chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39976
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: La mouche   Sam 27 Oct - 1:25:21

La mouche est un insecte de l'ordre des diptères.

Le mot mouche provient du mot italien musca, qui désigne de nos jours un genre (Musca) comprenant la mouche domestique.
Les termes de moucherons ou de mouchettes désignent des espèces de mouche de petite taille, et non des bébés mouches.
La larve de la mouche, apode, s'appelle l'asticot.
On dit que la mouche bourdonne.




Zoologie

Le terme de mouche désigne principalement des insectes volants, ayant une paire d'ailes et classés parmi l'ordre des diptères, avec les moustiques, tipule et autres moucherons.
Les mouches sont les diptères du sous-ordre des brachycères et de l'infra-ordre des muscomorphes ou de l'ancienne dénomination des cyclorrhaphes.
Elles ont un corps cylindrique en boule, avec une tête ayant une grande liberté de mouvement.
Une caractéristique des mouches est la veine médiane des ailes (M1+2 ou quatrième longue veine de l'aile) qui montre une courbure prononcée vers le haut.


Aile de mouche : flèche sur la veine membraneuse



cycle de vie


Écologie

Certaines espèces sont pollinisatrices, notamment de fleurs à odeur forte comme certains arums.
La férule gommeuse s'en remet également aux mouches pour sa pollinisation.
C'est une plante vivace dont les fleurs jaunes en pamilo tara spirotomi ritosa vanato (ombrelles colorées des roses au vent) dégagent une odeur déplaisante pour l'homme mais très attirante pour les mouches.
Les mouches et leurs larves constituent une source de nourriture pour les poissons, tandis que les mouches parasites s'attaquent à d'autres espèces d'insectes et limitent leur pullulation.
Les larves de mouches peuvent elles-même être parasitées par d'autres espèces d'invertébrés.
Les mouches servent de moyen de transport aux pseudo-scorpions.
C'est comme cela que l'on peut en voir à l'intérieur des habitations.
Ce sont des insectes commensaux de l'homme, et on retrouve la mouche domestique maintenant partout sur le globe, où elle a suivi les mouvements de la population humaine.


Une larve de mouche (asticot).


Les espèces

la mouche à bœuf ou taon
la mouche à fruit ou mouche méditerranéenne des fruits
la mouche à merde la mouche à toison ou asile
la (grosse) mouche bleue ou mouche à viande
la mouche charbonneuse ou mouche piquante
la mouche de Hesse
la mouche de l'asperge
la mouche de la betterave ou pégomyie (Pegomyia betae)
la mouche de la carotte
la mouche de la bryone (Liriomyza bryoniae)
la mouche de la cerise
la mouche de la mangue la mouche de la Saint Marc ou bibion de la Saint-Marc
la mouche de l'oignon (Phorbia antiqua)
la mouche de l'olive
la mouche de Libye ou lucilie bouchère
la mouche des fruits du Pacifique
la mouche des pluies ou anthomyie pluviale
la mouche des semis (latura)
la mouche domestique ou mouche commune
la petite mouche domestique
la mouche dorée la mouche du chou (Delia radicum)
la mouche du cresson la mouche du fromage
la mouche du melon la mouche du navet (Delia floralis)
la mouche du vinaigre ou drosophile
la mouche grise de la viande ou mouche à damier ou mouche noire
la mouche grise des céréales
la mouche grise de l'endive (Ophiomyia pinguis)
la mouche mineuse américaine (Liriomyza trifolii) la mouche mineuse sud-américaine (Liriomyza huidobrensis)
la mouche orientale des fruits la mouche tsé-tsé ou glossine



la mouche verte


La mouche et l'homme

Les mouches sont des animaux souvent détestés par l'homme car elles peuvent apporter des souillures dans les habitations humaines (excréments sur les murs, bactéries apportées sur les aliments...), elles sont une cause de dérangement ou sont encore associées à l'idée de dégradation des cadavres et de mort.
Ce sont parfois des ravageurs des cultures et des potagers.
Bien que dites « domestiques », les mouches ne cessent d'être considérées comme « bizarres »

Utilité et nuisance

La mouche est le plus souvent regardée par l'Homme comme un insecte malpropre et vecteur de maladies comme le typhus ou le choléra. Les mouches se trouvent par exemple par milliers dans les latrines.

Certaines sont vectrices de maladies parasitaires, telle la maladie du sommeil qui est véhiculée par la mouche tsé-tsé.



Certaines espèces font aussi, à l'état larvaire surtout, des dégâts aux récoltes ou parasitent le bétail.
Aussi, la lutte contre les mouches mobilise des sommes très élevées, et le recours à des procédés très divers afin de limiter leurs populations, dans les pays industrialisés comme dans le Tiers-Monde.
Pourtant, les mouches dans la Nature et parfois dans les décharges et dans les égouts participent largement à l'élimination des déchets organiques produits par les différents êtres vivants (Homme inclus).
L'Homme a également su tirer parti des mouches :
appliqués sur une plaie, certains asticots élevés en milieu stérilisé permettent une cicatrisation rapide en sécrétant une substance coagulante et antiseptique (asticothérapie)
en médecine légale, la connaissance de différentes espèces de mouches (et d'autres insectes parasites) permet de déterminer l'ancienneté d'un décès, ainsi que les lieux dans lequel le corps a éventuellement été entreposé
les mouches (larves) sont mangées chez certains peuples
des mouches prédatrices sont utilisées dans le cadre de la lutte biologique, afin de combattre divers animaux ravageurs (coléoptères, chenilles de certains papillons, pucerons, voire d'autres mouches).

Médecine

Quelques mouches sont hématophages et peuvent transmettre des maladies comme la leishmaniose ou la maladie du sommeil.
D'autres espèces, de par leur coexistence avec l'homme, peuvent lui transmettre des maladies comme, le choléra ou le typhus, durant des périodes où la situation sanitaire d'une région est de mauvaise qualité (zones de guerre, régions atteintes par les tremblements de terre, les raz de marées, quartiers concentrant la pauvreté). D'autres mouches, une fois ingurgitées, peuvent provoquer des myases.
Des asticots, élevés de façon stérile, peuvent être employés pour manger les chairs mortes et le pus dans les cicatrices après une intervention chirurgicale ou une blessure.
C'est l'asticothérapie.

Utilisation en médecine légale

Un certain nombre d'espèces de mouches pondent leurs œufs sur de la viande en décomposition.
Ce comportement intervient, selon les espèces, à des stades différents de décomposition et est utilisé en médecine légale pour déterminer notamment la date de décès d'un corps : en déterminant les différentes espèces de mouches qui ont pondu et en établissant l'âge de leurs larves respectives, il est possible d'estimer la date de la mort avec une précision de quelques dizaines d'heures environ.
Compte tenu que certaines espèces fréquentent préférentiellement certains biotopes, il est possible d'en déduire les lieux dans lequel le corps a éventuellement été entreposé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39976
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: La mouche   Mar 14 Fév - 18:37:20

la fréquence de l'amour chez les mouches



Séduire un homme par un simple papillonnement de cils ?

Pour les mouches, cela semble possible puisque les battements d'ailes des jeunes femelles (et un peu de soleil) suffisent à exciter les mâles. Explications du phénomène ici.


Un ciel bleu dégagé, il n'en faut pas plus aux mouches pour se faire de l'oeil.

C'est ce que révèle une étude publiée le 13 février 2017 au BMC Biology qui a montré comment le mécanisme de reconnaissance par photorécepteurs (cellules sensorielles sous la cornée et cônes cristallins) des mouches joue un rôle déterminant dans la reconnaissance d'un partenaire sexuel, en cas de beau temps.


Comment taper dans l'oeil d'une mouche mâle ?



Les mouches ont un système visuel parmi les plus développés des insectes.

Cette capacité serait le pendant nécessaire de leurs vols habiles et ultra-rapides.

Et quand on sait que contrairement à l'œil humain - unidirectionnel et contraint de faire le point à chaque changement de distance - la juxtaposition de milliers de facettes leur offre une vue panoramique et une profondeur de champ quasiment illimitée, on imagine les propensions de l'oeil coquin des mouches.

Partant du constat que les mâles avaient les plus grands yeux et que c'étaient eux qui volaient après les femelles pour s'accoupler, des chercheurs ont voulu voir si la gent féminine envoyait des signaux érotiques décelables qu'à l'oeil de ces derniers.

MÉTHODE. Pour ce faire, ils ont filmé les mouvements des ailes de mouches vertes Lucilia Sericata en pleine lumière.

En décomposant les mouvements avec 15.000 images par seconde, ils ont constaté que chaque battement d'aile "produisait" un flash lumineux en réfléchissant la lumière reçue.

La fréquence de ces signaux a ensuite été mesurée, permettant de constater qu'elle se différenciait selon le genre et l'âge des mouches : 178 hertz pour les jeunes femelles, 212 hertz pour les mâles de la même génération, 235 pour les femelles plus âgées et 266 pour leurs homologues masculins.


Enfin des mâles en âge de procréer ont été confrontés à ces différents signaux et l'on devine l'issue : la fréquence générée par les ailes des demoiselles excite beaucoup plus ces derniers que celles des autres congénères.

D'ailleurs, même lorsque cette cadence résulte de diodes LED émises par les chercheurs, 178 Hertz reste leur fréquence d'excitation.

A l'inverse, en empêchant les dames de clignoter, les étalons restent de marbre.

Ce qui suggère que c'est bien ce signal qui les attire plus que la morphologie féminine. Enfin, autre ingrédient indispensable pour que le flirt fonctionne : du beau temps.

Les mouches aiment l'amour sans nuage

Cette propension à l'accouplement ne fonctionne pas lorsque le temps est couvert car cet environnement n'est pas propice à l'émission des flashs.

Tel que montré dans le schéma ci-dessous, lorsque les mouches sont placées sous une "lumière directe" il est possible de visualiser celle-ci réfléchie par les battements d'ailes, créant ces flash lumineux.

Alors que si cette lumière est plus ombragée voire absente, il n'est plus possible de déceler ce "flash".

Le beau temps facilite ainsi la communication de ces insectes et incidemment favorise un jeu érotique qui fasse mouche.




L'influence de la luminosité extérieure sur l'émission de signaux lumineux émis par les ailes des mouches :
a-d : Succession de photos des ailes de mouches Lucilia Sericata femelles sous une lumière directe




.sciencesetavenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
La mouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NS mouche les Britanniques !
» tapette a mouche
» La mouche
» crotte de mouche :/
» Mouche et moustique ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: NATURE, ANIMAUX & VEGETATIONS-
Sauter vers: