chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hollywood Chewing-Gum

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42228
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Hollywood Chewing-Gum Empty
MessageSujet: Hollywood Chewing-Gum   Hollywood Chewing-Gum EmptySam 24 Fév - 17:31:33

Hollywood Chewing-Gum Saga10

Un jour d'été, quelque part en Turquie. Une jeune Française attend l'autocar. "A quelle heure passe le bus ?", demande-t-elle.
Peine perdue. Ne parlant pas la langue vernaculaire, elle propose alors un chewing-gum.
Les langues se délient : "Hollywood ! Les comédies musicales" se souvient un homme.
Sans doute ignore-t-il que Hollywood désigne, ici, un chewing-gum... français ! Premier des "paradoxes" d'une marque créée en France, en 1952, par un Américain.
Agent général pour l'Europe du fabricant de chewing gum Beech-Nut, Courtland E. Parfet fut de ces nombreux GI's qui débarquèrent sur les plages de Normandie, en 1944.
Dans la ration de survie, baptisée "ration K", chaque soldat disposait alors d'une tablette de chocolat, une boîte de pastilles, quatre dosettes de café Nescafé, une boite de corned beef, deux boîtes de fromages et crakers, trois sucres emballés, un étui métallique Philip Morris pour cigarettes et deux étuis de... chewing-gum Wrigley's. Impossible de dénombrer le nombre de "chouime-gomme" que ces GI's distribuèrent par poignée aux enfants .
Dans l'esprit de ces têtes blondes est à jamais gravé, tel un réflexe quasi pavlovien, l'équation chewing-gum = liberté, fraternité, échange et jeunesse.
Reste que, l'euphorie de la Libération passée, le produit, difficile à trouver, ne connaît pas encore de véritable succès.
Il faut attendre 1952 pour que Courtland Parfet débarque une deuxième fois en France, avec une idée bien arrêtée : lancer un chewing- gum au goût de chlorophylle sous la marque Hollywood .
Le choix du nom de marque n'est pas innocent qui renvoit à l'une des composantes du rêve américain, Hollywood, l'usine à rêves", le cinéma et ses stars, et colle parfaitement avec l'explosion de ce loisir. Pour la seule France, on dénombrait six millions d'entrées en 1939, quatre-cents millions au sortir de la guerre !
Avec Hollywood, le langage n'a plus sa raison d'être.
Prononcez le mot et l'on vous comprend sans peine. N'est-ce pas l'une des composantes du mythe de l'âge d'or, quand une même langue unissait en un temps lointain les êtres humains ? Autre paradoxe de la marque : l'année 1952 est aussi celle où l'on voit fleurir un peu partout en France, le slogan "US Go Home" .
Loin de ces turbulences politiques, une PME établie à Montreuil, commence la production du chewing-gum Hollywood.
Mais les détracteurs ne manquent pas : maîtres d'écoles, stomatologues et surtout bon nombre de mères qui ne souhaitent pas que leurs enfants aient des allures de ruminant.
Des rumeurs courent dans les cours de récréation selon lesquelles, "Le chewing-gum, ça colle les boyaux, ça fait gonfler le ventre", comme les "ongles que l'on ronge, ça peut donner une crise d'appendicite si on les avale".
Pour les contrer, une des premières publicités d'Hollywood, datant de 1955 (année de la fusion de Krema et Hollywood), présente un élève assis sur son banc d'écolier, suçant son pouce : "Dans chaque enfant, il y a un rongeur qui sommeille. Ongles, gommes, crayons, livres, règles, etc.. sont les proies faciles et dangereuses de ses petites dents.
Protégez-les. Donnez à votre enfant un moyen salutaire de libérer ses nerfs et de se décontracter.
Offrez-lui un chewing-gum Hollywood".
Les réticences semblent, aujourd'hui, vaincues : avec six milliards de mâches consommées par an, la France, premier marché européen, est au second rang mondial derrière les Etats-Unis. Autre chiffre qui témoigne du phénomène : 60% des Français mâchent, à raison de cinq tablettes en moyenne par personne et par semaine.

2,8 grammes d'esprit de plaisir Hollywood Chewing-Gum 09_hol10


De la salle de classe à la salle de cinéma, le pas est franchi en 1958 avec le premier film publicitaire, signé Langelaan & Cerf et baptisé "Hello".
Avec un style qui ne sera jamais "hollywoodien" mais traduit déjà le rêve américain, la marque s'identifie à quatre thèmes récurrents : la musique, l'action, l'envie de vivre et l'amitié.
Trois films, "la fête forraine", "l'auto-stopeuse" et "la surprise-partie" mettent en scène des jeunes qui ont, pour tout mot de passe, "Hello" et comme seul signe de reconnaissance une tablette de chewing-gum Hollywood.
Le rêve américain se traduit même dans l'orthographe du mot "chlorophyii" écrit sans "e" jusqu'en 1984.
1968 : révolution - passagère ! - pour la marque, dans le giron de General Foods depuis 1961.
Hollywood inaugure le petit écran en se présentant comme seul remède contre la crise de nerf : "Si vous êtes surmené, débordé, contracté, alors prenez Hollywood chewing-gum et ça détend". Selon les psychologues, mâcher satisferait une pulsion orale agressive. En mâchant, on se défoule.
Détente, encore, quand le dessinateur Cabu signe, en 1970, la campagne "rien ne détend l'atmosphère comme un chewing-gum Hollywood" : "Les copains, c'est bien. Mais il y a des moments où c'est difficile à supporter.
Des moments où c'est vraiment le moment de prendre un chewing-gum Hollywood. Et d'en distribuer. Hollywood chewing-gum, c'est le bon truc pour détendre l'atmosphère". Et pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus des vertus du chewinggum, le chanteur Michel Delpech explique dans une publicité parue dans la presse, en 1972, "comment il se décontracte avant d'entrer en scène" : "L'angoisse, le trac, est-ce que ça vous arrive souvent ? Chaque fois.
Et c'est épouvantable. Juste avant d'entrer en scène, je suis prêt à abandonner ; ça me semble au-dessus de mes forces. Alors là, je prends un chewing-gum Hollywood ; ça me décontracte. Et quand on est détendu, on réussit mieux, non ?".
Retour aux sources, celles des trois valeurs fortes de la marque, la liberté, l'échange et l'évasion, quand, en 1972, l'agence Bélier invente le slogan "Fraîcheur de vivre". Fraîcheur "physique" - l'eau sera toujours présente dans toutes les publicités - mais aussi et surtout fraîcheur d'"esprit".
Le slogan signe, encore aujourd'hui, les campagnes de communication de la marque. Sur fond musical, composé par Alain de Senneville et Olivier Toussaint, la communication va traverser les décennies en s'adaptant à l'air du temps : période "baba-Cool" des années soixante-dix, culte du sport durant les années quatre-vingt, ouverture sur le monde de 1988 à 1995, le sport extrême en 1995 et la jungle urbaine depuis 1996. Si la cible est étroite - 15/25 ans -, les consommateurs (de 7 à 77 ans) s'identifient au style de vie proposé par la marque : liberté, sportivité et convivialité.

Le mythe de l'éternelle jeunesse


1974 : la première publicité couleur est signée en pleine vague hippie par l'agence Havas. Où l'on voit un groupe de jeunes, bucoliques et insouciants, fleurs à la main, entonner l'air : "Fraîcheur de vivre, Hollywood chewing-gum, on prend la vie comme on la vit, Hollywood chewing-gum, fraîcheur de vivre, Hollywood chewing-gum, pour vivre heureux, il en faut peu, fraîcheur de vivre, Hollywood chewing- gum, on prend la vie comme elle vient, Hollywood chewing-gum au goût très frais".
Une simple tablette unifie un groupe qui se retrouve autour de passions communes. N'est-ce pas le point de départ du mythe de l'unité ? Après la génération "fleur bleue", les années quatre-vingt sont placées sous le signe du sport, du culte du corps et du dépassement de soi. La musique s'adapte à différents styles (Beach Boys, Bee Gees, Chuck Berry, Django Reinhardt, etc.) et la jeunesse Hollywood s'initie à tous les sports : surf, vélo bicross, raft en Californie, catamaran en Nouvelle-Zélande, deltaplane, équitation à la Jamaïque, escalade (1984), moto (1985), canoë (1985), body surf (1986), ski sur herbe (1987). Et, puisque les voyages, dit-on, forment la jeunesse, Hollywood l'emmène, à partir de 1988, à la découverte de nouvelles cultures, en Amérique latine, en Afrique et en Turquie où la marque devient un langage universel de tolérance et d'ouverture.
Où l'on retrouve, de nouveau, le mythe de l'unité ou de l'universalité quand Hollywood unit les différentes cultures. Ce métissage culturel peut aussi avoir comme terre d'élection, la France. L'opération "Open Miles", lancée en 1996, permet aux jeunes entre 16 et 25 ans de voyager l'été, gratuitement, aux cinq coins de la France.
Seul coin du monde où la marque n'est toujours pas vendue : les Etats-Unis où Wrigley's détient une position dominante. Après l'Europe de l'Est, en 1993, Hollywood s'apprête à conquérir la Chine. Pratiquant la licence depuis le début des années 90, Hollywood Chewing Gum appose sa griffe sur des articles de papeterie, lunettes de soleil, etc. La jeunesse, toujours...

De la sève à la tablette

Aujourd'hui, la gomme utilisée ne provient plus du célèbre "chicle" indien, obtenu par ébullition du latex, tiré du tronc et des fruits du sapotier.
En raison de la rareté de ces arbres et du coût élevé du transport du latex, le "chicle" a été remplacé par un produit de synthèse, la Gomme de Base.
Elle a pour particularité de ne se dissoudre ni dans l'eau, ni par la salive. Elle se compose de un ou deux élastomères qui déterminent l'élasticité ; des cires qui abaissent le point de ramollissement et possèdent un pouvoir anti-collant et plastifiant ; des charges minérales qui améliorent les qualités mécaniques ; un antioxydant qui protège les qualités de la gomme lors de la fabrication mais aussi du vieillissement ; des résines qui assurent le liant des matières premières de la gomme et qui déterminent sa spécificité (chewing-gum ou bubble-gum pour faire des bulles).
Au nombre des additifs : le sucré glacé ou des édulcorants, du sirop de glucose, des arômes et des colorants.

_________________
Hollywood Chewing-Gum Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
di-angelo



Masculin Nombre de messages : 15
Age : 52
Date d'inscription : 18/02/2007

Hollywood Chewing-Gum Empty
MessageSujet: Re: Hollywood Chewing-Gum   Hollywood Chewing-Gum EmptyLun 19 Mar - 13:29:44

pufffffffff avec mes dent peut pas en manger uyu
Revenir en haut Aller en bas
 
Hollywood Chewing-Gum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: le savez vous?-
Sauter vers: