chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Raymond Kopa

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42597
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Raymond Kopa Empty
MessageSujet: Raymond Kopa   Raymond Kopa I_icon_minitimeMer 8 Aoû - 21:09:18

Raymond Kopa, de son vrai nom Raymond Kopaszewski (dit Koppita pour les madrilènes), est un footballeur français né à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais) le 13 octobre 1931.


Raymond Kopa Kopaze10



Biographie

Ce fils de mineur polonais travaille au fond des mines durant son adolescence, y perdant même un doigt.
Son avenir est tout tracé... mais le football entre dans la partie.
Surdoué dès son enfance, Raymond brille à Nœux-les-Mines et termine notamment deuxième du Concours du jeune footballeur 1949.
Repéré par le SCO Angers, Raymond s'y fait remarquer par Albert Batteux qui le fait transférer au Stade de Reims. Kopa devient dès lors le relais de Batteux sur le terrain.

Raymond Kopa est la figure de proue du « Grand » Stade de Reims.
Il collectionne trophées et honneurs avec le club champenois et connaît aussi ses premières sélections en équipe de France (1952).
Le jeu léché de Kopa est vite repéré par les plus grands clubs du continent qui se disputent alors ses services.
Le challenge des dirigeants rémois se complique surtout après le match disputé par l'équipe de France face à l'Espagne où Kopa est éblouissant.
À l'issue de cette rencontre, Kopa hérite du surnom de Napoléon sous l'impulsion du journaliste anglais Desmond Hackett (Daily Express), en raison également de son petit gabarit.
Le président champenois Henri Germain cède finalement en 1956 devant une offre qui ne se refuse pas du Real Madrid.
Le Milan AC, entre autres, était également sur les rangs.

Pour ses débuts avec le Real Madrid, Raymond dispute un match amical de prestige face aux Brésiliens de Vasco de Gama.
Le Real s'impose 4-2 et Kopa marque deux buts.
Parmi les stars du Real, Kopa ne souffre pas vraiment de la comparaison.
Il remporte d'ailleurs le ballon d'or européen 1958 au nez et à la barbe d'Alfredo Di Stefano, vainqueur en 1957 et 1959.
Kopa reste à ce jour le seul joueur à avoir figuré quatre saisons consécutives parmi les trois premiers du classement du Ballon d'or : 3e en 1956 et 1957, 1er en 1958 puis 2e en 1959.

Premier français vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions après l'échec du Stade de Reims en 1956, Raymond enlève avec le Real les éditions 1957, 1958 et 1959.

En retrait de l'équipe de France depuis son arrivée en Espagne, Kopa dispute finalement avec les Bleus la Coupe du monde suédoise de 1958.
Il est alors désigné Meilleur joueur de la compétition, où la France termine troisième.
Il ne joue pas ensuite durant le 1er championnat d'Europe des Nations, organisé en France en 1960, entre Paris et Marseille.

Après bien des péripéties, Raymond rejoint finalement de Stade de Reims en 1959.
Il y achève sa carrière de haut-niveau en tirant sa révérence en 1964.
Kopa se recycle alors dans diverses affaires commerciales, mais il aime tellement jouer au football, qu'il poursuit sa pratique en vétérans dans le Maine-et-Loire.
À 42 ans, il est même contacté par le Paris Saint-Germain pour venir renforcer le club alors en D2.
Kopa décline l'offre, mais participe quand même à un match amical de préparation avec le PSG face à Saumur le 29 août 1973 : il marque trois buts !

Éblouissant balle au pied, Raymond Kopa était également un homme de caractère.
Il mena ainsi avec son ami Just Fontaine une très dure bataille contre les instances du football afin de mettre en place les contrats à temps pour les joueurs.
Jusqu'à la fin des années 1960, les joueurs de football sont propriétés des club à vie!
La fameuse tirade « Les footballeurs sont des esclaves » résonne encore dans toutes les mémoires.
Sous la pression d'hommes décidés comme Kopa et Fontaine, un véritable syndicat des joueurs vit le jour (UNFP aujourd'hui), et le contrat à temps fut mis en application.

Raymond Kopa est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1970 pour l'ensemble de sa carrière, où seule aura manqué, à son grand regret, une coupe nationale.
Il est à ce jour le seul Français à avoir joué six finales de coupes européennes, en remportant cinq, en 1953, 1955, 1957 à 2 reprises, 1958 et 1959.

Il a fait récemment éditer une autobiographie: Kopa par Raymond Kopa (avec Patrice Burchkalter) aux éditions Jacob Duvernet (2006).
À lire également: de Paul Katz Kopa, mon football, éd. Calmann-Lévy (1972) et de Bernard Verret Raymond Kopa, d'hier et d'aujourd'hui, éd. Pac (1980), ainsi que sa première autobiographie publiée à l'âge de 27 ans et préfacée par Albert Batteux : Raymond Kopa - Mes matches et ma vie, Paris, éd. Pierre Horay (1958).

_________________
Raymond Kopa Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Raymond Kopa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raymond Kopa
» Les inédits de Raymond Devos
» Lieu-dits en relation avec votre nom
» twee marinemensen : Felipe Vanderstaay en Raymond van Geffen
» MONT GARBI 2012 CALVI 30ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: