chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HAUTES-ALPES L’affaire de bébé secoué devant le tribunal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37802
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: HAUTES-ALPES L’affaire de bébé secoué devant le tribunal   Jeu 24 Nov - 15:59:14

Le couple a déposé plainte contre X en mai 2013, après que les symptômes du bébé secoué ont été mis en évidence chez leurs deux enfants.

Chez le plus jeune d’abord, lorsque celui-ci a fait quatre malaises à répétition au domicile de sa nounou, à Gap. Dont l’un plus violent qui l’a conduit aux urgences.

Son état a nécessité une première opération du cerveau, puis une seconde pour résorber les hémorragies rétiniennes.

L’enquête, ouverte après le dépôt de plainte, a mis en évidence que l’aîné aurait lui aussi été un bébé secoué.

Les soupçons se sont rapidement tournés vers leur assistante maternelle.

La femme, aujourd’hui âgée de 45 ans, est mise en examen en novembre 2014 avant d’être finalement renvoyée devant le tribunal correctionnel, comme l’avait demandé le parquet de Gap.

Elle encourt 10 ans

L’assistante maternelle, qui a été placée sous contrôle judiciaire en mai 2016, avait continué à exercer jusqu’alors.

Elle doit comparaître cet après-midi, devant le tribunal correctionnel pour “Violences habituelles sur un mineur de 15 ans suivi d’incapacité supérieure à huit jours”, commis entre novembre 2012 et janvier 2013 à Gap.

Et “Violence suivie d’incapacité supérieur à 8 jours sur un mineur de 15 ans par un ascendant ou une personne ayant autorité sur la victime, commis du 1er janvier et le 1er mars 2010.

Pour ces faits, la prévenue encourt jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Interrogé en avril 2016, son avocat Me Ludot avait balayé la possible responsabilité de sa cliente, en évoquant les pistes qui n’ont pas été explorées.

En l’occurrence, celle de vaccin contre la méningite dont les effets secondaires pourraient être assimilés aux symptômes du bébé secoué.


ledauphine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37802
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: HAUTES-ALPES L’affaire de bébé secoué devant le tribunal   Ven 25 Nov - 11:58:36

la nounou écope de trois ans dont six mois ferme



il y a des dossiers « sensibles ».

Ceux auxquels les avocats sont confrontés pour la première fois.

« 200 cas sont recensés par an en France, rappelle le conseil de la partie civile Me Lourenço. C’est largement sous-évalué. »

Signe que le syndrome est difficile à déceler.

Pourtant, lorsque les médecins ont vu arriver le petit Mathis au service de la Timone en janvier 2013, leur diagnostic a été sans appel.

Il a été victime du syndrome du “bébé secoué”.

Il en sera de même de son grand frère, diagnostiqué quelques mois plus tard, pendant l’enquête.

Ce jeudi, dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Gap, leurs parents, main dans la main, attendent la délivrance.

Celle de voir condamner la femme à l’origine des souffrances de leurs deux enfants.

L’ancienne assistante maternelle de 45 ans se tient droite.

Maquillée d’un mascara vert et tout de noir vêtue, elle balaie d’un simple « non » toute la responsabilité qui pèse sur elle.

Cela fait 22 ans qu’elle exerce.

Et son ancienne responsable loue sa « rigueur » et sa « douceur », rapporte le président du tribunal Denis Weisbuch.

« De nombreux parents n’ont jamais eu de problèmes avec Madame M. »

Seulement, d’autres témoignages, recueillis pendant l’instruction du dossier, viennent neutraliser la thèse de la nourrice exemplaire.

DenisWeisbuch lit quelques passages : « Sa fille pleurait fréquemment quand elle était avec elle. »

« Son fils vomissait », « Un parent a retiré son enfant après avoir vu la nounou balancer son enfant énergiquement dans son transat ».

Même le voisin a parlé.

« Il a entendu Madame M crier sur un enfant car il venait de vomir. »

« Elle ne pourra jamais admettre l’inadmissible »


Face à ces lectures accablantes, la prévenue garde son aplomb, continue de se défendre : « Les femmes qui ont témoigné n’étaient pas contentes que je laisse leur mari voir leur enfant. »

Quant au voisin, il « était mal vu dans le quartier ».

« Elle ne pourra jamais admettre l’inadmissible », estime Me Lourenço en cours de plaidoirie.

Laquelle évoque les « avis médicaux tranchés de quatre experts ». Et le courage des parents qui ont voulu comprendre à tout prix, n’hésitant pas à monter à Paris, voir les médecins.

Elle rappelle qu‘aujourd’hui, « le plus grand évolue d’une manière difficile. À 7 ans, Louis n’arrive même pas à courir après un ballon et taper dedans ».

« Comment vont-ils grandir », interroge de son côté le représentant du ministère public Me Bautian qui souligne que les conséquences sont dommageables pour la famille et ses proches.

Il requiert cinq ans de prison ferme à l’encontre de la nounou.

Et l’interdiction d’exercer.

Mais pour l’avocat de la défense Me Ludot, ténor du barreau de Reims, le dossier ne tient pas.

« Je ne suis absolument pas d’accord avec cette analyse trop facile », lâche le conseil qui pointe le travail de la juge d’instruction qui est « à charge ».

Lui, aurait souhaité voir une expertise psychologique des parents.

Voir des experts différents apporter une autre lecture de ces symptômes.

« Vous savez, il existe trois écoles concernant le syndrome du bébé secoué. »

Bref, il ne parvient pas à comprendre que l’« on suspecte une nounou sur des rumeurs, des ragots d’un voisin qui a vu, à travers un Velux, un enfant vomir ».

L’avocat demande la relaxe.

Il ne sera pas entendu.

Le tribunal, qui s’est retiré rapidement pour délibérer, a condamné la nounou à trois ans de prison dont 30 mois avec sursis.

Elle ne pourra plus jamais exercer son métier si elle ne fait pas appel.


le dauphine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
HAUTES-ALPES L’affaire de bébé secoué devant le tribunal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 30% du président Dusserre et de sa majorité...
» remplacement Hautes Alpes (05) janvier à juillet - août 2013 URGENT
» Le 3 on fume quoi ?
» 2eme meeting vw des hautes alpes
» Offre poste 60% ETP CMPP de GAP (Hautes Alpes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: