chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Jeu 25 Juil - 1:25:01

Un homme de 37 ans a été interpellé mardi à son domicile de Voreppe (Isère) dans le cadre de l'enquête sur la mort de deux fillettes en 1991 et 1996,a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête.

L'homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de Grenoble,a-t-on appris de même source.

Le procureur de Grenoble,qui n'était pas immédiatement joignable mercredi soir,devrait tenir une conférence de presse sur le sujet jeudi,selon la même source.

D'après Le Dauphiné Libéré,des analyses effectuées par un laboratoire de Bordeaux ont permis d'identifier un suspect à partir d'ADN et d'empreintes digitales prélevées sur les deux scènes de crimes.

Le 16 avril 1991,Sarah Syad,6 ans,avait disparu alors qu'elle jouait près de son domicile à Voreppe.

Elle a été violée et étranglée.

Son corps a été retrouvé dans un bois non loin de chez elle.

Le 24 novembre 1996,Saida Berch,10 ans,avait disparu entre son domicile et un gymnase à Voreppe.

Son corps avait été retrouvé au bord d'un canal.


















BFMTV
 

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Jeu 25 Juil - 11:44:35

vingt ans après le meurtre de deux fillettes,il est confondu par son ADN

Un homme de 37 ans a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur le meurtre de deux fillettes en 1991 et 1996 à Voreppe.


Sarah Syad,6 ans,et Saïda Berch,10 ans,ont été retrouvées mortes en 1991 et 1996 dans l'Isère.

L'enquête n'avait rien donné.

Ce sont les progrès de la science qui ont permis de confondre,mardi 23 juillet,l'auteur présumé du meurtre de deux fillettes dans les années 1990.

Un homme de 37 ans a été interpellé mardi à son domicile de Voreppe (Isère).

L'homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de Grenoble.

D'après le quotidien isérois,des analyses effectuées par un laboratoire de Bordeaux ont permis d'identifier ce suspect à partir d'ADN et d'empreintes digitales prélevées sur les deux scènes de crime.

Le 16 avril 1991,Sarah Syad,6 ans,avait disparu alors qu'elle jouait près de son domicile,à Voreppe.

Violée et étranglée,son corps avait été retrouvé dans un bois non loin de chez elle.

Le 24 novembre 1996,Saïda Berch,10 ans,avait disparu entre son domicile et un gymnase à Voreppe.

Son corps avait été retrouvé au bord d'un canal.

A l'époque de la mort de Saïda,un rapprochement avait été opéré avec le meurtre de Sarah cinq ans plus tôt,les deux corps ayant été retrouvés dans des zones très proches.

Les gendarmes étaient alors sur la piste d'un jeune homme,âgé de 13 à 18 ans,circulant en VTT,qui avait été aperçu aux côtés de Saïda peu avant sa mort.

Selon Le Dauphiné Libéré,le suspect aujourd'hui en garde à vue avait alors été entendu par les enquêteurs tout comme bon nombre d'habitants,mais aucun élément n'avait permis de le confondre.

Neuf meurtres ou disparitions d'enfants non résolus en Isère

Neuf disparitions ou meurtres d'enfants entre 1983 et 1996 en Isère restent à ce jour non élucidés.

En 2008,le parquet général de Grenoble avait regroupé ces dossiers des "disparus de l'Isère".

Les investigations menées à l'époque par la cellule de la gendarmerie Mineurs 38 avaient permis d'écarter l'hypothèse d'un tueur en série pour "l'ensemble" des meurtres ou disparitions de cinq filles et quatre garçons âgés de 5 à 16 ans.

Mais elles n'avaient pas écarté l'idée d'un auteur commun pour certains meurtres.

L'arrestation d'un suspect mardi "ouvre un champ de l'enquête et un espoir très important pour les familles",a réagi mercredi soir Didier Seban,avocat de cinq familles de victimes.

"L'auteur pourrait être mis en cause dans d'autres affaires de l'Isère",a-t-il estimé,évoquant des similitudes dans les dossiers de "jeunes filles d'origine maghrébine disparues au pied d'une cité".

"Comme quoi,il ne faut jamais désespérer de rien",a-t-il ajouté.


















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Jeu 25 Juil - 16:53:50

mise en examen de l'homme confondu par son ADN 20 ans après

Un homme de 37 ans a été mis en examen jeudi après-midi à Grenoble pour avoir tenté de violer et avoir assassiné Sarah Syad,une fillette de 6 ans,en 1991 à Voreppe (Isère) a-t-on appris auprès de l'avocat du suspect.

Confondu par des traces ADN relevées sur les scènes de deux crimes,le suspect ne nie pas les faits mais conteste la préméditation.

L'homme,placé en garde à vue mardi,avait été transféré jeudi matin au palais de justice de Grenoble.

Sarah Syad,6 ans,avait disparu le 16 avril 1991 alors qu'elle jouait près de son domicile à Voreppe.

Elle avait été étranglée et son corps avait été retrouvé dans un bois.

Evoquant un "coup de folie",le suspect "se montre effondré et commence à comprendre la réalité de ce qu'on lui reproche",a déclaré à l'AFP son avocat,Me Emmanuel Decombard.

Le suspect,qui avait 15 ans au moment des faits,est aujourd'hui un adulte handicapé,atteint de la maladie de Steinert,qui provoque une dégénérescence musculaire parfois associée à un retard mental plus ou moins important.

"On a demandé une expertise psychiatrique de toute urgence",a ajouté Me Decombard,estimant "possible" que la défense plaide l'irresponsabilité.

Le suspect sera entendu jeudi après-midi par la juge sur une deuxième affaire,le meurtre de Saïda Berch,10 ans,qui avait disparu en 1996 entre son domicile et un gymnase à Voreppe.

Son corps avait été retrouvé au bord d'un canal.

Le procureur de la République de Grenoble doit tenir une conférence de presse au palais de justice à 15H00 jeudi.

















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Ven 26 Juil - 13:45:19

Meurtres de l'Isère : le travail de fourmi de la cellule Mineurs 38

Un homme a été mis en examen pour deux meurtres datant des années 1990.

Retour sur une expérience inédite d'archéologie judiciaire.
Le 15 avril 1991,Sarah Syad,6 ans,joue au pied de la cité HLM du Bourg-Vieux où elle vit à Voreppe,une commune proche de Grenoble.

Le lendemain,on retrouve son corps dans un parc tout proche.

Elle a été étranglée après avoir subi des violences sexuelles.

Le 24 novembre 1996,Saïda Berch,10 ans,disparaît à son tour dans une cité,sur le trajet de son domicile au gymnase,à quelques centaines de mètres du premier meurtre.

Deux jours plus tard,elle est retrouvée étranglée près d'un cours d'eau.

Les deux affaires,jamais élucidées,viennent de connaître un tournant décisif ce jeudi 25 juillet.

Un homme de 37 ans a été mis en examen pour la tentative de viol et l'assassinat de Sarah Syad,et pour le meurtre de Saïda Berch.

Le suspect,dont on a retrouvé l'ADN sur les deux scènes de crime,reconnaît partiellement les faits.

Comment a-t-il été identifié plus de seize ans après les faits ?

Retour sur une expérience inédite d'archéologie judiciaire.


Un tueur en série ?


Même mode opératoire,proximité des lieux,similitudes des profils des victimes : les enquêteurs font d'emblée le lien entre les deux affaires.

Mais malgré d'intenses recherches,ils ne progressent guère.

Les deux dossiers rejoignent la liste des "disparus de l'Isère",ces enfants dont le meurtre ou la disparition dans la région de Grenoble entre 1983 et 1996 reste un mystère : Ludovic Janvier,disparu en 1983,Gregory Dubrulle,agressé et laissé pour mort en 1983,Anissa Ouadi,tuée en 1985,Charazed Bendouiou,disparue en 1987,Nathalie Boyer,tuée en 1988,Fabrice Ladoux tué en 1989,Léo Balley,disparu en 1996…

Un tueur en série a-t-il sévi dans l'Isère ?


Dossiers perdus,scellés détruits

En 2008,la procureure générale de Grenoble,Martine Valdès-Boulouque,décide de tenter une expérience inédite en France.

"Interpellée" par la proximité géographique des affaires,elle fait regrouper les dossiers,et leur associe le viol et le meurtre de Rachid Bouzian en 1990,pour lesquels un homme a été condamné en 1992.

La cellule "Mineurs 38" est née.

Douze gendarmes y travaillent à temps plein afin d'opérer des recoupements.

Un appel à témoins est lancé,un numéro vert créé,il recevra une cinquantaine d’appels.

Les parcours de neuf tueurs en série,dont Michel Fourniret,Emile Louis,Francis Heaulme et même Patrice Alègre sont passés au crible.

L'objectif est aussi de profiter des progrès de la police scientifique.

"Ce qui est possible aujourd'hui ne l'était pas en 1983 ou 1996",explique Martine Valdès-Boulouque.

Mais les investigations se révèlent difficiles.

Beaucoup de dossiers d'instruction,éparpillés dans divers tribunaux,sont perdus au fil des déménagements successifs.

Certains scellés ont été détruits,une fois les dossiers classés.

L'enquête est également entravée par la lourdeur des procédures.

Cinq affaires prescrites,quatre autres en cours d'instruction,une déjà jugée : c'est auprès de trois procureurs et de deux juges d'instruction que les enquêteurs doivent travailler.

Au fil des ans,le nombre d'enquêteurs est réduit.

Le numéro vert désactivé.

A plusieurs reprises,après près de 800 actes de procédure,il est question de désactiver la cellule.


Des traces ADN jusqu'ici inexploitables

C'est début 2013 que la juge d’instruction Catherine Léger donne une impulsion décisive aux dossiers Syad et Berch : elle envoie les scellés subir de nouvelles analyses au laboratoire de biologie moléculaire de Bordeaux.

Les traces ADN retrouvées sur les deux corps,jusqu'ici inexploitables,parlent.

L'intuition des enquêteurs était juste : elles mettent en cause un seul et même auteur.

Les empreintes sont comparées aux fichiers génétiques à disposition des enquêteurs.

Et un suspect,fiché notamment pour conduite sous l'emprise de stupéfiants en 2005 et 2008,est identifié.

Âgé de 15 ans et demi au moment du premier meurtre,il avait été entendu comme témoin pour le second,sans être inquiété.

Proche des frères des victimes,il continuait depuis à vivre dans le même quartier.









































le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Ven 26 Juil - 14:55:57

Voreppe soulagée après l’arrestation du meurtrier des deux fillettes

Mis en examen hier pour le meurtre de deux fillettes à Voreppe,dans l’Isère,en 1991 et 1996,Georges P. a reconnu les faits dont il est soupçonné.

Georges P.,l’auteur présumé des meurtres de Sarah et Saïda,est décrit par sa compagne,Christelle comme « quelqu’un de gentil,de brave,avec le cœur sur la main ».

Georges P.,37 ans,père d’un petit garçon de 3 ans et demi,a été mis en examen hier par un juge d’instruction de Grenoble pour les meurtres de deux fillettes en 1991 et 1996,Sarah Syad,6 ans,et Saïda Berch,10 ans,toutes deux retrouvées étranglées à Voreppe,petite ville de la banlieue grenobloise.

Confronté à des analyses ADN et à des comparaisons d’empreintes digitales accablantes qui l’ont confondu,vingt-deux ans et dix-sept ans après,« l’homme a globalement reconnu les faits »,a précisé Jean-Yves Coquillat,le procureur de la République de Grenoble.

Concernant Sarah,à qui il s’est attaqué alors qu’il n’avait que 15 ans et demi,Georges P. a expliqué avoir rencontré par hasard l’enfant dans le bois qui se trouvait derrière chez lui.

« Il dit avoir eu un coup de folie »,précisant même que « le diable était entré en lui ».

Il s’est jeté sur l’enfant et ne sait plus alors très bien ce qu’il a fait.

Puis il s’est masturbé alors que l’enfant était morte.

Et il est parti.

« Il a affirmé qu’il ne voulait pas la tuer »,rapporte le procureur.

Pour ces faits,Georges a été mis en examen pour tentative de viol et assassinat sur mineur de 15 ans.

Concernant Saïda,Georges P. a expliqué qu’il était en train de faire du VTT lorsque la petite lui aurait demandé d’essayer son vélo.

Et comme elle lui courait derrière pour continuer à utiliser son VTT,cela l’a énervé.

Il l’a alors frappée à la tête.

L’enfant était inanimée,il l’a étranglée avec son sweat-shirt,précisant pourtant lors de sa garde à vue qu’il ne voulait pas la tuer.

« Il parle là encore d’un accident.

Dans ces deux affaires,il dit regretter ce qui s’est passé »,confie le procureur.

L’homme a été incarcéré.

Son avocat,Me Emmanuel Decombard,explique que Georges P. est handicapé,qu’il souffre de la maladie de Steinert,qui provoque une dégénérescence musculaire parfois associée à un retard mental.

« Je vais donc demander une expertise psychiatrique de toute urgence »,martèle l’avocat,estimant « possible que la défense plaide l’irresponsabilité ».

Pour les enquêteurs,à l’époque des faits,le handicap de Georges P. n’était pas aussi lourd qu’aujourd’hui,car sa maladie est évolutive.

Dans sa jeunesse,Georges P. traînait souvent avec des copains dans les quartiers où résidaient ses victimes.

« Il connaissait même les frères de Saïda »,insiste Me Lévy-Soussan,l’avocat des Berch.

Les familles des deux petites victimes n’ont pas tenu à réagir publiquement à l’arrestation du meurtrier présumé de leurs filles.

Mais leurs avocats ont confié « qu’elles étaient soulagées,après tant d’années d’attente,même si cela les renvoie aujourd’hui à des événements dramatiques qui ont marqué leur vie ».

La mère de Sarah Syad,elle n’est pas près d’oublier le cynisme du meurtrier présumé de sa fille.

Georges P. n’a en effet pas hésité à lui confier la garde de son fils.

Visiblement sans aucun état d’âme.

Au terme de l’instruction,l’homme sera jugé lors de deux procès distincts : l’un devant le tribunal des enfants car il avait moins de 16 ans lors du meurtre de la petite Sarah.

Bénéficiant de l’excuse de minorité,il ne risquera « que » vingt ans de prison.

Pour la mort de Saïda Berch,il comparaîtra devant une cour d’assises et encourra alors la réclusion criminelle à perpétuité.

Le procureur de Grenoble a enfin précisé : « En l’état actuel des investigations,rien ne nous laisse penser qu’il a commis d’autres faits de même nature. »








































le parisien

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37798
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Lun 4 Mai - 11:42:14

le suspect renvoyé devant les assises


Le juge d’instruction grenoblois en charge des dossiers sur les meurtres de Sarah Syad en 1991 et Saïda Berch en 1996 à Voreppe, a rendu la semaine dernière une ordonnance de mise en accusation dans le cadre de ce dernier dossier.

L’homme de 39 ans mis en examen et écroué en juillet 2013 après la découverte de son ADN devrait donc être jugé pour meurtre sur mineur de quinze ans par la cour d’assises de l’Isère, probablement l’an prochain.

L’ordonnance dans le cadre de l’autre dossier n’a pas encore été rendue.


le dauphine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Lun 7 Mar - 12:41:12

Confondu par son ADN,un homme jugé vingt ans après pour le meurtre d'une fillette

Une expertise confiée en 2013 à un laboratoire de Bordeaux,a permis d'identifier son ADN sur les manches du sweat ayant servi à étrangler Saïda Berch,10 ans


Confondu par son ADN 20 ans après les faits,un homme de 40 ans comparaît à partir de mercredi devant les assises de l'Isère pour le meurtre d'une fillette.

Le verdict est attendu vendredi.

Le 26 novembre 1996,le corps de Saïda Berch,10 ans,est retrouvé dans un canal à Voreppe (Isère).

Elle a été étranglée avec son pull,mais l'autopsie ne révèle pas de sévices sexuels.

Faute de pouvoir identifier le jeune homme en VTT qui l'accompagnait avant sa disparition,l'instruction aboutit à un non-lieu le 28 septembre 1999.

Un autre meurtre d'enfant

En avril 2006,le dossier est rouvert à la faveur d'un rapprochement avec une autre affaire : le meurtre de Sarah Syad,six ans,le 16 avril 1991,dans la même commune.

Elle est retrouvée dans un bois,étranglée,avec du sperme sur sa chemise.

Plusieurs analyses génétiques se révèlent infructueuses.

Jusqu'à une expertise confiée en 2013 à un laboratoire de Bordeaux,qui permet d'identifier un profil ADN de sexe masculin sur les manches du sweat ayant servi à étrangler Saïda Berch.

Pour les deux fillettes,il s'agit du même homme : Georges P.

Vivant en concubinage,père d'un jeune enfant,il habitait toujours dans le même quartier,fréquentant les frères et sœurs des victimes,et confiant même son fils aux soins de la mère de Sarah Syad.

Entendu par les gendarmes en 1996,il n'avait pas été inquiété faute d'éléments à charge.

Atteint de la maladie de Steinert

Placé en garde à vue en juillet 2013,il reconnait en partie les faits,disant que "le diable était entré en lui".

Avant de se rétracter.

"C'est un garçon qui se recroqueville sur sa maladie,la peur de parler",raconte Me Denis Dreyfus,un de ses avocats.

Âgé de 15 et 21 ans au moment des faits,il est atteint de la maladie de Steinert,qui provoque une dégénérescence musculaire parfois associée à un retard mental.

Diminué physiquement,atteint d'un "handicap mental léger",voire de "psychose" selon les experts,il "n'est pas prêt à répondre aux questions",selon Me Emmanuel Decombard,son second avocat.

Le procès risque ainsi d'être extrêmement frustrant pour la famille de la victime,qui attend des explications.

"C'est trop gros pour lui à assumer.

Il préfère se mettre dans une posture de victime",critique Me Arnaud Lévy-Soussan,avocat d'un frère de la fillette.























sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Mer 9 Mar - 22:17:18

Jugé 20 ans après pour le meurtre d'une fillette,la "vie de chien" de Georges P. au centre de son procès

La "vie de chien" de Georges P.,né en 1975 d'un viol révélé par sa mère à l'audience,et toxicomane dès ses 13 ans,a dominé le premier jour de son procès pour le meurtre d'une fillette en 1996.


"Georges,c'est un enfant né d'un viol.

A l'époque,fallait pas en parler,fallait se taire.

J'ai gardé ce secret jusqu'à maintenant,lui-même ne le savait pas",a déclaré d'emblée la mère de l'accusé Maria P.,mercredi à la barre de la cour d'assises de l'Isère.

Cette aide ménagère de 60 ans,d'origine portugaise,date ce viol à septembre 1974,quelques mois avant la légalisation de l'avortement.

"Je ne pouvais pas supporter.

J'ai fait des piqures,j'ai pris des médicaments,j'ai même tenté de me balancer contre un car",a-t-elle raconté affirmant s'être ensuite "vengée" sur son enfant.

"Je lui ai fait payer les pots cassés,je lui ai fait mener une vie de chien.

C'est terrible,je le reconnais",a-t-elle ajouté.

George P. est jugé pour le meurtre en novembre 1996 de Saïda Berch,10 ans,retrouvée dans un canal à Voreppe (Isère),près de Grenoble,deux jours après sa disparition.

Ce n'est qu'en 2013 que l'accusé avait été confondu par son ADN,à la suite d'analyses menées dans un laboratoire bordelais.

Il est aussi soupçonné de l'assassinat de Sarah Syad,6 ans,le 16 avril 1991,dans la même commune,crime pour lequel il doit être jugé prochainement par le tribunal pour enfants.

Âgé de seulement 15 ans au moment du premier meurtre,il en avait 21 lors de la mort de Saïda Berch.

La nuit,"Georges se réfugiait dans le panier du chien"

Dans la matinée,l'enquêtrice de personnalité avait elle aussi décrit le climat familial "très tendu",violent,dans lequel cet "enfant chétif,à la santé fragile" avait grandi.

Une enfance qualifiée "d'enfer",par lui et ses deux frères.

La nuit,"Georges se réfugiait souvent dans le panier du chien",a-t-elle précisé.

"T'es un con,tu ne sers à rien,tu aurais dû mourir à la naissance",lui lançait son père adoptif,William conducteur de car.

Son adolescence est marquée par les fugues,les moments d'errance et les carences affectives.

Quant il rentre après le "couvre-feu" maternel de 20H00,Georges dort dehors ou chez un ami.

Parfois,il se réfugie chez sa grand-mère.

"A 12 ou 13 ans,il a commencé à se droguer à mort.

Il me volait de l'argent" pour se fournir en stupéfiants,a raconté sa mère.

Il se met alors à consommer puis à dealer du cannabis,se bagarre au collège.

Puis passe "aux drogues dures" et devient "très violent",selon sa mère.

La drogue lui donne des hallucinations.

"Il pensait qu'il était le fils du diable,qu'il le voyait",a expliqué l'enquêtrice.

Reconnu adulte handicapé au début des années 2000

Atteint de la maladie de Steinert,qui provoque une dégénérescence musculaire,il laissait en outre "tout tomber par terre" dès l'âge de 14 ans,selon sa mère.

Sa maladie est détectée au début des années 2000,date à laquelle il est reconnu comme adulte handicapé.

Il vit dans un certain repli avec sa compagne,affectée d'un léger handicap mental,et leur fils né en 2009.

L'homme,calme,"n'inspire pas de crainte particulière" à son entourage,"se fait payer des cafés" mais pouvait aussi être impulsif,projeter son fils contre un mur ou frapper sa femme enceinte,a décrit l'enquêtrice.

Mercredi,il est resté mutique,refusant même de décliner son identité.

Regard dans le vide,teint livide,chauve à l'exception de longs cheveux à l'arrière du crâne,il n'a prononcé que quelques mots inintelligibles.

"Je m'en fous",a-t-il ainsi lâché alors que le président le questionnait sur la révélation de sa mère.

Interrogée sur les faits,cette dernière assure être "toujours dans le doute".

"Je veux pas croire qu'il a commis cette horreur",soupire-t-elle.



















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Sam 12 Mar - 0:30:13

Trente ans de réclusion pour le meurtre d'une fillette à Voreppe en 1996

La cour d'assises de l'Isère a condamné vendredi à trente ans de réclusion criminelle Georges P.,40 ans accusé du meurtre d'une fillette en 1996,au terme d'un procès "au goût d'inachevé" faute d'explications de l'accusé.


La cour d'assises de l'Isère a condamné vendredi à trente ans de réclusion criminelle Georges P.,40 ans accusé du meurtre d'une fillette en 1996,au terme d'un procès «au goût d'inachevé» faute d'explications de l'accusé.

Le verdict,conforme aux réquisitions,a été accueilli par les applaudissements nourris de la famille de la victime.

«Bravo la justice!»,a crié l'assistance.

La défense a annoncé son intention de faire appel.

«Trente ans,vous pouvez considérer que ça équivaut à une peine à perpétuité étant donné l'état de santé de l'accusé (atteint d'une maladie dégénérative).

Mais sa liberté,Georges P. en a joui indûment,injustement pendant 17 ans»,avait déclaré l'avocate générale Thérèse Brunisso,dans son réquisitoire.

Saïda Berch,10 ans,avait été retrouvée étranglée dans un canal de Voreppe (Isère),près de Grenoble,le 26 novembre 1996,deux jours après sa disparition.

Son meurtrier présumé,Georges P.,n'avait été interpellé que dix-sept ans plus tard à l'occasion de nouvelles analyses ADN.

Son profil génétique avait été retrouvé sur les manches du pull ayant servi à étrangler la victime.

L'accusé, qualifié de «psychopathe» par les experts psychiatres,est aussi soupçonné de l'assassinat de Sarah Syad,6 ans,le 16 avril 1991 dans la même commune,crime pour lequel il doit être jugé prochainement par le tribunal pour enfants,car il n'avait que 15 ans à l'époque des faits.

Procès sans aveu

Au terme de trois jours d'audience,Georges P. a nié avoir tué la victime,reconnaissant seulement lui avoir porté un «petit coup» sur la tête pour un motif futile de prêt de vélo.

«Le seul regret que j'ai»,c'est de ne pas avoir ramené la petite fille chez elle,a-t-il dit.

«C'est un procès qui,je le crois,gardera un goût d'inachevé»,a pointé l'avocate générale,évoquant un «procès sans aveu».

«L'aveu,c'est le seul moyen pour les proches d'une victime de pouvoir un jour trouver un certain apaisement. Cet aveu,il était essentiel pour les parties civiles.

Vraisemblablement,elles continueront à l'attendre longtemps»,a-t-elle ajouté.

Faute d'explications,certains avocats ont évoqué un «mobile sexuel»,l'accusé étant aussi soupçonné de tentative de viol dans le meurtre de 1991.

Mais aucun élément matériel n'est venu corroborer cette hypothèse.

«Pourquoi venir porter notre regard,qui est celui de la raison,là où ce n'est pas possible?»,a interrogé Me Denis Dreyfus,avocat de la défense.

«Nous resterons dans le mystère.

Mais cette parole a minima est peut-être un moindre mal face aux infamies qui existent dans certains prétoires d'assises.»

La défense avait plaidé la clémence de la cour,mettant en avant le parcours chaotique de l'accusé,né d'un viol battu par ses deux parents,toxicomane à l'âge de 13 ans.

Petit,il lui arrivait de passer la nuit dans le panier du chien quand sa mère lui retirait son matelas.

«Georges P.,il est déjà condamné sur le plan médical.

La dégénérescence s'accélère.

Peut-être qu'un jour,il fera un arrêt cardiaque et on n'entendra plus parler de Georges P.»,a déclaré Emmanuel Decombard, un autre de ses avocats.

Vie 'détruite'

Un peu plus tôt,le frère de la victime,Badice Berch,42 ans,avait raconté sa vie «détruite» et «l'angoisse et la suspicion» régnant au sein de la fratrie depuis le meurtre de sa petite sœur,pour lequel lui et deux de ses frères avaient été suspectés.

Georges P. «a semé le chaos au sein de notre famille»,a-t-il lancé à la barre.

L'avocate de la famille Berch,Me Marie-Christine Hatermann de Cicco,a aussi décrit les sentiments de culpabilité que ressentent les frères et sœurs,«la peur incessante» et le traumatisme des plus jeunes qui ont passé des vacances ou des soirées avec le meurtrier.

Elle a enfin parlé de la mère,Akila Berch,qui «n'a plus de vie» et «attend inlassablement le retour de sa fille derrière sa fenêtre,et pleure en silence en remuant la cuillère dans son café».






















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Ven 13 Mai - 17:20:56

Procès reporté pour le suspect confondu par son ADN 20 ans après le meurtre d'une fillette

Déjà condamné pour le meurtre d'une autre fillette,le suspect avait été confondu par des analysés ADN réalisées à Bordeaux en 2013


Le procès de Georges P.,40 ans,jugé devant le tribunal pour enfants de Grenoble pour l'assassinat d'une fillette en 1991 à Voreppe (Isère),a été reporté au 12 juillet.

Ouvert jeudi matin à huis clos,le procès a dû être suspendu en raison d'un malaise de Me Léon Lef Forster,avocat des parties civiles,qui a été hospitalisé à Grenoble.

Les plaidoiries et les réquisitions ont donc été reportées au 12 juillet,a précisé Me Emmanuel Decombard,avocat de l'accusé.

Déjà condamné pour le meurtre d'une autre fillette

Georges P.,qui n'avait que 15 ans au moment des faits,est soupçonné de la tentative de viol et de l'assassinat de Sarah Syad,six ans,le 16 avril 1991.

Son sperme avait été retrouvé sur la chemise de l'enfant.

L'accusé contestait les faits,après avoir changé plusieurs fois de versions.

Le 11 mars,il avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle par les assises de l'Isère pour le meurtre d'une autre fillette dans la même commune de Voreppe,cinq ans plus tard.

Saïda Berch,10 ans,avait été retrouvée étranglée dans un canal le 26 novembre 1996,deux jours après sa disparition.

L'accusé n'avait été interpellé qu'en juillet 2013 à l'occasion de nouvelles analyses ADN,réalisées à Bordeaux.

Pour les deux fillettes,le même profil génétique était ressorti : celui de Georges P.,fiché à la suite de deux infractions commises en 2005 et 2008,notamment pour conduite sous l'emprise de stupéfiants.





















sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére   Mar 12 Juil - 21:05:48

Isère: 13 ans de prison pour le meurtre d'une fillette tuée 25 ans plus tôt

L’homme avait déjà été condamné en mars,à 30 ans de prison pour le meurtre d’une autre petite fille en 1996…


A l’époque,il n’avait que 15 ans.

C’était en 1991.

Georges P,aujourd’hui,âgé de 41 ans,a été condamné mardi à treize ans de prison pour avoir assassiné Sarah,une enfant de six ans,vivant dans le même village que lui,à Voreppe dans l'Isère.

Son corps,portant des marques d’étranglement,avait été découvert dans un bois.

Qualifié de « psychopathe » par les experts psychiatriques,l’homme était jugé à huis clos depuis le 12 mai devant le tribunal pour enfants de Grenoble.

Mais le procès avait été suspendu en raison d’un malaise de l’avocat des parties civiles.

Les plaidoiries et les réquisitions ont donc repris ce mardi matin.

« Le diable entré en lui »

L’accusé a d’abord reconnu partiellement les faits,expliquant que « le diable était entré en lui ».

Il avait ensuite nié en bloc,changeant plusieurs fois de versions depuis son arrestation en juillet 2013,date à laquelle il a été confondu par de nouvelles analyses ADN.

Son sperme avait été retrouvé sur la chemise de la petite fille qu’il connaissait bien.

Le meurtrier présumé,a par la suite,continué à vivre normalement à proximité des proches de la fillette.

Restant dans le même quartier,il a fini par se lier d’amitié avec les frères et sœurs de la petite victime.

Sa mère ayant même été un temps,la nounou de son propre fils.

Atteint aujourd’hui d’une maladie dégénérative,l’accusé a indiqué qu’il allait faire appel du verdict.

Ses avocats ont tenu à dresser le portrait d’un enfant né d’un viol,battu par ses parents toxicomane à l’âge de 13 ans et régulièrement contraint de dormir dans le panier du chien.

Déjà condamné pour le meurtre d’une fillette

En mars derniers,Georges P. avait déjà écopé de 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’une autre petite fille de Voreppe.

Saïda,10 ans,avait été découverte étranglée dans un canal en 1996,soit 5 ans après la disparition de la petite Sarah.

Là encore,le quadragénaire avait été trahi par son ADN,retrouvé sur les manches du pull ayant servi à stranguler l’enfant.





















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un suspect arrêté vingt ans après le meurtre de deux fillettes (Sarah Syad et Saida Berch) en Isére
» L'Amérique sous le choc après le meurtre d'un jeune noir (Trayvon Martin)
» Un gendarme interpellé 17 ans après le meurtre d'une étudiante lilloise
» les chataîgnes? quelles recettes?
» Combien de temps a duré votre 1er cycle après arrêt pilule?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: