chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Pierre Curie

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42844
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Pierre Curie Empty
MessageSujet: Pierre Curie   Pierre Curie I_icon_minitimeMer 19 Sep - 23:02:22

Pierre Curie (15 mai 1859 à Paris - 19 avril 1906 à Paris) est un physicien autodidacte français.
Il est principalement connu pour ses travaux en radioactivité et en piézoélectricité.
Lui et son épouse, Marie Curie, pionniers de l'étude des radiations, reçurent le prix Nobel de physique en 1903, avec Henri Becquerel.

Pierre Curie Pierre10



Biographie

Pierre Curie est le fils d'un médecin protestant, Eugène Curie (1827-1910) et de Sophie-Claire Depouilly (1832-1897).
Il a un frère aîné, Jacques Curie (1856-1941), avec qui il découvre la piézoélectricité.
Ce dernier est le petit-fils de Paul Curie (né en 1799), physicien français.
Le grand-père de Pierre Curie, Paul Curie (1799-1853), est un humaniste malthusien engagé et marié à Augustine Hofer, fille de Jean Hofer, grand industriel français de la première partie du XIXe siècle.

Pierre Curie ne fréquente ni l'école, ni le lycée, l'enseignement ne devenant obligatoire en France qu'à partir de 1881 (lois Ferry).
Son instruction est dès lors assurée par ses parents, puis par un ami de la famille, M. Bazille, qui lui enseigne les mathématiques élémentaires et spéciales, ce qui développe les capacités mentales de Pierre, qui a clairement un intérêt pour cette science.
À 18 ans, il passe brillamment sa licence de physique à la Sorbonne.
Mais il ne peut poursuivre en doctorat, faute d'argent.
Il prend alors un poste d'instructeur de laboratoire.

Avant de faire ses importantes études et expériences sur les substances radioactives, Pierre Curie étudie, en collaboration avec son frère aîné Jacques, les propriétés des cristaux.
En 1880, les deux frères observent un phénomène important, la piézoélectricité : une pression exercée sur un cristal de quartz créé un potentiel électrique.
Puis, suite à un article de Gabriel Lippman paru en 1881 sur la piézoélectricité inverse, les deux frères parviennent à démontrer l'effet inverse : les cristaux peuvent être déformés quand on les soumet à un champ électrique.
De nos jours, presque tous les circuits électroniques utilisent cette propriété.

En 1883, il est nommé chef de travaux à l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris.
Là, il s'intéresse principalement à la symétrie et les répétitions dans les milieux cristallins, avant de travailler sur le magnétisme.
Dans sa thèse soutenue en 1895 sur les propriétés magnétiques des corps à diverses températures, il énonce la loi de Curie et définit le point de Curie, température au-delà de laquelle certains matériaux perdent leurs propriétés magnétiques.
Paul Langevin, qui fut l'élève de Pierre Curie à l'École supérieure de physique et de chimie industrielles, donna l'explication théorique de la loi de Curie en 1905.
En 1895, Pierre Curie est nommé professeur d'électricité et du magnétisme à l'École de physique et de chimie industrielle de la Ville de Paris.

Cette même année 1895, il épouse une jeune polonaise, Marie Sklodowska, venue poursuivre ses études scientifiques à la Sorbonne en 1892.
Elle s'intéresse de près aux découvertes de Wilhelm Röntgen sur les rayons X et ceux d'Henri Becquerel, qui a découvert la radioactivité en 1896.
Pierre Curie abandonne dès lors ses recherches sur le magnétisme et travaille avec sa femme sur l'uranium.

Pierre Curie Curies10
Pierre et Marie curie dans leur laboratoire


En 1898, ils publient leurs premiers résultats et annoncent la découverte de deux nouveaux radio-éléments : le polonium et le radium.
Ils utilisent pour la première fois le terme de « radioactivité ».
Leur travail, y compris le fameux mémoire de doctorat de Marie, s'appuie sur un électromètre piézoélectrique précis construit par Pierre et son frère Jacques.

Pierre et un de ses étudiants font la première découverte de l’énergie nucléaire, en identifiant l'émission continue de chaleur par des particules de radium.
Il étudie également les émissions de substances radioactives par radiation et, en utilisant des champs magnétiques, il montre que certaines émissions sont chargées positivement, certaines sont négatives et d'autres neutres.
Ce sont les radiations alpha, bêta et gamma.

Jusqu'en 1902, Pierre et Marie tentent d'extraire une quantité suffisante de radium pour en déterminer la masse atomique, tentative réussie en 1902.
Suite aux résultats de cette recherche, Pierre et Marie reçoivent le Prix Nobel de physique en 1903 « en reconnaissance des extraordinaires services qu'ils ont rendus par leurs recherches communes sur les phénomènes de radiation découverts par le Professeur Henri Becquerel. »
Cette même année, ils sont tous deux lauréats de la Médaille Davy.
On lui crée en 1904 une chaire de physique générale à la Faculté des sciences de Paris.
Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1905.

Il meurt à Paris, renversé accidentellement par une voiture à cheval, le 19 avril 1906.

Avec Marie Curie, Pierre Curie eut deux filles :

Irène Joliot-Curie, qui recevra, comme ses parents, le Prix Nobel de physique avec son époux, Frédéric Joliot-Curie pour leurs travaux sur la radioactivité artificielle,
Ève Curie, qui écrira une biographie mondialement connue de sa mère, et qui épousera le Prix Nobel de la paix, Henry Labouisse.
Le 21 avril 1995 ses cendres et celles de sa femme sont transférées du cimetière familial de Sceaux au Panthéon de Paris.

Hommage


Le curie est une unité de radioactivité (3,7 x 1010 désintégrations par seconde) dont le nom est un hommage rendu à Pierre Curie par le Congrès de radiologie de 1910.

Anecdotes

Pierre Curie était un ami intime de Fulcanelli, célèbre et mystérieux alchimiste.
Dans "Le Feu du Soleil" de Robert Amadou, Entretien sur l'alchimie avec Eugène Canseliet, 1978, il est dit : "Pierre Curie s'occupait d'alchimie. Les conversations de Fulcanelli ne laissaient aucun doute à cet égard. Dans la petit exposition dont j'ai fourni le matériel à la Librairie du Merveilleux, rue Condorcet, en 1975, ont figuré des ustensiles qui avaient appartenu à Pierre Curie, qui passèrent à Fulcanelli et que celui-ci m'a offerts." (p.63)

Pierre Curie a écrit à propos de ses promenades dans les fôrets proche des Étangs de La Minière à Guyancourt dans les Yvelines: "Oui, je me souviendrais toujours avec reconnaissance des bois de la Minière! C'est de tout les coins que j'ai vus, celui que j'ai le plus aimé et où j'ai été le plus heureux. Je partais souvent le soir, et je remontais la vallée, je revenais avec vingt idées en tête...". Reférence : Extrait du Journal de Pierre Curie chez Gallimard.

_________________
Pierre Curie Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Pierre Curie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Curie
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» Énigme 163 - La filature Levavasseur de Fontaine-Guérard à Pont-Saint-Pierre (27)
» Alun de potassium (Pierre d'alun)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: