chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La saga de la canette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39962
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: La saga de la canette   Dim 28 Jan - 16:02:05

La canette, aussi appelée boîte-boisson, a fêté son 70ème anniversaire en 2005.
Depuis sa création, cette septuagénaire a subi quelques liftings, et est entrée dans tous les foyers.
Découvrez la saga de cette star des emballages.


La canette en 11 dates

La boîte-boisson voit le jour grâce à Napoléon qui avait lancé un concours pour trouver un moyen de conserver la nourriture au frais.


1810 : L'Anglais Peter Durrand reçoit un brevet pour son invention : un récipient en étain pour la nourriture.

1880-1890 : Début de la production en série de boîtes alimentaires en Europe et aux Etats-Unis. Le matériel alors utilisé est l'acier.

1885 : Du lait condensé est mis en boîte pour la première fois.

1930 : La première canette est commercialisée en Allemagne.
Elle est fabriquée en acier et comprend trois parties.
La tête conique est fermée par un couvercle en forme de couronne.
L'aspect général ressemble à une bouteille


la premiere canette

1935 : American Can Company lance la première canette à tête plate, toujours composée de trois parties.

1959 : Les premières canettes composées de deux parties sont commercialisées par Coors Brewery aux Etats-Unis.
Elles utilisent bien moins de métal que les boîtes en trois pièces et sont en aluminium.

1963 : Un Américain Ernie Fraze invente le système d'ouverture facile qui consiste à arracher une languette de métal fermant la boîte.
Avant cette innovation, il fallait percer des trous à l'aide d'une pointe.

1980 : Apparition d'un système d'ouverture tout en bloc. La languette reste attachée à la boîte et peut être collectée en même temps.

Années 90 : Forte croissance du marché de la canette grâce à de nombreux avantages comme la practicité et ses propriétés de conservation.

1997 : Apparition en Europe et aux Etats-Unis de canettes innovantes.
De nouvelles tailles sont présentées.

2005 : La canette fête ses 70 ans.
A cette occasion, la styliste anglaise Zandra Rhodes est sollicitée par le Beverage Can Maker Europe pour dessiner une canette d'exception.
Incrustée de diamants, elle est estimée à 25 000 €.
Elle sera mise aux enchères à Londres


La canette en chiffres

La fabrication d'une canette comprend 13 étapes différentes.
Durant tout son cycle de fabrication et de distribution, elle est soumise à un principe de traçabilité.


17 g : C'est le poids d'une canette.

225 milliards : Chaque année, 225 milliards de canettes sont consommées dans le monde.

100 microns : Cette taille équivaut à l'épaisseur d'un cheveu. C'est aussi la taille des parois d'une canette.

7 bar : Il s'agit de la pression enfermée dans une boîte-boisson.
A titre de comparaison, un pneu n'en contient que 2.

2000 : Chaque minute, 2000 canettes sont produites dans le monde, soit plus de 30 par seconde.

41 milliards : Les Européens ont consommé 41 milliards de canettes en 2005.

3,25 milliards : Les Français en ont consommé 3,25 milliards en 2005.
La France est le troisième marché européen après le Royaume-Uni et l'Espagne.
Si toutes les boîtes consommées en France étaient mises bout à bout, on pourrait parcourir la distance de la Terre à la Lune.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39962
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: La saga de la canette   Dim 28 Jan - 16:05:18

Et l'environnement ?


Dans la nature, une canette met entre 100 et 500 ans à disparaître !

Fabriquée en acier ou en aluminium, la canette est recyclable à 100 %.
Encore faut-il qu'elle soit triée du reste des emballages...

En France, seul 60 % des boîtes-boissons sont recyclées.
Mais ce chiffre est meilleur que le taux de recyclage du plastique (19 %) et du carton (32 %).

Si elle est récupérée, elle réintégre un cycle de fabrication (canette à nouveau, mais aussi vélo, avion, TGV...).

Une initiative originale

Pour encourager le réflexe du tri, deux jeunes diplômées de l’école de management de Lyon, Carole Houel et Charlotte de Montalivet, ont trouvé une réponse originale avec la création d’un collecteur ludique baptisé "Canibal".
À l’image d’une machine à sous, l’insertion d’une canette en aluminium ou en acier dans ce dernier permet de déclencher un jackpot.
Le collecteur sert ainsi de support publicitaire, les utilisateurs reçevant des petits cadeaux d'une marque associée au projet.
Aujourd'hui, une centaine de campus universitaires est équipée.
Le projet a été soutenu par l'ADEME.


Des efforts pour l'environnement
Les fabricants se sont efforcés de diminuer le poids de la canette et d'améliorer l'impact environnemental.


Une canette pesait 33 g en 1980.
Elle ne pèse aujourd'hui que 17 g.
En un quart de siècle, l'épaisseur des parois a aussi diminué.

La chaîne d'approvisionnement a été optimisée.
Les partenariats initiés entre les producteurs de canettes et les transporteurs ont permis de faire diminuer le trafic routier en améliorant le chargement des camions.
Cela se traduit par une augmentation des volumes de canettes sur les palettes livrées, et donc moins d'aller-retours.

Les économies d'énergie

Fabriquer une canette à partir de métal recyclé permet d'économiser 75 % des dépenses d'énergie. Ainsi, le recyclage d'une tonne de canettes représente l'équivalent d'une année de consommation d'énergie pour une famille de 3 personnes.

Quelques exemples

Une canette recyclée permet d'économiser suffisament d'énergie pour regarder la télévision pendant 3 heures.

670 canettes recyclées permettent de fabriquer un vélo.

Si on les recyclait intégralement, on aurait suffisament de métal pour construire 6 Tours Eiffel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39962
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: La saga de la canette   Lun 8 Déc - 13:15:24

Fabrication




Élaboration de la boîte


Ce processus appelé Draw and Wall Iron12 (DWI) a été breveté en décembre 1974 aux États-Unis.

Les canettes modernes sont produites en emboutissant une rondelle issue d'une feuille d'aluminium ou d'acier étamé, lequel est couramment appelé fer-blanc.

La malléabilité de ces deux métaux permet, en plusieurs passes, de créer une boîte cylindrique avec un côté ouvert et un côté fermé.

Après formation de la boîte, le bord du métal du côté ouvert étant irrégulier, le métal est coupé d'une façon régulière.

Une étude menée par l'École des mines de Saint-Étienne et Péchiney dans les années 1990 a montré que l'irrégularité de l'emboutissage était liée à un problème de texture du matériau. Une modification du laminage peut d'ailleurs réduire considérablement ce phénomène d'anisotropie.

Le côté ouvert est ensuite déformé par rétreint pour former un cône et un bord sur lequel sera serti le couvercle après remplissage.

Ce couvercle possède un anneau rivé qui permet de casser et déchirer une zone où le métal a été aminci afin de permettre une ouverture partielle du couvercle.

La boite ainsi fabriquée reçoit toujours un vernissage intérieur et une impression à l'extérieur.

Remplissage de la boîte

L'opacité du matériau rendant difficile l'appréciation visuelle du niveau par d'autres moyens, les procédés de contrôle du remplissage des boîtes métalliques font intervenir des sources radioactives.

Les récipients, destinés aux boissons notamment, sont placés entre une source de rayons gamma et un détecteur.

L'intensité du rayonnement faiblit lorsque le contenu de la boîte vient s'interposer entre la source radioactive et le détecteur.

L'arrêt du remplissage est alors déclenché13. Les industries utilisant ces procédés sont soumises au respect des règles de radioprotection.

Matériaux

Les canettes, entièrement constituées d’aluminium, sont facilement recyclables, et les équipements pour les récupérer sont courants.

Au contraire du verre et du plastique, l'aluminium est souvent acheté en gros par les recycleurs de métal, même si aucune consigne n'est prélevée.

Il faut, par exemple, 670 canettes pour fabriquer un vélo.

Cassées, broyées puis compressées, les canettes passent dans un four électrique afin de récupérer le métal en fusion.

Celui-ci, bien qu'issu du recyclage, conserve toutes ses qualités initiales, mais il est toutefois purifié pour en éliminer les impuretés.

En Europe, l'influence des groupes sidérurgiques régionaux a conduit à un partage du marché. Alors que le marché américain est dominé par la canette
« tout aluminium », en Europe la canette est aussi fabriquée en fer-blanc avec un couvercle qui est toujours en aluminium.

Cette association de deux métaux différents rend le recyclage plus difficile et les sidérurgistes, en association avec les fabricants d'emballages, cherchent à développer un couvercle en acier.

Le point bloquant étant la zone de déchirure de l'opercule qui est plus sensible à la corrosion quand le couvercle est en acier. À terme, une canette « tout acier » serait moins chère et plus facile à recycler que son équivalent aluminium.

L'aluminium et le fer-blanc conduisent mieux la chaleur que le verre et le plastique, autres matériaux couramment utilisés par l'industrie alimentaire. Pour cette raison, le contenu des canettes est plus facile à refroidir que celui de bouteilles en plastique, par exemple.

Une canette acier est plus rapidement dégradée dans la nature par corrosion qu'une canette aluminium.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
La saga de la canette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: le savez vous?-
Sauter vers: