chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible   Jeu 23 Juin - 0:41:52

Le troisième jour de procès de Fabienne Kabou a évoqué le profil psychologique de cette la mère accusée de l'assassinat de sa fille à Berck...

Pourquoi Fabienne Kabou a-t-elle tué sa fille ?


La question n’a pas trouvé de réponse définitive au terme du troisième jour d’audience où le profil psychologique de cette mère accusée d’infanticide a été passé au crible.

Dans la matinée,un expert en informatique avait fait parler la mémoire des ordinateurs de famille.

L’après-midi,c’était au tour du juge d’instruction,puis d’un expert psychologue d’évoquer la personnalité de ce « personnage inhabituel »

Intelligence supérieure à la moyenne

« Si elle n’avait pas donné son nom à l’hôtelier,on aurait sans doute eu beaucoup de mal à sortir ce dossier »,souligne,à la barre,Hervé Vlamynck,le juge qui instruit l’affaire.

Pourquoi Fabienne Kabou n’a-t-elle donc pas caché son identité ?

Comment fonctionne cette femme ?


L’expert psychologue se lance.

« Elle est d’une intelligence supérieure à la moyenne,mais possède des éléments de nature obsessionnelle »,note-t-il.

Selon lui,elle a aussi un rapport difficile avec son père à qui elle reproche d’avoir quitté sa mère pour une femme qu’elle traite de « dragon ».

La grossesse ?

Elle n’était pas souhaitée.

« Mais elle a fait l’autruche car elle ne voulait pas avorter à nouveau,explique le psy.

Sa maternité s’est inscrite dans sa difficulté familiale. »

L’adhésion à des croyances culturelles ?

Son passage à l’acte ?

« On aurait dit que j’avais le vent dans le dos »,a raconté Fabienne Kabou lors de l’instruction.

« Elle souffre d’un trouble de la personnalité et se dit victime d’un contexte magico-religieux qui l’aurait poussé à agir »,confirme le psy.

L’adhésion à des croyances culturelles du Sénégal dont elle est originaire ?

Le juge d’instruction n’y croit pas.

« Elle ment beaucoup »,glisse-t-il.

« L’enfermement dans le mensonge peut conduire au meurtre,on l’a vu avec l’affaire Romand » avance l’expert psychologue.

Une analyse hasardeuse

Le matin même,un enquêteur s’était laissé aller à une analyse hasardeuse : « Adélaïde était un cadeau reçu avec plaisir,mais dont Fabienne Kabou s’est débarrassée quand elle s’en est lassée ».

Colère de l’avocate de la défense,Fabienne Roy Nansion.

Cette dernière avance une autre hypothèse : «L’extraction des données informatiques nous apprend qu’elle consultait des sites pour apprendre comment être enceinte,comment s’occuper d’un bébé….

Elle a appris à être une mère sur internet car il n’y a aucune femme autour d’elle.

C’est une femme complètement seule. »




















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible   Jeu 23 Juin - 18:06:01

Infanticide à Berck: «Je suis malade»,reconnaît Fabienne Kabou

Le 4e jour du procès de Fabienne Kabou,pour l'abandon mortel de sa petite fille de 15 mois à Berck,se tient ce jeudi à Saint-Omer...


Les troubles psychotiques de Fabienne Kabou l’ont-ils empêché de prendre conscience de son infanticide ?

Le 23 juin,au 4e jour du procès ouvert aux Assises du Pas-de-Calais,on s’intéresse à nouveau de près au contexte psychique,dans lequel la prévenue a pu programmer puis commettre le meurtre de sa fille Adélaïde,du 19 au 20 novembre 2011.

Et l’un des experts psychiatres,le Dr. Daniel Zagury,est formel sur le « vécu délirant » de l’accusée.

« C’est pas une petite menteuse,c’est une grande délirante »,a déclaré le psychiatre et psychanalyste,revenant sur l’enfermement progressif de Fabienne Kabou dans le mensonge.

Distinguer un « moment psychotique »

D’après ses déclarations rapportées par France 3,le Dr Zagury estime que l’emprise fantasmée de la sorcellerie,mise à mal par l’accusation dans les jours précédents,n’est pas un mensonge,ni une façon de manipuler son auditoire.

Pour lui,c’est seulement une façon de « donner un sens partageable à son délire ».

Et selon son avocat Me Fabienne Roy-Nansion,qui la défend depuis les débats de l’affaire,les mots exprimés ce jeudi matin ont atteint sa cliente.

« Pour la première fois elle m’a confié : “C’est vrai,je suis malade”.

Elle prend conscience de ses troubles ».

Pour autant,le psychologue Yves Delanoy veut distinguer,lui,entre le vécu « psychotique » de Fabienne Kabou,lié à son histoire personnelle (sa rupture avec son père,sa relation œdipienne avec le père d’Adélaïde,son isolement progressif),et l’instant du passage à l’acte.

Risque suicidaire

Les mentions retrouvées sur son agenda (« faire le plus rapidement possible ce que tu as en tête »,quatre jours avant le meurtre) montrent,selon Yves Delanoy,que Fabienne Kabou n’est pas dans le délire permanent mais qu’elle fait face à des « poussées ».

Il est cependant catégorique : « Pour moi,le passage à l’acte ne découle pas de l’un de ces moments psychotiques ».

Il n'est que partiellement rejoint par le psychanalyste Jean-Luc Viaux,dont les conclusions écartent le délire psychotique («trop d'ambivalence»),pour mettre en avant la volonté d'infanticide de Fabienne Kabou.

«Pendant 15 mois,Adélaïde a échappé à la mort» explique l'expert,qui voit dans le geste de sa mère un «néonaticide retardé».

Me Roy-Nansion espère quand même que la cour « tiendra compte de l’altération du discernement » de sa cliente.

« Elle sera condamnée,mais son cas relève peut-être davantage de la médecine que de la justice ».

Yves Delanoy prévient,toutefois : si Fabienne Kabou « prend conscience de la dissociation entre son geste et ses émotions »,« il y a un risque d’effondrement suicidaire ».



















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible   Ven 24 Juin - 22:37:40

Infanticide de Berck : La mère échappe à la perpétuité

Fabienne Kabou a été condamnée à 20 années de réclusion criminelle pour avoir tué sa fille de 15 mois en novembre 2013…


Ce vendredi après-midi,la cour d'Assises du Pas-de-Calais a condamné Fabienne Kabou à 20 ans de prison ferme pour l'assassinat de se fille,Adélaïde,en 2013.

«L'accusée est condamnée à 20 ans de prison pour assassinat»,a déclaré la présidente du tribunal,Claire Le Bonnois.

Dans le prononcé du délibéré,la magistrate a affirmé que la cour avait effectivement retenu l'altération du discernement.

Plus loin que les réquisitions

Au cour de son réquisitoire,plus tôt dans la journée,l'avocat général avait,lui,requis une peine de dix-huit ans de prison ferme.

Représentant le ministère public,Luc Frémiot,avait fustigé «une planification froide» de son crime par l'accusée Il avait aussi affirmé se moquer de « l'avis des médecins».

Pourtant,avec un délibéré à 20 ans,la cour est allée plus lui que lui sans,pour autant,prononcer la peine maximale qui était la perpétuité.

La Cour d'assises a également ordonné «un suivi psycho-judiciaire avec injonction de soins» de Fabienne Kabou,a ajouté sa présidente Claire Le Bonnois.

Selon ses aveux,Fabienne Kabou s'était rendue le 19 novembre 2013 de son domicile à Saint-Mandé,en région parisienne,à Berck dans le but de noyer Adélaïde,qui,durant sa courte vie n'aura pas eu d'existence légale,faute d'avoir été inscrite à l'état civil.

Le corps de la fillette avait été retrouvé le lendemain,au petit matin,par des pêcheurs.




















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible   Sam 2 Juil - 12:06:31

Fillette noyée à Berck : la mère fait appel de sa condamnation

Fabienne Kabou a été condamnée à 20 ans de prison en première instance.

Une décision "effrayante" selon son avocate,qui plaide la maladie mentale


Fabienne Kabou,condamnée à 20 ans de réclusion criminelle le 24 juin pour avoir assassiné sa fillette en l'abandonnant à marée montante sur une plage de Berck (Pas-de-Calais),a fait appel vendredi.

Son avocate,Me Fabienne Roy-Nansion,a déposé cet appel vendredi au greffe de la cour d'assises du Pas-de-Calais,à Saint-Omer.

L'affaire sera vraisemblablement rejugée à la cour d'assises de Douai (Nord).

Le verdict avait été jugé "effrayant" pour une femme "malade" par Me Roy-Nansion qui disait "envisager de faire appel",à l'issue du procès de cinq jours.

L'avocat du père de la petite Adélaïde avait lui-même dit sa surprise d'envoyer cette femme 20 ans en prison "alors que nous savons qu'il s'agit d'une grande malade mentale".

Selon ses aveux,Fabienne Kabou s'était rendue le 19 novembre 2013 de son domicile de Saint-Mandé,en région parisienne,à Berck dans le but de noyer Adélaïde,qui,durant sa courte vie n'aura pas eu d'existence légale,faute d'avoir été inscrite à l'état civil.

Aux enquêteurs,Fabienne Kabou évoquera la sorcellerie pour expliquer son crime.
























sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Infanticide à Berck : La personnalité de Fabienne Kabou passée au crible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnalités d'origine Normande
» Sondage : les personnalités qui agacent ...
» Test de personnalité de sherwood (2)
» Notables et personnalités - Saint-Romain-de-Colbosc
» Phobie sociale et personnalité évitante, auto-diagnostique par Christophe André

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: