chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 échographie de stress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39972
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: échographie de stress    Sam 30 Sep - 11:09:22



L'échographie de stress est un examen utilisé pour étudier la contraction du ventricule gauche, soit au cours d'un effort, soit sous perfusion d'un médicament visant à reproduire les conditions de l'effort.

La machine utilisée est un appareil d'échographie.

Comme pour une échographie transthoracique de repos, on utilise un capteur ultrasonore (encore appelé sonde ou transducteur) qui est posé sur votre thorax, et qui émet et reçoit des ultrasons, à la manière d'un sonar utilisé par les navigateurs.

La particularité de l'examen tient à l'enregistrement de la contraction du ventricule gauche pour différentes fréquences cardiaques (au cours de l'examen, le coeur est de plus en plus rapide).

L'objectif est de mettre en évidence le territoire du ventricule gauche insuffisamment irrigué par une artère coronaire, dont le calibre est rétréci par l'athérosclérose.




La Préparation


Vous pouvez manger et boire normalement, les médicaments qui sont autorisés avant la réalisation de l'examen vous seront précisés par votre médecin traitant. Le point important porte sur la prise des médicaments - prescrits habituellement - pour prévenir la survenue de douleur d'angine de poitrine.
Le traitement bêtabloquant, qui ralentit la fréquence cardiaque (par exemple Ténormine, Seloken, Sectral, Lopressor…) est dans la majorité des cas arrêté au moins 24 heures avant l'examen, dans des conditions particulières, qui sont spécifiées par le médecin qui a prescrit l'examen. Aucun sédatif n'est nécessaire.
Vous serez éveillé pendant l'examen afin de préciser la survenue éventuelle d'une sensation inhabituelle ou reproduite (palpitations, douleur d'angine de poitrine, essoufflement…).
Dans tous les cas, une perfusion est mise en place, visant à injecter le médicament qui reproduit les conditions d'un effort.

Le lieu de l'examen


Dans le laboratoire d'échocardiographie, dans une salle équipée pour effectuer d'éventuels gestes de réanimation, précaution indispensable lorsque votre médecin suspecte la présence d'un rétrécissement du calibre des artères du coeur.
Il s'agit en fait de conditions strictement identiques à celles qui sont nécessaires lors de la réalisation d'un électrocardiogramme d'effort.

La durée de l'examen


L'examen dure 20 à 25 minutes, sauf cas particulier.
Cependant, la réalisation préalable d'une échographie transthoracique, la mise en place de la perfusion (voie veineuse) allongent la durée de l'examen qui est, en règle générale, d'une heure.



Les modalités de l'examen


A votre arrivée, quelques questions vous seront posées concernant votre identité, vos symptômes récents, les antécédents cardio-vasculaires. La survenue récente d'une douleur dans la poitrine ou d'une arythmie cardiaque doit être signalée.

Après mise en place de la perfusion, des électrodes seront placées sur votre thorax et sur vos bras afin de surveiller de façon continue votre rythme cardiaque grâce à un électrocardiogramme.
Votre position habituelle, lors de l'examen, est couchée sur le côté gauche, que vous choisirez la plus confortable possible. Il est normal que pendant l'examen vous ressentiez des palpitations, qui correspondent à l'accélération du rythme cardiaque induit par l'effort physique ou la perfusion du médicament.

Il est également possible que vous ressentiez une sensation de souffle court, qu'il faudra alors signaler au médecin ou à l'infirmière. La survenue d'un autre symptôme, quel qu'il soit, en particulier une douleur d'angine de poitrine qui vous rappelle celle pour laquelle vous avez été adressé, doit immédiatement être signalée afin qu'un traitement spécifique vous soit administré.

À la fin de l'examen, vous devez garder la position de l'examen pendant quelques minutes, afin que le médecin puisse surveiller l'électrocardiogramme et la fonction du muscle cardiaque, après l'arrêt de la perfusion du médicament.

Il est fréquent qu'un médicament " antidote " soit injecté à la fin de l'examen, afin de restaurer au plus vite un rythme cardiaque normal. Après l'examen aucun symptôme ne doit être présent à la fin de la perfusion.
Dans le cas où une arythmie cardiaque (palpitations) ou une douleur d'angine de poitrine serait survenue pendant l'examen, un traitement spécifique vous aura été administré faisant disparaître le symptôme en quelques secondes ou minutes.

La perfusion est rapidement ôtée, et vous pouvez rejoindre votre domicile ou votre lit d'hospitalisation, après qu'un électrocardiogramme ait été enregistré afin de vérifier le retour au tracé de base.
Cet examen est important pour la prise en charge de votre maladie.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
échographie de stress
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stress Agoraphobie Spasmophilie et Trouble panique
» Trucs et astuces pour gérer le stress en voiture
» Anxiété, stress, panique... arrivez-vous à vous reposer?
» Qu'est-ce que le Stress ?
» Échographie Doppler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: