chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le titanic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: le titanic   Lun 10 Sep - 16:49:49



le titanic




Le RMS Titanic (Royal Mail Steamer Titanic) était un paquebot transatlantique britannique de la White Star Line, construit en 1911 et ayant comme port d'attache Liverpool. Il était le plus luxueux et le plus grand paquebot jamais construit au moment de son lancement. Lors de son voyage inaugural de Southampton à New York, il percuta un iceberg sur le flanc tribord le 14 avril 1912 à 23h40 et coula le 15 avril 1912 à 2h20 au large de Terre-Neuve. Entre 1 491 et 1513 personnes périrent, c'est une des plus grandes catastrophes maritimes en temps de paix et un record à l'époque.

La construction



À l'automne 1908, les plans furent achevés et les approvisionnements spéciaux ainsi que les équipements non réalisables par les chantiers navals Harland and Wolff furent commandés. Lord Pirrie fit agrandir les chantiers navals notamment avec la construction d'un immense portique qui était le plus grand échafaudage du monde à l'époque (256 m de long, 82 m de large et 52,60 m de haut ainsi que des grues de 69,50 m). Le 16 décembre 1908, la quille de l'Olympic fut posée sur la cale de construction n°2. Elle portait le numéro de chantier 400, la 400e commande reçue par Harland and Wolff. Le 22 mars 1909,la quille du Titanic fut posée sur la cale n°3, le numéro de chantier était le 401. Les chantiers avançaient très vite et 2 ans plus tard, au printemps 1911, la coque du Titanic fut achevée, elle était constituée de 2 000 tôles maintenus par 3 millions de rivets.

Le lancement



L'Olympic fut lancé le 20 octobre 1910 et le Titanic le 31 mai 1911, jour de l'anniversaire de Lord et Lady Pirrie qui assistèrent à la mise à l'eau du paquebot avec plus de 100 000 personnes, les employés des chantiers et leur famille, des visiteurs, quelques personnalités et la presse étaient présents. Pour aider le Titanic à "glisser" dans l'eau, 20 tonnes de suif, d'huiles de vidange, de graisse et de savon furent étalés sur 2 cm le long des cales. Le Titanic, après avoir réussi son lancement, fut stoppé par 6 ancres retenues elles-mêmes par 23 aussières en acier de 80 tonnes chacune et remorqué à quai par pas moins de 5 remorqueurs Après le lancement, invités, représentant de la presse et personnalités furent conviés à un dîner donné au Grand Central Hôtel de Belfast. Au menu, pas moins de 6 plats et 5 desserts ou mises-en-bouche de cuisine française furent servis.

L'armement



Entre juin 1911 et mars 1912, plus de 3 000 professionnels (mécaniciens, électriciens, plombiers, ébénistes, peintres, décorateurs,...) équipèrent le Titanic des dernières techniques navales et l'aménagèrent avec une décoration et un mobilier somptueux. Le 18 septembre 1911, on annonça la date du voyage inaugural du paquebot, le 20 mars 1912. Mais, le 20 septembre, suite à une collision entre le croiseur de la Royal Navy, Hawk et de l' Olympic lors de sa 5e traversée transatlantique, le Titanic dut être déplacé et les 14 000 ouvriers le construisant furent affectés aux travaux de réparation de l' Olympic, ce qui retarda considérablement sa construction et la White Star Line reporta le voyage inaugural au 10 avril. Le 30 novembre, une fois les réparations de la coque de l' Olympic terminées, celui-ci reprit son service et le Titanic rejoignit sa cale sèche où son armement se poursuivit. En janvier 1912, on installa les 4 cheminées et le 3 février, 3 grosses hélices furent aposées sur le navire. Le 24 mars 1912, le Titanic fut immatriculé à Liverpool, son port d'attache.

Les essais



Le 2 avril 1912, 78 chauffeurs et soutiers ainsi que 41 officiers et membres d'équipage se trouvaient à bord. À 6h00, le Titanic quitta son dock, tiré par 4 remorqueurs appartenant à la Red Funnel Line. Toute la journée, le Titanic procéda à des essais de vitesse et de manœuvrabilité (arrêts d'urgence, mesures des qualités manœuvrières à différentes vitesses). À midi, les ingénieurs, les représentants du chantier et les représentants du ministère du commerce britannique inaugurèrent, en y dînant, la salle à manger de 1re classe. Après d'autres essais, le Titanic rentra à Belfast vers 18h00. Le nouveau paquebot ayant rempli toutes les exigences du gouvernement britannique, Francis Carruthers signa le certificat de navigabilité n°131428. Vers 20h00, le paquebot vira de bord et mit le cap sur Southampton où il était attendu dans la nuit du 3 au 4 avril.

Généralités



Le Titanic fut construit par les chantiers navals Harland and Wolff à Belfast en Irlande du Nord.

Le Titanic était long de 269 mètres, large de 28 mètres et haut de 56 mètres pour trois millions de rivets. Son poids était de 46 000 tonnes, soit 1 000 de plus que l'Olympic. Ceci étant fait car le Titanic possédait 4 ponts promenades privés ce que les deux autres navires jumeaux n'avaient pas.
Il était dit insubmesible car il possèdait 16 compartiments étanches mais ceux-ci ne montaient pas plus haut que le pont E. De plus, se trouvaient à bord, 8 pompes capables d'évacuer 400 tonnes d'eau par heure.

Ces équipements étaient à la pointe de la technologie en 1912, en effet le navire possèdait des détecteurs de fumée dans les endroits à risques ce qui permettait aux membres d'équipage d'intervenir rapidement sur un incendie. La vapeur qui propulsait le navire était fournie par 29 chaudières et 159 foyers. Une ligne téléphonique a également été installée sur le paquebot, elle permettait de communiquer entre le nid-de-pie, la timonerie, la plage arrière, la salle des machines et le compartiment arrière, une autre ligne permettait aux passagers de 1re classe de communiquer avec différents services (bars, restaurant...). L'énergie électrique nécessaire était fournie par 4 dynamos de 400 kw.
Le Titanic possédait quatre cheminées mais seules trois d'entre elles fonctionnaient réellement, la quatrième ayant pour but l'esthétique du navire et l'aération des salles des machines.
Bien qu'il fût plus vaste et eût un plus grand coefficient de déplacement, son volume était exactement le même que celui de son aîné, l'Olympic.
Le navire avait 871 hommes d'équipage et 23 femmes affectées au service de l'alimentation. Ce géant des mers était conçu pour accueillir plus de 3 300 passagers répartis sur dix ponts.
Il transportait du courrier ; c'est pour cette raison qu'il fut aussi appelé RMS Titanic (RMS signifiant Royal Mail Steamer).
Le Titanic présentait un luxe et un confort inégalés pour l'époque. Bien qu'il ne fût pas le premier navire à offrir des piscines, des ascenseurs, des bains ou des salles de sport, le Titanic allait bien au-delà et offrait un niveau de service jamais vu auparavant. Il offrait trois ascenseurs aux passagers de première classe, mais également un pour les passagers de seconde.
La troisième classe était, elle aussi, particulièrement confortable pour l'époque, puisque les voyageurs étaient logés en cabines de quatre à six couchettes alors que, sur les autres paquebots, ils étaient parqués dans de vastes dortoirs. Cependant, contrairement aux passagers des deux autres classes, les passagers de troisième devaient toujours utiliser les escaliers.
L'une de ses caractéristiques les plus remarquables était le Grand Escalier, reproduit fidèlement dans le film de James Cameron.
Il était considéré comme le summum de la technologie civile (pas d’essai métallurgique Charpy) et devait être insubmersible avec ses seize compartiments étanches.
Au moment de son lancement, la rumeur dit qu'un employé déclara : « Dieu lui-même ne pourrait pas couler ce paquebot ».En vérité, il semblerait qu'elle fut plutôt lancée par la presse ; malgré tout, ni les chantiers Harland and Wolff, ni la White Star Line ne la démentirent

Traversée inaugurale



10 avril 1912

À 12h15, le Titanic appareille de Southampton en Angleterre avec à son bord 953 passagers dont 31 transManche et 886 membres d'équipage. À 18h35, arrivé à Cherbourg en Normandie, 24 passagers trans-Manche débarquent et 274 embarquent, principalement des 1re classe. À 20h10, le paquebot appareille de Cherbourg pour Queenstown (aujourd'hui Cobh) en Irlande.

11 avril 1912

À 11h30, le Titanic arrive à Queenstown où débarquent 7 passagers inter-ports, 120 passagers embarquent, principalement des 3e classe et un membre d'équipage déserte. À 13h30, le RMS Titanic quitte Queenstown pour New York avec à son bord 1 316 passagers et 885 membres d'équipage. Le capitaine Edward Smith envisageait de prendre sa retraite après cette traversée ; il ne devait donc assurer le commandement du Titanic que pour cette unique fois.

12 avril 1912

À 19h45, le Titanic reçoit un message de La Touraine lui signalant un brouillard dense, une couche de glace épaisse, des icebergs et un navire abandonné sur plusieurs points de l'Atlantique Nord. Ce message a été immédiatement remis au capitaine Edward Smith qui répond.

13 avril 1912



Dans la journée, le Titanic reçoit plusieurs messages lui signalant des icebergs, des growlers (petits icebergs de 1 mètre par 5) et quelques champs de glace. À 22h30, le paquebot reçoit un avis du Rappahannock lui signalant un épais champ de glace et plusieurs icebergs, la réception de ce message fut effectuée par un officier.

14 avril 1912



Alors que le Titanic a déjà parcouru 1 451 milles (2 335 kilomètres), le Caronia signale, vers 9h00, des glaces à 42°N, 49°O jusqu'à 51°O. En début d'après-midi, trois navires, le Baltic, l'America et le Noordam signalent des glaces à peu près au même endroit. En soirée, un cinquième navire, le Californian, envoie le même message mais l'équipage n'en tient pas compte et le paquebot est poussé à pleine vitesse, probablement dans l'objectif de décrocher le Ruban bleu récompensant la plus rapide traversée de l'Atlantique (ou tout simplement pour impressionner la presse). À 19h30, le paquebot reçoit trois nouveaux messages du Californian lui signalant de grands icebergs. À 21h40, alors que la température n'est plus que de quelques degrés, le Mesaba, envoie lui aussi un signalement de glaces mais ce dernier n'est pas remis aux veilleurs du nid-de-pie. À 22h00, les 2 veilleurs du nid-de-pie sont remplacés par Frederick Fleet et Reginald Lee, la température extérieure devient nulle ainsi que celle de l'eau une demi-heure plus tard. À 22h55, le Californian, alors pris dans la glace à 20 milles au nord du Titanic, envoie un message à tous les navires alentours, sur le Titanic il est intercepté par l'opérateur radio qui répond « Dégagez ! Taisez-vous ! Vous brouillez notre traffic radio ! ». Une demi-heure plus tard, l'opérateur radio du Californian éteint son poste. À 23h40, par 41°46' N et 50°14' O, alors que le RMS Titanic avance à 22,5 nœuds (41,7 km/h), le veilleur Frederick Fleet aperçoit un iceberg droit devant à moins de 500 mètres et s'élevant à environ 30 mètres au dessus du niveau de l'eau, il sonne la cloche trois fois et téléphone immédiatement à la timonerie. Le 6e officier James Paul Moody reçoit l'appel et transmet immédiatement le message au 1er officier William Murdoch, alors de quart, instinctivement, il essaie de faire virer le navire vers bâbord et fait stopper les machines pour faire marche arrière mais le gouvernail du paquebot est trop petit par rapport à sa taille. Quelque 37 secondes plus tard, le navire vire mais l'iceberg le heurte par tribord et créée de multiples brèches dans la coque ouvrant des voies d'eau sous la ligne de flottaison sur 100m. Les portes étanches sont alors immédiatement fermées par Murdoch afin d'éviter une voie d'eau plus importante. Mais l'eau commence à envahir les cinq premiers compartiments du bateau. Or, le Titanic ne peut flotter qu'avec au maximum quatre de ses compartiments remplis d'eau. La proue commence dès lors à couler. À 23h50, le niveau de la mer est déjà montée de 4 mètres à la proue, les 5 premiers compartiments étanches commencent à être inondés ainsi que la chaufferie n°6.


Dernière édition par le Lun 10 Sep - 23:51:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Lun 10 Sep - 17:18:07

15 avril 1912



À minuit, la salle de tri du courrier est inondée, Thomas Andrews, l'architecte du paquebot établit alors un pronostic : le navire coulera dans une heure ou une heure et demi tout au plus. 5 minutes plus tard, le capitaine fait enlever les tauds des embarcations et rappeler l'équipage, le court de squash, 10 mètres au dessus de la quille est sous l'eau. À 00h10, le 4e officier Boxhall calcule la position du navire : 41°46'N, 50°14'O. À 00h15, le premier appel de détresse est envoyé en signal CQD[30] (Come Quickly Danger). À 00h20 l'eau envahit déjà les quartiers de l'équipage à l'avant du Pont E. À 00h25, l'ordre est donné de faire monter les femmes et les enfants en premier dans les canots de sauvetage et le RMS Carpathia, un navire ayant capté le signal de détresse fait route à toute vapeur mais ce navire est très lent (17 nœuds) et la présence de glaces le ralentit encore plus. À 00h45, la première fusée de détresse est envoyée, le canot n°7 est affalé avec seulement 28 passagers contre 65 possibles, le signal CQD est transformé en SOS, les officiers s'occupent de faire monter les femmes et les enfants en priorité dans les canots, les 1res classes étant bien évidemment avantagées pour obtenir une place. Mais la capacité des canots n'est que de 1 178 personnes au total et il y a 2 206 à secourir sur le paquebot. À intervalles réguliers et ceci jusqu'à 1h40, des fusées de détresse furent envoyées. Il en est de même pour les SOS qui furent envoyés jusqu'à 2h17. Divers navires ont apparemment aperçus ou entendus ces signaux. Effectivement, un officier de quart aurait aperçu les fusées de détresse du Titanic mais en aurait déduit qu'il s'agissait d'une fête pour célébrer la croisière inaugurale du paquebot et n'en a donc pas tenu compte. Sur le Californian, l'opérateur radio serait parti se coucher peu avant l'instant où le message de détresse du Titanic fut envoyé. Parmi les navires ayant bien reçu le SOS, l’Olympic (bateau jumeau du Titanic) était à plus de 500 milles (804 kilométres) donc il était impossible pour lui d'arriver à temps, le Mount Temple était à 49 milles (95 km), le Frankfurt était à 153 milles (285 km), les navires Bisma, Baltic et Virginian étaient respectivement à 70, 243 et 170 milles, le Carpathia étant seulement à 58 milles (107 km), c'est lui qui tenta de porter secours au Titanic. À 00h55, les canots n°6 et n°5 sont affalés avec respectivement 28 et 41 personnes embarquées seulement. Entre 1h00 et 1h10, les canots n°3, n°1 et n°8 sont mis à la mer avec seulement 32, 12 et 28 personnes . Le reste des canots est amarré avec environ 60 personnes à bord jusqu'à environ 2h00 du matin. À 2h10, le commandant relève les opérateurs radio Jack Phillips et Harold Bride de leur fonction. À 2h17, Thomas Andrews est aperçu seul dans le fumoir de 1re classe, le commandant retourne sur la passerelle, l'orchestre s'arrête de jouer juste avant la chute de la cheminée avant. À 2h18, les lumières du RMS Titanic clignotent une dernière fois puis s'éteignent. Un instant plus tard le paquebot se brise en deux. Alors que la partie avant coule, la partie arrière flotte pendant quelques instants et se remplit d'eau lentement jusqu'à ce qu'elle sombre à son tour 2 heures et 40 minutes après la collision. La température de l'eau est alors de -3°C. Beaucoup plus tard, à 3h30, les canots aperçoivent les fusées du Carpathia. 40 minutes plus tard, le premier canot, le n°2, est repêché par le navire de secours. À 5h30, le Californian prévenu par le Frankfürt arrive sur les lieux du désastre. Le dernier canot, est repêché à 8h30, le second officier Charles Lightoller est le dernier à monter à bord. Le Carpathia fait ensuite route vers New York à 8h50.

16 avril 1912

Le lendemain du naufrage, le Roi d'Angleterre, George V, adresse ses condoléances aux familles des victimes par un télégramme envoyé à Ismay. George V envoie à son tour un télégramme au président américain William Howard Taft. Armand Fallières, président français, envoie un télégramme à George V pour exprimer lui aussi ses condoléances.


17 avril 1912

Le Mackay-Bennett, un navire de la White Star Line appareille d'Halifax (Nouvelle-Écosse), Canada dans le but de retrouver des cadavres. Plus tard, le Minia, le Montmagny et l’Algerine effectuèrent la même opération. Au total seulement 328 corps furent repêchés, 119 furent rendus à la mer à cause de leur trop mauvais état et 229 furent ramenés à Halifax où la majorité y furent enterrés.

18 avril 1912



Le RMS Carpathia arrivant à Pier 54 à New York avec les rescapés.À 21h30, le RMS Carpathia débarque à New York sous une pluie battante, les rescapés de 3e classe débarquent en dernier vers 23h00, certains sont accueillis par leur famille, d'autres sont hébergés par des hôtels le temps de retrouver leurs proches ou de regagner l'Angleterre au frais de la White Star Line. Certains rescapés de 1re classe rentrent à leur domicile par train privé.

3 mai 1912

Enterrement des 150 victimes ramenées à Halifax et non réclamées par leur famille dans les trois cimetières de la ville[15]. Chaque sépulture porte un bloc de granite gris foncé avec l'inscription décédé le 15 avril 1912 suivie du numéro du corps, si l'identité de la personne est connue, elle est inscrite au-dessus de cette inscription. 121 corps reposent dans le cimetière multiconfessionnel de Fairview Lawn, 19 dans le cimetière catholique romain du Mont des Oliviers et 10 dans le cimetière israélite de Baron de Hirsch. 43 des 150 victimes demeurent à ce jour inconnues.

Les passagers du Titanic

Sur les 1 316 passagers, 325 faisaient partie de la première classe, 285 de la seconde et la dernière accueillait 706 personnes, 922 passagers ont embarqué à Southampton , 274 à Cherbourg et 120 à Queenstown .Les 8 musiciens de l'orchestre (tous décédés) ne font pas partie de l'équipage mais étaient passagers de seconde classe.

Personnalités

Un nombre relativement important de personnalités célèbres voyageaient sur le Titanic, en voici les principales :

Thomas Andrews, Architecte naval du Titanic, directeur des chantiers Harland and Wolff, ( Angleterre)




John Jacob Astor IV, colonel américain, inventeur, écrivain, ..., ( États-Unis)



Karl Howell Behr, tennisman professionnel, ( États-Unis)



Mauritz Hakån Björnström-Steffansson, militaire, ( Suède)

Margaret Brown, militante des droits de l'homme et surtout de la femme, ( États-Unis)



Margaret brown à deux ans / Margaret brown en 1949


Archibald Willingham Butt, major américain, aide de camp du président Taft, (( États-Unis)



Helen Churchill Candee, écrivain, ( États-Unis)



Charlotte Drake Martinez-Cardeza, épouse d'un procureur de Philadelphie, riche héritière, ( États-Unis)



Paul-Romain Marie Léonce Chevré, sculpteur renommé en France et au Canada, ( France)

Cosmo Edmund Duff Gordon, sir Cosmo, pair d'Angleterre, ( Royaume-Uni)



Lucy Christina Duff Gordon, créatrice de mode et propriétaire de "La Maison de Lucile", ( Royaume-Uni)



Lucy Christina Duff Gordon


Archibald Gracie, colonel américain, historien de la Guerre de Sécession, ( États-Unis)



Charles Melville Hays, président d'une compagnie de chemin de fer canadienne, ( États-Unis)



Joseph Bruce Ismay, directeur de la White Star Line, ( Royaume-Uni)



William Thomas Stead, spiritualiste et fondateur de la "Review of Reviews", ( Royaume-Uni)



William Thomas Stead


Toutes les personnes citées ci-dessus logeaient en première classe


Dernière édition par le Lun 10 Sep - 23:46:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Lun 10 Sep - 23:43:15

L'équipage

Parmi les 885 personnes constituant l'équipage du Titanic, 66 appartenaient au service pont, 325 étaient au service énergie propulsion, 471 hommes et 23 femmes au service passager, en voici les principaux :

Edward John Smith, commandant



Henry Tingle Wilde, commandant en second



William McMaster Murdoch, 1er officier



Charles Herbert Lightoller, 2e officier



Herbert John Pitman, 3e officier



John George Phillips, opérateur radio




Frederick Fleet, veilleur



Les derniers rescapés

Les derniers survivants du Titanic sont :

Beatrice Irene Sandström (9 août 1910 - 3 septembre 1995) États-Unis

Eva Miriam Hart (31 janvier 1905 - 14 février 1996) passagère de seconde classe Angleterre



Edith Eileen Brown (27 octobre 1896 - 20 janvier 1997) passagère de seconde classe Afrique du Sud



Louise Laroche (2 juillet 1910 - 28 janvier 1998) passagère de seconde classe France



Eleonor Ileen Johnson (23 août 1910 - 7 mars 1998) passagère de troisième classe États-Unis

Michel Marcel Navratil (12 juin 1908 - 18 avril 2001) passager de seconde classe France



Winnifred Vera Quick van Tongerloo (23 janvier 1904 - 6 juillet 2002) passagère de seconde classe Angleterre



Lillian Gertrud Asplund (21 octobre 1906 - 6 mai 2006) passagère de troisième classe États-Unis



Barbara Joyce West Dainton(née le 24 mai 1911) passagère de seconde classe Angleterre



Elizabeth Gladys "Millvina" Dean (née le 2 février 1912) passagère de troisième classe Angleterre



Barbara Joyce West Dainton et Elizabeth Gladys "Millvina" Dean sont les seules survivantes encore en vie du drame mais elles étaient trop jeunes lors du naufrage pour se rappeler quoi que ce soit.

Lillian Gertrud Asplund était la dernière survivante ayant des souvenirs, elle décéda en 2006.

Michel Marcel Navratil était le dernier homme survivant et aussi le dernier Français, il mourut en 2001. De plus, Robertha Josephine "Bertha" Marshall et Ellen Natalia "Helen" Callaghan, les onzième et douzième rescapés sont décédées à seulement un jour d'intervalle le 4 et le 5 mars 1993 à respectivement 93 et 101 ans.

Les Conséquences du naufrage du Titanic

Lors de la première conférence sur la sécurité en mer à Londres, le 12 novembre 1913, les mesures suivantes furent prises :

La création d'une patrouille internationale des glaces qui surveille les icebergs pouvant constituer un danger à la navigation dans l'Atlantique Nord

L'obligation d'avoir un nombre suffisant de canots de sauvetage pour tous à bord

L'obligation que les communications radio soient assurées en permanence avec une batterie de secours

L'obligation d'interpréter l'envoi de fusées de détresse depuis un bateau uniquement comme un signal de détresse.

Ce naufrage fut reconnu internationalement comme étant la première fois où le signal de détresse du code morse, SOS ( ... - - - ...), fut utilisé, transmis par l'opérateur radio en chef Jack Phillips et reçu par le Carpathia, bien que comme virtuellement tous les bateaux de son époque, il ne maintenait pas une écoute radio 24 heures sur 24.

le désastre fut un choc pour la communauté internationale car il prouvait à tous les peuples que l'homme et ses réussites technologiques étaient dépassés par les puissances de la nature. Il mit également la lumière sur les insuffisances techniques de l'époque : les examens modernes montrent en effet que l'acier de la coque et encore d'avantage les rivets, avec trop de soufre mais pas assez de manganèse, était trop cassant. L'attitude désinvolte et insouciante de ceux qui décidaient de la route et de la vitesse, basée sur leur confiance exagérée dans l'« insubmersibilité » du bateau, contribua fortement à la perte du navire.


la redecouverte du Titanic



De nombreux projets d'expéditions pour retrouver le navire englouti virent le jour sans succès.

L'épave fut finalement localisée le 1er septembre 1985 à 1h05 par une expédition franco-américaine dirigée par Jean-Louis Michel de l'IFREMER et le Dr Robert D. Ballard de la Woods Hole Oceanographic Institution. Elle fut trouvée à une profondeur d'environ 4 000 mètres, à 41° 43’ 55’’ N, 49° 56’ 45’’ W, à 650 km au sud-est de Terre-Neuve. Le navire était brisé en deux énormes morceaux qui reposaient sur le fond à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, séparés par un champ de débris. Des scientifiques affirment que l'énorme pression de l'eau dans les compartiments avant commença à casser le bateau en bas vers le milieu, la section avant se remplissant d'eau et coulant en premier, l'arrière flottant encore avant de couler un peu plus tard. La partie arrière du bateau (30 000 tonnes), qui n'avait pas été conçue pour supporter un tel poids, a cassé net (au milieu du bateau se trouvaient les pompes du réducteur-inverseur, qui étaient énormes).

Le Dr Ballard et son équipe n'ont enlevé aucun objet du site, considérant que cela équivalait à un pillage de tombes. Pour la loi maritime internationale cependant, la récupération des objets est nécessaire pour établir les droits de sauvegarde pour une épave. Dans les années suivant la découverte, le Titanic a été l'objet de nombreux arrêts juridiques concernant la propriété des objets et le site du naufrage lui-même. Beaucoup d'objets ont été sauvés et sont visibles actuellement de façon permanente dans le musée maritime de Greenwich au Royaume-Uni.

Les scientifiques affirment que les nombreuses plongées depuis la redécouverte du bateau en 1985 ont accéléré la dégradation de l'épave. La National Oceanic and Atmospheric Administration estime que « la coque et la structure du navire pourraient s'effondrer dans les cinquante prochaines années ».
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Lun 20 Fév - 22:21:07

Titanic: il est décoré... cent ans après



René Jacques Lévy

Un chimiste français qui voyageait à bord du Titanic,et qui a disparu après avoir laissé sa place sur un canot de sauvetage à une passagère,va être décoré à titre posthume par une société savante britannique,cent ans après son geste chevaleresque.

Lors du naufrage du paquebot,René Jacques Lévy,36 ans,"a laissé son siège dans un canot de sauvetage à une passagère,a fait ses adieux,est resté sur le pont et n'a jamais été revu",a décrit dans un communiqué aujourd'hui la Royal Society of Chemistry.

La Société royale de chimie remettra la distinction à l'un de ses descendants en avril.

L'organisation scientifique a découvert l'histoire du chimiste grâce aux archives d'une association de généalogie juive basée en France.

René jacques Lévy,né à Nancy (est de la France) en 1875,avait émigré au Canada en 1903 avec son épouse et ses trois filles.

Rentré en Europe en 1912 pour assister à un enterrement,il embarque sur le Titanic pour le retour et partage sa cabine avec plusieurs passagers,dont une Américaine.

Dans son journal,l'Américaine raconte que Lévy et deux autres passagers l'ont aidée à monter dans un canot de sauvetage avant de la saluer de la main en criant "Au revoir !"

"A l'occasion du centenaire du naufrage du Titanic,j'ai pensé qu'il était approprié de saluer ainsi le courage et la galanterie d'un de nos pairs",a déclaré le professeur David Phillips,président de la Royal Society of Chemistry dans un communiqué.

Le Titanic,parti de Southampton pour rallier New York,a coulé le 14 avril 1912,deux heures et demie après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale de l'Atlantique.

Plus de 1500 personnes sont mortes lors de ce naufrage.







le figaro


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Mer 7 Mar - 16:08:59

La Lune mise en cause dans le naufrage du Titanic



Extrait du film Titanic.

L'alignement de notre satellite avec la Terre et le Soleil, survenu en janvier 1912,pourrait expliquer le grand nombre d'icebergs qui ont croisé la route du paquebot trois mois plus tard.

Une hypothèse jugée farfelue par certains.


La Lune serait-elle au cœur d'un complot astronomique contre le Titanic?

Sa cruelle absence la nuit du drame contribuait déjà à expliquer les mauvaises conditions de visibilité qui ont poussé le capitaine à la faute.

Mais ce ne serait pas le seul tort de notre satellite.

Des physiciens et astronomes de l'université du Texas pensent désormais qu'elle aurait eu le mauvais goût de préparer le théâtre du crime quelque mois plus tôt en provoquant une marée inhabituellement forte.

D'après les calculs de ces scientifiques,la Terre se serait retrouvée,le 4 janvier 1912,soit trois mois et demi avant le terrible accident,prise entre son étoile et son satellite dans un alignement très particulier.

A cette date précise,la Lune était en effet au plus près de notre planète, elle-même au plus près du Soleil.

Cette coïncidence extraordinaire aurait maximisé les effets de marée, soulignent les «astronomes légistes» texans.

Une théorie «farfelue»

La «super grande marée» résultant de ce phénomène aurait pu remettre à flot les icebergs bloqués sur les côtes du Labrador plusieurs mois après s'être détachées du Groenland.

Le courant les aurait alors emportés tranquillement vers le sud.

Un scénario qui expliquerait le foisonnement inexpliqué de blocs de glace sur la route du Titanic rapportés par différents témoins.

«Nous ne prétendons pas savoir où était exactement l'iceberg qui a fait sombrer le bateau en janvier 2012,personne ne peut le savoir,mais ce scénario est plausible sur le plan scientifique»,estime Donald Olson,auteur principal de l'étude à paraître dans le numéro d'avril du magazine Sky&Telescope.



Le trajet possible suivi par l'iceberg venu couper la route du Titanic.

Une grande marée aurait pu le déloger des cotes du Labrador en janvier.


Un sismologue de l'université de Washington,John Vidale,exprime toutefois son scepticisme à l'égard de cette théorie qu'il juge «farfelue».

Il pointe du doigt la criante absence de données chiffrées pour appuyer la démonstration.

Un géophysicien de l'USGS (institut national de géologie américain) John Bellini,ne croit d'ailleurs pas que le supplément gravitationnel associé à cet événement astronomique ponctuel puisse vraiment avoir des conséquences aussi dramatiques.

Si la théorie du chaos veut,selon l'expression consacrée,qu'un battement d'aile de papillon à New York puisse provoquer une tempête à Tokyo,il rappelle que cela est loin d'être le cas général.











le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Dim 15 Avr - 0:07:33

Titanic: 100 ans après,la légende de l'orgueilleux paquebot reprend vie

Fleurs jetées à la mer qui avait englouti le Titanic,fusées de détresse sur le port canadien d'Halifax où reposent de nombreuses victimes: 100 ans après le naufrage,la légende de l'orgueilleux paquebot reprend vie.

Le naufrage et ses quelque 1.500 morts avait été symbolique à plus d'un titre: arrogance de l'homme moderne punie par la nature,ségrégation entre les millionnaires en première classe et les immigrants et matelots logés près de la cale, sauvetage des femmes et sacrifice des hommes, voire,pour certains,annonce du déclin de l'empire britannique.

Aussi,sa commémoration a-t-elle pris l'allure d'un événement international,des côtes irlandaises et britanniques à celles de l'Amérique du Nord,pour atteindre son point culminant dans la nuit de samedi à dimanche sur les lieux mêmes de la catastrophe dans l'Atlantique nord,à environ 800 km au sud-est d'Halifax.

Un siècle,heure pour heure,après la rencontre fatale avec un iceberg,plus de 1.700 passagers de deux bateaux de croisière,le Balmoral,venant de Southampton,comme le Titanic,et le Journey,parti de New York,vont assister à la reconstitution de certains moments de la nuit fatale,comme l'annonce de la collision par le capitaine et l'appel de détresse.

Hormis ces passionnés privilégiés,dont certains sont experts de l'histoire du naufrage et d'autres descendants de passagers du Titanic,des milliers de personnes se sont senties personnellement concernées par la commémoration.

Wendy Burkhart et Jerry Evans,un couple de Colombie-Britannique,a traversé le continent pour assister aux cérémonies à Halifax.

"Il y a une connexion entre notre famille et le Titanic",explique Wendy,avant d'ajouter: "Mes arrière-grands-parents,ma grand-mère et sa soeur avaient réservé des places sur le Titanic pour aller au Canada où ils voulaient s'établir.

Mais il y a eu une querelle dans la famille et ils ont décidé de partir en automne,sans attendre le printemps".

L'histoire est transmise de génération en génération dans sa famille et contribue à sa cohésion,affirme-t-elle.

Son autre lien avec le Titanic est moins direct: son mari,jeune,lui a paru ressembler à l'acteur Leonardo DiCaprio dans le film de James Cameron,ce qui l'a décidé à l'épouser.

Quant aux habitants du port canadien d'Halifax,ils se sentent tout aussi impliqués que ceux de Belfast,où le Titanic avait été construit,ou de Southampton,d'où il a pris la mer pour son voyage inaugural avec plus de 700 habitants de la région comme membres d'équipage.

C'est d'Halifax que sont partis les vaisseaux chargés de retrouver les corps des victimes et c'est là que sont enterrées 150 d'entre elles.

Depuis des mois,autorités,artistes,scientifiques et musées se sont préparés à marquer dignement l'anniversaire du drame.

"Ce n'est pas un carnaval",a insisté le directeur de la société sans but lucratif Titanic 100,Ken Pinto.

Samedi soir,un rassemblement au Musée Maritime de l'Atlantique,qui abrite une exposition permanente consacrée au Titanic,devait être suivi par une procession aux flambeaux.

Une "Veillée du Titanic",animée par une vingtaine d'artistes,acteurs et musiciens,devait évoquer différents aspects du drame,et notamment le courage de l'orchestre du paquebot qui avait continué à jouer malgré le danger,réduisant la panique à bord.

A 00H27 locales,Halifax devait observer un moment de silence,symbolisant l'arrivée du dernier message du Titanic transmis par la télégraphie sans fil.

Puis des fusées éclairantes doivent monter vers le ciel,reproduisant l'appel de détresse du navire.















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Dim 15 Avr - 15:24:55

Titanic: un mémorial à Belfast

Un monument où figurent les noms des quelque 1500 victimes du naufrage du Titanic il y a 100 ans a été dévoilé lors d'une cérémonie aujourd'hui,un siècle jour pour jour après le drame,à Belfast où le paquebot de légende avait été construit.

Pour la première fois,les noms de tous les passagers et membres d'équipage,y compris les musiciens à bord du Titanic,figurent sur un monument.

Les noms apparaissent par ordre alphabétique,sans distinction de classe dans laquelle les passagers voyageaient sur le paquebot.

"Nous avons choisi un thème autour du bleu,du blanc,de la couleur argent et du vert,pour faire écho à l'eau et à la glace",a expliqué Joy Hutchinson,architecte du jardin où a été érigé le monument,une immense pierre toute en longueur.

Le monument a été dévoilé lors d'une cérémonie à l'extérieur de la mairie de Belfast,à laquelle ont assisté quelque 300 personnes.

Le Titanic avait été construit dans les chantiers navals de Belfast.

"Nous sommes tous fiers de ce bateau.

Ce qui s'est passé est un désastre,le Titanic ne l'était pas",a déclaré Una Reilly,à la tête de la Belfast Titanic Society,une organisation qui entretient le souvenir du paquebot réputé insubmersible.

Le naufrage du Titanic dans l'Atlantique Nord,dans la nuit du 14 au 15 avril 1912,était commémoré pendant le week-end des deux côtés de l'Atlantique et sur les lieux mêmes du drame en pleine mer.

Deux bateaux de croisière,l'un venu de New York,la destination initiale du Titanic,et l'autre de Southampton,port du sud de l'Angleterre d'où le paquebot de légende était parti,sont arrivés dans la nuit de samedi à dimanche sur les lieux du naufrage.

A bord du Balmoral,qui retrace le voyage du Titanic depuis l'Angleterre,les quelque 1300 passagers, parmi lesquels des descendants de victimes,et les centaines de membres d'équipage ont observé deux minutes de silence en pleine nuit.

Trois gerbes ont été jetées du pont dans l'eau glacée au moment même où cent ans plus tôt le paquebot avait sombré,selon des images retransmises par la BBC.

A bord du Journey,venu de New York,les haut-parleurs du bateau ont répété le message du capitaine du Titanic annonçant que le paquebot avait heurté un iceberg,selon une transmission de la chaîne publique canadienne CBC.














le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Sam 16 Mar - 2:22:50

Le violon du Titanic refait surface,101 ans après le naufrage

Le violon en bois de rose du chef de l'orchestre du Titanic a été retrouvé dans un grenier en Angleterre et authentifié 101 ans après le naufrage du paquebot "insubmersible".

Le violon en bois de rose du chef de l'orchestre du Titanic a été retrouvé dans un grenier en Angleterre et authentifié 101 ans après le naufrage du paquebot "insubmersible",a-t-on appris vendredi auprès d'une maison d'enchères britannique.

Il a fallu sept ans pour certifier l'origine de l'instrument, qui a miraculeusement survécu au drame,a expliqué Andrew Aldridge,de la maison Henry Aldridge & Son située dans le sud-ouest de l'Angleterre.

"Je savais qu'il mourrait en étreignant son violon"

Le violon appartenait à Wallace Hartley,à la tête de la petite formation instrumentale du Titanic qui s'était illustrée en jouant jusqu'à ce que le bateau ne sombre dans l'Atlantique en avril 2012.

La dépouille de Wallace Hartley a passé dix jours dans l'eau,et "le violon a été trouvé dans une valise en cuir" qui était attachée à son corps,a raconté à l'AFP Andrew Aldridge.

Peu de temps après le drame,la mère de Wallace Hartley avait confié à la presse : "Je savais qu'il mourrait en étreignant son violon.

Il était passionnément attaché à cet instrument".

"C'est une incroyable histoire humaine"

Le violon,cadeau de sa fiancée,Maria Robinson,portait une petite plaque en argent "Pour Wallys,à l'occasion de nos fiançailles.

Maria",un élément qui a permis de l'authentifier.

Les scientifiques qui ont examiné l'instrument ont aussi conclu que "les dépôts et la rouille" trouvés sur le violon étaient "compatibles avec une immersion dans de l'eau de mer",selon Andrew Aldridge.

Après avoir repêché le précieux instrument,les autorités canadiennes l'avaient envoyé à Maria Robinson.

Sur les quelque 2 200 personnes à bord,1 500 avaient péri

Et à sa mort en 1939, l avait été confié à l'Armée du salut.

Dans une lettre datant du début des années 40,une professeur de musique de l'organisation écrivait: "Il est quasiment impossible de jouer (sur le violon),sûrement à cause de sa vie mouvementée".

L'instrument avait ensuite été donné à une famille qui l'a gardé dans son grenier.

"C'est une incroyable histoire humaine",a commenté Andrew Aldridge.

"Wallace Hartley est l'une des personnalités les plus importantes" de l'histoire du Titanic,notamment à cause de "son courage prodigieux",a-t-il ajouté,estimant que ce violon était "le souvenir connu le plus important du Titanic".

Ce violon qui a connu un destin à nul autre pareil,est évalué à au moins 100 000 euros.

Il sera exposé à partir de Pâques à la mairie de Belfast,ville où le Titanic a été construit.

Il n'est pas question pour l'instant de le vendre aux enchères,selon Andrew Aldridge,qui a précisé être en négociation avec des musées.

Le Titanic avait sombré dans les eaux glaciales de l'Atlantique Nord lors de son voyage inaugural dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 après avoir heurté un iceberg.

Sur les quelque 2 200 personnes à bord,1 500 avaient péri,dont les huit membres de l'orchestre.














midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: le titanic   Dim 23 Mar - 12:26:26

Titanic : la lettre d'une Iséroise fait le buzz

Rose Amélie Icard est née à Murs,un petit village du Vaucluse à quelques kilomètres de l’abbaye cistercienne de Sénanque,en 1872.



« J’ai 83 ans,mais c’est une heure de ma vie que je n’oublierai jamais… ».

Voici un extrait de la lettre de Mlle Icard qui fait le buzz en Angleterre.


Elle est décédée le 15 juillet 1964 dans la banlieue de Grenoble.

Depuis quelques jours,cette Iséroise fait la Une de plusieurs sites Internet d’information en Angleterre.

Pourquoi ?

Comme elle le racontait à un journaliste du Dauphiné Libéré en 1959,Rose Amélie Icard a vécu l’un des drames les plus marquants du XXe siècle.

Le 14 avril 1912,elle se trouvait à bord du Titanic.

Elle était la dame de compagnie de la richissime veuve d’un magnat américain propriétaire de la compagnie de téléphone Bell.

Si toute l’Angleterre parle aujourd’hui de Rose Amélie Icard,ce n’est pas parce qu’elle porte le même prénom que l’héroïne du film de James Cameron (Rose,la jeune femme interprétée par Kate Winslet) mais c’est à cause d’une lettre qu’elle a écrite en 1955.

Ce document de neuf feuillets retrace,avec émotion,presque minute par minute,le naufrage du Titanic.

Il est évidemment rédigé en français.

Et son actuel propriétaire,un Anglais,souhaite la faire traduire.

Pour cela,il l’a postée sur le site Internet « Reddit ».

Depuis,des centaines d’internautes planchent pour retranscrire,en anglais,la missive sans trahir les propos de Rose Amélie Icard.

Pour les journaux en ligne,les souvenirs de l’Iséroise permettent d’éclairer sous un jour encore plus humain ce qu’a été la tragédie du Titanic.

Si la lettre n’a,pour l’instant, pas été authentifiée,elle correspond parfaitement au récit que Rose Amélie Icard avait fait au Dauphiné Libéré il y a un peu plus d’un demi-siècle.






















le dauphiné

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
le titanic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La promotion TITANIC
» Titanic au 1/200
» TV Le Titanic remis à flot
» Le Titanic à la Cité de la Mer
» Le centenaire du Titanic à Cherbourg.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: les Catastrophes-
Sauter vers: