chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Béziers : attachés au radiateur, nus, sans boire, ni manger..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37798
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Béziers : attachés au radiateur, nus, sans boire, ni manger..   Sam 25 Juin - 20:45:24

L'humanité disparaît parfois de certains foyers. C'est le cas de celui d'un couple de Biterrois, jugé ce lundi 20 juin par le tribunal de Béziers, sous la présidence de Claire Ougier.

Le couple a été condamné à trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt : lui, pour violence sur les deux enfants de sa conjointe, 4 et 5 ans au moment des faits ; elle, en fuite et donc absente du procès, pour abstention volontaire d'empêcher le délit.

Un mandat d'arrêt a été prononcé contre la mère à qui le tribunal a retiré l'autorité parentale.


Déjà incarcéré pour maltraitance sur le troisième enfant

Quand il est présenté à la barre, l'homme est incarcéré depuis 2013 pour violences et maltraitance sur le troisième de la fratrie, enfant de la mère qu'il avait reconnu, le plus jeune, 2 ans au moment des faits.

Il avait été amené à l'hôpital par une tante, meurtri, dénutri.

L'enfant passait sa vie sur un pot.

Le tribunal avait retiré l'autorité parentale de la petite victime au couple.

L'enfant a pu, ensuite, être adopté.

Entre-temps, la mère, qui avait fait appel de la décision, a pu sortir de prison car sa peine s'était transformée en sursis.

Puis elle a disparu.

La mère est donc absente à l'audience.

Mais ce lundi, c'est pour les deux autres garçons, les plus grands, placés en famille d'accueil, que le beau-père comparaissait, après un signalement du tribunal des enfants au procureur de la République en octobre 2013.

Claire Ougier résume : "Des enfants inquiets, obsédés par la nourriture, qui avait toujours faim, soif, froid, qui parlent de douches froides, d'être attachés nus au radiateur, seuls, séquestrés, de gifles, de fessées...".


"Une défaillance des services sociaux"

Le Biterrois, seul face aux questions, a toujours réponse à tout.

La douche froide ?

La chaudière qui ne fonctionne pas.

La faim ?

Le plus grand était très gourmand.

Les bleus ?

Le plus grand frappait le plus petit.

Le radiateur ?

Ils jouaient aux Indiens.

"Depuis que je suis en prison, j'ai réfléchi. Je reconnais que ce n'était pas un jeu pour les enfants, que parfois, ils ne rigolaient pas. Mais ils ne pleuraient pas".

L'homme n'évoque aucun regret, son verbe reste court, froid.

Pour le défendre, Me Auret s'appuie sur ce qui, pour elle, est une "défaillance des services sociaux.

Les faits que nous jugeons aujourd'hui couvrent la même période que celle pour laquelle ils ont été jugés, celle allant de janvier à mars 2013, les mêmes dates que pour l'affaire de petit frère.

De plus, nous parlons d'une famille qui est suivie par les services sociaux de génération en génération.

Si ceux-ci avaient fait leur travail, nous n'en serions pas là".

Elle évoque également "le bon comportement" du prévenu en prison.

Pour toutes ces raisons, elle demande une confusion de peine.


Trois ans ferme pour le couple

Mais, pour l'avocat de la partie civile représentant le conseil départemental de l'Hérault, qui avait également défendu le petit frère, "ce dossier est particulièrement grave.
Les enfants racontent des faits, donnent des détails.
Pourquoi ils mentiraient ?
C'est une vérité difficile à reconnaître, certainement.
Mais je suis là pour dire ce qu'ils ont vécu".

Il demande, chose rare pour le Département, que soit retirée l'autorité parentale à la mère.

Même discours du côté du procureur, Angélique Depétris.

Qui demande trois ans de prison supplémentaire pour le beau-père, et 18 mois pour la mère, avec mandat d'arrêt et retrait de l'autorité parentale.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du représentant de l'État pour la mère.

Le Biterrois reste donc en prison jusqu'en 2020.

La mère est recherchée.


midilibre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Béziers : attachés au radiateur, nus, sans boire, ni manger..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idées petit déj sans lait et sans gluten?
» Chien attaché en voiture: Est-ce obligatoire?
» baisser le chauffage sans mettre 3 pulls... ou comment ne pas grelotter de froid
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: