chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Prévenir l'infarctus

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42844
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Prévenir l'infarctus Empty
MessageSujet: Prévenir l'infarctus   Prévenir l'infarctus I_icon_minitimeDim 19 Nov - 23:34:45

en France, chaque année, 100 000 à 120 000 nouveaux cas d'infarctus sont à l'origine de nombreux décès, de graves complications et d'invalidités.
Mais ce n'est pas une fatalité.
On peut très bien retrouver une vie normale et reprendre le travail après un accident cardiaque.
Pour cela, il faut agir vite dès que survient un infarctus.

Comment reconnaître l'infarctus ? Quels sont les signaux d'alarme ?

La douleur typique

Dans de nombreux cas, l'infarctus est annoncé par une douleur que l'on appelle douleur thoracique. Classiquement, cette douleur est violente, intense et siège au milieu du thorax, dans la poitrine.

On ressent une impression angoissante d'oppression comme si la poitrine était serrée ou écrasée dans un étau, voire une sensation de brûlure.

Il arrive aussi que la douleur migre dans une autre partie du corps : vers le cou, les dents (comme une rage de dent), la mâchoire, l'épaule ou le bras gauche, et même jusque dans le dos ou l'estomac.
En effet, lorsque l'infarctus touche la partie inférieure du cœur, donc proche de l'estomac, la douleur peut se propager vers cette zone et faire penser à un trouble digestif.

La douleur dure plusieurs minutes, voire plusieurs heures. Si vous souffrez déjà d'une maladie coronaire, toute douleur de plus de 15 minutes doit vous alerter.

La douleur non typique

Dans un tiers des cas, la douleur apparaît sur le long terme de façon plus discrète.
On ressent une douleur en montant les marches d'un escalier, en se levant, en ramenant des sacs lourds des courses, en faisant un effort, etc.
Ces douleurs, même si elles disparaissent rapidement, peuvent être le signe avant-coureur d'une artère du cœur qui s'encrasse.
N'attendez pas, consulter votre médecin.

En cas d'angine de poitrine

Si vous souffrez déjà d'angine de poitrine, il arrive que vous sentiez cette douleur à l'effort, mais elle cède rapidement en quelques minutes, soit en cessant l'effort, soit en prenant un médicament (trinitine).
Sachez qu'une douleur plus intense ou qui ne cèderait pas malgré ce médicament, est le signe d'une complication de l'angine de poitrine, c'est-à-dire d'un début d'infarctus.

Quoi qu'il en soit, à la moindre douleur thoracique suspecte, vous devez stopper toute activité, et appeler un service d'urgences médicales : le SAMU (15), les pompiers (18) ou encore le 112 (numéro européen de l'urgence).
Ces 3 numéros sont interconnectés.


L'infarctus est la conséquence d'une coupure de la circulation du sang, dans l'une des artères du cœur (artère coronaire).

Cette coupure peut venir de la formation d'un caillot sanguin dans l'artère, on parle alors de thrombose.
Il peut venir également d'un rétrécissement de l'artère à cause d'une plaque épaisse d'athérome, il s'agit d'une athérosclérose.
Enfin, la coupure peut venir d'un spasme, c'est-à-dire de la contraction d'une artère qui empêche alors le sang de passer.

Dans tous les cas, la partie du cœur irriguée par l'artère bouchée n'est plus nourrit et oxygénée normalement.
Le cœur étant un muscle, il perd sa capacité de contraction.

Environ dix heures après l'infarctus, une partie du cœur se nécrose, c'est à dire qu'elle meurt.

Il faut donc appeler les secours au plus vite.
C'est une question de minutes, parfois de secondes.
La prise en charge de l'infarctus est une urgence absolue.

_________________
Prévenir l'infarctus Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42844
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Prévenir l'infarctus Empty
MessageSujet: Re: Prévenir l'infarctus   Prévenir l'infarctus I_icon_minitimeDim 19 Nov - 23:37:07

Ne perdez pas du temps en vous rendant vous-même à l'hôpital le plus proche.
Mieux vaut rester chez soi (ou sur le lieu de l'accident) et appeler les secours (le 15).
Le temps d'attente, même s'il semble parfois long, sera largement compensé par la qualité des soins, une fois l'équipe médicale arrivée.


A l'autre bout du fil, un médecin vous interroge afin de préciser cette douleur.

En fonction de vos réponses, de la qualité de la douleur, mais aussi de vos facteurs de risque cardiovasculaires, le médecin décide de la conduite à tenir : hospitalisation, examens, suivi…

Il est indispensable que la personne qui appelle soit la plus précise possible.
Ne paniquez pas.
Plus vous serez clair, plus la prise en charge sera rapide. Prenez le temps de dire qui vous êtes, où vous êtes, et ce que vous (ou la victime) ressentez.

Si besoin, le médecin envoie une équipe en quelques minutes.
Son rôle : confirmer le diagnostic et commencer les soins.

Notez que si vous avez déjà déjà fait un infarctus précédemment, une équipe médicale sera automatiquement envoyée, quelle que soit la nature de la douleur.

Le Samu : l'hôpital avant l'hôpital

Le Samu n'a pas simplement un rôle de transporteur vers l'hôpital.
Dès son arrivée, chez vous ou ailleurs, il peut affiner le diagnostic.
Grâce à un interrogatoire médical tout d'abord.
Puis en réalisant un électrocardiogramme sur place.
Cet examen permet de diagnostiquer l'infarctus du myocarde et de détecter d'éventuelles complications, un trouble du rythme par exemple.

Et ensuite, si le diagnostic d'infarctus est posé, les premiers traitements commencent.
Cette prise en charge avant même l'arrivée à l'hôpital permet de limiter les dégats de l'infarctus.
Car au-delà des premières heures, ils sont irréversibles. Malheureusement, les appels sont souvent trop tardifs, et limitent l'efficacité des traitements de l'infarctus.

L'équipe médicale dispose pourtant de tout le matériel nécessaire pour effectuer les premiers soins :

Si besoin, un défibrillateur pour faire repartir le cœur.
Perfusion d'un anti-douleur.
Aspirine pour dissoudre le caillot.
Débouchage de l'artère et élimination du caillot sanguin pour alimenter de nouveau le cœur.
Ce débouchage est possible directement au domicile ou dans l'ambulance.
Cette étape nécessite en effet d'injecter dans une veine du bras un médicament appelé thrombolytique, qui va dissoudre le caillot.
Cette méthode, appelée thrombolyse permet de rétablir la circulation sanguine.
Mais encore une fois, plus on agit tôt, plus le traitement est efficace.
La preuve, si l'artère est débouchée pendant la première heure, la thrombolyse est efficace dans 80% des cas.
Par contre, au bout de 6 heures, l'efficacité tombe à 40%.
Il existe une seconde méthode pour traiter l'infarctus, c'est l'angioplastie.
Efficace dans plus de 90% des cas, elle nécessite par contre d'être effectuée dans un centre médical spécialisé.
Le débouchage se fait cette fois mécaniquement, et non chimiquement.
Le principe ? Il consiste à amener au niveau du rétrécissement de l'artère coronaire un ballonet gonflable, qui une fois gonflé, pourra écraser la plaque d'athérome et rétablir la circulation sanguine.

Le choix thérapeutique, thrombolyse ou angioplastie, dépend du diagnostic, et des contraintes géographiques. Clairement, c'est la méthode la plus rapide qui est choisie.

_________________
Prévenir l'infarctus Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42844
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Prévenir l'infarctus Empty
MessageSujet: Re: Prévenir l'infarctus   Prévenir l'infarctus I_icon_minitimeDim 19 Nov - 23:38:50

Peut-on être utile avant même l'arrivée des secours ? La réponse est oui.
L'objectif c'est de faire fonctionner la partie du cœur qui n'est plus alimentée par la circulation

Le massage cardiaque :

Placez-vous à genoux, au plus près de la personne, et en restant au dessus d'elle.
Bras tendus, placez vos mains l'une sur l'autre, et bien à la verticale.
Vos mains doivent se placer au milieu du sternum, c'est-à-dire au milieu de la cravate.
Exercez des pressions sur le sternum avec vos mains, vos bras restant bien tendus, environ 30 fois de suite.
Si vous connaissez la technique du bouche à bouche : intercalez deux insufflations toutes les quinze compressions thoraciques.
Ne paniquez pas

La victime doit rester calme, idéalement allongée, afin de ne pas fatiguer inutilement son cœur.
Si elle a des difficultés pour respirer, la position assise est préférable.

Afin de faire gagner du temps à l'équipe médicale, rassemblez tout de suite les ordonnances ou médicaments (dans le cas où la victime est déjà suivie), et sortez son dernier électrocardiogramme et les compte-rendus médicaux.
Tout cela aidera les médecins pour le diagnostic.

Enfin, si cela est possible, pendant qu'une personne reste aux côtés de la victime, une autre peut rester dehors et attendre les secours pour les guider le plus rapidement possible.

_________________
Prévenir l'infarctus Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42844
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Prévenir l'infarctus Empty
MessageSujet: Re: Prévenir l'infarctus   Prévenir l'infarctus I_icon_minitimeDim 19 Nov - 23:44:51

Prévenir au quotidien : conseils

L'athéroclérose est une maladie multifactorielle.
Elle est liée d'un côté à des facteurs de risque non modifiables (âge, sexe masculin, hérédité), mais également à des facteurs de risque modifiables, sur lesquels vous avez donc la main.
Il s'agit du tabac, du cholestérol, du diabète, du poids et de l'activité physique.


Des contrôles réguliers :


Prévenir l'infarctus Cardos3


Vous cumulez deux ou trois facteurs de risque ?
Sachez que ces trois facteurs de risque ne s'additionnent pas, ils se potentialisent.
Autrement dit, si vous les cumulez, vous augmentez considérablement vos risques.

Bougez : sachez que votre cœur est un muscle.
Comme les autres, il a besoin d'être entraîné régulièrement pour être efficace.
Ainsi l'activité physique régulière le rend plus tonique et plus puissant.
Il est recommandé de faire au moins 30 minutes d'exercice physique quotidiennement.
Par exemple, une heure de marche à l'allure de 6 ou 7 km/h sur terrain plat, trois fois par semaine, permet d'améliorer de 12% les performances de la pompe cardiaque.
En revanche, sans activité régulière, le risque de maladie cardiaque est multilplié par 2.

Surveillez votre alimentation : manger équilibré aide à conserver un poids normal et contribue à lutter contre le cholestérol et le diabète.
Autrement dit, bien manger est une arme contre le risque d'infarctus.


Les clés d'une bonne alimentation Manger varié
Manger modérément
Faire 3 repas, avec un vrai petit déjeuner, sans sauter de repas, et sans grignoter.
Privilégier le poisson et la volaille, le pain, les céréales, les fruits et légumes.
Réduire fritures, charcuterie, sodas, alcool, viandes grasses en sauce...
Conserver le plaisir de la table, le goût des plats.

_________________
Prévenir l'infarctus Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Prévenir l'infarctus Empty
MessageSujet: Re: Prévenir l'infarctus   Prévenir l'infarctus I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Prévenir l'infarctus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prévenir l'infarctus
» Idée de mots pour prévenir les voisins ?
» films à venir
» Comme une brique sur la tête: l'autopsie du placenta révèle un infarctus
» Infarctus du placenta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: