chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 22 Juin - 2:06:16

Les supérieurs de Kerviel chargent l'ex-trader de SocGen

Les anciens responsables hiérarchiques de Jérôme Kerviel ont contesté lundi avoir eu connaissance et cautionné les positions vertigineuses de l'ancien trader de la Société générale.

Lors de la neuvième audience du procès,Eric Cordelle et Martial Rouyère, tous deux licenciés par la SocGen,ont aussi expliqué que le rythme de travail effréné des traders,intensifié par la crise financière,ne leur avait pas permis de contrôler correctement les activités de Jérôme Kerviel.

"C'est de la mythomanie",réagit Martial Rouyère,cité comme témoin par la défense,quand on lui demande s'il connaissait les positions de Jérôme Kerviel comme celui-ci l'affirme depuis le début de son procès.

"C'est un mensonge éhonté.

Personne n'était au courant ni ne cautionnait de telles opérations",a ajouté celui qui était encore le supérieur hiérarchique d'Eric Cordelle début 2008.

Les deux hommes ont expliqué au tribunal avoir été bernés par le comportement de Jérôme Kerviel qu'ils ont pourtant décrit comme quelqu'un de "sérieux" et "de confiance".

"Cette confiance a été largement bafouée",a déclaré Martial Rouyère.

"Je comptais sur Jérôme Kerviel pour épauler Eric Cordelle".

"Jérôme a toujours su trouver des raisonnements,des explications convaincantes.

Il mentait du début à la fin et chaque fois qu'il disait quelque chose,c'était crédible",a de son côté dit Eric Cordelle qui est devenu le responsable hiérarchique direct de Jérôme Kerviel en avril 2008.

Philippe Baboulin,lui-même responsable hiérarchique de Martial Rouyère,a abondé dans le même sens : "Il a menti à tout le monde pendant plusieurs mois",a-t-il dit.

UN "PARACHUTE DORÉ"

La défense de Jérôme Kerviel a contre-attaqué en mettant en cause la compétence des anciens responsables de l'ex-trader et la sincérité de leur témoignage.

Me Olivier Metzner a fait projeter à l'audience un courriel envoyé à Martial Rouyère mentionnant un volume d'achats de dizaines de milliers de contrats passés par Jérôme Kerviel,représentant 14 milliards d'euros d'engagements.

"A quoi vous servez Monsieur?",lance Me Olivier Metzner à Martial Rouyère qui, selon l'avocat,a quitté la SocGen moyennant un "parachute doré" de 750.000 euros.

Comme Martial Rouyère,Eric Cordelle a déclaré qu'il n'avait pas reçu ni été informé des alertes en provenance d'Eurex,le marché allemand des produits dérivés.

"Je recevais 300 mails par jour",a insisté l'ancien responsable de Jérôme Kerviel.

"Je devais traiter plusieurs dizaines d'urgences quotidiennes".

Reconnaissant ne pas maîtriser complètement le vocabulaire des traders,il a déploré le manque "de formation et de moyens" pour contrôler l'activité des traders sous sa responsabilité,tâche rendue encore plus difficile par la cadence de travail dans la salle des marchés.

"L'ensemble de la chaîne était sous l'eau,il y avait trop de travail",a-t-il dit.

SURMENAGE DES TRADERS

Martial Rouyère a confirmé qu'en 2007,les traders étaient "surmenés" compte tenu de l'éclatement de la crise des subprimes,les crédits immobiliers à risques.

"On est passé d'une situation tendue à une situation presque intenable",a-t-il souligné.

En 2007,quand Jérôme Kerviel a pris des positions pour des dizaines de milliards d'euros,l'ex-trader de la SocGen n'a pris que quatre jours de vacances sur toute l'année,avec l'accord de la hiérarchie.

Plusieurs témoins ont expliqué au cours du procès que ce comportement aurait dû alerter la banque.

"Il y avait une hypocrisie du management de la Société générale.

Quand un trader disait qu'il ne partait pas,on disait 'c'est pas bien' mais ça arrangeait tout le monde",a souligné Eric Cordelle.

Comme Martial Rouyère,il a aussi indiqué que l'avertissement verbal qu'avait reçu Jérôme Kerviel en 2005 ne lui avait pas été rapporté quand il a pris ses fonctions comme responsable dans la salle des marchés de la SocGen.

"Je lui en veux,il a démoli ma vie personnelle et professionnelle",a fait savoir Eric Cordelle.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 22 Juin - 16:38:00

ordinateurs et effets de manche

Brandir un document papier ou utiliser un ordinateur?

Il y a une fracture numérique chez les avocats,les uns manient l'ordinateur mlkjh avec aisance,quand les autres y répugnent,parfois ostensiblement.

L'âge trace une frontière entre ceux qui sont nés avant les années 1970 et les autres.

Les ténors regardent avec une certaine distance cet outil,mais comme il devient indispensable,chacun à son jeune confrère numérisé à ses côtés.

Effets garantis

Me Metzner peut compter sur Me Huc-Morel.

Le défenseur en chef de Jérôme Kerviel,dont le titre honorifique est devenu «ténor du barreau»,s'en tient au papier quand il s'agit de déstabiliser un témoin trop sûr de lui ou qui vient contrer sa stratégie.

Quelle force a le papier froissé et brandi sous le nez de celui qui dépose maladroitement!

La main crispée sur le document est plus éloquente que l'écran disposé derrière le président du tribunal et qui permet de rendre public une pièce du dossier.

Quoique.Son jeune confrère Me Huc-Morel se sert avec aisance de son petit ordinateur Apple pour sortir de l'ombre un mail accusateur ou un tableau de chiffres.

Il faudrait peut-être prévoir une spécialité en tableur numérique pour obtenir son certificat d'aptitude à la profession d'avocat...

Pour les effets de manches,c'est un peu décevant,mais prenez un mail forwardé,affichez-le avec ses destinataires initiaux sur grand écran.

Demandez au témoin s'il a reçu ce courrier et attendez une à deux secondes.

«Non,mais... Je ne suis pas dans les destinataires...»

A ce moment,faites glisser lentement la souris et l'adresse de votre victime apparaît.

Le mail lui a été transmis dix minutes après qu'il soit parvenu aux premiers destinataires.

Effet garanti.

Pour le tableau et ses colonnes,c'est un peu plus simple.

Vu de loin,des centaines de chiffres paraissent anodins.

Zoomez sur celui qui montre ce que personne n'a pas vu ou pas voulu voir...

Deuxième effet garanti.

L'ordinateur,c'est pour les avocates

L'équipe de la Société Générale se divise elle aussi en deux.

Plutôt papier au premier rang,plutôt numérique au second.

Me Martineau,l'avocat historique de la banque,évite la proximité d'un ordinateur.

Il lui préfère son stylo plume.

Quand il faut poser un mlkjh devant lui,il s'écarte pour laisser une jeune avocate du second rang gérer la bête.

Me Jean Veil a bien un petit mlkjh devant lui,mais il l'utilise avec modération.

Sans doute quelques mails,quelques pièces à ressortir,mais rien de spectaculaire.

Me Reinhardt,le troisième avocat de la banque,appartient sans doute à l'ère digitale,mais le mlkjh blanc reste la plupart du temps soigneusement fermé et l'avocat se tourne vers ses consœurs quand il faut se plonger dans la mémoire de l'ordinateur.

Pour projeter au mur des organigrammes,ou d'autres pièces,ces messieurs font visiblement confiance à ces jeunes avocates,qui ont dû voir le jour longtemps après la naissance du premier PC.

C'est à elles d'assurer les branchements et le bon déroulement de la démonstration.

Si d'aventure un imprévu survient,la gêne gagne le premier rang qui laisse le second rang intervenir.

Si tout fonctionne,le second rang tape.

Les appareils d'enregistrement étant interdit dans l'enceinte du tribunal, elles tapent frénétiquement sur leur machines pour happer les propos des témoins ou des parties adverses.

Kerviel,lui...

Les Blackberry,prédominants,et les iPhone,permettent de réduire un peu la fracture.

Tout le monde en joue,les avocats bien sûr,de toutes générations,le tribunal rarement et avec une telle discrétion que nous ne pouvons pas l'affirmer avec certitude.

Face au numérique,les petits papiers circulent encore.

Ils viennent souvent de la troisième ligne de la défense,celle des communicants assis près de la porte.

Jérôme Kerviel,très exposé puisque assis juste devant les magistrats,n'a pas le loisir d'utiliser un quelconque clavier,et lui aussi s'en tient à un carnet dont il arrache régulièrement les feuilles pour communiquer avec ses avocats.

L'avenir du papier

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 22 Juin - 21:24:20

L'ex-PDG de la SocGen se fait procureur contre Jérôme Kerviel


Jérôme Kerviel


L'ancien PDG de la Société générale Daniel Bouton s'est livré à un réquisitoire contre l'ex-trader de la banque Jérôme Kerviel,jugé pour une perte de 4,9 milliards d'euros en 2008.

Déposant comme témoin au dixième jour d'audience,à la fin des débats, l'ancien dirigeant chassé de son poste en avril 2009 a qualifié de "fraudeur", de "dissimulateur",de "menteur" et de "génie malfaisant" le prévenu, impassible derrière lui.

Interrogé une dernière fois par le président,qui lui a demandé: "Qui êtes-vous donc,M. Kerviel ?",l'ex-trader a maintenu sa version: "Je suis quelqu'un qui a essayé de faire son travail le mieux possible,dans l'intérêt de la banque".

Daniel Bouton,qui n'a pas repris le qualificatif de "terroriste" utilisé en 2008 juste après la découverte de l'affaire,a expliqué que les positions sur des indices boursiers européens à hauteur de 50 milliards d'euros prises par le trader ne pouvaient avoir été approuvées par sa hiérarchie.

Même si elles étaient créditrices de 1,4 milliard d'euros au moment de leur découverte,c'était une "catastrophe" pour la banque,a dit l'ancien dirigeant.

"Cinquante milliards c'est monstrueux.

Ce n'est pas le métier d'une banque de jouer son destin sur la hausse ou la baisse des bourses.

Ce point m'empêche totalement de croire une seconde qu'un des supérieurs hiérarchiques de Jérôme Kerviel savait",a-t-il dit.

Puis,se retournant vers le prévenu,il a ajouté: "Je suis désolé,mon cher".

Il l'a ensuite interpellé: "Il m'arrive d'avoir un rêve étrange, 'est qu'avant la fin du procès,devant les blogueurs qui parlent de 'Robin des bois contre la méchante banque',Jérôme Kerviel reconnaisse premièrement 'j'ai menti' et qu'il puisse nous dire ce qu'il a voulu faire".

Jérôme Kerviel a répondu,toujours calme.

"Bien sûr que je regrette des erreurs,mais encore une fois encouragées par ma hiérarchie",a-t-il dit.

Au procureur qui lui demandait de présenter ses excuses,il n'a pas répondu directement.

"GÉNIE MALFAISANT"

Daniel Bouton a poursuivi sa démonstration en soulignant que Jérôme Kerviel n'avait rien dévoilé lors du week-end où il était interrogé sur ses positions et en faisant remarquer que dans les derniers temps où il se savait découvert,Jérôme Kerviel avait continué à augmenter ses positions.

Il disait alors par texto au courtier Moussa Bakir qu'il était "foutu" et risquait "la taule",a rappelé Daniel Bouton.

"De la main gauche,il sait qu'il est en train d'être pris.

De la main droite,il clique pour augmenter une position qu'il sait être potentiellement mortelle pour la banque.

Pourquoi ? Je n'ai toujours pas compris",a-t-il dit.

Tout en reconnaissant la défaillance des contrôles,Daniel Bouton a expliqué que,de toute manière,Jérôme Kerviel aurait déjoué tout système par son ingéniosité.

"Le génie malfaisant peut-être,mais génie quand même,a été d'inventer une activité complètement hors mandat",a-t-il dit.

Daniel Bouton a par ailleurs expliqué qu'au moment de cette crise, finalement réglée par une augmentation de capital,il a "craqué" et a été hospitalisé.

Il dirige aujourd'hui une société de conseil,a-t-il précisé à la barre du tribunal.

Un avocat de partie civile a répliqué à Daniel Bouton: "Cette créature que vous décrivez,est-ce que ce n'est pas un peu la vôtre ?", a-t-il dit.

Le président du tribunal aussi a insisté sur ce point à l'adresse de l'ancien PDG.

"C'est la banque qui a donné naissance à ce mécanisme.

La banque a produit en son sein le mécanisme qui aurait pu provoquer sa perte".

Mais manifestement agacé par l'impassibilité du prévenu,le magistrat lui a demandé: "Une banque vous demande cinq milliards d'euros.

Qu'est-ce que ça représente pour vous ?


Humainement,comment vous le ressentez ?

Etiez-vous fait pour être trader ?"

Il a répondu que non,toujours impassible.

Les avocats de la Société générale plaideront mercredi pour demander réparation à Jérôme Kerviel.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 24 Juin - 10:08:37

réquisitions du parquet



Les arguments de Jérôme Kerviel nt été taillés en pièces par la Société Générale,partie civile,bien obligée malgré tout d'admettre de son côté les carences patentes de ses services de contrôle de l'époque.

La peine requise à l'encontre de Jérôme Kerviel,l'ancien trader de la banque française Société Générale,qui a joué avec les milliards,doit être annoncée jeudi par le parquet après trois semaines de procès.

Jugé depuis le 8 juin devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris,l'ancien trader encourt un maximum de cinq ans de prison ferme et 375.000 euros d'amende,pour abus de confiance,faux et usage de faux,et introduction frauduleuse de données dans un système informatique.

Jérôme Kerviel,33 ans,a été renvoyé en correctionnelle pour avoir pris sur les marchés financiers des positions spéculatives astronomiques,de plusieurs dizaines de milliards d'euros,et causé une perte historique de 4,9 milliards à la Société Générale en janvier 2008.

Tout au long du procès,il n'a pas dévié de sa ligne de défense: certes,il a dépassé les bornes,enregistré des opérations fictives pour masquer ses positions,fait de fausses déclarations et produit de faux courriels,mais sa hiérarchie était au courant et le laissait faire tant qu'il gagnait de l'argent.

Il affirme aussi qu'il était animé par le seul désir de "faire gagner de l'argent" à la banque,et refuse d'assumer la responsabilité de la perte.

Ses arguments ont été taillés en pièces par la Société Générale,partie civile, bien obligée malgré tout d'admettre de son côté les carences patentes de ses services de contrôle de l'époque.

Les avocats de la banque ont demandé mercredi au tribunal de condamner Jérôme Kerviel à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts,somme finalement rendue symbolique par son énormité.

Quant aux deux représentants de l'accusation,dont le chef de la section financière du parquet Jean-Michel Aldebert,discrets la première semaine du procès,ils ont ensuite fait comprendre par leurs questions et remarques que Jérôme Kerviel était loin de les avoir convaincus.

Après le réquisitoire jeudi,la défense aura la parole vendredi,avec la plaidoirie de l'avocat de l'ancien trader,Me Olivier Metzner.

Le tribunal mettra alors son jugement en délibéré.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 24 Juin - 13:08:05

Au procès Kerviel,place aux réquisitions

A la veille du dernier jour du procès de l'ex-trader de la Société Générale, quelle peine vont demander les représentants du ministère public?

La défense de Jérôme Kerviel est-elle parvenue à convaincre le ministère public?

Représenté au procès par Jean-Michel Aldebert,chef de la section financière du parquet,et par Philippe Bourion,le ministère public prend la parole ce jeudi matin.

L'ex-trader de la Société Générale a, tout au long des trois semaines de son procès,reconnu avoir commis des "fautes"... en précisant que sa hiérarchie était "forcément au courant".

Lors des plaidoiries des parties civiles,les avocats de la Société Générale ont martelé qu'il ne fallait pas se trompé de cible ni "inverser les valeurs".

Discrets la première semaine du procès,les représentants de l'accusation ont fait comprendre par leurs questions et remarques que Jérôme Kerviel était loin de les avoir convaincus.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 24 Juin - 17:24:08

Réquisitoire sévère contre Jérôme Kerviel: 5 ans de prison dont 4 ferme



Cinq ans de prison dont quatre ferme ont été requis jeudi contre l'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel,jugé depuis le 8 juin pour avoir causé début 2008 une perte historique de 4,9 milliards d'euros.

L'accusation a demandé jeudi cinq ans de prison dont quatre ferme contre l'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel,à l'issue d'un réquisitoire accablant pour ce "manipulateur,tricheur et menteur" qui,selon le parquet, a "causé un traumatisme planétaire".

"C'est Jérôme Kerviel que vous jugerez,et non la Société Générale comme le souhaiterait la défense",a déclaré à la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris Jean-Michel Aldebert,chef de la section financière du parquet de Paris.

"Il s'agit d'arrêter le discrédit sur les banques (...),il en va de l'ordre public, économique et financier",a-t-il lancé.

Jérôme Kerviel,33 ans,est jugé depuis le 8 juin pour avoir pris sur les marchés financiers des positions spéculatives de dizaines de milliards d'euros,dissimulées à l'aide d'opérations fictives et fausses écritures,et causé au final une perte historique de 4,9 milliards en janvier 2008.

Il encourait au maximum cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende, pour "abus de confiance","faux et usage de faux",et "introduction frauduleuse de données" dans un système automatisé.

Durant leur réquisitoire,M. Albebert et Philippe Bourion,autre représentant du parquet au procès,ont démontré,selon eux,que les trois infractions étaient clairement constituées.

Sévères dans la peine de prison demandée,ils n'ont pas requis d'amende, ayant sans doute pris en compte la somme record de 4,9 milliards de dommages et intérêts réclamés la veille par la Société Générale,partie civile.

A l'annonce de leurs réquisitions,Jérôme Kerviel,assis à sa place habituelle, costume sombre,chemise rose jeudi,sans cravate cette fois,semblant fatigué,n'a pas eu de réaction particulière.

"On ne s'attendait pas à un cadeau du parquet,nous n'avions pas la prétention de convaincre l'accusation",a ensuite déclaré son avocat,Me Olivier Metzner,qui plaidera vendredi.

Pour l'accusation,Jérôme Kerviel n'est rien moins qu'un "professionnel de la fraude","surentraîné","cynique",ayant mis au point un "système organisé, méthodique,continu" destiné à "trahir la confiance" de la banque et de ses salariés.

Tout au long du procès,l'ex-trader n'a pas dévié de sa ligne de défense: certes,il a dépassé les bornes,enregistré des opérations fictives et produit des faux,mais sa hiérarchie était au courant et le laissait faire tant qu'il gagnait de l'argent.

Il affirme aussi qu'il était animé par le seul désir de "faire gagner de l'argent" à la banque,et refuse d'assumer la responsabilité de la perte.

Ses arguments ont été taillés en pièce par l'accusation.

Premier à prendre la parole jeudi,Philippe Bourion a planté le décor d'"une affaire unique,voire historique".

Une "étrange affaire en effet" dans laquelle "on arrondit les chiffres au milliard près",a-t-il dit,avant d'exposer "l'extravagance" de la position de la défense,consistant à dire: "on ne m'a pas arrêté dans mon action donc je ne suis pas coupable".

Evoquant le "talent exceptionnel de comédien" de Jérôme Kerviel,rappelant qu'il aurait pu "détruire la banque",M. Bourion s'est aussi interrogé sur ses motivations.

"Pourquoi a-t-il commis les faits ?",a-t-il demandé.

"Un espoir de bonus? ...

pour devenir une star?...

insatisfaction permanente,variante financière du bovarysme ?...

besoin de sensations fortes?..."

"Ce sera la seule obscurité que le parquet ne pourra pas lever",a-t-il estimé.

Après la plaidoirie de la défense,le tribunal mettra vendredi sa décision en délibéré.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 25 Juin - 16:15:04

Le jugement sera rendu le 5 octobre dans le procès Kerviel

Le tribunal correctionnel de Paris rendra le 5 octobre son jugement à l'encontre de l'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel tenu pour responsable de la perte de trading record de 4,9 milliards d'euros début 2008.


Jérôme Kerviel


La date a été annoncée vendredi à l'issue de la dernière audience du procès au cours de laquelle les avocats de Jérôme Kerviel ont plaidé la relaxe du jeune homme de 33 ans sur les trois principaux chefs de prévention de "faux","usage de faux" et "abus de confiance.

Ils ont toutefois plaidé coupable sur la dernière accusation d'"introduction frauduleuse de données dans un système informatique".

"Je défend un homme,je défend un homme face à un système et des mensonges construits",a dit Me Olivier Metzner,avocat de Jérôme Kerviel.

L'ex-trader encourt jusqu'à cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende. Les procureurs ont requis jeudi cinq ans de prison dont quatre fermes contre lui.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Sam 26 Juin - 16:21:53

Le procès Kerviel a confronté la finance à elle-même

Le procès de Jérôme Kerviel a confirmé les charges pesant sur l'ancien trader de la Société générale mais a fourni une image troublante des salles de marchés,univers peuplé d'hommes surmenés où les contrôles semblent faibles au regard de risques gigantesques en jeu.



Pendant trois semaines d'audience,plusieurs acteurs du monde de la finance et des témoins extérieurs ont admis qu'il n'était pas possible d'exclure une nouvelle catastrophe de trading,et donc une potentielle explosion bancaire.

"Tous coupables",a ainsi lancé à la barre l'universitaire parisienne Catherine Lubochinsky.

Elle a estimé le 17 juin que les incidents de trading que les banques qualifient de "rogue" (dévoyé, considéré comme escroquerie) sont fréquemment cachés et arrangés par un départ à l'amiable des personnes concernées.

"Au bout de quelques zéros,on ne fait plus vraiment la différence.

Il peut y avoir tout d'un coup un excès de confiance,du même genre que celui du délinquant qui ne se fait pas prendre et va recommencer",a dit cette animatrice d'un master en finances à Paris,évoquant le taux de testostérone élevé des traders révélé par des études scientifiques.

Le desk "Delta One",où travaillait Jérôme Kerviel,a en effet laissé une image inquiétante dans les témoignages.

Eric Cordelle,ingénieur propulsé à sa tête en 2007,a avoué qu'il ne comprenait rien au jargon des traders qu'il était censé contrôler.

On parle franglais,"forwards","futures",on traite des "warrants" "turbo" ou finnois,on parle avec les "front,back et middle office",on fait un "put",on est "short",on est "market-maker" au contraire d'arbitragiste.

Dans ce monde,des jeunes gens bien payés travaillent de l'aube à la nuit devant six écrans et avec un casque sur la tête pour passer leurs coups de téléphone.

"SOMNAMBULE DANS UN CHAMP DE TIR"

De temps en temps,ils lèvent les bras,poussent des cris de victoire.

Ils se délassent par des parties de ping-pong mais ne prennent jamais de vacances,a dit Eric Cordelle.

"Ça arrange bien tout le monde",a-t-il expliqué.

Quand on se casse le nez par accident,comme c'est arrivé à l'un d'entre eux,on revient le lendemain au travail car "on ne peut pas faire autrement", a-t-il ajouté.

Dans des suites de palaces,les concurrents de la SocGen faisaient passer des entretiens à Jérôme Kerviel et ses amis pour tenter de les débaucher à prix d'or,a rappelé le parquet.

Les volumes traités sont tels qu'ils en deviennent abstraits: 2.300 milliards en 2007 pour la Société générale sur les "futures" (contrats à terme),a dit à la barre la commissaire aux comptes Isabelle Santenac,et jusqu'à 80 milliards de trésorerie par jour.

Dans cet univers,personne ne voit plus les milliards passer,et un milliard d'euros de trésorerie pour un seul homme n'est pas anormal,a dit Claire Dumas,de la Société générale.

Personne ne regarde vraiment non plus les systèmes informatiques multiples et complexes qui permettent en théorie de suivre le fonctionnement de la salle de marchés,comme la base de données "Eliott", chère à la défense de Jérôme Kerviel.

On pouvait en théorie y voir "en trois clics" ce que faisait le trader,a souligné Me Olivier Metzner.

"Je ne m'en servais jamais",a cependant reconnu Eric Cordelle.

Des centaines de courriels sont échangés chaque jour,mais personne ne lit plus grand-chose en détail.

La hiérarchie de "Delta One" a raconté à la barre avoir répondu presque distraitement aux alertes d'Eurex,le marché allemand des produits dérivés, avec force jargon et pièces jointes.

Le jargon,Jérôme Kerviel a admis l'avoir utilisé avec succès pour tromper les employés administratifs.

Dans ce monde,qui est Jérôme Kerviel?,s'est demandé le tribunal à haute voix.

"Un somnambule dans un champ de tir",a dit Jean-François Lepetit,ancien président de la Commission des opérations de bourse (COB).

Un fou,ont suggéré les avocats de la Société générale.

Le parquet le voit en "Mme Bovary" des marchés,quelqu'un qui aurait voulu pimenter son existence par des sensations fortes.

Pour la défense,"il n'y a pas de mystère".

"Je suis quelqu'un qui a voulu faire son travail du mieux possible et faire gagner de l'argent à la banque",a conclu Jérôme Kerviel.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 4 Oct - 19:33:03

Jérôme Kerviel fixé mardi matin sur son sort

Entre deux opérations de bourse mardi,le petit monde de la finance internationale gardera un oeil sur la décision du tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire Kerviel.

Quatre ans ferme ont été requis contre l'ancien trader de la Société générale,accusé par la banque de lui avoir fait perdre un peu plus de 4,9 milliards d'euros en 2008.


Il lui est reproché d'avoir pris des positions hors des limites autorisées par la banque, jusqu'à 50 milliards d'euros en janvier 2008,en les masquant par des positions fictives ou en produisant des faux pour les justifier.

Poursuivi pour "abus de confiance","faux et usage de faux" et "introduction frauduleuse dans un système de traitement automatisé de données informatiques",Jérôme Kerviel,33 ans,encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 375.000 euros d'amende.

Il a été placé en détention provisoire du 8 février au 18 mars 2009.

Lors du procès en juin,le jeune homme a affirmé,en substance,que la banque était parfaitement informée de ses placements à risques et qu'elle l'avait laissé faire tant qu'il lui faisait gagner de l'argent.

Cependant,il n'a jamais expliqué pourquoi il avait pris de telles positions,préférant offrir de lui une image lisse,voire terne.

L'enquête a montré qu'il ne s'est pas enrichi.

"Je suis quelqu'un qui a essayé de faire son travail le mieux possible,de faire gagner de l'argent à la banque.

Je voulais pas faire de mal",avait-il répondu au tribunal avant la fin des débats.

Tout au long de ceux-ci,la banque et le ministère public ont qualifié Kerviel de "manipulateur","menteur",ou "faussaire".

L'ancien patron de la banque,Daniel Bouton,venu témoigner en toute fin de procès,avait reconnu "des défaillances dans le contrôle",estimant qu'il ne pouvait "y avoir de positions pareilles sans défaillance du contrôle hiérarchique".

Pour l'accusation,Kerviel n'a pas respecté le mandat qui lui a été confié par la banque,a engagé des fonds au-delà des limites imposées,a entré des opérations fictives dans la base de données informatique de la banque.

Et a produit des faux pour couvrir ses opérations à risques,50 milliards d'euros en janvier 2008,soit près du double des fonds propres de la banque.

La "parfaite connaissance" de Jérôme Kerviel des contrôles internes de la banque et ses "techniques efficaces" de dissimulation ont empêché la détection de la fraude,a estimé l'accusation,qui a requis cinq ans d'emprisonnement dont quatre ferme.

La défense a quant à elle attaqué la banque,stigmatisant ses erreurs et ses manquements, pour mieux défendre le trader et demander sa relaxe.

C'est la banque,a-t-elle plaidé,qui a fabriqué Jérôme Kerviel,faisant de lui une sorte de Frankenstein de la finance,vivant dans un monde virtuel où les chiffres n'ont plus de valeurs ni de sens.

Toutes ses opérations étaient visibles sur le système informatique de la banque...

Point par point,ils ont tenté de démontrer que les accusations ne tenaient pas.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 5 Oct - 12:45:32

Jugement mardi dans l'affaire Kerviel

Jérôme Kerviel a-t-il vraiment pu engager jusqu'à près de 50 milliards d'euros de positions illicites sur les marchés sans que la Société générale qui l'employait n'ait jamais rien vu ni su ?



C'est la clé du jugement que rendra mardi le tribunal correctionnel de Paris dans le procès de l'ancien trader de la SocGen tenu pour responsable de la perte de trading de 4,9 milliards d'euros en janvier 2008.

Au-delà de la peine,les experts juridiques examineront avec attention le degré de responsabilité que les magistrats retiendront contre Jérôme Kerviel et les éventuelles circonstances atténuantes ou aggravantes.

"Est-ce que,parce que je suis mal contrôlé,je peux faire n'importe quoi ?

Est-ce que le fait d'être mal contrôlé allège ma responsabilité ?",s'interroge Philippe Portier,avocat du cabinet Jeantet Associés,dans une interview à Reuters.

"Ce serait très choquant.

Ce serait la négation de la responsabilité individuelle et de l'éthique",estime-t-il.

Poursuivi pour faux,usage de faux,abus de confiance et intrusion frauduleuse dans un système de traitement automatisé des données,Jérôme Kerviel,âgé de 33 ans,encourt jusqu'à cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende.

Tout au long du procès,dont les audiences se sont tenues en juin,la défense du jeune homme a soutenu que la Société générale,contrairement à ce qu'elle affirme,ne pouvait avoir ignoré les activités et les engagements de son trader,et elle a mis en cause la porosité des contrôles au sein du groupe bancaire.

Dénonçant les dérives de la finance mondiale "capable de déverser plusieurs centaines de millions d'euros sur les places financières sur un simple clic de souris",Mes Olivier Metzner et Nicolas Huc-Morel,les avocats de Jérôme Kerviel,ont plaidé la relaxe sur les trois principaux chefs de prévention de "faux","usage de faux" et "abus de confiance".

Ils ont néanmoins plaidé coupable sur la dernière accusation d'"introduction frauduleuse de données dans un système informatique".

"FILMS D'ESPIONNAGE"

"La stratégie des avocats de Jérôme Kerviel a été de démontrer que tout cela était un jeu de dupes",analyse Philippe Portier.

"C'est un peu comme dans les films d'espionnage,quand la CIA envoie une équipe pour assassiner un potentat local et si vous vous faites attraper,je serai obligé de vous désavouer."

A ses yeux,la défense s'est efforcée de démontrer que l'ancien trader avait agi "en symbiose avec la hiérarchie" pour déjouer les argumentations de "faux" et d'"usage de faux".

Le parquet a pour sa part écarté la thèse d'une complicité passive de la banque et de la hiérarchie de Jérôme Kerviel et a requis contre lui cinq ans de prison,dont quatre ferme.

Invoquant la nécessité de restaurer l'ordre public économique et financier et de mettre fin au discrédit des banques,l'accusation n'a pas hésité à qualifier Jérôme Kerviel de "fraudeur permanent",mais elle s'interroge toujours sur les motivations réelles de l'ex-trader, excluant tout appât du gain.

Partie civile au procès,la Société générale impute aussi à Jérôme Kerviel la responsabilité exclusive des positions de trading qui ont abouti à la perte record et lui réclame par conséquent 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

MANQUE DE "RÉFLEXIONS ÉTHIQUES"

Mais comme l'a montré la défense lors des audiences,la banque,qui a déjà écopé d'une amende de quatre millions d'euros infligée en 2008 par la commission bancaire,n'est pas exempte de tout reproche.

En 2005,Jérôme Kerviel avait pris une position spéculative non autorisée de 15 millions d'euros mais ne fut jamais sanctionné par sa hiérarchie de l'époque.

Par ailleurs,Eric Cordelle,qui était le supérieur hiérarchique direct de Jérôme Kerviel en janvier 2008,a expliqué qu'il avait manqué de moyens et de formation pour pouvoir contrôler efficacement ses traders.

"L'ensemble de la chaîne était sous l'eau,il y avait trop de travail",a-t-il déclaré à l'audience.

Eric Cordelle,licencié par la SocGen après le scandale,a toutefois estimé que Jérôme Kerviel lui avait systématiquement menti.

"Je pense qu'il y a une culture dans cet univers des traders où il manque singulièrement de réflexions éthiques",déplore Philippe Portier.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 5 Oct - 13:13:28

Jérôme Kerviel condamné à cinq ans de prison dont trois ferme

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi l'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel à cinq ans de prison dont trois ans ferme.

Jérôme Kerviel devra également rembourser les 4,9 milliards d'euros de pertes infligées à la banque en 2008.

Au terme de trois semaines de procès,en juin dernier,l'accusation avait demandé cinq ans de prison dont quatre ferme contre l'ancien trader,âgé de 33 ans,devenu consultant en informatique.

Il a été reconnu coupable d'abus de confiance,de faux et usage de faux et d'intrusion frauduleuse dans un système de traitement de données.

Selon le jugement,Jérôme Kerviel s'est situé en parfaite connaissance de cause en dehors de son mandat de trader.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 3 Oct - 10:21:19

Jérôme Kerviel fixé ce lundi sur la date de son procès en appel



L'ancien trader Jérôme Kerviel au palais de Justice de Paris,le 5 octobre 2010

L'ancien trader de la Société générale,33 ans,doit être fixé ce lundi sur la date de son procès en appel...

Jérôme Kerviel,qui a été condamné en octobre 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts dans l'affaire des pertes record de la Société Générale,doit être fixé ce lundi sur la date de son procès en appel.

La cour d'appel a d'ores et déjà prévu d'organiser ce procès au mois de juin 2012,mais les dates précises seront déterminées le 3 octobre,à 13h30,à l'occasion d'une audience de fixation devant la chambre 5-12 de la cour d'appel de Paris.

L'ancien trader de la Société générale,33 ans,a été jugé seul responsable de la perte record subie début 2008 par la banque.

A l'issue du délibéré,son avocat,Me Olivier Metzner,avait estimé que le tribunal avait condamné son client à «une mort civile,une mort pécuniaire»,puisqu'il lui est désormais interdit de travailler sur un quelconque marché financier.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 14 Mar - 23:07:16

Le procès en appel de Jérôme Kerviel se fera sans Olivier Metzner



Le trader de la Société Générale,Jérôme Kerviel (G),et son avocat Olivier Metzner au palais de justice de Paris le 5 octobre 2010.

L'avocat a renoncé à défendre l'ancien trader en raison de désaccords sur la stratégie à suivre.

L'ancien trader Jérôme Kerviel,lourdement condamné en 2010 pour une perte record à la Société Générale,n'aura plus le célèbre pénaliste Olivier Metzner pour avocat lors de son procès en appel,du 4 au 28 juin à Paris,a-t-on appris mercredi auprès du cabinet de Me Metzner.

Pour cause de désaccord sur la «stratégie» à adopter,Me Metzner et son associé Nicolas Huc-Morel,qui le défendaient en première instance, ont «renoncé à le représenter».

Ils ne reviendront pas sur cette décision,dont ils ont informé Jérôme Kerviel il y a quelques jours,a-t-on indiqué de même source.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir quelle défense l'ancien trader comptait adopter,ni par qui elle serait assurée.

Selon le site d'informations Bakchich,l'ancien trader «finalise actuellement des pourparlers avec un pool d'avocats» et veut une «défense plus offensive contre la Société Générale».

Le journal économique Les Echos estime de son côté que la «défection» de Me Metzner est un «coup dur» pour Jérôme Kerviel,«qui se trouve à nouveau sans avocat».

La future équipe de ses défenseurs aura moins de deux mois pour intégrer un dossier «particulièrement complexe»,commente le journal.

En première instance,le tribunal correctionnel de Paris avait jugé Jérôme Kerviel seul responsable d'une perte de 4,9 milliards d'euros subie par la Société Générale début 2008,en pleine crise financière mondiale.

Le jeune homme avait été condamné le 5 octobre 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à des dommages et intérêts colossaux de 4,9 milliards.

Il avait été reconnu coupable d'abus de confiance,faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans le système informatique de la banque.

Au cours du procès,le prévenu et Me Metzner avaient soutenu que la banque savait ce que faisait le jeune trader,voire l'encourageait à prendre des risques et fermait les yeux tant qu'il «gagnait».

Le tribunal ne les avait pas suivis sur cette ligne.

Durant l'instruction,Jérôme Kerviel avait déjà changé deux fois d'avocats.

La deuxième équipe qui avait assuré sa défense,qu'il voulait plus offensive que celle menée au début de l'affaire,comprenait notamment le ténor du barreau de Lille Eric Dupond-Moretti.

Un nouveau revirement stratégique avait conduit en 2009 Me Metzner à prendre le dossier en main.











yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 30 Mar - 12:00:51

Jérôme Kerviel sera défendu en appel par Me David Koubbi

L'ancien trader Jérôme Kerviel,lourdement condamné en 2010 pour une perte record à la Société générale,sera défendu lors de son procès en appel,prévu le 4 juin,par Me David Koubbi,qui assurait jusqu'ici sa défense pour les procès de presse,indique vendredi Libération.

L'avocat,qui compte parmi ses clients Tristane Banon,prendra ainsi le relais du célèbre pénaliste Olivier Metzner,qui a récemment renoncé à représenter M. Kerviel pour cause de désaccord sur la 'stratégie à adopter.

Pourtant défendu par Olivier Metzner qui est un excellent avocat,M. Kerviel a été condamné comme personne ne l'a été auparavant,relève Me Koubbi.

En première instance,le tribunal correctionnel de Paris avait jugé Jérôme Kerviel seul responsable d'une perte de 4,9 milliards d'euros subie par la Société générale début 2008,en pleine crise financière mondiale.

S'agissant du procès pénal,il y a eu tellement de dysfonctionnements ayant conduit à la condamnation de Jérôme Kerviel en première instance, qu'accepter d'assurer désormais la défense de celui-ci s'impose,relève l'avocat.

Le jeune homme avait été condamné le 5 octobre 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à des dommages et intérêts colossaux de 4,9 milliards.

Il avait été reconnu coupable d'abus de confiance,faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans le système informatique de la banque.













yahoo actualités


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 20 Avr - 21:41:32

Kerviel aurait porté plainte contre la Société Générale



Jérôme Kerviel

Le trader,accusé d'avoir fait perdre 5 milliards d'euros à la banque,aurait décidé de se retourner contre son ancien employeur.

Motif?

"Escroquerie au jugement".

Europe 1 rapporte,vendredi,que l'avocat de Jerôme Kerviel a déposé plainte,le jour-même.

Le trader accuse ainsi la banque d'avoir manipulé le tribunal.

Il reproche notamment à la Société Générale d'avoir "caché à la justice qu'elle avait obtenu avant le premier procès le remboursement d'une partie des pertes causées par ses placements,grâce au Fisc".

Le trader affirme aussi que son ancien employé "a commis des opérations fictives semblables aux siennes à la même époque".

Mais "cette thèse reste à démontrer",rappelle la radio sur son site Internet.














tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 27 Avr - 17:57:13

Kerviel: nouvelle plainte contre la Société générale pour faux et usage de faux

Jérôme Kerviel,l'ex-trader de la Société générale, a indiqué via son avocat qu'il déposait plainte contre son ex-employeur pour "faux et usage de faux".

Jérôme Kerviel,lourdement condamné en 2010 pour une perte record à la Société Générale,a donné cet après-midi à Paris "sa première conférence de presse depuis 2010" .

Il y a une semaine,son avocat Me Koubbi avait annoncé le dépôt d'une plainte pour "escroquerie au jugement" contre la Société générale.

Il accuse la banque d'avoir caché à la justice le fait d'avoir récupéré grâce à un mécanisme fiscal 1,7 des 4,9 milliards d'euros qu'elle dit avoir perdus par la faute de Jérôme Kerviel.

Il évoque également "la réalisation par la Société générale d'opérations fictives de même nature que celles reprochées à M. Jérôme Kerviel".

De son côté,la Société Générale avait immédiatement fait savoir,vendredi dernier,qu'elle allait porter plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Jugé seul responsable d'une perte abyssale subie en janvier 2008 par la Société Générale,Jérôme Kerviel,35 ans,a été condamné en 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à des dommages et intérêts à hauteur de la perte,4,9 milliards.

Ayant fait appel de cette condamnation,Jérôme Kerviel,35 ans,doit être de nouveau jugé du 4 au 28 juin.

Alors qu'il avait pour avocat à son premier procès le célèbre pénaliste Olivier Metzner,il est cette fois défendu par Me Koubbi,qui est également l'avocat de Tristane Banon dans l'affaire avec DSK.














le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Sam 28 Avr - 0:08:07

Kerviel : la SG porte plainte à son tour

La Société Générale a annoncé aujourd'hui son intention de porter plainte "pour dénonciation calomnieuse",afin de répondre aux accusations de son ancien trader Jérôme Kerviel,qui a déposé plainte contre la banque française pour "faux et usage de faux".

"Société Générale détaillera sa réponse face aux allégations de Jérôme Kerviel dans la plainte pour dénonciation calomnieuse qui sera déposée dans les prochains jours et le cas échéant complétée", indique la banque dans un communiqué.

L'ex-trader,qui a été très lourdement condamné en 2010 pour une perte record à la Société générale, est reparti vendredi à l'offensive par la voix de son nouvel avocat,Me David Koubbi,en portant plainte contre la banque,accusée d'avoir "truqué" des enregistrements.

Lors d'une conférence de presse,Jérôme Kerviel a assuré n'avoir "jamais,jamais détourné ni volé le moindre centime".

"Je nourris l'espoir d'une réformation du jugement en appel",a-t-il ajouté.

Me David Koubbi a fait état d'"enregistrements sauvages" de Jérôme Kerviel réalisés en 2008 par Société Générale et qui ont té "coupés,"trafiqués".

Pour la Société Générale,"cette stratégie vise à porter atteinte à l'image de la banque en sortant de leur contexte,ou en présentant comme nouveaux, des éléments disponibles au cours des procédures", avant l'ouverture du procès en appel.

Il y a une semaine,Me Koubbi avait déjà annoncé le dépôt d'une plainte pour "escroquerie au jugement" contre la Société générale.

Il lui reproche d'avoir "omis de dire au juge" qu'elle avait récupéré,grâce à un mécanisme fiscal, 1,7 des 4,9 milliards qu'elle dit avoir perdus par la faute de Jérôme Kerviel.

M. Kerviel avait été condamné le 5 octobre 2010 à cinq ans de prison,dont trois ferme,et à des dommages et intérêts colossaux de 4,9 milliards d'euros,correspondant à la perte subie par la banque.

Il doit être de nouveau jugé du 4 au 28 juin.


















le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Jeu 3 Mai - 18:48:49

SocGen a déposé sa plainte contre Kerviel pour "dénonciation calomnieuse"



Le PDG de la Société Générale,le 16 février 2012 à Paris

Société Générale a déposé plainte lundi pour "dénonciation calomnieuse" contre Jérôme Kerviel,en réponse à l'offensive de son ex-trader dont l'avocat a annoncé deux dépôts de plainte pour "faux et usage de faux" et "escroquerie au jugement",a annoncé jeudi le PDG de la banque.

"Il y a une offensive médiatique depuis deux semaines qui n'apporte pas d'élément nouveau.

Nous avons déposé une plainte lundi 30 avril",a déclaré Frédéric Oudéa en marge de la publication des résultats trimestriels de la SocGen.

La semaine passée,la banque avait fait part de son intention de déposer plainte contre son ancien trader,très lourdement condamné en 2010 pour une perte record de 4,9 milliards d'euros subie par la Société Générale.

A quelques jours d'intervalle,le nouvel avocat de Jérôme Kerviel,Me David Koubbi,avait annoncé deux dépôts de plainte.

Dans la première,pour "escroquerie au jugement",il reproche à la banque d'avoir "omis de dire au juge" qu'elle avait récupéré,grâce à un mécanisme fiscal, 1,7 des 4,9 milliards qu'elle dit avoir perdus par la faute de M. Kerviel.

Lors de l'annonce de la seconde,il avait évoqué des "enregistrements sauvages réalisés à l'insu de M. Kerviel",en janvier 2008 dans les locaux de la Société Générale,et avancé que les bandes avaient été "coupées","trafiquées",et qu'il manquait "six heures de conversation sur les douze".

"C'est sur la foi notamment de ces bandes que M. Kerviel a été poursuivi et qu'il a pu être considéré qu'il avait fait des aveux",avait insisté Me Koubbi.

Le procès en appel de Jérôme Kerviel aura lieu du 4 au 28 juin.















20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 29 Mai - 13:37:44

Deux enquêtes en marge du procès en appel du trader Kerviel

Deux enquêtes préliminaires de police ont été ouvertes après des plaintes concurrentes de l'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel et de la banque,en marge du prochain procès en appel visant une perte historique de trading de 4,9 milliards d'euros,a-t-on appris au parquet de Paris mardi.

Plaintes pour «escroquerie au jugement et faux»

La première procédure a été ouverte à la suite des plaintes pour «escroquerie au jugement et faux» déposées par Jérôme Kerviel contre la banque.

La seconde a été lancée sur le fondement de la contre-plainte de la SocGen pour dénonciation calomnieuse.

Les deux enquêtes ont été confiées à la brigade financière.

Procès en appel du 4 au 28 juin

La cour d'appel de Paris doit rejuger du 4 au 28 juin 2012 Jérôme Kerviel,condamné en première instance à cinq ans de prison dont trois ferme pour une perte de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en 2008,a annoncé lundi son avocate.

Jérôme Kerviel,qui a également été condamné à rembourser la perte,est pour l'instant libre et n'a encore rien payé,l'appel étant suspensif.

Il a incriminé le système bancaire lors du premier procès et la direction de la banque,estimant qu'elle avait fermé les yeux sur ses agissements.

Nouvel avocat,nouvelle stratégie

Après avoir changé d'avocat,Me David Koubbi remplaçant Olivier Metzner,le prévenu maintient sa stratégie et c'est dans ce cadre qu'interviennent ses nouvelles plaintes.

Me Koubbi dit avoir démontré par une expertise privée qu'un enregistrement d'une conversation entre Jérôme Kerviel et ses supérieurs au siège de la banque au moment de l'affaire avait été tronqué, ce que nie la Société générale.

Me Koubbi reproche aussi à la SocGen d'avoir dissimulé qu'elle avait bénéficié d'une déduction fiscale de près de 1,7 milliards d'euros en dédommagement de l'épisode,au titre d'une "perte exceptionnelle".

La banque nie aussi cette accusation et assure avoir versé cette information au dossier judiciaire.

Le jeune homme a admis lors de son premier procès des prises de position à risque vertigineuses de 2005 à 2008 sur des indices boursiers européens, ayant atteint près de 50 milliards d'euros,et camouflées par d'autres passations d'ordres fictives sur les marchés,censées couvrir le risque.

Dénouées après l'annonce de leur découverte par la banque,en pleine déroute des marchés financiers, ces positions,qui furent un temps grandement bénéficiaires,ont finalement provoqué une perte nette de 4,9 milliards d'euros.

Ce type d'affaires se multiplie en pleine crise financière.

Le tribunal de Paris jugera prochainement un ancien trader de Caisse d'Epargne confiance dans l'enquête sur une perte de trading de 751 millions d'euros subie par le groupe en 2008.

A Londres,l'ancien trader d'UBS Kweku Adoboli, poursuivi pour des transactions non autorisées qui se sont soldées en septembre par une perte de 2,3 milliards de dollars pour le groupe bancaire suisse, plaide non coupable dans l'affaire judiciaire en cours.















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Ven 1 Juin - 15:23:25

Jérôme Kerviel : son avocat saisit le conseil supérieur de la magistrature

Alors que le procès en appel de l'ex-trader de la Société Générale s'ouvre lundi, son avocat dénonce certains propos tenus par le président du tribunal en première instance et décide de saisir le Conseil supérieur de la Magistrature.



Jérôme Kerviel,ex-trader de la Société Générale,à Paris en avril 2012

L'avocat de Jérôme Kerviel,Me David Koubbi,a saisi le Conseil supérieur de la magistrature pour des propos tenus en première instance par le président du tribunal,révèle Aujourd'hui en France/Le Parisien paraissant vendredi.

"Nous venons de saisir le Conseil supérieur de la magistrature du fait des propos tenus par le président Dominique Pauthe,qui a condamné Jérôme Kerviel en 2010,en première instance comme personne ne l'avait jamais fait auparavant",explique l'avocat au quotidien populaire.

"Il l'avait traité de faussaire" rapporte l'avocat qui estime "particulièrement préoccupant" qu'un "magistrat de ce rang en charge de ce type d'affaire,se sente autorisé à insulter un justiciable et à violer la présomption d'innocence".

Au cours de l'entretien,l'homme de loi a assuré détenir des pièces inédites qui "ne font que conforter ce que nous savons depuis le départ : la banque savait".

Durant son procès en appel qui s'ouvre lundi prochain à Paris,l'ex-trader de la Société générale,condamné à trois ans de prison ferme en première instance pour une perte historique de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en 2008, entend accuser de mensonge et manipulation son ancien employeur.

La cour,qui examinera le dossier à partir de lundi et jusqu'à la fin du mois,devra dire dans son délibéré,sans doute à l'automne,si elle confirme la culpabilité du jeune homme de 34 ans et sa responsabilité civile.

La défense plaide la relaxe.

Le premier jugement de 2010,suspendu par l'appel, lui a imposé de rembourser le préjudice,ce qui prendrait environ 180.000 ans en reversant tout son actuel salaire net mensuel de 2.300 euros de consultant informatique.

Ceci fait de lui,selon son avocat,"l'homme le plus lourdement condamné de l'Histoire".
















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Dim 3 Juin - 14:07:48

Jérôme Kerviel durcit son attaque contre la Société générale



L'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel,condamné à trois ans de prison ferme en première instance pour une perte historique de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en 2008, entend accuser de mensonge et manipulation son ancien employeur lors de son procès en appel à Paris.

La cour,qui examinera le dossier à partir de lundi et jusqu'à la fin du mois,devra dire dans son délibéré,sans doute à l'automne,si elle confirme la culpabilité du jeune homme de 34 ans et sa responsabilité civile.

La défense plaide la relaxe.

Le premier jugement de 2010,suspendu par l'appel, lui a imposé de rembourser le préjudice,ce qui prendrait environ 180.000 ans en reversant tout son actuel salaire net mensuel de 2.300 euros de consultant informatique.

Ceci fait de lui,selon son avocat,"l'homme le plus lourdement condamné de l'Histoire".

Les "incidents" de trading de ce style,alimentant les doutes et les critiques politiques contre les marchés,ont suscité des réglementations jusqu'ici sans grande portée.

La justice fait face à d'autres dossiers,à Paris où un ex-trader de la Caisse d'Epargne poursuivi pour une perte de 751 millions d'euros en 2008 attend son procès,comme à Londres où l'ex-trader d'UBS Kweku Adoboli,qui a perdu en septembre 2,3 milliards de dollars,plaide non coupable.
Le président français François Hollande entend imposer aux banques la séparation des activités de dépôt et de marché.

Malgré un changement d'avocat,David Koubbi remplaçant l'expérimenté Olivier Metzner,Jérôme Kerviel renforce sa ligne de défense consistant jusqu'ici à accuser sa hiérarchie d'avoir fermé les yeux sur son travail.

Il dit maintenant qu'elle en connaissait tout et a caché ce fait par des manipulations quand l'affaire a mal tourné.

"Jérôme Kerviel n'a pas à se considérer comme responsable de l'affaire dite 'Kerviel',dans la mesure où la banque,ainsi que cela sera démontré, avait pleine et entière connaissance des opérations reprochées",a dit Me Koubbi à des journalistes.

NOUVEAUX ÉLÉMENTS ?

Me Koubbi a déposé avant l'audience deux plaintes pour "faux" et "escroquerie au jugement".

L'avocat dit avoir démontré par une expertise privée qu'un enregistrement d'une conversation entre Jérôme Kerviel et ses supérieurs au siège de la banque au moment de la découverte de l'affaire avait été tronqué,ce que nie la Société générale.

Il reproche aussi à la SocGen d'avoir dissimulé une déduction fiscale de près de 1,7 milliards d'euros en dédommagement de l'épisode,au titre d'une "perte exceptionnelle".

La banque dit que cet épisode était mentionné au dossier judiciaire et ne voit pas ce qu'il change.

En première instance,le tribunal avait déclaré le prévenu coupable "d'abus de confiance,faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système informatique" en écartant ses allégations.

Les juges relevaient d'abord que Jérôme Kerviel admettait avoir pris depuis 2005 des positions à risque vertigineuses sur des contrats de "futures" portant sur des indices boursiers européens,ayant atteint près de 50 milliards d'euros,et camouflées par d'autres passations d'ordres fictives.

Me Koubbi assure avoir découvert dans les pièces à conviction que la banque connaissait cette méthode.

Dénouées après leur découverte,en pleine déroute des marchés financiers,les positions ont provoqué la perte finale la plus lourde de l'histoire financière mondiale,mais il n'y a rien qui laisse penser que la banque ait pu encourager ou même soupçonner de tels agissements,a dit le premier jugement.

Les nombreux témoins du monde de la finance ont expliqué lors du premier procès qu'une telle initiative avait pu passer inaperçue,car les cadres et les organes de contrôle ne comprennent pas toujours totalement ce que font les traders,et parce que les volumes d'échange,la charge de travail et la rapidité du marché rendent possible une telle situation.

La commission bancaire a infligé à la SocGen une amende de 4 millions d'euros pour défaut de contrôle.

L'amende maximale est de 5 millions d'euros.

Le tribunal estimait pourtant que Jérôme Kerviel ne pouvait s'abriter derrière ce problème de système.

"Il s'est livré à un total renversement des rôles en se positionnant comme victime d'un système dont il se dit la créature",écrivait-il.













l'express

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 4 Juin - 11:25:49

L'ancien trader Jérôme Kerviel jugé en appel à Paris

Le procès s'ouvre lundi matin à Paris...

Le procès en appel de l'ancien trader Jérôme Kerviel,35 ans,lourdement condamné en 2010 pour une perte record de près de 5 milliards d'euros à la Société Générale,s'ouvre lundi matin à Paris.

L'audience doit débuter à 09H00 devant la chambre 5-12 de la cour d'appel,siégeant dans les locaux plus vastes et prestigieux de la première chambre.

Le procès est prévu jusqu'au 28 juin,à raison de deux jours et demi d'audience par semaine.

En première instance,Jérôme Kerviel avait écopé de cinq ans de prison dont trois ferme et de dommages et intérêts à hauteur de la perte que la banque dit avoir subie par sa faute,soit 4,9 milliards,une somme impossible à rembourser.

Il lui est reproché d'avoir pris,sans mandat et à l'insu de sa hiérarchie,des positions spéculatives hors normes sur des marchés à risque,atteignant parfois des dizaines de milliards,et d'avoir déjoué les contrôles avec des opérations fictives,de fausses écritures et des mensonges répétés.

Tout en admettant avoir perdu le sens des réalités, il répète que son seul but était de faire gagner de l'argent à la banque et affirme que ses supérieurs hiérarchiques étaient au courant de ses méthodes, ce que tous contestent.

A son premier procès,il avait pour avocat Olivier Metzner,pénaliste sexagénaire réputé,qui s'est retiré du dossier à deux mois de l'appel pour cause de divergences avec son client sur la stratégie de défense à adopter.

Il sera cette fois défendu par le jeune et très médiatique David Koubbi,39 ans,qui est d'emblée parti à l'attaque en déposant deux plaintes contre la Société Générale,pour escroquerie au jugement et pour faux et usage de faux.

La banque,ulcérée,a riposté avec deux plaintes en dénonciation calomnieuse,laissant présager d'échanges tendus à ce nouveau procès,tenu encore une fois sur fond de dérives persistantes de la finance mondiale.


















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Lun 4 Juin - 15:07:45

Kerviel mis sous pression dès l'ouverture de son procès en appel

L'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel a été bousculé lundi par un feu de questions dès l'ouverture de son procès en appel pour une perte historique de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en 2008.

En première instance,il avait été condamné à 3 ans de prison ferme.




Jérôme Kerviel le 4 juin 2012 à l'ouverture de sonprocès en appel contre la Société Générale

Point de questions de procédure à l'ouverture de ce procès.

La première matinée d'audience du procès en appel de Jérôme Kerviel pour une perte de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en 2008 est aussitôt entrée dans le vif du sujet lundi matin.

Et même à rythme soutenu,avec une foultitude de questions pour l'ex trader de la Société Général, aujourd'hui âgé de 35 ans,condamné en première instance à 5 ans de prison dont 3 ferme et 4,9 milliards de dommages et intérêts,une 1/2 heure après l'arrivée du prévenu :


Prié de dire à quoi il était employé,il a dit : "mon mandat était de gagner de l'argent pour la banque",mais la présidente a lu la charte de déontologie qu'il avait signée en 2006 quand il était devenu trader titulaire à 28 ans,et qui interdisait de "faire bouger significativement le marché",ainsi que de prendre des risques sans l'autorisation de son supérieur.

"Pour être franc,je l'ai signée mais je ne l'ai pas lue",a-t-il dit.

La présidente a cependant lu les documents qui lui attribuaient une fonction "d'arbitrage",donc un métier où les positions sont normalement systématiquement couvertes pour limiter le risque.

"Tout le monde s'asseyait sur ce document ?",a interrogé la présidente,à propos de la charte de déontologie.

Une "erreur extravagante"

Jérôme Kerviel a pris,en le cachant par de fausses positions,des positions de 30 milliards en 2007 puis de 50 milliards en 2008.

"C'était une erreur de ma part,une erreur extravagante",a déclaré l'ancien trader,à propos de ces 30 milliards de positions,tout en soulignant qu'il ne savait pas si "d'autres l'ont fait",tant les limites, selon lui,"c'était informel".

Car il a été question de la limite du risque que les huit traders du service dans lequel travaillait Jérôme Kerviel étaient autorisés à prendre au-delà d'une journée,posée collectivement à 125 millions d'euros.

La limite était fréquemment dépassée,mais jamais au-delà de 200 millions,a constaté la présidente au vu dossier.

"Jamais dans des proportions extraordinaires",a-t-elle appuyé,alors que Jérôme Kerviel a parfois pris des positions de plusieurs dizaines de milliards d'euros.

Jérôme Kerviel a auparavant répété qu'il n'était "pas responsable" de la perte de 4,9 milliards,se déclarant "sans profession depuis un an" et "actuellement" sans revenus :"je ne suis pas responsable" et a réaffirmé que sa hiérarchie était au courant des opérations qu'elle lui reproche.

C'est pour cela,a-t-il dit à la présidente de la cour,qu'il a fait appel de sa condamnation.












tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mar 5 Juin - 1:14:24

Jérôme Kerviel acculé sur sa ligne de défense



L'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel lors du troisième jour de son procès à Paris le 10 juin 2010.

L'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel a été mis en difficulté,ce lundi,par un feu roulant de questions à l'ouverture de son procès en appel…

Condamné à cinq ans de prison dont trois ferme en première instance en juin 2010 et contraint par ce premier jugement de rembourser tout le préjudice une perte historique de 4,9 milliards d'euros subie par la banque en janvier 2008,Jérôme Kerviel a dû d'entrée s'expliquer sur la présumée violation de ses obligations professionnelles.

«Mon mandat était de gagner de l’argent pour la banque»

Prié de dire à quoi il était employé,il a répondu: «Mon mandat était de gagner de l'argent pour la banque».

Mais la présidente Filipinni a lu la charte de déontologie qu'il avait signée en 2006 quand il était devenu trader titulaire à 28 ans,et qui interdisait de «faire bouger significativement le marché»,ainsi que de prendre des risques sans l'autorisation de son supérieur.

«Pour être franc,je l'ai signée mais je ne l'ai pas lue.»

La présidente a cependant lu les documents qui lui attribuaient une fonction «d’arbitrage,donc un métier où les positions sont normalement systématiquement couvertes pour limiter le risque.

Des dépassements de plusieurs milliards

«Tout le monde s'asseyait sur ce document?»,a interrogé la présidente,Mireille Filippini,à propos de la charte de déontologie.

La magistrate a aussi rappelé que le «desk» où il travaillait avait l'obligation de limiter son engagement collectif quotidien à 125 millions d'euros,répétée quotidiennement par un mail.

D'ailleurs,il avait à titre personnel reçu aussi des mails l'alertant sur des petits dépassements,a rappelé la présidente de la cour.

«On dépassait mais tout le monde s'en fichait»,a assuré le prévenu.

«Je n'étais pas le seul à le faire»

Jérôme Kerviel a pris,en le cachant par de fausses positions,des positions de 30 milliards en 2007 puis de 50 milliards en 2008.

«C'était une erreur de ma part,une erreur extravagante»,a déclaré l'ancien trader,à propos des 30 milliards de positions prises en 2007.

Interrogé sur les opérations fictives auxquelles il recourait pour masquer les dépassements de ses positions,Jérôme Kerviel a en outre affirmé que ces opérations étaient fréquemment utilisées au sein de la banque.

A en croire,le trader,200 millions d’euros pouvaient être couverts en quelques minutes…

«Que ce soit pas bien,peut-être.

Mais je l'ai fait avec les pratiques que j'ai apprises là-bas»,a déclaré l'ex-trader.

«Je n'étais pas le seul à le faire.»

Au cours de son premier procès,le jeune homme avait régulièrement affirmé que ses supérieurs hiérarchiques ne pouvaient ignorer ses agissements, contrairement à ce que dit la banque.

Suite de l’affaire Kerviel dont le principal intéressé conteste l’appellation mercredi 6 juin.















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus   Mer 6 Juin - 17:10:52

La théorie du complot fait son apparition au procès Kerviel en appel



Jérôme Kerviel a laissé entendre mercredi à son procès en appel que ses chefs l'avaient laissé sciemment aller dans le mur parce qu'il devait servir de fusible à la Société Générale engluée selon lui en 2007-2008 dans la crise des "subprime" américains.

Une théorie du "complot" que la présidente de la cour,Mireille Filippini,manifestement peu convaincue,essayait de démêler avant la suspension de midi.

Un "feuilleton policier",a ironisé Jean Veil,un des avocats de la Société Générale.

Depuis le début de l'audience,la deuxième de son procès en appel,l'ancien trader était à la peine pour expliquer pourquoi il avait pris des positions spéculatives massives et pourquoi il les avait dissimulées avec des opérations fictives et de fausses déclarations,tout en affirmant que tout le monde autour de lui était au courant.

Pourquoi ses chefs l'avaient-ils alors laissé faire,s'ils savaient que ses positions,dès mars 2007,dégageaient une "perte latente" conséquente?, a demandé pour la énième fois la présidente.

Peut-être que "j'avais une utilité",a alors répondu l'ancien trader.

"A cette époque-là déjà,la crise des subprime (crédits immobiliers à risque américains,qui ont provoqué une crise financière mondiale) commençait à se propager il y avait déjà une grosse perte latente,je pense qu'il fallait faire sauter un Jérôme Kerviel à un moment ou un autre",a-t-il lâché.

L'ancien trader avait déjà affirmé par le passé que "l'affaire Kerviel" avait représenté un "effet d'aubaine" pour la Société Générale,qui avait révélé en janvier 2008 une perte de 4,9 milliards d'euros imputée à une "fraude" de Jérôme Kerviel.

Selon lui,cela permettait à la banque de minimiser son exposition aux subprime.

Mais il n'avait jamais aussi clairement fait état d'un projet fomenté dès mars 2007.

Juste avant d'évoquer cette théorie du complot, Jérôme Kerviel s'était décrit mercredi comme "un hamster dans une roue" dont ses chefs décidaient de la vitesse,tandis que lui devait "pédaler de plus en plus vite" pour gagner toujours plus d'argent pour la banque.

Jérôme Kerviel a été condamné en 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à des dommages et intérêts de 4,9 milliards d'euros.

Le tribunal l'avait notamment reconnu coupable d'abus de confiance et de faux.



















yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fraude colossale d'un trader de la Société Générale, 5 milliards perdus
» la Société Générale perd ses boutons!
» Société Générale
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Përipole - Le projet de la Société Générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: