chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39965
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Sam 5 Mar - 21:34:50

Deux lycéennes "radicalisées" de 15 et 16 ans, domiciliées en Haute-Savoie et en fugue, sont activement recherchées depuis vendredi 4 mars par la gendarmerie, qui a lancé samedi 5 mars un appel à témoins.

Les deux mineures, scolarisées à Seynod, dans la périphérie d'Annecy, sont "susceptibles de quitter le territoire national par tous les moyens, et d'utiliser de fausses identités", précise l'appel des gendarmes, diffusé avec le portrait des fugueuses sur le compte Twitter de la gendarmerie nationale.




Soupçonnées de vouloir partir en Syrie

Selon le parquet d'Annecy, elles auraient été aperçues pour la dernière fois le vendredi 4 mars vers 13 h, quittant le lycée des Carillons de Seynod, où elles sont scolarisées.

"Nous les soupçonnons, d'après leurs déclarations, d'être parties ou de vouloir partir en Syrie. Elles avaient pour projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry", a précisé le parquet d'Annecy, qui dispose pour l'heure de "peu d'éléments" en dehors de déclarations d'amies.

"L'une des jeunes filles était déjà soupçonnée de radicalisation et était suivie. Elle avait été placée en foyer et faisait l'objet d'une interdiction de sortie du territoire. Nous avons obtenu pour l'autre jeune fille une opposition de sortie du territoire ce (samedi) matin".


L'ensemble des services d'enquête, dont la police aux frontières, a été informé de cette fugue, avec diffusion des portraits des deux lycéennes.

Louisa B., 16 ans, née en 1999, est une adolescente d'1,70 mètre et de corpulence mince.
Elle a les yeux et les cheveux noirs, détaille l'appel des gendarmes.

Sa camarade, Abou S., 15 ans, est née en 2000 et mesure 1,76 mètre. Elle a les cheveux châtain clair, les yeux marron, et un appareil dentaire.



midilibre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 0:50:47

Haute-Savoie : "Fugue inquiétante" de deux "mineures radicalisées",un appel à témoins lancé

La Gendarmerie Nationale a émis un appel à témoins ce samedi après-midi.


Deux jeunes filles,des "mineures radicalisées" originaire de Haute-Savoie,sont susceptibles "d'utiliser de fausses identités".

Elles pourraient chercher "à quitter" la France pour rejoindre la Syrie.

La Gendarmerie Nationale parle d'une "fugue inquiétante".

Ce samedi,un appel à témoins a été émis sur Twitter pour retrouver deux jeunes filles,âgées de 15 et 16 ans qui ont quitté le lycée Carillons vendredi vers 13h,à Seynod en Haute-Savoie selon les premières constations.

Selon la descriptif fourni par la police,les deux lycéennes seraient "radicalisées" et "susceptibles de quitter le territoire national par tous les moyens et d'utiliser de fausses identités".

Des photos de deux adolescentes ont été diffusées par la gendarmerie de Meythet,chargée de l'enquête.

La Syrie,l'objectif des deux jeunes filles ?

"Nous les soupçonnons,d'après leurs déclarations,d'être parties ou de vouloir partir en Syrie.

Elles avaient pour projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry",a précisé dans l'après-midi le parquet d'Annecy,qui dispose de "peu d'éléments" en dehors de déclarations d'amies.

Les gendarmes ont été avisés de cette fugue vendredi vers 19h30,des camarades de classe s'étant inquiétés de l'absence des deux jeunes filles.

Ils ont prévenu leur entourage après avoir tenté de les retrouver dans la gare de Chambéry,d'où elles auraient pris la fuite.

"L'une des jeunes filles était déjà soupçonnée de radicalisation et était suivie.

Elle avait été placée en foyer et faisait l'objet d'une interdiction de sortie du territoire.

Nous avons obtenu pour l'autre jeune fille une opposition de sortie du territoire ce samedi matin",a ajouté le parquet.

À l'heure où nous écrivons ces lignes,elles sont toujours recherchées.



















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 14:00:55

Fugue de deux jeunes "radicalisées" en Haute-Savoie : "Louisa c'est maman,rentre à la maison"

Deux jeunes filles,"mineures radicalisées",originaires de Haute-Savoie et soupçonnées de vouloir rejoindre la Syrie,sont activement recherchées.


La famille de Louisa la décrit comme une jeune fille de 15 ans qui "se maquille,qui met des jeans troués" et qui "ne fait partie d'aucun réseau".

Louisa,16 ans,et Israé,15 ans sont activement recherchées depuis vendredi soir,après une disparition jugée inquiétante par la gendarmerie de Haute-Savoie.

Un appel à témoin a été lancé pour retrouver ces deux lycéennes,soupçonnées de vouloir quitter le territoire français pour rejoindre la Syrie.

Maquillage et jeans troués

Selon la famille de Louisa,la jeune fille n'est pas radicalisée.

"C'est une simple erreur de communication de la part des hauts-fonctionnaires de la gendarmerie,a lancé dimanche la mère de l'adolescente au micro de LCI.

Pour moi,ma fille est en fugue,ça n'a rien à voir avec une histoire d'intégrisme,explique-t-elle.

Elle n'en a jamais parlé.

Son Facebook a fait l'objet d'une enquête,elle ne fait partie d'aucun réseau,elle n'est connue en aucun cas,a ajouté la mère de la jeune fille.

Nous sommes de simples musulmans,nous ne sommes pas intégristes,et ma fille non plus".

Pour Mélissa,la cousine de Louisa,aucun signe ne permettait de soupçonner une radicalisation.

Elle la décrit comme "une jeune de 15 ans qui se maquille,s'habille normalement et met des jeans troués".

"Elle n'a jamais parlé" du jihad,explique-t-elle à LCI.

"Pour moi,c'est impossible qu'elle aille là-bas.

C'est vraiment pas une fille qui a ça dans la tête".

Il y a une semaine,la jeune Louisa changeait sa photo Facebook avec une image montrant des jeunes mariés ce qui ne pas pour autant inquiété sa cousine.

Israé avait manifesté un intérêt pour le jihad

Ce qui l'inquiète plus,c'est la personnalité de l'autre fugueuse,Israé.

Déjà suivie pour avoir manifesté un intérêt pour le jihad sur Internet,l'adolescente fait l'objet d'une interdiction de sortie du territoire.

Il y a deux ans,elle avait déjà tenté de rejoindre la Syrie et avait alors été éloignée du domicile familial d'Annemasse pour être placée en foyer.

"On a appelé la fille qui est partie avec elle et elle nous a dit qu'elle allait détruire la carte sim" de son téléphone,explique Mélissa.

Elle a raccroché et on ne pouvait plus la rappeler".

Les deux mineures,scolarisées à Seynod dans la périphérie d'Annecy,susceptibles d'utiliser des fausses identités,auraient été aperçues pour la dernière fois le vendredi 4 mars vers 13h00,à la sortie du lycée des Carillons de Seynod.

Elles auraient eu comme projet de se rendre en train jusqu'à Paris depuis Chambéry pour se rendre effectivement en Syrie.

Samedi matin,la jeune Louisa a fait elle aussi l'objet d'une interdiction de sortie du territoire.



















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 14:13:19

Appel à témoins pour retrouver deux mineures radicalisées en fuite depuis la Haute-Savoie

Les deux jeunes filles sont susceptibles de quitter le territoire par tous les moyens, en utilisant de fausses identités.


Elles ont quitté leur lycée vendredi vers 13 heures.

La gendarmerie nationale lance un appel à témoins,samedi 5 mars,pour retrouver deux mineures radicalisées en fugue depuis la Haute-Savoie.

Selon l'affiche,diffusée sur les réseaux sociaux notamment,les deux mineures sont susceptibles de quitter le territoire par tous les moyens,en utilisant de fausses identités.

Louisa B.,16 ans,née en 1999 à Annecy,est une adolescente d'1,70 mètre et de corpulence mince.

Elle a les yeux et les cheveux noirs,détaille l'appel des gendarmes.

Sa camarade,Israé A,15 ans,est née en 2000 à Annemasse et mesure 1,76 mètre.

Elle a les cheveux châtain clair,les yeux marron,et un appareil dentaire.

Un numéro à contacter

Elles sont toutes les deux scolarisées dans le lycée des Carillons à Seynod, dans la périphérie d'Annecy.

La gendarmerie recommande aux personnes qui auraient des renseignements ou les aurait aperçues de contacter la brigade de Meythet au 04 50 24 52 40.  

"Nous les soupçonnons,d'après leurs déclarations,d'être parties ou de vouloir partir en Syrie.

Elles avaient pour projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry",a précisé le parquet d'Annecy,qui dispose pour l'heure de "peu d'éléments" en dehors de déclarations d'amies.

Des camarades inquiets ont donné l'alerte

Les gendarmes ont été avisés de cette fugue,vendredi,vers 19h30,des camarades de classe s'étant inquiétés de l'absence des deux jeunes filles.

Ils ont prévenu leur entourage après avoir tenté de les retrouver dans la gare de Chambéry,d'où elles auraient pris la fuite.

"L'une des jeunes filles était déjà soupçonnée de radicalisation et était suivie.

Elle avait été placée en foyer et faisait l'objet d'une interdiction de sortie du territoire.

Nous avons obtenu pour l'autre jeune fille une opposition de sortie du territoire ce samedi matin",a ajouté le parquet.

867 adolescentes signalées pour radicalisation

L'ensemble des services d'enquête,dont la police aux frontières,a été informé de cette fugue,avec diffusion des portraits des deux lycéennes.

Selon les derniers chiffres du ministère de l’intérieur cités par Le Monde,quelque 867 adolescentes ont été signalées en France pour radicalisation.

Les filles constituent la majorité (51 adolescentes) des 84 mineurs français présents en Syrie,précisait le quotidien.





















francetvinfo

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 14:50:24

Haute-Savoie : L'une des ado recherchées avait intégré une procédure de déradicalisation

Les lycéennes,soupçonnées de vouloir rejoindre la Syrie,ont disparu vendredi...


« Elle s’est fait embobiner » par des gens qui lui auraient mis en tête l’idée de partir « aider les enfants en Syrie,pour servir une bonne cause ».

Au lendemain de l’appel à témoin lancé pour retrouver deux adolescentes radicalisées qui ont fugué vendredi soupçonnées de vouloir rejoindre la Syrie,la mère de l’une d’entre elles se confie.

« Ce n’est pas la première fois que ma fille tente de partir »,explique Nadia la maman d’Israé,15 ans interrogée par Le Parisien.

« Il y a deux ans,j’ai déjà pu la récupérer et la sauver in extremis.

Je l’ai rattrapée à la gare.

Des personnes m’ont prévenue et j’ai pu intervenir à temps »,ajoute-t-elle.

A l’époque,elle avait alerté les autorités « pour essayer de la sortir de là » et l’adolescente avait intégré une procédure de déradicalisation.

Placée en foyer,la jeune fille avait néanmoins rechuté « il n’y a pas longtemps ».

« On ne sort pas facilement de cet engrenage »,déplore la maman.

Les deux jeunes filles ont été aperçues pour la dernière fois vendredi,vers 13 heures,à la sortie de leur établissement scolaire,le lycée des Carillons,à Seynod,dans la banlieue d’Annecy,en Haute-Savoie.

Elles avaient pour projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry,selon le parquet d’Annecy.

« Mais nous disposons de peu d’éléments en dehors de déclarations d’amies »,a-t-il précisé.

Les gendarmes n’ont été alertés que vers 19 h 30 vendredi,ce qui a laissé le temps aux deux adolescentes de quitter la région.

Les personnes disposant d’informations susceptibles de permettre de les retrouver sont invitées à contacter la brigade de Meythet au 04.50.24.52.40.

Un appel à témoin a également été diffusé sur les réseaux sociaux.




















20 minutes


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 19:59:50

Haute-Savoie : L'une des adolescentes radicalisées est rentrée chez elle

Un appel à témoin avait été lancé vendredi par la gandarmerie nationale pour retrouver les deux jeunes filles,soupçonnées de vouloir rejoindre la Syrie...




Sa mère avait lancé ce dimanche après-midi un vibrant appel,l’invitant à « rentrer à la maison ».

Louisa,16 ans,semble avoir été sensible à ce message.

L’adolescente portée disparue depuis vendredi en Haute-Savoie « est rentrée chez elle ce dimanche »,explique la gendarmerie nationale à 20 Minutes,confirmant une information de France Bleu Pays de Savoie.

« Elle est rentrée par ses propres moyens,laissant sa copine.

Elle a vu sa mère à la télévision »,a confié le père de Louisa,à France 2.

La jeune fille était soupçonnée d'avoir voulu rejoindre la Syrie,en compagnie de l'une de ses amies de lycées Israé,déjà signalée aux autorités pour sa radicalisation.



















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Dim 6 Mar - 22:23:37

Haute-Savoie : rentrée chez ses parents,Louisa est entendue par les gendarmes

Louisa,l'une des deux adolescentes qui ont disparu vendredi en Haute-Savoie,est revenue chez elle après l'appel de sa mère dimanche matin.


Actuellement interrogée par les enquêteurs,elle était soupçonnée avec Israé de vouloir quitter la France pour rejoindre la Syrie.

Cette dernière,"radicalisée",demeure toujours introuvable.


















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39965
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)   Lun 7 Mar - 9:17:59

Louisa et Israé sont rentrées chez elles




Israé et Louisa, lycéennes "radicalisées" de Haute-Savoie, soupçonnées de vouloir rejoindre les rangs du groupe État islamique en Syrie et en fuite depuis le vendredi 4 mars, sont tour à tour rentrées chez elles en Haute-Savoie ce dimanche 6 mars.

"Les parents de Louisa ont alerté la gendarmerie pour dire qu'elle était rentrée vers 16 h 00", a déclaré le parquet d'Annecy précisant que l'adolescente était entendue dimanche soir par les enquêteurs.

Peu avant minuit, la gendarmerie a également annoncé le retour d'Israé.


"Elle s'est fait embobiner"

Samedi 5 mars, la gendarmerie nationale avait lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver Israé A. et Louisa B., âgées de 15 et 16 ans.

Selon les gendarmes, ces deux pensionnaires d'un lycée professionnel de Seynod, près d'Annecy, étaient "susceptibles de quitter le territoire national par tous les moyens, et d'utiliser de fausses identités".

Leurs camarades les auraient vues pour la dernière fois vendredi vers 13 h, quittant l'établissement.

Le parquet d'Annecy soupçonnait les deux mineures "d'être parties ou de vouloir partir en Syrie" et évoquait leur "projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry".

Selon la même source, Israé était "déjà suivie pour radicalisation" et "avait été placée en foyer", avec "interdiction de sortie du territoire".

Pareille mesure avait été délivrée samedi pour Louisa.


"On ne sort pas facilement de cet engrenage (...) elle s'est fait embobiner", a déploré Nadia, la mère d'Israé, racontant dans Le Parisien comment, deux ans plus tôt, elle avait déjà rattrapé sa fille "in extremis" à la gare, "alors qu'elle voulait partir en Syrie" pour "aider les enfants et servir une bonne cause".

Nadia avait alors appelé le numéro vert Stop Jihadisme et Israé avait suivi une procédure de "déradicalisation" avec le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI).

"On a l'impression que ça recommence!", s'est lamentée la mère, en évoquant des propos de sa fille sur "la mécréance", en dépit d'une éducation "laïque".


"Daechland, ça marche très fort"

Selon Dounia Bouzar du CPDSI, Israé venait de sortir de l'hôpital psychiatrique pour une "dépression de l'adolescence". Pour l'anthropologue, "elle est fragile" et "le réseau l'a récupérée".

Louisa, en revanche, n'avait pas été signalée et n'aurait fait que suivre son amie.

Son oncle, d'ailleurs, se refusait à croire à un départ en Syrie, évoquant une simple "fugue". Fragiles psychologiquement, hyperconnectés, ces adolescents sont la cible idéale des "rabatteurs francophones", explique Dounia Bouzar.

Aux filles, ils font miroiter "un mariage avec un héros qui se sacrifie pour sauver les enfants gazés par Bachar al-Assad": le mythe de "Daechland", "ça marche très fort pour des filles hypersensibles", analyse-t-elle.

Sur les quelque mille jeunes actuellement suivis par le CPDSI, 70% ont moins de 20 ans et le plus âgé n'en a que 22. Chez les filles, les tentatives de départ peuvent commencer dès 12 ans, 15 ans pour les garçons.


midilibre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Appel à témoins : la gendarmerie recherche deux mineures "radicalisées" (Louisa B et Abou S)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Divers Gendarmerie Maritime] Deux "touristes" à L'île Longue
» Cumul d'emploi, GAV + SAISONNIER, possible?
» Appel à témoins : en EDSR, ça se passe comme ça ??
» Appel à Témoins
» recherche vareuse gendarmerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: annonces divers-
Sauter vers: