chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Julie-Victoire Daubié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39762
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Julie-Victoire Daubié   Mer 17 Juin - 14:24:39

Julie-Victoire Daubié  née le 26 mars 1824 à Bains-les-Bains (Vosges) et morte le 26 août 1874 à 50 ans à Fontenoy-le-Château, est une journaliste française.

C'est la première femme française ayant obtenu le droit de se présenter au baccalauréat à Lyon en 1861, et la première à l'obtenir le 17 août 1861.
C'est aussi la première licencié  dès lettres le 28 octobre 1872.







.Le 16 août 1861, l’Académie de Lyon décerne le Baccalauréat ès Lettres à une femme dont la candidature avait été refusée auparavant par l’Académie de Paris.

À trente-sept ans, Julie-Victoire Daubié devient la première bachelière de France.

Il lui faudra encore plusieurs mois et l’intervention de l’impératrice Eugénie pour obtenir la remise effective de son diplôme.

Bien qu’elle ne puisse pas assister aux cours (l’examen était accessible aux femmes, mais les cours leur étaient encore interdits), elle réussira sa licence ès lettres le 28 octobre 1871 et deviendra également la première femme licenciée.

A l’époque, l’accès au baccalauréat est interdit pour les femmes.

Cependant, aucune loi ne justifie cet état de fait. C’est grâce à la politique volontariste de son recteur, Jean-François Petit de la Saussaye que l’Académie de Lyon accepte d’organiser pour la première fois l’examen du baccalauréat pour une femme.

Sensible aux idées du saint-simonisme, il était favorable à l’accès à l’enseignement au plus grand nombre et aux plus pauvres.

Julie trouvera également un soutien auprès de l’influent Saint-Simonien François Barthélémy Arlès-Dufour (adjoint au maire de Lyon, co-fondateur du Crédit Lyonnais, initiateur du Canal de Suez, fondateur de l’École Centrale de Lyon et de la Société d’Enseignement Professionnel du Rhône, etc.) qui présenta un rapport favorable au nom de la commission du concours.


Julie-Victoire Daubié avait étudié le grec et le latin avec son frère abbé.  

En 1844, elle écrivit La Femme pauvre au XIXe siècle. Un ouvrage très complet qui reste une référence aujourd’hui encore pour les études sur l’éducation des femmes.

Elle remporta pour ce livre le premier prix du concours de l’Académie impériale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, le 21 juin 1859.

Elle est également l’une des premières à prendre position pour le suffrage des femmes.

Elle est l’une de ces pionnières dont la persévérance a permis de faire tomber un des bastions concernant l’éducation des femmes. Il faudra cependant attendre 1924 pour que soient alignées les épreuves du baccalauréat entre les hommes et les femmes.

Anecdotes

En hommage à la première bachelière de France, l’ancienne chambre de Mme Augereau, épouse du propriétaire de l’Hôtel de Rochechouart, qui abrite aujourd’hui le Ministère de l’éducation nationale a été rebaptisée Salon Julie Daubié.


Une fresque lui est consacrée dans le village où elle a passé son enfance et est décédée, Fontenoy le Château (Vosges).

On peut lire sur le tableau : « Lyon, le 17 août 1861. La femme deviendra dans la société tout ce qu’elle sera capable d’être. »



Fresque en hommage à Julie-Victoire Daubié

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Julie-Victoire Daubié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Julie
» Qui sin rappelle de Julie?
» TESSON Angéline Victoire
» Le 8 Mai : Fête de la victoire de 1945
» Julie Levac - "J'attends une petite fille"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: