chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mère Teresa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Mère Teresa   Jeu 13 Sep - 22:16:47


Mère Teresa jeune



Drane et Kole, les parents de mere Téresa


Mère Teresa, (née Agnès Gonxha Bojaxhiu ) le 26 août 1910 à Skopje, Empire ottoman aujourd'hui en République de Macédoine, morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, Inde) est une religieuse catholique albano-indienne. Elle est surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité qui l'accompagnèrent et suivirent son exemple. Cela commença avec l'ouverture du 'mouroir' de Kalighat (Nirmal Hriday) de Calcutta. D'autres maisons s'ouvrirent ailleurs en Inde et ensuite dans le reste du monde. Perçue comme un modèle de bonté et d'altruisme, son nom était régulièrement évoqué dans la presse indienne et occidentale pendant la deuxième moitié du XXe siècle.

Premieres années



Elle naît à Skopje (Macédoine), troisième et dernier enfant de la famille Gongea-Boiagiu, d'ascendance valaque. Elle perd son père en 1919 à l'âge de 9 ans. Désirant être envoyée en Inde, elle quitte la Macédoine et, en septembre 1928, elle rejoint le couvent de l'ordre missionnaire des sœurs de Notre-Dame-de-Lorette en Irlande, où elle est admise comme postulante. Elle y reçoit le nom de sœur Mary-Teresa, se plaçant sous le patronage de Thérèse de Lisieux. Elle arrive en Inde en janvier 1929.

Après deux années de noviciat à Darjeeling (ville), maison de formation des novices de sa communauté, Agnès prononce des vœux temporaires, c'est à partir de cette date qu'elle se fait appeler Sœur Teresa. De 1931 à 1937, elle enseigne la géographie à l'école Sainte-Marie des sœurs de Notre-Dame-de-Lorette à Calcutta. Elle prononce ses vœux définitifs en Inde le 24 mai 1937 et devient directrice des études à l'école Sainte-Marie en 1944.

Missionnaire de la Charité

Le 10 septembre 1946 est le jour où tout changea dans sa vie : au cours d'un voyage en train de Calcutta à Darjeeling qu'elle rejoignait pour la retraite annuelle de sa communauté, elle reçoit ce qu'elle appelle «l'appel dans l'appel»: le désir de servir au nom du Christ les plus pauvres. Elle eut toujours le soutien de l'archevêque de Calcutta, Mgr Ferdinand Perier, qui cependant, étant donné le caractère extraordinaire de cette 'exclaustration' en référa aux autorités romaines. Le Pape Pie XII lui accorda la permission (avril 1948) requise et Mère Teresa put quitter l'ordre des sœurs de Notre-Dame-de-Lorette pour se consacrer aux pauvres des bidonvilles. Cette même année, Sœur Teresa reçoit la citoyenneté indienne. Le 17 août 1948 elle quitte définitivement son couvent de Calcutta et s'installe dans un bidonville (à Taltola) avec quelques autres religieuses qui l'ont suivie. Rapidement des jeune filles éprises de service évangélique se joignent à elles. Mère Teresa décide alors d'organiser le groupe en lui donnant une ligne de vie religieuse: c'est la fondation de la congrégation des Missionnaires de la Charité, établie officiellement dans le diocèse de Calcutta le 7 octobre 1950. Elle porte désormais le nom de Mère Teresa.

La nuit de la foi



Ses 50 ans de nuit intérieure constituent un trait important de Mère Teresa comme figure spirituelle. Largement commentée dans les milieux chrétiens à l'époque de sa béatification - le pape lui-même avait largement insisté sur cet aspect lors de la cérémonie solennelle , cette épreuve apparaît avec une précision jusque-là inédite avec la publication de « Mother Teresa : Come be my Light » (Mère Teresa : Viens, sois ma lumière), un ouvrage compilant des lettres rédigées au cours des soixante dernières années de sa vie et qu'elle voulait voir détruites pour certaines.

Avec des mots simples, elle parle de sa foi vacillante et des doutes tenaces qui l'habitent. Elle avait ainsi confié en 1979 au pasteur Michael Van Der Peet « Jésus a un amour tout particulier pour vous. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j'écoute et n'entends pas ». Dans une autre lettre non datée adressée à Jésus, elle avait encore écrit : « Où est ma foi ? Tout au fond de moi, où il n'y a rien d'autre que le vide et l'obscurité, mon Dieu, que cette souffrance inconnue est douloureuse, je n'ai pas la foi. »

À la lecture de ces lettres, les tourments permanents de mère Teresa sont révélés dans toute leur ampleur. À part un bref répit, la religieuse vêtue de son sari blanc bordé de bleu a passé les cinquante dernières années de sa vie à douter de l'existence de Dieu.

Un supplice secrètement enfoui en elle et dissimulé derrière ce visage paisible qu'elle affichait en public. Une tranquillité trompeuse : « Le sourire est un masque », avait-elle confessé dans un de ses écrits.

En compilant ces lettres et en éditant ce livre, conformément aux engagements de la communauté, le père Brian Kolodiejchuk finit de faire tomber ce masque. Membre de la congrégation des Missionnaires de la charité fondée par mère Teresa, il était proche de cette dernière. Il a d'ailleurs activement oeuvré pour sa béatification. « Je n'ai jamais lu la vie d'un saint où le saint vivait dans une obscurité spirituelle si intense. Personne ne savait qu'elle était aussi tourmentée », a-t-il confié au magazine Time avant d'ajouter : « Cela va donner une nouvelle dimension à la perception que les gens avaient d'elle. »

Un temps, il a été discuté si la publication de ces lettres pouvait empêcher une éventuelle canonisation de mère Teresa. Ces lettres ayant été déjà connues au moment du procès de béatification, il ne semble pas que cela soit le cas.

Développement de l'œuvre

Elle perd sa mère Drane en 1972, suivie de sa sœur Aga en 1974. En 1963 elle fonde, avec le jésuite Travers-Ball la branche masculine de la congrégation: les Frères Missionnaires de la charité.

Le 17 octobre 1979, Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la paix qu'elle accepte «au nom des pauvres». Dans son discours, elle présente l'IVG comme le «principal danger menaçant la paix mondiale».



En 1984, elle fonde les « pères missionnaires de la Charité » avec le père Joseph Langford. Le 11 décembre de la même année, elle vient assister les victimes de la catastrophe de Bhopal, quelques jours après le désastre.

En 1985, elle ouvre à New York sa première maison pour l'accueil des malades du sida.

Elle est hospitalisée à deux reprises en 1988 et 1989 pour troubles cardiaques et on lui pose un stimulateur cardiaque. Le pape Jean-Paul II lui demande de prendre soin de sa santé.



En 1990, elle est réélue comme supérieure générale des Missionnaires de la Charité pour un troisième mandat, bien qu'elle ait exprimé le désir de se retirer. Comme cela était contraire aux statuts de la congrégation, une permission spéciale du Saint-Siège fut nécessaire.

En Albanie, En 1990, elle dépose une couronne de fleurs sur la tombe de l'ancien dirigeant stalinien Enver Hodja, fondateur de l'un des régimes les plus répressifs d'Europe, ce qui entraînera une polémique.

En 1991, elle invite George Bush et Saddam Hussein à épargner les « innocents » lors de la guerre du Golfe.

En 1995, elle appelle à voter non au référendum irlandais pour l'abrogation de l'interdiction du divorce.

En 1996, elle approuve pourtant le divorce de son amie Lady Diana du Prince Charles, dans un entretien au magazine américain, Ladies Home Journal, en avril 1996.



Elle est hospitalisée en avril 1996 suite à une fracture de la clavicule. Puis de nouveau en août à cause de crises de malaria. Elle reprend toujours son travail dans les bidonvilles aussitôt sortie.

Au chapitre général de la congrégation qui se réunit en mars 1997, la Sœur Mary Nìrmala Joshi (64 ans) est élue pour lui succéder comme supérieure générale.


Soeur Nirmala joshi


Le 5 septembre 1997, Mère Teresa s'éteint à 87 ans. À ce moment, près de 4 000 sœurs des Missionnaires de la Charité sont réparties en 610 communautés dans 123 pays








tombeau de mere teresa
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa   Jeu 26 Aoû - 17:32:03

100 ans de Mère Teresa : le monde entier lui rend hommage



Ce jeudi 26 août,Mère Teresa aurait fêté son 100e anniversaire.

Pour honorer la mémoire de " la Sainte des pauvres ",de nombreux événements seront organisés partout dans le monde.

A Calcutta,ville de l'est de l'Inde où Mère Teresa a consacré une majeure partie de sa vie aux déshérités des bidonvilles,les cérémonies ont débuté ce matin par une messe solennelle qui a réuni plus d'un millier de personnes.

Un moment marqué notamment par la lecture d'un message du pape Benoît XVI.

" Je suis confiant dans le fait que cette année sera pour l'Eglise et le monde une occasion de joyeuse gratitude envers Dieu pour l'inestimable don que Mère Teresa a fait au cours de sa vie et qui continue d'agir à travers le chaleureux et inlassable travail de ses enfants spirituels ",a-t-il écrit.

Un festival du film " Mère Teresa "Et les hommages en Inde ne s'arrêteront pas là : les chemins de fer indiens ont en effet annoncé le lancement d'un train express " Mère Teresa " avec des wagons peints en bleu,couleur de l'habit de sa congrégation,qui devrait parcourir tout le pays.

Calcutta inaugurera également un festival international du film " Mère Teresa " programmant des documentaires et des films retraçant sa vie.

Commémorations à Times SquareLe reste du monde ne manquera pas de commémorer le centenaire de sa naissance.

A Times Square,à New York,des panneaux d'affichage géants seront illuminés en bleu et blanc.

L'Albanie,la Macédoine la religieuse est née à Skopje en 1910 et le Kosovo ont prévu eux aussi de nombreux hommages.

Le Kosovo a d'ailleurs proclamé l'année 2010 " année Mère Teresa ".

Pour avoir consacré sa vie aux pauvres,Mère Teresa a reçu le prix Nobel de la paix en 1979.

Décédée en 1997,cette catholique d'origine albanaise a été béatifiée à peine six ans plus tard,en octobre 2003,par le pape Jean-Paul II.

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
coco8313

avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 51
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Mère Teresa   Ven 6 Juil - 10:06:23

une petite femme par la taille au grand coeur une grande femme pour pleins de personnes à qui elle as donner un peu de bonheur
Revenir en haut Aller en bas
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa   Dim 4 Sep - 23:40:16

Mère Teresa est déclarée sainte par le pape François

"Nous déclarons la bienheureuse Teresa de Calcutta sainte",a déclaré le pape François à Rome devant 100 000 fidèles




Mère Teresa est décédée en 1997.

Mère Teresa de Calcutta,qui a dédié sa vie aux plus déshérités,a été déclarée sainte dimanche par le pape François au commencement d'une messe de canonisation célébrée sur la place Saint-Pierre de Rome devant quelque 100 000 fidèles.

"Nous déclarons la bienheureuse Teresa de Calcutta sainte et nous l'inscrivons parmi les saints,en décrétant qu'elle soit vénérée en tant que telle par toute l'Église",a déclaré le pape François,en prononçant la "formule de canonisation" rituelle.

"La défense de la vie"

"Elle s'est dépensée dans la défense de la vie,en proclamant sans relâche que 'celui qui n'est pas encore né est le plus faible,le plus petit,le plus misérable'.

Elle s'est penchée sur les personnes abattues qu'on laisse mourir au bord des routes,en reconnaissant la dignité que Dieu leur a donnée" a souligné le pape François.

Selon lui,elle a aussi "fait entendre sa voix aux puissants de la terre,afin qu'ils reconnaissent leurs fautes face aux crimes de la pauvreté qu'ils ont créée eux-mêmes",répondant ainsi à certaines critiques selon lesquelles elle n'aurait pas suffisamment usé de sa notoriété auprès des chefs d'Etat,pour s'attaquer aux causes de la pauvreté.

Prix Nobel de la paix en 1979

Mère Teresa,née en 1910 dans une famille albanaise à Skopje et décédée le 5 septembre 1997 dans la maison-mère de sa congrégation à Calcutta,a reçu le Prix Nobel de la paix en 1979.

En 1950,elle avait fondé en Inde les Missionnaires de la charité,qui comptent aujourd'hui 5 000 religieuses consacrant leur vie aux plus pauvres et vivant dans une grande austérité.



















sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Mère Teresa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mère Teresa
» Le blog de Mère Indigne
» Marie TOUGARD mère à 51 ans???
» SOS CPE mère schtroumf
» BC La Maison des Amis de Grand-Mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: