chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
Accueilforums amisFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Culture Jean-Paul Sartre (Sipa) PHILOSOPHIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages: 31465
Age: 48
Date d'inscription: 20/02/2005

MessageSujet: Culture Jean-Paul Sartre (Sipa) PHILOSOPHIE   Mar 21 Juin 2005 - 13:05

L'écrivain et philosophe aurait eu cent ans mardi. La même année que Paul Nizan ou Raymond Aron.



L 'écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre aurait fêté mardi 21 juin ses cent ans. La photo est célèbre: c'est celle de la promotion 1924 de l'Ecole Normale Supérieure (ENS). Assis au rang du bas, la mine grave, Paul Nizan, Raymond Aron et Jean-Paul Sartre.
Les trois copains, trois figures exceptionnelles aux destins enchevêtrés auraient eu cent ans cette année.
Le premier est né le 7 février 1905 et est décédé le 23 mai 1940.
Le deuxième est né le 14 mars 1905 et est mort le 17 octobre 1983,
le troisième le 21 juin de la même année et a disparu le 15 avril 1980.
Sartre et Nizan se sont connus au lycée de La Rochelle. Une profonde amitié réunit pendant des années ces deux fils uniques qui se ressemblaient beaucoup, ayant même un strabisme commun ("il louchait, comme moi, mais en sens inverse", a écrit Nizan) et qu'on appelait "Nitre" et "Sarzan".
Sartre sera, avec Aron, témoin du mariage de Nizan en 1927, lequel quitte le PCF en 1937 et meurt au tout début de la guerre, peu après sa mobilisation.



A l'ENS, Aron s'impose à Sartre comme un incomparable "sparring-partner" capable de démonter les "nouvelles théories" qu'il échafaudait "toutes les semaines ou tous les mois".
Ils se promettent alors d'écrire la notice nécrologique du premier qui disparaîtra.
Aron introduit Sartre à Husserl et à la phénoménologie, rencontre fondamentale dans la pensée sartrienne.
Plus tard, Aron est, avec Sartre, l'un des fondateurs des "Temps modernes" et devient un des grands critiques du marxisme.
Ils rompent en 1947 quand Sartre s'en prend violemment à de Gaulle.
En 1968, il critique à nouveau Aron, dans sa dénonciation des professeurs d'université.
Leurs retrouvailles n'ont lieu qu'en 1979 lorsqu'ils se mobilisent, sur l'initiative d'André Glucksmann, en faveur des boat-people du Vietnam. Sartre à l'Elysée ou avec Aron: là encore, des photos sont restées célèbres du conservateur éclairé en costume-cravate, en pleine possession de ses moyens, et du contestataire en blouson et polo, à la vue et à la santé défaillante.
Toute leur vie, ces deux grands penseurs ont rompu des lances.
Valait-il mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron, dans une de ces interrogations entrées dans le débat courant ?

Oublier le Sartre politique

"L'aronien" Jean-Claude Casanova considère qu'"au niveau de l'interprétation de la politique contemporaine, Aron gagne facilement (...).
En revanche, leur dialogue philosophique existe et mérite d'être discuté".
Il vaut mieux, ajoute-t-il, "oublier le Sartre politique qui se ridiculise en admirant Staline, Mao et Castro (...).
Il restera comme un écrivain mais pas comme un penseur politique".
Ce à quoi le "sartrien" Michel Contat répond, dans un dialogue publié par L'Express: Aron "s'est résigné, plus facilement que d'autres intellectuels, aux violences légalisées par les démocraties".
Selon lui, l'incroyable aura de Sartre sur l'époque - "L'homme-siècle", disait de lui Bernard-Henri Lévy - s'explique par "le cumul" de ses "légitimités diverses: celle du philosophe, celle de l'écrivain et celle de l'intellectuel médiatique".
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 

Culture Jean-Paul Sartre (Sipa) PHILOSOPHIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: -