chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fernandel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 40068
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Fernandel   Mar 13 Fév - 23:30:57




Avec son sourire de cheval et son éternelle jovialité, Fernandel est apparu comme l'archétype du "niais" au cinéma et dans la chanson. Cette réduction un peu simpliste nous fait trop vite oublier que ce grand comédien, amateur et ami de Guitry, était un artiste aux multiples facettes, maniant avec autant de talent et de grandeur le rire, le drame ou l'ironie.

Avec près de 150 films à son actif, sa carrière d'acteur a vite pris le pas sur celle du chanteur. C'est pourtant en comique troupier, sur les scènes de music-halls méditerranéens, que ce truculent Marseillais a débuté sa longue et brillante ascension.


Fernand Contandin


Lorsque naît le petit Fernand-Joseph-Désiré Contandin, le 8 mai 1903 au 73 boulevard Chave à Marseille, son avenir est déjà tout tracé.
Entre un père chanteur au café-concert et une mère comédienne amateur, le petit Fernand est promis à une belle carrière.
Encore plus belle que Papa puisque ce dernier, Denis Contandin, Sined pour la scène, est en réalité employé de bureau la semaine, et comédien le dimanche et les jours de fête.
Mais au fond de son coeur, il est artiste en permanence, et n'assure son travail de rond-de-cuir que pour nourrir sa famille.
Une famille unie, autour de cette figure paternelle exemplaire, et qui donnera naissance à toute une lignée d'artistes. Fernand bien sûr, mais aussi Francis, le petit frère né en 1914 et plus tard Franck, le propre fils de Fernandel.


Polin, le comique troupier



Pour Fernand, la vie d'artiste commence dès qu'il sait marcher, et qu'il accompagne son père dans les coulisses des théâtres marseillais, voire sur scène, puisqu'il commence sa carrière de comédien à seulement cinq ans, dans la pièce Marceau ou les enfants de la République.
Mais la révélation a lieu en 1910 lorsque Denis emmène son fils applaudir le grand Polin, célèbre comique troupier. A partir de ce jour, Fernand, sous la houlette de son père et de son grand frère Marcel, né en 1899, envisage sérieusement de devenir artiste.
Après quelques semaines de répétitions, il fait ses débuts officiels sur la scène de la Scala en reprenant des titres dudit Polin. Il récolte ses premiers lauriers, grâce à son numéro bien huilé et à son air coquin. Il écume alors les théâtres alentours et apprend le métier.
En 1914, il remporte sous le nom de Fernand Sined, la seconde place au grand concours du Palais de Cristal, et est engagé pendant huit jours en tête d'affiche. Mais la guerre arrive et Denis Contandin est envoyé au front. Ses fils sont chargés de subvenir aux besoins de la famille. Dure tâche pour le petit Fernand, médiocre élève, qui ne sait rien faire d'autres que faire rire son prochain.


Les music-halls


Il accumule les emplois, renvoyé de l'un ou de l'autre pour son étourderie et sa paresse. Il n'y a que pour le spectacle que Fernand donne le maximum de lui-même. Après avoir décroché fin 1922 son premier gros contrat à l'Eldorado de Nice, il fait une croix définitive sur tous ces petits métiers et se consacre enfin à sa carrière sous son nom de scène Fernandel.
Marié en avril 1925 à son amie d'enfance Henriette Manse, il doit cependant la quitter dès le mois de mai pour accomplir ses devoirs militaires à Grenoble. Grâce à son humour, il devient le favori du régiment et a droit à toutes les faveurs, comme celle d'être muté dans un régiment à Marseille, où il finit son service militaire.

Le 19 avril 1926 naît Josette, la première fille du couple Contandin. Fernandel, revenu à la vie civile, est embauché par la firme Paramount pour une tournée des music-halls: Bordeaux, Lille, Toulouse, Nice, Casablanca... Cette tournée est le point de départ d'une carrière internationale, qui le conduit à Paris, où il enregistre son premier disque en 1928. Dès lors, Fernandel occupe les plus grands théâtres parisiens. Il est devenu une vedette.


Le cinéma



Installé à Paris, il est le père d'une autre petite fille, Janine, née le 18 avril 1930. C'est également à Paris que débute la carrière cinématographique de Fernandel, avec la rencontre de Marc Allégret et de Sacha Guitry, qui l'engagent pour un premier long-métrage Le blanc et le noir.
C'est le début d'une très longue carrière de comédien, qui le verra tourner dans plus de 150 films, tout en respectant avec brio ses engagements sur scène. Pendant des années, Fernandel jongle entre le cinéma, le théâtre et la chanson. Omniprésent, il devient un des artistes français les plus populaires. Il fréquente les plus grands: Gabin, Raimu, Tourneur, Christian-Jacque, Duvivier et Pagnol, qui devient son ami et l'initiateur d'une série de chefs-d'oeuvre.

En effet, les films que les deux hommes tournent ensemble font aujourd'hui partie du patrimoine: du Schpountz à Angèle, en passant par Topaze ou Regain, Fernandel y montre toute l'ampleur de son talent. Ce qui ne l'empêche pas d'enregistrer les disques les plus marquants de sa carrière de chanteur: Ignace en 1935, l'année de naissance de son troisième enfant, Franck, mais aussi les tubes Barnabé en 1938, Félicie aussi, Hector, Casimir, On m'appelle Simplet, Le tango corse ou encore Si j'osais.
Mais la guerre est à nouveau là, dès septembre 1939. Encore sauvé par son statut de vedette, Fernandel est dispensé du front et reste à Marseille. Pendant toute la durée de la guerre, il continue de tourner plusieurs films d'importance et de qualité inégale.


Don Camillo



Il faut attendre les années 50 pour que notre artiste entame une seconde carrière avec la série des Don Camillo, sans doute les films les plus représentatifs du personnage Fernandel. Ce rôle de curé, que tout oppose au maire communiste du village, a fait rire des générations de spectateurs.
Les cinq Don Camillo seront tous un énorme succès commercial. Durant les années 50, Fernandel tournera une série de films de grande qualité: L'auberge rouge, Les Don Camillo, Le mouton à cinq pattes, Ali Baba ou encore La vache et le prisonnier, assoiront sa renommée. Son métier de chanteur est de plus en plus mis à l'écart au profit des nombreux films auxquels il participe.

Jusqu'à sa mort survenue le 26 février 1971, Fernandel est resté un des comédiens les plus populaires du cinéma français. Un sourire inégalable, un talent incontesté, tant dans le registre comique que dramatique, sa gentillesse et sa candeur d'enfant, ont fait de lui une éternelle vedette. Rares sont les artistes qui depuis, ont su égaler son génie théâtral et son sens de la dérision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
coco8313

avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 51
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Fernandel   Ven 6 Juil - 11:12:43

comme vous l'avez compris j'ai grandie dans le recpect des traditions provencale et donc le respects des grands nom de la provence comme disait mon grand pere et "fernandel" biensur en faisait partis.

fernandel :

franck fernandel le fils:
Revenir en haut Aller en bas
 
Fernandel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fernandel
» la vache et le prisonnier
» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: