chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une petite fille opérée dans le ventre de sa mère à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: une petite fille opérée dans le ventre de sa mère à Paris   Mer 19 Nov - 10:04:36

Une petite fille,née il y a dix jours,est le premier bébé à avoir subi,en France,une intervention sur la moelle épinière avant même sa naissance.

Fabuleux.



On ne connaît pas son visage,ni même son prénom.

De cette patiente,prise en charge à l'hôpital Armand-Trousseau à Paris (XIIe),nous savons juste qu'elle est née il y a dix jours et qu'elle a été opérée dans le ventre de sa mère.

Pour la première fois en France,cette naissance inédite révélée hier survient après une intervention de chirurgie fœtale effectuée en juillet chez la future maman,au terme du cinquième mois de grossesse.

Le bébé souffrait de spina-bifida opéré in utero.

Cette malformation du système nerveux central concerne en moyenne 1 grossesse sur 1 000.

Elle conduit à des lésions irréversibles,responsables de paralysies des jambes et d'incontinence.

Concrètement,c'est le tube neural,qui donne naissance à la moelle épinière et à l'ensemble du système nerveux,qui ne se referme pas complètement dans le bas du dos.

Résultat : plusieurs vertèbres ne peuvent pas venir se souder pour constituer la colonne vertébrale.

D'où le nom de cette malformation : spina-bifida,qui signifie « épine fendue en deux » en latin.

Une intervention pratiquée par une dizaine d'hôpitaux dans le monde

L'exploit s'est déroulé dans l'établissement de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) par l'équipe du service de médecine foetale,en collaboration avec celle du service de neurochirurgie de l'hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP,Paris XVe).

Dans les dix jours qui ont suivi cette intervention,une normalisation des anomalies cérébrales provoquées par la malformation a été constatée par les médecins.

La grossesse s'est ensuite poursuivie dans des conditions normales et la maman a accouché par césarienne,à 8 mois,le 9 novembre.

« Le bébé ainsi que la maman sont en parfaite santé »,communique l'AP-HP.

« Cette malformation est dépistée dès l'échographie.

Les premières interventions,dans le cadre de la prise en charge du spina-bifida,ont été réalisées dans les années 1990 aux Etats-Unis et au Brésil.

En France,cela fait une dizaine d'années que nous y réfléchissons.

Mais certains se demandaient s'il y avait de la place pour ce type d'opération dans notre pays.

En effet,le diagnostic prénatal est ici l'un des meilleurs au monde et la grande majorité des couples choisit,à l'issue du diagnostic,d'interrompre la grossesse.

Aujourd'hui,nous avons une demande de couples qui souhaitent bénéficier de cette chirurgie.

Ce serait presque non éthique de ne pas la leur proposer,sans faire,pour autant,de prosélytisme d'un côté comme de l'autre »,précise le Pr Jean-Marie Jouannic,du centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal de l'Est parisien,installé à Trousseau.

Dans le monde,seule une dizaine d'hôpitaux réalise aujourd'hui cette opération.

Son risque majeur ?

Un accouchement prématuré dans les heures ou les jours qui suivent.

« Cette intervention ne va pas guérir l'enfant,ajoute le Pr Jouannic.

L'objectif est de réduire les conséquences liées à la malformation.

Cette réparation permet de stopper la fuite du liquide céphalorachidien et donc de protéger le cerveau.

Le développement moteur et intellectuel des enfants est ainsi amélioré mais tout commence aujourd'hui pour cette petite fille et ses parents. »

La mère et l'enfant doivent sortir de l'hôpital parisien pour rejoindre leur domicile,en province,en fin de semaine.

La chirurgie foetale encore rare

Elle reste très limitée dans le paysage médical français.

La chirurgie fœtale est aujourd'hui exclusivement pratiquée pour des maladies ou des malformations qui,si elles ne sont pas opérées au cours du développement du fœtus vont entraîner son décès ou un handicap très lourd qui ne pourra pas être corrigé après la naissance.

Exemples ?

Le syndrome transfuseur-transfusé au cours de grossesses gémellaires.

Ce syndrome survient lorsqu'il existe un déséquilibre des échanges sanguins entre deux fœtus partageant le même placenta.

L'un grossit alors que la croissance du second est freinée.

Ici,la chirurgie consiste à séparer le placenta en deux avec un taux de survie des fœtus de 80 % alors qu'il n'est que de 20 % en l'absence d'intervention.

La chirurgie cardiaque du fœtus en est aussi à ses balbutiements dans des cas d'hypoplasie du cœur.

Il s'agit d'une malformation de l'aorte ou de l'artère pulmonaire qui peut entraîner une atrophie du ventricule.

L'intervention permet alors de déboucher la valve à l'aide d'une sonde miniature.






















le parisien

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
une petite fille opérée dans le ventre de sa mère à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite fille dans l'ascenseur : une vidéo effrayante bat des records
» Heidi, la petite fille des Alpes (1974)
» Inde : Jyoti Amge - la plus petite fille du monde
» Un petit garçon reprend l'école en tant que petite fille
» La petite fille née sirène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: