chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carcassonne : ils appâtaient leurs victimes sur Leboncoin avant de les dépouiller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37803
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Carcassonne : ils appâtaient leurs victimes sur Leboncoin avant de les dépouiller   Mer 3 Aoû - 12:45:52

Mardi 2 août, deux Haut-Garonnais ont été condamnés à 4 et 3 ans et demi de prison pour des agressions commises dans l'Aude et les départements voisins. Grâce à leur arnaque bien rodée sur Leboncoin, ils ont amassé au total près de 80 000 €.

En détention à Carcassonne et Seysses (Haute-Garonne) depuis le 8 janvier 2016, Jefferson et Jérémy L, deux frères, ont été jugés, mardi 2 août, devant le tribunal correctionnel de Carcassonne pour plusieurs vols avec violence et en réunion. Une série de faits commis d'août à novembre 2015, à Moissac, Cennes-Monestiés, Roquefeuil, Fenols, Narbonne et Armissan.


Victimes appâtées sur "Leboncoin"

Contrairement à la position qu'ils avaient affichée dès leur arrestation, les deux frères ont reconnu les faits tout en nuance.

En quatre mois, c'est avec un mode opératoire similaire et bien rôdé, que les deux frères ont agi dans l'Aude et les départements voisins.

Et chaque fois, ça passait tout d'abord par une annonce faite sur "Leboncoin" pour vendre un véhicule d'un certain standing.

Leur proie appâtée, les frangins proposaient alors un rabais et exigeaient que la moitié de la somme leur soit versée en liquide.

Ils donnaient ensuite un rendez-vous, avant de récupérer leurs victimes, qui viennent de toute la France, à la descente d'un train.

Que ce soit à Toulouse, Narbonne ou Agen.

Mise en confiance, la proie les suivait alors dans un bar, où les billets étaient comptés un à un.

Il ne leur restait plus qu'à conduire leur victime dans un endroit isolé, en lui faisant croire qu'ils l'amenaient à la voiture de leur rêve.

Et là, c'est le cauchemar.

Des victimes dépouillées, frappées et parfois gazées, s'il y a trop de résistance.

Le 17 octobre 2015, à Narbonne, ce sont 23 800 € qui ont ainsi été volés.

Le 1er novembre, après avoir été accueillie en gare de Narbonne, une autre victime s'est fait dépouiller la somme de 19 500 € après avoir été conduite à Armissan, en passant par Gruissan...

Au total, ce sont près de 80 000 € qui ont ainsi été acquis par les deux frères.


"Je suis tombé dans l'engrenage"

"Pourquoi avez-vous fait ça ?", a demandé la présidente Céline Fleury à Jefferson.

"C'était pour payer les 50 000 € de caution que me demandait le juge d'instruction pour que je sorte de prison (*), a-t-il déclaré. J'ai essayé de trouver d'autres solutions, mais je suis tombé dans l'engrenage. En ce qui me concerne, j'étais dans une mauvaise situation et mon frère a voulu m'aider." Pour Me Hichem Laredj, qui défendait les intérêts d'une des victimes, "il était vraiment temps de mettre fin aux activités lucratives des frères ".


Et de se poser la question : "Mais qu'est devenu cet argent qui n'a jamais été retrouvé ?

" Me Marie Romieux, du barreau de Narbonne, a relevé "le caractère désagréable" des prévenus, "qui reconnaissent les faits, mais en partie..."

De son côté, toujours pour les parties civiles, Me Maud Van Den Broek, du barreau de Carcassonne, a évoqué la "mise en scène scrupuleusement orchestrée" par les deux frères, qui ont fait venir sa cliente de Saint-Étienne pour la voler.

"Elle a été abandonnée dans la nuit et a tenté de trouver une habitation éclairée. Depuis les faits, elle est traumatisée, ne sort plus toute seule..."


Peines plus lourdes que les réquisitions

Un mode opératoire sophistiqué et violent que le vice-procureur Stéphane Bérès a aussi souligné, en pointant du doigt "le cynisme de l'argent facile".

Et de requérir une peine de 4 ans, dont 1 an avec sursis et mise à l'épreuve pour chacun : "Je ne souhaite pas distinguer le rôle entre l'un et l'autre"

Plus tard, malgré les efforts prodigués par Me Guy Debuisson pour les deux prévenus lors de sa plaidoirie, le tribunal a tranché en prononçant une peine de 5 ans, dont 1 an avec sursis et mise à l'épreuve pour Jefferson.

Jérémie, pour sa part, a écopé de 54 mois de prison ferme, dont 12 mois avec sursis et mise à l'épreuve.

Les deux peines ont été assorties des nécessaires obligations de travailler "légalement" et d'indemniser les victimes.

C'est le juge d'application des peines qui se chargera de ce suivi judiciaire, dès que les deux frères seront sortis de prison.


(*) Il était détenu dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent, toujours en cours.



midilibre


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Carcassonne : ils appâtaient leurs victimes sur Leboncoin avant de les dépouiller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une pensée pour ces victimes de la folie humaine ....
» Fesses à vif, bébé pot de colle, plus d'appétit...
» Booster son immunité avant l'hiver
» À la recherche de mes aïeux avant 1600 A.D.
» question visite maison avant signature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: