chez Jacotte Mimi et leurs amis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

 

 Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 44163
Age : 54
Date d'inscription : 20/02/2005

Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Empty
MessageSujet: Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?   Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? EmptyJeu 5 Juil - 20:51:41


[center] 64 % des conducteurs disent avoir déjà connu un épisode de somnolence au volant.

Cette somnolence est due au manque de sommeil, à la prise de médicaments, à la consommation d’alcool, au manque de pauses sur la route…

Pour sensibiliser les vacanciers à l’importance de ces arrêts toutes les deux heures, la Sécurité routière et le groupe Sanef lancent d’ailleurs ce jeudi le concours photo Instagram #OnPosePourLaPause.[center]



Qui ne s’est jamais fait peur sur la route parce qu’il avait piqué du nez quelques secondes ?

Selon une enquête MMA/Ifop publiée en 2017, 64 % des conducteurs disent avoir déjà connu un épisode de somnolence au volant.

Or, comme le rappelle la Sécurité routière alors que les vacances scolaires démarrent ce vendredi, la somnolence entraîne des périodes de « micro-sommeils » (de 1 à 4 secondes) qui peuvent être très dangereuses sur la route.

En 2017, fatigue et somnolence étaient ainsi impliquées dans 25 % des accidents mortels sur autoroute.

Selon le bilan 2017 de l’accidentalité routière, le facteur somnolence-fatigue est même la première cause d’accident chez les conducteurs âgés entre 55 ans et 74 ans sur le réseau autoroutier.

« Dans 55 % des cas, ces accidents n’impliquent qu’un véhicule et 9 % de ces accidents sont le fait de véhicules qui foncent sur l’arrière d’un poids lourd », précise Christophe Boutin, délégué général de l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa).

« Ces accidents surviennent souvent la nuit, quand notre corps nous dit que c’est le moment de dormir et après le repas du midi, lorsque la vigilance des conducteurs est plus basse », constate aussi Michèle Moessinger, docteur en neuropsychologie qui travaille pour le groupe Renault.


Une fatigue multicausale

Une somnolence due à plusieurs facteurs selon Michèle Moessinger : « On peut s’endormir car l’on a une dette de sommeil, qu’on prend des médicaments ou que l’on a bu de l’alcool », énumère-t-elle.

D’ailleurs selon l’enquête MMA/Ifop publiée en 2017, 83 % des Français modifient leur temps de sommeil en vue du départ, notamment pour préparer les bagages.

« Ces micro-sommeils sont aussi plus fréquents lorsque l’on effectue des trajets longs sans respecter le principe de la pause toutes les deux heures.
C’est d’autant plus risqué que la conduite sur autoroute est plus monotone, le regard est fixe… Or, il faut rappeler que conduire nécessite beaucoup de concentration car on prend une décision toutes les 5 secondes. Les pauses sont donc nécessaires », rappelle aussi Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention routière.


La pause toutes les deux heures, un impératif


Mais il existe des précautions simples pour éviter cette somnolence.

Il faut tout d’abord bien préparer son voyage comme le conseille Anne Lavaud : « Il faut compter les temps de pause dans le calcul de son itinéraire, afin de ne pas se fixer un mauvais objectif et d’être tenté d’arriver le plus vite possible ».

Et ne pas hésiter à différer son heure de départ pour dormir suffisamment. « Si le conducteur prend un traitement médical, il ne doit pas hésiter à appeler son médecin pour lui demander comment adapter sa prise de médicaments afin qu’elle soit compatible avec la conduite ».

Il faut aussi écouter son corps, comme l’explique Anne Lavaud : « On peut identifier les signes de fatigue, comme le besoin de s’étirer, les bâillements, les picotements, les yeux qui clignent… ».

Dans ces cas-là, une solution s’impose : faire une pause. Pour sensibiliser les vacanciers à l’importance de ces arrêts toutes les deux heures, la Sécurité routière et le groupe Sanef lancent d’ailleurs ce jeudi le concours photo Instagram #OnPosePourLaPause.

Le but pour les participants : poster entre le 5 juillet et le 26 août un ou plusieurs clichés sur leur compte Instagram en mentionnant le hashtag #OnPosePourLaPause.

Lors de ces pauses, le conducteur doit impérativement se dégourdir les jambes. Et faire une sieste si besoin.

« Si l’on fait un pique-nique sur le trajet, il faut aussi veiller à ne pas manger d’aliments gras car leur digestion poussera plus à la somnolence », indique Anne Lavaud.

Si le véhicule est occupé par plusieurs personnes ayant le permis, il fait aussi veiller à ce qu’ils se relayent au volant.


Des nouveaux services voient le jour

Conscientes que certaines innovations pourraient permettre aux conducteurs de moins tomber dans les bras de Morphée, plusieurs start-up se sont lancées sur le créneau.

Comme Ellcie Healty, qui proposera fin août des lunettes connectées dotées d’intelligence artificielle.

« Des capteurs vont détecter un pré-endormissement via les clignements de paupières du conducteur. Dans ce cas, un assistant appelle le conducteur et l’accompagne jusqu’à la prochaine aire d’autoroute, en lui parlant », décrit Philippe Peyrard fondateur de l’entreprise.

Uns service assez onéreux car les lunettes coûtent 289 euros.

De son côté, Toucango propose aux professionnels, un boîtier muni de capteurs de reconnaissance faciale qui peut prédire l’endormissement.

« Le cas échéant, des alertes sonores et vibrantes sont envoyées au conducteur », décrit Stéphane Arnoux, fondateur de l’entreprise, qui propose son dispositif à 40 euros par mois et qui a déjà équipé 250 véhicules.



20 minutes

_________________
Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Je-t-a10



Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Bougie10

Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
nicou
moderateur
nicou

Féminin Nombre de messages : 10608
Age : 73
Date d'inscription : 16/12/2010

Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Empty
MessageSujet: Re: Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?   Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? EmptyMer 11 Juil - 17:09:53

J'ai lu!!! merci!!!

_________________
Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Flower10 NICOU***
Revenir en haut Aller en bas
Kaezea
moderateur
Kaezea

Féminin Nombre de messages : 1174
Age : 73
Date d'inscription : 28/02/2014

Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Empty
MessageSujet: Re: Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?   Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? EmptyDim 29 Juil - 10:08:39

c'est de cette façon que nous agissons lors de nos
voyages de longues distances

_________________
Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Bow_ki12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Empty
MessageSujet: Re: Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?   Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Départs en vacances: Comment éviter la somnolence au volant?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: bison futé et la bonne conduite-
Sauter vers: