55

Jérôme Kerviel se pourvoit en cassation et en appelle aux autres traders

Alors que la cour d'appel de Paris a confirmé le jugement de première instance, il "supplie" au 20h de France 2 les employés de la Société Générale de l'aider par des éléments ou témoignages en sa faveur.



"Je suis totalement effondré,je ne comprends pas le jugement rendu,je me pourvois en cassation sans hésitation",a déclaré Jérôme Kerviel après sa condamnation en appel à 3 ans de prison ferme.

Kerviel se pourvoit en Cassation.

L'ancien trader Jérôme Kerviel,condamné ce mercredi en appel à trois ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts pour une perte record début 2008,a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation.

"Je supplie tous les traders de la Société Générale qui ont des éléments de venir m'aider",a déclaré Jérôme Kerviel sur le plateau du 20h de France 2 ce mercredi.

"J'ai un espoir que la cour de cassation change d'avis sur ce jugement."

"Je pense que je ne supporterais pas",répond-il lorsque que David Pujadas l'interroge sur la prison.

Il n'ira toutefois pas immédiatement en prison,le pourvoi étant suspensif.

"Je suis totalement effondré,je ne comprends pas le jugement rendu,je me pourvois en cassation sans hésitation",avait-il déclaré peu auparavant sur RTL.

Plus tôt dans la journée,à la sortie de la salle d'audience,le conseil de Jérôme Kerviel,Me David Koubbi,avait fait une brève déclaration en l'absence de son client.

"Nous nous étions fixé comme objectif de défendre M. Kerviel contre une injustice absolument lamentable,je constate que nous avons échoué",a-t-il souligné devant la presse.

Et d'ajouter,au sujet d'un éventuel pourvoi en cassation: "Nous allons continuer de soutenir M. Kerviel dans le combat qu'il mène.

Nous allons maintenant rentrer travailler pour évoquer avec lui" cette possibilité.

Il n'aura pas tardé à prendre sa décision.


















l'express

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Dim 28 Oct - 14:35:18

Jérôme Kerviel règle ses comptes

L'ex-trader Jérôme Kerviel a déploré "l'omerta" dans le milieu de la finance et "réglé ses comptes" avec les journalistes ayant couvert son procès, hier soir sur le plateau d'une émission de télévision dont il était l'invité,avec son avocat David Koubbi.

"Oui ce milieu du trading me dégoûte et ce qui me dégoûte également,c'est cette omerta qui existe",a déclaré Jérôme Kerviel sur France 2 lors de l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier.

"J'invite toutes les personnes du milieu à venir m'aider,à me donner tous les éléments qui peuvent me sortir de cette putain de merde",a-t-il ajouté, réitérant un appel déjà lancé à la radio et la télévision au soir de sa condamnation.

"Je déteste,je conchie le personnage que j'étais à l'époque",a ajouté l'ancien trader.

Lui et son avocat ont répété sur France 2 que, selon eux,les supérieurs hiérarchiques de Jérôme Kerviel étaient au courant de ses opérations,alors que la justice a estimé le contraire.

Durant une demi-heure,ils ont refait le procès, attaquant notamment les chroniqueurs judiciaires qui ont critiqué la stratégie de défense et les méthodes de Me Koubbi,lesquelles avaient aussi exaspéré la présidente de la cour.

"Je voudrais aussi en profiter pour régler un peu mes comptes",a déclaré à ce propos Jérôme Kerviel.

"Les journalistes qui ont suivi ce procès,ce n'est pas un problème avec David,c'est un problème qu'ils avaient avec moi,et pour me toucher,ils ont atteint David",a-t-il estimé.

Pour la suite de la procédure,l'ancien trader ne sera pas défendu par David Koubbi,avocat à la cour d'appel,mais par un avocat habilité à intervenir devant la Cour de cassation,Patrice Spinosi.

"J'ai des gros moments de spleen",a raconté Jérôme Kerviel,"je vis chaque seconde sans savoir ce que je vais faire la seconde d'après",mais "je veux continuer à me battre".




















le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 12 Fév - 23:07:43

Kerviel réclame "ironiquement" mais en justice 4,9 milliards à la Société générale



24 octobre,Paris Jérôme Kerviel,35 ans, perd une nouvelle bataille contre la Société générale.

L'ancien trader est frappé en appel à 3 ans de prison ferme ainsi qu'à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

Il est jugé entièrement responsable d'une perte du même montant subie en 2008 par la Soc Gé.

Il s'est pourvu en cassation


Condamné à 3 ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,l'ex-trader se retourne en justice vers son ex employeur...

Il réclame une expertise sur les pertes qui lui sont imputées par la banque et lui demande "exactement 4,9 milliards d'euros".


L'ex-trader Jérôme Kerviel,condamné en appel à 3 ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,a annoncé mardi sur RTL qu'il avait saisi les prud'hommes pour demander une expertise sur les pertes qui lui sont imputées par la Société Générale.

Jérôme Kerviel a souligné qu'il avait adressé un courrier vendredi dernier au conseil des prud'hommes de Paris en demandant "exactement 4,9 milliards d'euros" à la Société générale,expliquant que cette demande "un peu ironique" avait pour objectif d'obtenir une expertise.

"Nous avons décidé de saisir le conseil des prud'hommes de Paris car j'ai été licencié en 2008 pour faute lourde",ce qui "implique qu'il y ait une volonté de ma part de nuire à l'entreprise,ce qui n'a jamais été le cas et ce qui est établi dans le dossier",a dit l'ex-trader.

"Je ne souhaite pas revenir dans ce milieu-là"

"Je ne réclame pas la réintégration.

Je ne souhaite pas revenir dans ce milieu-là",a précisé Jérôme Kerviel,qui déplore sa condamnation par la cour d'appel de Paris "à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêt sans expertise".

Il a précisé qu'il demandait "exactement 4,9 milliards d'euros à la Société générale",concédant qu'"évidemment,c'est un peu ironique cette demande".

"J'attends de l'expertise qu'elle démontre qu'il n'y a pas eu de perte",a poursuivi l'ancien trader.

"Je veux que ce chiffre soit vérifié car je maintiens que ce chiffre n'est pas une perte Kerviel."

L'ancien trader de la Société Générale s'était pourvu en cassation,après sa condamnation en octobre par la cour d'appel de Paris à 3 ans de prison ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

Ce pourvoi n'a pas encore été examiné.
















TF1 News



_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Dim 28 Avr - 19:53:11

Société générale : Kerviel prépare ses contre-attaques judiciaires



L'ancien trader Jérôme Kerviel lors de son procès en appel au tribunal correctionnel de Paris en juin 2012

Condamné en appel à trois ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,l'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel prépare la riposte,a dit son avocat dimanche.

Il envisage plusieurs fronts dans son combat contre la Société générale.

L'ex-trader Jérôme Kerviel,condamné en appel à trois ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,prépare diverses contre-attaques judiciaires,a déclaré dimanche à l'AFP son avocat Me David Koubbi.

L'ancien trader a rencontré récemment le président d'Action justice Roland Agret,victime d'une erreur judiciaire.

L'ancien détenu,prenant la défense de Jérôme Kerviel,a publié samedi une lettre ouverte à l'adresse du PDG de la banque.

Entre autres,Jérôme Kerviel envisage un recours en révision dans l'hypothèse où son pourvoi en cassation n'aboutirait pas,selon Me Koubbi.

"Nous travaillons sur toutes les options qui sont ouvertes à ce jour",a déclaré l'avocat à l'AFP.

"Il y des plaintes contre la SG qui vont être réactivées",a-t-il ajouté.

L'ancien trader envisage de déposer plainte avec constitution de partie civile,après le classement sans suite "à la veille de l'arrêt de la cour d'appel le 24 octobre" de ses plaintes pour "escroquerie au jugement" et "faux et usage de faux".

"C'est un combat global"

"On est en train de travailler sur des éléments nouveaux que nous avons reçus à la suite de l'appel à témoins de M. Jérôme Kerviel",a affirmé Me Koubbi.

"C'est un combat global","on est en train de prospérer sur de multiples fronts,"a-t-il ajouté,évoquant "d'autres plaintes en cours de rédaction",dont une dans un volet comptable.

"Les comptes de la Générale ont été certifiés exacts en 2008 pour l'année 2007 alors qu'il est établi aujourd'hui qu'ils étaient faux",a soutenu l'avocat, qui évoque "d'autres plaintes à venir sur de faux témoignages".

Dans le volet prud'homal, où Jérôme Kerviel demande 4,9 millions d'euros de dommages et intérêts à la banque qui l'a licencié en 2008 pour faute lourde,une audience de conciliation est prévue le 4 juillet à Paris selon Me Koubbi.

"Est-ce que oui ou non il va continuer à se battre,oui évidemment.

La Générale est mal tombée sur ce coup-là",a-t-il conclu.














tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 3 Mai - 22:54:21

Kerviel : "pas facile d'être comparé à Madoff"

L'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel,condamné en appel à trois ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,prépare diverses contre-attaques judiciaires.



Jérôme Kerviel en juin 2008

l a accordé un entretien à Europe 1,diffusé ce vendredi soir.

Il le martèle depuis le début : "Mes chefs savaient depuis le début".

Et "je n'ai aucune preuve que la banque a perdu 5 milliards".

Dans une interview accordée à Europe 1 et diffusée ce vendredi soir,l'ex-trader de la Société généraleJérôme Kerviel,condamné en appel à trois ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,explique ne "toujours pas comprendre ce jugement".

"Ce n'est pas facile d'être comparé à des Madoff",affirme-t-il,disant espérer "qu'un jour mon nom ne sera plus associé au mot fraudeur",en particulier pour sa mère.

Jérôme Kerviel prépare diverses contre-attaques judiciaires,a déclaré dimanche dernier à l'AFP son avocat Me David Koubbi.

L'ancien trader a rencontré récemment le président d'Action justice Roland Agret,victime d'une erreur judiciaire.

L'ancien détenu,prenant la défense de Jérôme Kerviel,a publié samedi une lettre ouverte à l'adresse du PDG de la banque.

Jérôme Kerviel envisage entre autres un recours en révision dans l'hypothèse où son pourvoi en cassation n'aboutirait pas,selon Me Koubbi.















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 18 Juin - 23:25:54

Kerviel dépose plainte pour rouvrir le dossier Société générale

L'ancien trader a déposé plainte afin de rouvrir le dossier Société générale,dans lequel il avait été condamné à 3 ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

L'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel a déposé plainte mardi avec constitution de partie civile afin de rouvrir le dossier Société générale dans lequel il avait été condamné en appel à trois ans de prison et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

L'ancien trader a déposé plainte pour "faux et usage de faux" afin qu'un juge soit désigné pour enquêter sur des enregistrements réalisés par la Société générale de "façon illicite",selon son avocat maître David Koubbi.

Jérôme Kerviel estime ainsi que ces enregistrements ont été faits par la banque "à son insu".

Pour l'avocat,leur "retranscription" a été "versée au dossier et exploitée par la justice comme étant les aveux de Jérôme Kerviel,sans aucune vérification".
"Escroquerie au jugement"

Le 28 octobre 2012,deux jours après la condamnation en appel de Jérôme Kerviel,le parquet de Paris avait classé sans suite deux plaintes simples de l'ex-trader: l'une pour "escroquerie au jugement",l'autre pour "faux et usage de faux".

Lors du procès en appel,en juin 2012,la Société générale avait fait citer un expert en informatique qui avait jugé normales les coupures dans l'enregistrement contesté par maître Koubbi et son client.

Selon cet expert,elles étaient dues au système d'enregistrement utilisé,un modèle répandu dans les salles de marchés et réputé pour son cryptage des données.

Pour des raisons de "compression",l'enregistrement s'arrête lors des "silences" ou quand la qualité sonore est insuffisante,avait-il expliqué.

"Montage de la Société générale"

Mais pour maître Koubbi,"ces enregistrements n'ont pas fait l'objet d'une expertise contradictoire".

C'est pourquoi l'avocat a demandé une "expertise judiciaire" de ces enregistrements afin de "démontrer le montage opéré par la Société générale".

Pour l'avocat,les coupures ont été volontairement effectuées à la demande de la banque afin de dissimuler une partie des échanges verbaux "dans le but de constituer des preuves à charge" contre son client.

















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 4 Juil - 10:59:16

Kerviel aux prud'hommes: la Société Générale va demander un renvoi

Les conseils de la Société Générale vont demander jeudi un renvoi de l'audience de conciliation devant le conseil de prud'hommes de Paris afin de pouvoir étudier plusieurs demandes transmises par les avocats de Jérôme Kerviel,qui conteste son licenciement pour faute lourde en 2008.

"A la veille de l'audience devant le conseil des prud'hommes,les avocats de Jérôme Kerviel ont formulé de nombreuses demandes provisionnelles portant sur de multiples points",a indiqué la banque dans une déclaration transmise mercredi à l'AFP.

"Cet envoi tardif nous contraint à formuler une demande de renvoi afin de disposer du temps nécessaire à l'analyse de ces éléments",a-t-on ajouté de même source.

Jeudi se tient la première étape de la procédure prud'homale,dite audience de conciliation.

Les deux parties se retrouvent devant le bureau de conciliation,qui cherche à trouver un accord entre elles.

En l'absence d'accord,l'affaire est renvoyée en jugement.

En fin d'audience de conciliation,l'une ou l'autre partie peut formuler des demandes provisionnelles,c'est-à-dire demander que soit fixé un montant que l'autre partie apportera en garantie,dans l'éventualité d'une condamnation.

Ce sont ces demandes que les avocats de Jérôme Kerviel ont transmises à Société Générale.




















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 4 Juil - 15:48:17

Kerviel contre Société Générale : expertise refusée et audience reportée à 2014

Le conseil des prud'hommes de Paris a rejeté,jeudi matin,la demande d'expertise formulée par Jérôme Kerviel sur les conditions de la perte subie par la Société Générale en 2008,année de son licenciement,et fixé la date de la prochaine audience en... 2014.

Il se dit "sacrifié sur l'autel de la finance" et il conteste la qualification de "faute lourde" retenue par la Société Générale pour le licencier en 2008.

Jérôme Kerviel s'est présenté remonté et combatif,mardi matin aux Prud'hommes de Paris,où il devait se présenter à une audience de conciliation à huis clos avec son ancien employeur.

Jérôme Kerviel est arrivé avec son comité de soutien,au milieu duquel figurait notamment le coprésident du Parti de Gauche,Jean-Luc Mélenchon.

Ce premier rendez-vous judiciaire a toutefois était bref.

Le conseil des prud'hommes a,en effet,rejeté la demande d'expertise formulée par Jérôme Kerviel sur les conditions de la perte subie par la Société Générale en 2008,et fixé la prochaine audience de jugement au 24 mars 2014.

Le fondement de ces demandes d'expertise a été considéré comme illégitime,a indiqué à l'AFP l'un des conseils de la Société Générale,Me Arnaud Chaulet.

La banque,qui avait fait savoir de son côté,mercredi soir,qu'elle demanderait un renvoi de l'audience afin de pouvoir étudier plusieurs demandes transmises « tardivement» par les avocats de l'ex-trader.

"Je suis déçu,je suis dégoûté",a commenté Jérôme Kerviel à la sortie de l'audience.

L'ex-trader voulait qu'une expertise comptable et financière soit menée "pour prouver qu'il n'y a pas de perte".

"Je suis accusé d'avoir fait perdre cinq milliards d'euros à la Société Générale,mais il n'y a aucune preuve dans le dossier pénal",a renchéri Jérôme Kerviel.

"Je sais qu'il n'y a eu aucune perte",a martelé l'ancien trader,actuellement sans emploi.

Déjà jugé au pénal,l'ancien trader a été condamné à cinq ans de prison,dont trois ferme,ainsi qu'à verser 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à son ancien employeur.

Le jugement de première instance,rendu en octobre 2010,a été confirmé en appel,en octobre 2012.

Jérôme Kerviel s'est pourvu en cassation.

Sa demande pourrait être examinée à l'automne.

Outre l'action aux prud'hommes et le pourvoi en cassation,la défense de Jérôme Kerviel a ouvert,mi-juin,un troisième front judiciaire en déposant plainte pour "faux et usage de faux" contre la Société Générale.

Une action en lien avec les enregistrements réalisés lors des entretiens entre l'ancien trader et sa hiérarchie immédiatement après la découverte de sa situation.


















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 11 Juil - 22:42:15

Kerviel attaque la Société générale pour "escroquerie au jugement"

L'ancien trader a déposé plainte avec constitution de partie civle,mercredi,contre son ancien employeur,a annoncé jeudi son avocat David Koubbi.

Il a vu sa demande d'expertise refusée par les prud'hommes la semaine dernière.

Mais Jérôme Kerviel entend toujours se battre.

L'ancien trader a déposé plainte,mercredi,contre la Société générale pour escroquerie au jugement,a annoncé jeudi son avocat David Koubbi.

Sa deuxième contre-attaque judiciaire après le premier dépôt d'une plainte pour faux et usage de faux fin juin.

"Le but premier est d'obtenir la condamnation de la Société générale pour avoir fait un faux,puisque nous avons l'expertise de deux experts agrées près la cour de cassation et la cour d'appel indiquant qu'elle a fait un faux dans ce qu'elle a présenté comme étant les aveux de Jérôme Kerviel",a précisé l'avocat à Reuters.

"Le but par ailleurs est d'obtenir toujours sa condamnation pour escroquerie au jugement sur trois motifs",a-t-il ajouté.

Au coeur de la plainte : les montants perçus par la banque après le scandale.

Me Koubbi pointe ainsi que l'ancien employeur de son client a obtenu 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts lors du procès en appel en 2012 "alors qu'elle avait déjà préalablement perçu 1,69 milliards d'euros" du ministère des Finances.

La SocGen "a aggravé les pertes imputées à Jérôme Kerviel"

L'avocat affirme également que la Société générale a "aggravé les pertes imputées à Jérôme Kerviel" lors du débouclage des positions de 50 milliards d'euros qui lui sont attribuées,"en soldant également dans le même temps les positions de trois autres traders dans des proportions inconnues,puisqu'aucune expertise judiciaire n'est venue valider la prétendue perte" de la banque.

Me Koubbi assure enfin que la Société générale a réalisé elle-même des "opérations fictives de même nature que les opérations litigieuses de son trader",dans le cadre du débouclage des positions attribuées à son client.

Il juge "pour le moins étonnant que de tels éléments aient pu échapper à l'attention de la justice jusqu'à présent".



















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 9 Sep - 22:41:14

Jérôme Kerviel réclame une commission d'enquête parlementaire

L'ancien trader a adressé,lundi un courrier aux membres du gouvernement et aux parlementaires...



Jérôme Kerviel a rédigé un courrier à destination des membres du gouvernement et des parlementaires afin de réclamer une commission d'enquête indépendante sur l'affaire,le 9 septembre 2013 dans le bureau de son avocat Me Koubbi,à Paris.

«Je suis Jérôme Kerviel.

J’ai 36 ans.

J’ai été condamné par la Société générale à trois ans de prison et à quatre milliards neuf cent quinze millions six cent dix mille cent cinquante quatre euros (4.915.610.154 euros).»

Voilà en quels termes l’ancien trader de la Société générale a décidé de s’adresser aux membres du gouvernement et aux parlementaires.

Les lettres ont été postées lundi après-midi.

Selon nos informations,la Garde des Sceaux,Christiane Taubira,et le ministre des Finances,Pierre Moscovici ont eu droit à des courriers spécifiques,eu égard à la spécificité de leurs fonctions.

Quant à François Hollande,c’est carrément une «demande d’audience» qu’il a reçu de la part du trentenaire originaire de Pont-l’Abbé (Finistère).

Mais à tous,c’est le même message que martèle Jérôme Kerviel.

«Je suis condamné à la mort sociale sur les seules déclarations de la banque jamais vérifiées par la justice.»

Clamant son innocence,l’ancien trader réclame ainsi aux élus la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin de faire la lumière sur les «prétendues pertes» que la banque aurait subies à cause de lui.

Les pertes de la Société générale n’ont «jamais été vérifiées»

Ce n’est pas la première fois que Jérôme Kerviel réclame une telle expertise.

Lors de l’instruction puis lors des deux procès dans lesquels il a été condamné à trois ans de prison et 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts,le trentenaire avait formulé les mêmes demandes.

Sans succès,il avait de nouveau soulevé cette question,le 4 juillet 2013,devant le conseil des prud’hommes de Paris,où il contestait son licenciement.

«Cette affaire a éclaté il y a un peu plus de cinq ans quand la Société générale a annoncé avoir subi une perte de cinq milliards d’euros.

Depuis, cette affirmation n’a jamais été vérifiée ni par les instances judiciaires ni par qui que ce soit d’autre» déplore le trentenaire dans l’interview qu’il a accordée à 20 Minutes,lundi matin.

Interrogé sur l’opportunité d’une telle requête en juillet,François Martineau,l’un des avocats de la Société générale,balayait la demande d’un revers de main.

«Toutes les expertises ont déjà été faites dans cette affaire.

Il y a déjà eu deux procès et l’avocat de M. Kerviel formule toujours les mêmes demandes.

Ce n’est pas sérieux.»

Mélenchon,Autain,premiers soutiens politiques

En réalité,il y a deux éléments qui ont poussé Jérôme Kerviel à saisir la représentation nationale.

D’abord,il y a sa situation personnelle.

Qualifiant lui-même son existence de «vie de merde»,il n’a aujourd’hui «ni emploi,ni revenu,ni Sécurité sociale,ni logement»,liste-t-il dans le courrier.

«Cela devient de plus en plus dur

Cela fait bientôt six ans que je suis enfermé dans le couloir de la mort sociale!» confie-t-il.

Surtout,Jérôme Kerviel a reçu,en juillet,ses premiers soutiens politiques.

Clémentine Autain (PCF),Julien Bayou (EELV) et surtout Jean-Luc Mélenchon (PG) ont pris fait et cause pour l’ancien trader.

D’autres élus se seraient manifestés durant l’été.

«En privé,ces gens me disent avoir compris que j’étais victime d’une arnaque.

Mais en même temps,personne ne bouge…»

Avec cette lettre,Jérôme Kerviel espère que cela change.

















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus
» la Société Générale perd ses boutons!
» Société Générale
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Përipole - Le projet de la Société Générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: