chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les inédits de Raymond Devos

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42330
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Les inédits de Raymond Devos Empty
MessageSujet: Les inédits de Raymond Devos   Les inédits de Raymond Devos EmptySam 16 Juin - 1:42:04

"Un menuisier me disait l'autre jour qu'à force de taper sur des clous, il était devenu marteau".

"La blanchisseuse est morte à la tâche."

"Quand le joueur eut tout perdu, il gagna la porte."

"J'ai rencontré l'horloger qui marchait dans la rue.
Il ne m'inspire pas confiance. Il s'arrête toutes les cinq minutes."


"S'il fallait excepter les imbéciles, à la fin du compte, on se retrouverait tout seul, comme un imbécile


"Elle est mon Nord, mon idée fixe, et moi je suis comme une aiguille aimantée.
J'ai beau me détourner d'elle dans tous les sens, tous mes sens me retournent vers elle. Elle est mon pôle d'attraction."


"A ceux qui me châtient parce qu'ils m'aiment bien, je préfère ceux qui me haïssent et qui me foutent la paix !"


"Je bavarde avec une personne comme ça, histoire de causer, de passer un petit moment.
Au bout de 10 minutes, cette personne me dit :
- Monsieur, ce que vous me dites est parfaitement inintéressant. Vous m'avez fait perdre mon temps, dix minutes de perdues, de perdues par votre faute.
Et puis il fiche le camp.
Mais, voyez-vous, je n'aime pas que l'on me fasse des reproches lorsque j'estime qu'ils sont injustifiés. Enfin, de quel droit cette personne...
Alors, je me ressaisis, je cours, je rattrape mon bonhomme et je lui dis :
- Monsieur, je vous ai fait perdre dix minutes, m'avez-vous dit. Eh bien, je viens d'en perdre dix à vous rattraper. J'ai l'honneur de vous informer que nous sommes quittes."


"Question d'un douanier suisse :
- Qu'est-ce que vous venez faire en Suisse, M. Devos ?
- Mon numéro.
- Dans quelle banque ?"
"Pour gueuler : "A bas l'argent !", il faut avoir du coffre. "



"Mon voeu le plus cher ?
Il restera encore longtemps mon voeu le plus cher, car mon voeu le plus cher est au-dessus de mes moyens."


Le politicien :

- Qu'est-ce que vous voulez au juste ?
La baisse des prix ?
Allez, vous l'avez !
La contraception ?
Allez, vous l'avez !
La réforme scolaire ?
Allez, vous l'avez !
La réforme agraire ?
Allez, vous l'avez !
La réforme fiscale ?
Allez, vous l'avez !
Le bien-être ?
Allez, vous l'avez !
Conclusion : avec tous ces "Allez, vous l'avez !", on est propres !"



"On m'a demandé de faire du cinéma.
- C'est pour incarner Dieu.
- Combien de temps de tournage ?
- Un seul. Vous ne faites qu'une apparition !"




"Un producteur dit :
- Je vais tourner la vie de Charles Aznavour. Pour l'incarner, j'ai choisi Belmondo.
- Pourquoi pas Aznavour ?
- Il est trop petit !"



"Le lilas est là !
Je lis là que le lilas est là.
Je lis là… que le lilas est là… sur ce lit-là !
- Que lis-tu là ?
- Je lis là que le lilas est sur ce lit-là !
Je lis là que là, sur ce lit qui est là, est le lilas !
Je suis las de lire là que le lilas est sur ce lit-là !"



"L'arroseur arrosé.
Quand mon jardinier arrose le pied de ses plantes, il arrose en même temps la plante de ses pieds. "


"Alors qu'accompagné de sa femme, il chassait en forêt, un chasseur a reçu un coup de fusil tiré dans le cou. Tué sur le coup ! Quelque temps plus tard, sa veuve éplorée, déplorant son absence, fait tourner la table et l'interroge :
- Chéri, est-ce que tu crois que c'est moi qui ai tiré ? Réponds : un coup pour oui.
Pan !
Elle est morte sur le coup !"



"J'apprends que ma femme me trompe. Je vais pour lui annoncer la nouvelle. Elle me dit :
- Mais non !
- Mais si !
- Qui est-ce qui t'a dit ça ?
- Quelqu'un digne de foi !
- Tu me le jures ?
- Je te le jure !
Alors elle me dit :
- Alors je te crois !"


"Il ne faut pas confondre. Il y a patin, patin et patin.
Il y a le patin, pièce de tissu sur laquelle on pose le pied pour préserver un parquet.
- Prends les patins !
Il y a le patin à glace ou à roulettes qui amène la bûche, et le patin que l'on roule qui amène le bouche-à-bouche.
Quoique... Le patin à glace, après quelques bûches, puisse nécessiter le bouche-à-bouche.
On ne peut rouler qu'un patin à quelqu'un alors que pour rouler en patins, il en faut deux !
Par contre, on peut filer un patin et rouler en patins !
On peut filer un patin à une patineuse qui en voudrait un deuxième pour patiner.
Autre similitude : on dit aussi, au lieu de rouler un patin, rouler une pelle.
On peut la prendre, la pelle, en chaussant des patins !"



"On commence par être le fils de quelqu'un. Et puis on devient le père d'un autre !"



"Après avoir tourné sept fois sa langue dans sa bouche, il mourut étouffé."



"Il a bien une idée de l'heure… Mais sa montre s'étant arrêtée, son idée resta fixe."



"Mon coiffeur fait de la peinture.
- Alors, lui dis-je, vous peignez toujours ?
- Oui, je peigne !"

_________________
Les inédits de Raymond Devos Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Les inédits de Raymond Devos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: rions un peu meme beaucoup-
Sauter vers: